]]>

12 septembre 2006

Bernard Hanse

Partager
Fin de l'année scolaire 1997, un élève du collège de Montmirail accuse son professeur d'EPS d'attouchements sexuels. Les parents portent plainte. Alors que l'accusé, Bernard Hanse, demandait une confrontation avec l'élève, les parents de l'enfant ne viennent pas à cette réunion. Le principal du collège décide donc de saisir la justice. Le 10 Juin, quelques heures après la confrontation avortée, une fois le fax envoyé par le principal au procureur, Bernard Hanse met fin à ses jours.

Nous sommes en plein dans la médiatisation de l'affaire Dutroux, quelques mois après la Marche Blanche de Bruxelles. A cette époque, Ségolène Royal s'empare du sujet et annonce partout qu'elle veut éradiquer la pédophilie de l'éducation nationale. Elle est nommée ministre déléguée à l'enseignement scolaire le 4 Juin 1997.

Les auditions s'enchainent, l'enquête suit son cours et, un mois plus tard, le procureur décide de mettre l'enfant en examen pour dénonciation calomnieuse. Nous sommes le 8 Juillet 1997.

Dès le lendemain, Ségolène Royal s'empare alors de l'affaire Hanse, balançant sur les ondes que l'affaire n'est pas finie. Que l'enfant s'est peut-être rétracté sous la pression des adultes. Par cette intervention, Ségolène Royal outrepasse son devoir de réserve du à sa fonction de ministre. Alors qu'elle ne connait rien du dossier, qu'elle n'est ni avocate, ni procureure, ni enquêtrice.

La famille envoie une lettre à Ségolène Royal, lui demandant de se mettre en dehors de cette histoire, et de ne pas parler d'une affaire qu'elle ne connait pas. La réponse sera un véritable coup de poignard pour la famille, la ministre relayant des accusations rejetées par l'enquête (notamment que le frère de l'enfant aurait subi des attouchement, ainsi que d'autres enfants).

A l'époque, la circulaire Bayrou est encore en vigueur. Celle-ci prévoyait que l'administration scolaire se devait de saisir la justice qu'en cas de maltraitance avérée, puis confirmée par une enquête préalable. Dans l'affaire Hanse, cette circulaire est totalement ignorée.

Cela expliquera peut-être que la circulaire Royal soit mise en place le 25 Août 1997 : elle préconise
le recours immédiat au Parquet, sans confrontation ou enquête préliminaire «dès qu'un élève a confié à un membre de l'Éducation nationale des faits dont il affirme avoir été victime». La chasse aux sorcières peut être lancée. Elle résultera notamment sur l'affaire Outreau. Sur laquelle Ségolène Royal ne s'est jamais prononcée.

J'aimerais donc que Ségolène Royal se prononce sur cette affaire, qu'elle nous dise si elle regrette ses propos, maintenant que Bernard Hanse a été innocenté et réhabilité par Xavier Darcos. Qu'elle nous dise si la parole d'un enfant est plus importante que la vie d'un innocent.

J'aimerais qu'Arnaud Montebourg, porte-parole de la dame aux caméras, nous parle de l'importance que Ségolène Royal accorde à la présomption d'innocence. Qu'il nous explique son positionnement face à cette affaire, lui qui réclame avec brio qu'il faut laisser le temps à la justice de faire son enquête, que le politique doit briser les liens incestueux qui la lie à la justice.

Libellés : ,

10 Commentaires:

Anonymous Anonyme dit ...

Pauvre type ! c'est terrible. Ségolène c'est incroyable ! ça sent le puritanisme etats uniens pret à massacre la vie de n'importe qui pour communiquer leur frustration, leur baratin. Bref entre Serial Mom et Marble Lesson...
Ommmmmm

12 septembre, 2006 15:16  
Blogger Alcibiade dit ...

Et c'est marrant que personne n'en parle, non ?
Les medias préfèrent "l'affaire Nolwenn", totalement dirigée par le MJS ...

12 septembre, 2006 17:29  
Anonymous Anonyme dit ...

Pour voir si je suis moins fontenelle que SF !

12 septembre, 2006 19:55  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

je me souviens...(du suicide de ce type, pas de l'agitation royaliste...c'est flippant c'est sur. Maintenement ils sont peu nos hommes/femmes politiques à faire juste de la politique et non pas de la com'.
La Royal elle fait tellement peur que je connais des soc' qui vont voter pour la droite bayrousienne.
Pour eux au moins Bayrou semble humain et c'est pas un fou de pouvoir comme Sarko.
tout ça est bien triste...
j'ai l'impression que le paysage politique français va totalement changer après ces elections...

12 septembre, 2006 22:44  
Anonymous Triple R™ dit ...

Quand le politique cessera son inceste avec la politique, on pourra voter l'avènement d'une 6e République !

Luc, je t'ai ajouté dans mes liens sur mon blog, à bientôt !

12 septembre, 2006 23:34  
Anonymous Triple R™ dit ...

CORRECTION :
Quand la politique cessera son inceste avec la justice, on pourra voter l'avènement d'une 6e République !

Luc, je t'ai ajouté dans mes liens sur mon blog, à bientôt !

12 septembre, 2006 23:35  
Anonymous Anonyme dit ...

L'intégralité du dossier sur cette affaire, dossier d'où vient l'inerview que reproduit Lancelot, vient d'un site : chez.com/bernardhanse1. Allez-y, c'est assez effarant.

Je remarque au passage que cette note ne fait pas réagir nos têtes pensantes du DEL ou de VLF. Indifférence ? Amnésie des ségolistes ? Gêne devant un sujet douloureux qui plonge les gens dans l'excessif comme on l'a vu avec l'affaire d' Outreau ? Tiens, Outreau : Ségolène fait partie de ces gens du pouvoir politique, médiatique, policier (qui ne furent pas le pire) et judiciaire qui ont permis Outreau. Un détail dans le parcours de Ségo, cette affaire. Peut-être, mais le diable se niche dans les détails.

13 septembre, 2006 21:36  
Anonymous Anonyme dit ...

Il n'est pas exact que Mme Royal ne se soit jamais prononcée sur l'affaire d'Outreau. Elle a personnellement participé au lynchage des malheureux innocents, réclamant leur condamnation, en claironnant cette énormité : "Un enfant ne peut pas mentir". J'ai lu ça dans "Le Monde"en son temps.
C'est ce mélange d'ignorance crasse, d'arrogance suffisante et de méchanceté que les Français mettront peut-être à la tête de l'Etat ? !
Au secours !

14 octobre, 2006 20:55  
Anonymous Anonyme dit ...

Et Jospin qui jette l'éponge parce qu'il n'aurait pas réussi à fédérer le parti que Royal elle aurait conquis parce que le peuple français séduit...
Et pourquoi personne ne parle de cette affaire dans les médias?
Ce serait pas Sarkozy qui aurait fabriqué le produit Ségolène via les sondages et les journalistes (qui, avant qu'elle parle, annoncent toujours un triomphe et après qu'elle ait parlé, confirment le triomphe).
On a perdu Jospin, l'homme politique qui pouvait nous sortir de la merde (PS + pays) et on a gagné Royal, ses manoeuvres, sa démagogie, son pétainisme, son autoritarisme. A se demander si Sarko à côté, c'est pas de la crème?!
Au secours, réveillez-vous avant qu'il ne soit trop tard........

28 octobre, 2006 20:45  
Anonymous NORA dit ...

chez.com/bernardhanse1
le site n'est plus disponible comme apr hasard?!

28 octobre, 2006 20:49  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home