]]>

05 septembre 2005

A la découverte de la pauvreté occidentale

Partager
Les Etats-Unis comme la France : en ce moment, les politiques et leurs chers concitoyens découvrent la pauvreté. Dur constat de la déconnexion totale de nos élites à la réalité. Triste résultat de l'absence de curiosité des populations (nan, nan, TF1 ne raconte pas tout !).

Un ouragan et tout s'en va. Bush, son adminsitration, les classes moyennes découvrent la paupérisation des états du sud, la ghettoisation des populations noires dans des bidonvilles. Ceux qui n'ont pu prendre leur caisse (n'en ayant pas) pour partir. Où l'on (re-) découvre les néfastes de l'absence de politique d'égalité et de droit de se faire soigner. Les vieillards et handicapés esseulés que personne n'a pensé à transporter. En un ouragan, nous ne pouvons que constater les limites du modèle américain, profitant aux classes moyennes et favorisées, délaissant, stigmatisant et ignorant les classes pauvres. Celà devrait faire réfléchir quelqu'uns de nos politiques ne jurant que par le modèle étatsunien.

De l'autre côté de l'Atlantique, des incendies ponctuent la fin des vacances des français. Via TF1 et autres medias de masse, le citoyen lambda découvre la misère sociale de certains immigrés français : des ivoiriens ou africains, des français d'origine africaine, des sans-papiers, des illégaux, des légaux. Bien évidemment, on fait l'amalgame : ils sont différents donc coupables. On ne réfléchit pas, on ne creuse pas la vie de ses familles, on interprète directement, c'est tellement plus facile. Ils troublent notre rentrée et le moral des français ? Virons-les ! Cette fois la politique du logement en France est mise sur le tapis. Rappellons à Nicolas Sarkozy - et ses potes - que si ils respectaientt (en tant que maire de Neuilly notamment, de villes bourgeoises en générale) les quotats de logements sociaux, le problème n'existerait peut-être moins, du moins serait-il atténué ! Alors oui, appliquons les 20% de logements sociaux, appliquons le pour tous les parcs de logement se construisant, et non pas par ville. Si nécessaire, augmentons-le à 25%. Arrêtons la spéculation immobilière faite par l'Etat en premier lieu ! Que Delanoë ne dépense pas les millions pour refaire les Halles mais pour constuire des cité U, des logements sociaux et mixtes !

Il faut malheureusement des lois des séries, des évènements catastrophiques naturels pour se réveiller. Aussitôt détournés par les politicards maniant le mieux les medias. J'essaye de ne pas tomber dans le piège, de réfléchir, de comprendre avant de sortir une vérité. Mais j'ai la chance d'avoir cette curiosité. Cette chance, donnons-là aux autres !

Libellés :

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home