]]>

10 décembre 2006

Au secours, ils sont tous fous !

Partager
J'ai l'impression d'être dans un rêve. Ou plutôt un cauchemar. Nos femmes et hommes politiques sont tous devenus fous. A lier. Ils sont partis, et loin ! Tellement loin que je me demande si ils n'ont pas atteint le point de non-retour. Après les "maisons de repos" pour les profs et instits pêtant un câble, il devient urgent de penser à développer ce genre d'établissements pour nos politiciens.

Nous avons eu le ralliement de tous les éléphants (éléphanteaux compris) du PS à Marie-Ségolène. Plus personne n'ose la critiquer, par peur de ne plus être dans les petits papiers du couple Royal/Hollande lorsque sera venu le temps de distribuer les postes aux ministères et à Solférino. Le seul à ne pas la fermer est Jean-Luc Mélenchon, fidèle à ses convictions. Espèrons qu'il le restera.

Dernièrement, nous avons eu le voyage de Mme Chabichou au Moyen-Orient. Certes ce voyage, le premier à l'étranger après son investiture, me satisfait quant au symbole porté. Cependant, le message véhiculé me fait peur pour la politique internationale que serait celle de l'Elysée si Royal y accédait. En France, nous n'avons retenu que la "polémique" franco-centrée sur l'échange, qui n'en est pas un, avec un député du Hezbollah. Mais quasiment rien sur le fond. Et pourtant, il est pour moi terrifiant. O combien je la rejoins lorsqu'elle déclare au QG de la FINUL :
«Je crois que les survols doivent cesser parce que c'est à la fois l'intérêt d'Israël et du Liban. Je crois qu'il faut respecter le mandat de l'ONU, le mandat de la Finul et donc il faut que ces survols cessent». Je suis fier d'elle. Vraiment ! Mais malheur, elle retombe très bas dans mon estime, quand 4 jours plus tard, elle annonce devant Ehud Olmert : «Les survols ont diminué […] un certain nombre de faits les justifient». Et je n'y comprends plus rien. Comment peut-on déclarer tout et son contraire, sans que cela fasse la Une de tous les journaux ? Sans qu'on ne se pose des questions sur ses véritables convictions ? Quelle politique internationale mènerait-elle si elle était élue ? La diplomatie, c'est aussi avoir un discours cohérent, pas uniquement préserver ses interlocuteurs. Pas seulement rentrer en France avec un album-photo bien rempli.

Mais le pire est à venir. Ceux qui me connaissent savent mon attachement à la cause palestinienne. Alors quand Mme Royal annonce à propos du mur construit entre Israël et la Cisjordanie :
«Quand c’est nécessaire à la sécurité, je crois effectivement qu’une construction est sans doute justifiée. Encore faut-il que les choses se fassent dans la bonne entente et qu’en particulier le problème du tracé puisse être résolu». Je me demande comment un tel mur puisse être construit "dans la bonne entente". Même Douste-Blazy n'aurait fait une telle gaffe. Sorti une telle connerie. Et moi, je suis dépité. Elle déclare quand même que la construction de ce mûr est justifié !

Pour rappel, je signale que
le 9 juillet 2004, la Cour Internationale de Justice de La Haye a condamné le mur qu’Israël est en train de construire : Israël se voit dans l’obligation de démanteler ce mur partout où il se trouve à l’intérieur des territoires palestiniens (94% du trajet selon Amnesty International) et de dédommager les Palestiniens lésés (destruction de leurs maisons notamment). Cette décision oblige également tous les Etats à ne pas reconnaître cette situation illégale et à adopter des mesures efficaces afin qu'Israël respecte le droit international. Le 20 juillet 2004 l’Assemblée Générale de l’ONU a ratifié cet avis. Je constate donc que Ségolène Royal bafoue le droit internationale, elle qui est pourtant juriste ...

Revenons à ma maison de repos pour nos politiques français de gauche. Nous avons eu l'annonce que nous attendions tous : le ralliement de Chevènement à Royal. Quel suspense ! Parfois, j'ai vraiment l'impression qu'on nous prend pour des cons. Tout le monde au PS savait que Chevènement avait annoncé sa candidature pour négocier plus de circonscriptions réservées au MRC. Voilà où nous en sommes arrivés : peu importe les divergences d'opinion, seul importe le renouvellement de son investiture. La professionnalisation de la politique est un danger pour notre démocratie. Se renier pour 10 députés.

Alors le NON au referendum sur le TCE ne sera donc pas défendu par El Che. Reste donc les "antilibéraux". Et là je pense qu'on bat tous les records de folie. Où en sont-ils ? Dans l'impasse. Incapable de se mettre d'accord. Problèmes d'ego alors que leur devoir serait de se désister pour celui/celle ayant le plus de chance de l'emporter, pour défendre les classes populaires. Une désignation confisquée par le PCF. Buffet qui fait le hold-up de cette gauche. Dans ces collectifs (j'en fait partie), on remarque tous les magouilles effectuées par le parti communiste. Et nous savons tous que Buffet n'a strictement aucune chance. Presque aussi nulle que Royal, le capital sympathie en moins. Alors ils reportent leur décision. Très excitant comme méthode de désignation. Le mur assuré.

Je doute qu'il prenne ma proposition de se mettre au repos au sérieux. Alors, ce sera moi. Je vais prévoir des vacances. Au soleil. Pour oublier ces fous ...

Libellés : ,

9 Commentaires:

Anonymous Marco dit ...

Tu as bien raison, prends du recul. Tellement de choses se sont produites, que les bouleversements provoqués ne peuvent laisser personne insensible.

"Rêver de la vie, c'est justement ce que j'appelle : être éveillé." N'est-ce pas cauchemardesque ?

10 décembre, 2006 17:50  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

He, he...C'est une époque formidable n'est ce pas?
Eric Hazan a fait une petite conférence dans une librairie près de gare du nord il y a une semaine.
A propos de cette région qu'il nomme Palestine où se trouve Israël.
Il faut que tu te procure son bouquin.
Quant à Ségolène Royal....pfff...que veux tu....
Par contre je ne suis pas sur que MG soit responsable de l'attitude à la soviétique des militants communistes qui ont bourrés les urnes des collectifs. Mieux je suis quasiment sur que Marie George Buffet aurait eu la majorité des suffrages même sans la bêtise des militants de son camps. Il y a un soucis avec les cocos c'est clair. Mais il y a un soucis aussi avec les autres candidats. Ils veulent tous et toutes être LE/LA candidates. Si MG se retire, les autres continuerons à se crêper le chignon. C'est humain de vouloir le pouvoir, même minime. La seule solution pour sortir de l'impasse c'est de mettre Mélanchon. Les autres ne gagnerons pas d'autres voix que celle des collectifs. Moi ça m'aurait pas gêné de voter MG, mais c'est mal partie. Donc j'espère que Mélanchon sera le "messie". Si tel n'est pas le cas. Il n'y a plus d'espoir.

10 décembre, 2006 22:15  
Anonymous vincy dit ...

elle est tres chiraquienne finalement la chabichou... elle fauit rien que des betises (quand françois n'est pas là : à ce propos reecouter la fin de la chronique du jour de Carlier sur Royal / Hollande)

le Che est mort politiquement, il a limité la casse côté héritage politique : il faut bien que ses ouailles survivent à son déclin annoncé.

Je suis cependant étonné que tu ne mentionnes rien sur LE fait politique marquant du week end :
la candidature de Philippe (De V.).

11 décembre, 2006 10:09  
Blogger Lancelot dit ...

@ Marco
j'aime beaucoup la citation, elle est de qui ?


@ Anonyme de CR
Sur Mélenchon, je doute qu'il soit Le Messie : ce week-end sur l'Ile St Denis, l'un des participants à émis cette hypothèse, ce qui fut l'occasion du seul éclat de rire de l'assemblée présente ... Mais je le souhaite tout autant que toi. Ne rêvons pas, malheureusement !


@ Vincy
Mme Chabichou est chiraquienne ? Au mois Chirac mène une politique beaucoup plus "pro-arabe" !
Sur PdV, je pense que tout le monde s'en fout, d'autant plus qu'il a déjà négocié son soutien à Sarko au second tour ...

11 décembre, 2006 19:59  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

Il faut quelqu'un de fédérateur au dela des collectifs et surtout quelqu'un dont le nom et la tête soient connus au dela des collectifs. Clémentine Autain et les deux autres c'est mal barré. Apparemment MG fait trop de vague... c'est dommage.
Moi je serais bien embêté si il n'y a pas de candidat unitaire. Je fais quoi dans ce cas? Je me vautre totalement bourré dans l'isoloir en prenant les bulletins LCR et PS en sachant que de toute façon, que cela soit l'un ou l'autre je vais le regretter?

Rahh !

11 décembre, 2006 21:58  
Anonymous Marco dit ...

De Nietzsche...

12 décembre, 2006 00:37  
Blogger silvae dit ...

hé ne jette pas le bébé avec l'eau du bain ce qui se passe est presque historique avec les antilibéraux...j'ai dis presque. suspens!

12 décembre, 2006 07:54  
Blogger Lancelot dit ...

@ anonyme de CR
si tu veux, on peut créer le club des électeurs alcooliques ...


@ Marci
merci ;-)


@ anonyme de CR
pour le moment, il n'y a que le presque ...

12 décembre, 2006 18:32  
Blogger FalconHill dit ...

Tu as bien raison de prendre un peu de recul... Mais j'avoue que Chevenement a perdu, dans mon modeste petit esprit de provincial qui comprend décidément pas tout, tout le crédit qu'il avait pu avoir... Pour une dizaine de circonscriptions, dont sept ou huit sans aucunes chance, dommage... Dommage pour vous, car Chevenement représente quelque chose...

on parlait tout à l'heure chez Guy B. Jospin a été nul, et son égo, sa prétention sans borne, a détruit tout le positif que pouvait incarner son personnage. Et au lieu d'être une icone de référence, il est devenu celui que l'on moque, l'EX aigri... Pourtant, le PS dirigé par cette clique hollande - Rebsamen parait être sur une voie dramatique. Pour vous, ce que je trouve dommage mais bon, je m'en remettrai. Pour la France surtout (et là ca m'emmerde plus...), car le principal pôle à gauche se boboise, et fait passer la compétence et les convictions derrière le fard du people et du "gars sympa".

Oubliant par là même que le peuple français, en 2002 et au référendum, a montré sa réticence...

Le probleme pour moi est à droite. Car je n'ai pour l'instant le choix qu'entre Sarkozy ou Bayrou. Quoique le parcours de ce dernier ne me déplait pas, j'espererai une candidature par exemple de DupontAignan, pour avoir un coté un peu plus "gaulliste". OU alors même (tant qu'à faire) une candidature Villepin ou AlliotMarie...

Mais quoiqu'il en soit (et j'arêtte là, je parle pour rien dire...), je crains qu'au final aucun candidat de droite ne soit au second tour. Et que Le Pen - Royal soit un atroce deuxieme tour...

On regreterra Chirac, je vous le dis... (soupir du gars qui va boire suite à ce constat... bouh... ;__;)

13 décembre, 2006 16:56  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home