]]>

29 octobre 2006

No comment

Partager

Je te donne ces vers afin que si mon nom
Aborde heureusement aux époques lointaines,
Et fait rêver un soir les cervelles humaines,
Vaisseau favorisé par un grand aquilon,

Ta mémoire, pareille aux fables incertaines,
Fatigue le lecteur ainsi qu'un tympanon,
Et par un fraternel et mystique chaînon
Reste comme pendue à mes rimes hautaines ;

Être maudit à qui, de l'abîme profond
Jusqu'au plus haut du ciel, rien, hors moi, ne réponds !
- Ô toi qui, comme une ombre à la trace éphémère,

Foules d'un pied léger et d'un regard serein
Les stupides mortels qui t'ont jugée amère,
Statue aux yeux de jais, grand ange au front d'airain !

Charles Baudelaire - Les fleurs du mal (1857)

Libellés : ,

6 Commentaires:

Anonymous wrath dit ...

ça fait toujours plaisir de lire Baudelaire...

30 octobre, 2006 01:18  
Blogger Alcibiade dit ...

Bien d'accord ...

30 octobre, 2006 17:06  
Anonymous Karine B dit ...

hello Luc
l'arrivée de novembre t'emporte dans la mélancolie...
Au fond pas tant que cela, car ce qu'il y a de troublant dans ce poème de Charles, c'est qu'il ne semble pas avoir douté qu'il resterait - lui - immortel. L'intelligence et le génie sont sans doute avant tout confiance en soi même...

31 octobre, 2006 10:31  
Blogger Alcibiade dit ...

Karine, tu ne parles pas que de Baudelaire quand tu écris : L'intelligence et le génie sont sans doute avant tout confiance en soi même ? Tu parles également de toi ? Ou de moi ? Ou des deux ?
Bises.
L.

31 octobre, 2006 14:10  
Anonymous Karine B dit ...

Luc, je ne parlais pas de moi, il parait que c'est ce qui me manque le plus, la confiance. Et je ne sais pas trop pour toi... Je me disais seulement que lorsqu'on décide de ce qui est beau en s'appuyant sur son propre jugement, après avoir longuement travaillé et accumulé de l'expérience, et pas en s'appuyant sur l'opinion des autres (par exemple via les sondages :=)), on fait acte d'intelligence. Bises+

31 octobre, 2006 15:13  
Blogger Alcibiade dit ...

D'accord avec toi sur tout, Karine, sauf que je remplacerait le mot "intelligence" par celui de "sagesse". L'intelligence n'a pour moi rien à voir avec l'expérience, mais il fallait bien que je te contredise un peu ;-)

Bises.
L.

02 novembre, 2006 16:10  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home