]]>

09 septembre 2005

La vigueur du PS

Partager
Je suis très sado-masochiste et j'aime taper sur ma famille politique (au cas où, je le dis : je suis militant au PS).

Donc, ce soir, Assemblée Générale de présentation des contributions qui seront présentées lors du prochain congrès du PS. J'ai l'honneur et le plaisir de me trouver dans la propre section de notre cher ancien PM Lionel, section tenue par notre maire Daniel.

Un représentant du "courant Hollande", du NPS, du courant Mélanchon-Fabius, une de Utopia et un de Emmanuelli. Le PS aime se faire mal, il préfère passer son temps à se taper dessus plutôt que sur la droite, plutôt que de réfléchir activement à son projet.

Je suis sorti ... dépité.

Devant cette absence de solidarité constructive pour le changement, devant les gueguerres intestines de la course aux présidentielles inavouées, devant ses subtilités que personne ne comprend, devant ses pavés de contributions (1 million d'euros pour les envoyer aux militants !) que personne ne lit, devant l'absence du message clair : nous abrogerons les ordonnances Villepin, nous supprimerons les pseudo-réformes antisociales, nous discuterons avec les syndicats, les salariés, les partenaires associatifs et politiques et de la société civiles.

Devant cette ambiance au sein de la section des bénis-ouioui rayeurs de parquets à l'affut des postes, des contestataires opportunistes, de l'exploitation d'applaudisseurs motivés par la seule attention hypocrite que leur portent certains hierarques.

I have a dream

Libellés : ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home