]]>

14 décembre 2005

Devinette et pétition

Partager
Petite devinette: quel lien peut-il bien exister entre Jeanne Moreau, Philippe Torreton, Alain Delon, Robert Hossein Francis Huster, Michel Leeb, Maurice Béjart, Mireille Mathieu, Françoise Hardy, Julien Clerc, Mireille Darc, Enrico Macias, Laurent Ruquier, Guillaume Durand, Stephane Bern, Karl Zéro, Wolinski, Bernard Tapie, Olivier Besancenot, Laurent Fabius, Marie-George Buffet, François Bayrou, Jean d'Ormesson, Philippe Sollers, Alain Prost, Yannick Noah et Dalil Boubakeur ?

A première vue, vous ne voyez pas ? Dans la liste, des chanteurs et des acteurs ? Des femmes politiques de gauche (dont extrême) comme de droite ? Des présentateurs de TV et des sportifs ? Des écrivains et des comiques ? Des has-(never-)been et des stars ?

Etrange, nan ? Et pourtant ils ont un point commun :

Bon, allez, je vais vous le dire: tous ces people ont signé la pétition pour sauver le quotidien France-Soir. Vous allez me dire: magnifique ! Les barrières sautent pour se retrouver derrière une bonne cause.

Soit ! Bon, en réfléchissant plus longuement, on se dit que ce n'est pas un engagement très difficile que de clamer haut et fort à la diversité de la presse, qui, paraît-il, entraine sa liberté. Je suis curieux de savoir si tous déclameraient toujours « la presse se doit d'être présente et plurielle, afin de jouer son rôle d'information, de décryptage et de consolidation du lien social » si National Hebdo était en redressement financier. Mais passons, je me fais l'avocat du diable ...

Ces mêmes stars signent ensuite : « Oui, il y a une place en France pour un quotidien populaire de qualité. Oui, France Soir est un titre qui parle à chacun d'entre nous. Le sauver, en lui donnant des moyens financiers, voire de nouveaux propriétaires, c'est assurer le renouveau d'un titre majeur ». Personnellement, je n'ai lu qu'une demi-douzaine de fois France-Soir. Chaque journal a sa place et son lectorat et je ne me permettrais surement pas de critiquer la qualité de ce quotidien. Alors qu'ils sauvent France-Soir ! Que tous ces humanistes de la presse écrite lancent une cagnotte ! Au moins la moitié d'entre eux doit payer l'ISF, cela ne doit donc pas être très compliqué pour eux de réunir les 7 millions d'euros (ils peuvent toujours faire appel à leurs amis people de leurs carnets d'adresse).

Que vive l'hypocrisie ! Et la presse (vraiment) populaire !

Libellés :

2 Commentaires:

Blogger Rémi Bazillier dit ...

Ils feraient mieux d'investir dans le tigre

14 décembre, 2005 14:36  
Blogger Alcibiade dit ...

je ne te le fais pas dire, mais je doute que les petits journaux indépendants les intéressent réellement ...

mais bon, j'espère qu'ils s'abonneront quand même ;-)

14 décembre, 2005 14:40  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home