]]>

14 janvier 2007

Le petit sacre

Partager
Petite pause dans le récit de mes vacances. Je ne peux pas m'empêcher de vous parler du sacre sarkozyste. Car j'y étais ! Non, rassurez-vous, je ne compte pas adhèrer à l'UMP, et malgré mon refus de soutenir la candidature de Ségolène Royal, celle de Nicolas Sarkozy trouve encore moins grâce à mes yeux. Mais je voulais voir. Tout le monde parlait de cet évènement, alors plutôt que d'avoir le résumé par les médias, autant me rendre directement à cette investiture. Récit de quelques heures parmi la droite française.

Trois quarts d'heure en métro sur la ligne 12, et me voici arrivé au parc des exposition de la porte de Versailles. Hier pourtant j'avais envoyé un mail à l'UMP, en retour duquel on m'a affirmé que je pourrais obtenir un pass à la porte L. Malheureusement, impossible de rentrer. Alors il faut être malin. Je m'adresse poliment aux personnes sortant de l'endroit pour savoir si cela ne les dérangeait pas de me transmettre le talisman. Il aura fallu attendre la 5ème ou 6ème tentative pour obtenir le sésame, entre temps les participants auxquels je me suis adressé m'ont envoyé bouler sous des prétexte plus ridicules les uns des autres. Genre : "si vous n'avez pas le bracelet, c'est que vous ne le méritez pas", ou "je ne peux vous le donner, pour des raisons de sécurité", et encore un "si moi je l'ai, pourquoi pas vous ?", le summum de la politesse provenant d'une vieille bourgeoise liftée, me balançant un aimable "demmerdez-vous !". Plus de 15 minutes après mon arrivée, me voici enfin dans l'arène.

Contrairement à ce que les médias nous martèlent, je doute vraiment du nombre de participants annoncé. Le problème est qu'ici le "selon la police" et le "selon les organisateurs" sont les mêmes ... Il est absolument impossible que 80 000 personnes se tenaient sur place lorsque j'y étais présent. Or je suis arrivé au point fort de la journée, pour le discours du chef.

On nous parle également de l'ambiance. Me concernant, je trouvais l'assistance extrêmement molle. La ferveur est plus celle de la galette des rois de la maison de retraite de ma grand-mère que celle des Champs Elysées lors de la victoire des footballeurs français. Peu d'acclamations, à quatre ou cinq reprises seulement. Les Jeunes Pop essaieront en vain de lancer un mouvement de liesse. En vain, les vieux et vieilles les rabrouant aussitôt, ne pouvant boire le discours de Sarkozy.
D'ailleurs, il est assez étonnant de remarquer le manque de politesse de l'assistance. A plusieurs reprises, j'ai dû subir les foudres d'Umpistes n'admettant pas que je me déplace devant eux, si bien installés sur leur chaises en plastique. Le militantisme de droite me change de celui auquel je peux être habitué.

La fin du discours n'amène pas plus d'acclamations. La standing ovation est très brève, pas plus de 30 secondes, j'ai pris la peine de compter. Mais ne nous inquiètons pas, les moyens techniques nous donneront de belles images, notamment celles obtenues grâce à la Louma présente (vous pouvez la voir à droite sur la photo). Et toutes les chaînes de TV reprenant les images oublieront de dire qu'elles sont gracieusement fournies par l'UMP.

A la fin du discours, la Marseillaise chantée par une chorale d'enfants (peut-être celle de St Nicolas du Chardonnay ?) ajoutera du ridicule à la situation. Non, chanter la Marseillaise n'est pas une tare, mais là-bas j'avais tout de même plus l'impression d'être à un meeting du vieux borgne.

Bien évidemment, Nicolas Sarkozy a été investi par 98% des militants de l'UMP. Evidemment il fallait que la participation soit plus importante pour son investiture (69%), que pour celle de Ségolène Royal (66%). Pour moi, ces chiffres n'ont strictement aucune valeur. Par contre, celui du coût de ce raout, 3,5 millions d'euros, en présente plus à mes yeux, soit prêt de 44 euros par participants, si on s'en tient aux chiffres officiels. Onéreux pour un sacre. En recevant le calendrier, avec l'affiche de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, je suis étonné de la ressemblance avec l'affiche du film Président, dont je vous avais parlé lors de sa sortie, fin septembre. Simple hasard ?

Un petit tour au stand des produits dérivés proposés par l'UMP, l'occasion d'avoir un autographe de Jacques Toubon (un des rares hommes politiques qui mérite le respect, m'est avis). Puis je me dirige vers la sortie, non pas celle des simples participants, mais celle des people de l'UMP. Non, je ne croiserai pas Doc Gyneco ou Johnny. Mais Jean-Pierre Raffarin, fidèle à lui-même, et aussi François Fillon, extrêment maquillé, à en faire pâlir Mickaël Jackson. Egalement mes deux chouchoutes de l'UMP : Roselyne Bachelot, et Christine Boutin, cette dernière qui pour l'occasion avait emprunté un des tailleurs de Ségolène Royal. Probablement pour attirer les caméras.

Et là, seul, tel un vilain petit canard, je vois Michel Barnier. J'ai du avoir pitié de cette solitude et me suis dirigé vers lui. L'occasion était trop belle, pour ne pas l'interroger sur la politique internationale développée par Ségolène Royal. Et de lui demander son avis sur celle de Nicolas Sarkozy. Mais quand j'ai voulu aborder la convergence entre la diplomatie française prônée par le chef de l'UMP et celle du président Chirac, il m'a très poliment quitté. En tout cas, un très beau moment de langue de bois ... Je vous quitte sur la vidéo de cette interview.


Libellés : ,

36 Commentaires:

Anonymous Toon dit ...

J'adore ce post, tu as un culot énorme et tu rétablis des vérités.

14 janvier, 2007 22:56  
Anonymous Zep dit ...

ça c'est du reportage de fonds !!! Dès demain je mets un lien de mon blog vers ton article ! C'est intéressant d'avoir la vision d'un homme de gauche qui "déjoue" les stratèges en communication du petit dictateur.

Bravo !

14 janvier, 2007 22:58  
Blogger Guy dit ...

good job

14 janvier, 2007 23:11  
Blogger Mike dit ...

"qui déjoue les stratèges en communication du petit dictateur"...

Faut pas exagéré non plus, faut pas avoir fait HEC pour voir au travers des mises en scènes des politiques quelque soit leur parti...

L'article est sympa et c'est cool d'avoir l'avi de quelqu'un qui y était (moi je ne l'ai vu qu'à la télé) mais au final je trouve que ce cérémonial, que l'on a tout a fait le droit de critiquer, n'est pas plus absurde que ce qu'on a eu par le passé avec les pommes de Chirac et les grandes messes du RPR ou la rose et autres délires romantico-égocentriques de Mittérand.

Je crois que Sarko fait tout son possible pour être fédérateur comme l'ont fait tous les autres avant lui. Je suis sur que les voyages un peu partout de ségolène et les multiples débats médiatisés du PS ont coûté des sommes folles également.

Ceci dit je n'ai effectivement pas pu m'empêcher de rigoler à la venue de la chorale pour la chanson finale, en remarquant que Sarkozy ne se risquait pas à pousser la chansonnette.

Un dernier commentaire sur l'affiche comparée à celle de Dupontel, c'est un vrai classique politique que ce soit aux régionales, municipales ou présidentielles. Pas très étonnant donc.

15 janvier, 2007 00:00  
Anonymous Farid Taha dit ...

Pas mal comme récit !

Je n'aurais pas eu le courage de pousser la porte par ce que j'aime pas ces grandes messes.

Pour l'affiche on dirait qu'il a été sponsorisé par microsoft !

C'est quasiment le bureau de Windows XP avec Sarko en plus !

15 janvier, 2007 00:18  
Anonymous Zgur dit ...

Bravo pour le reportage.

Je viens d'entendre à la radio que les images diffusées par les médias étaient bien controlées par les communicants de Sarko.
Le journaliste ajoutant immédiatement que c'était aussi de plus en plus le cas dans le camp Royal. Ce qui est sans doute vrai. Mais ajouté à ce moment-là, j'ai l'impréssion qu'il s'agissait d'atténuer la polémique possible sur la comm' imposée par Sorkozy et Cie.

C'est vrai que l'affiche ressemble au fond d'écran Windows XP. Et pourquoi pas windows 3.1?
Ils ne savent pas que Microsoft est passé à Vista?
Elle est où la rupture ;0))

Zgur

15 janvier, 2007 08:22  
Anonymous Anonyme dit ...

excellent reportage, bon travail d'investigation j'espere que beaucoup de personnes auront acces a ton blog et le liront.
par contre il y a une petite erreur sur les chiffres de participation en ce qui concerne le ps c'est plus de 82% et non 66% mais bon c'est pas bien grave
encore bravo

15 janvier, 2007 08:23  
Anonymous Zgur dit ...

Ah j'oubliais :

Toubon !!! Tu devrais relire les articles sur ses inénnarrables passages au misitère de la Justice et de la Culture et revenir nous en parler.
Je parle bien sûr de l'homme politique et de ses actes, pas de l'homme privé qui est sans doute sympathique (c'est aussi ce qu'on dit de Chirac ;0))

Zgur

15 janvier, 2007 08:26  
Anonymous d3log dit ...

Un beau petit reportage... Sur les chiffres, je suis d'accord avec toi, c'est juste pour le decorum et en plus ces chiffres incluent des gens qui ne sont même pas umpistes et qui n'avaient rien à y faire. ;-)
Sur Toubon, t'aurais pu dévelompper quand même... Je ne comprends pas ton admiration, à moins qu'elle ne soit deuxième degré.

15 janvier, 2007 08:27  
Anonymous Nico2312 dit ...

Il ne faut pas confondre petit sacre et sacre du petit :-)))
Mais sur ce coup cela revient un peu au même...

15 janvier, 2007 09:07  
Anonymous piernic dit ...

J'aime bien Michel Barnier et je connais ces convictions. Je pense qu'il ne se reconnait pas du tout dans l'UMP sarkozyste. Ses relations distantes avec Villepin n'en font pas malgré tout un anti sarkozyste déclaré.
"vilain petit canard", "solitude" vos mots sonnent étonnament très juste. Dans le conte, le vilain petit canard se révèle un cygne majestueux. Michel Barnier le sait-il, ses gènes politiques sont de l'extrême centre

15 janvier, 2007 11:31  
Anonymous roi bourdieusien dit ...

bien vu le lien entre l affiche de l ump et le film "president" : j ai remarqué ca hier aussi...
j etais devant mon poste de télé et je me suis dit que si j avais été a l ump j aurais pleuré... c'est assez idiot de rendre la politique emotiviste...

15 janvier, 2007 13:34  
Blogger MC dit ...

Super boulot, Lancelot !

15 janvier, 2007 14:39  
Anonymous PBE dit ...

CLAP CLAP CLAP
standing ovation
Ola
et toussa

15 janvier, 2007 16:50  
Blogger Lancelot dit ...

Eh bien merci à tous pour vos commentaires. Je vois que ça fait réagir, tant mieux !

Merci à Farid pour la version de l'affiche, beaucoup plus nette !

Sur Toubon, désolé, je maintiens. C'est un homme que j'aime bien, j'ai des affinités un peu étrange parfois (et encore, je ne vous dis pas tout, pour ne pas vous faire hurler !).

15 janvier, 2007 19:07  
Anonymous f-wtss dit ...

Bien, rien a redire...
Bon taf, dommage que les télés ne diffusent pas ce reportage...
f-wtss

15 janvier, 2007 20:45  
Anonymous moi et autrui dit ...

merci pour ce fabuleux post
j'avais un gout amer en entendant parler de ce sacre
maintenant, je sais que l'intérieur est aussi pourri que l'extérieur

15 janvier, 2007 21:36  
Anonymous jps dit ...

ce post m'a mis un peu de baume. merci
trop top
je t'invite sur http://poly-tics.over-blog.com/
cordialement

15 janvier, 2007 21:50  
Anonymous Anonyme dit ...

Un reportage - oui, on peut l'appeler comme cela - sacrément complet. Un peu partial parfois, mais c'est votre droit. Et votre honneur de dire ce que vous pendez d'un événement qui, quoi qu'on en dise, est avec l'investiture de Ségolène Royal l'un des plus importants de cette campagne présidentielle qui est ENFIN ouverte.
Jean-Luc

16 janvier, 2007 00:01  
Anonymous Nicolas dit ...

Excellent boulot !

16 janvier, 2007 09:43  
Anonymous MarcelD dit ...

HA bon ! ce n'était pas le super sacre de l'empereur Nicolas 1er ?!! J'en suis tout chamboulé, c'est qu'on nous ment alors !!
bravo et merci pour cette mise au point.

16 janvier, 2007 13:33  
Anonymous David Medioni dit ...

Salut Lancelot,

Merci pour ton commentaire sur mon blog Journal d'un Journaliste.
Tu dis que tu n'es pas journaliste mais ton papier sur ce sacre sarkozien est vraiment très bon.

Continues comme cela et n'hésites pas à repasser par chez moi. Moi, je repasserai par ton blog.

A plus
David Medioni

16 janvier, 2007 13:41  
Anonymous Erasme de Metz dit ...

Du très très bon travail de Citoyen (avec un grand C).
Blufant en effet
Et j'apprécie beaucoup la citation d'Erasme tout en haut :-))

16 janvier, 2007 14:23  
Blogger Denis dit ...

Donc tu y as assisté en vrai. Je n'ai pas osé... Mais bravo pour ton article !

16 janvier, 2007 16:16  
Anonymous Anonyme dit ...

Un peu partial sur Barnier qui a quand même répondu à ta question, en langue de bois certes. Merci de ton passage sur mon blog

Toreador (http://www.toreador.fr)

16 janvier, 2007 17:17  
Anonymous Anonyme dit ...

Tu dis que Barnier t'a quitté "très poliment" lorsque tu as voulu aborder ta dernière question : un peu de bonne foi : il te quittait déjà avant que tu lui poses la question ! remettons chaque chose à sa place dans son contexte...

16 janvier, 2007 21:53  
Anonymous Alert2neg dit ...

Bravo, garçon !

Tes propos rejoignent, c'est bizarre, hein !, les informations divulguées, ce matin par le Canard Enchaîné au sujet du remplissage du palais TRUC MACHIN.
Il n'y a rien de surprenant à tout ça, car lorsque l'on est capable de mentir sur son bilan, sa taille, ses origines et autres, le reste c'est du menu fretin. Sarkozy est en réalité un MALADE MENTAL, je pèse mes mots, qui prend la France comme un DIVAN sur lequel il pourra soigner ses NEVROSES.Il faut lui barrer la route, à défaut ce pays va être ruiné à jamais.Bush est aux USA,ça donne ce que nous voyons en Irak et dans le monde.Alors, imaginez la France d'après avec l'arriviste: catastrophe identique.

A bientôt et bravo !

Ps: je consacre quelques lignes à cet homme assoifé de pouvoir

www.alert2neg.com/article-5233565.html

17 janvier, 2007 16:27  
Anonymous céleste dit ...

super bien raconté, bravo!

ce type me fait rééllement peur, il est prêt à tout!

17 janvier, 2007 22:15  
Anonymous thc2 dit ...

l'arroseur arrosé

Le patrimoine de Nicolas Sarkozy et de sa femme Cécilia est probablement au moins deux fois supérieur à celui de Ségolène Royal et de François Hollande. Selon la conservation des hypothèques de Nanterre, le couple Sarkozy a en effet perçu, le 10 novembre 2006, 1.933.130 euros de la vente de l'appartement qu'ils occupaient boulevard Vital Bouhot, sur l'île de la Jatte, à Neuilly sur Seine.

A moins qu'elle ne soit largement gagée par des emprunts, la possession d'un tel logement aurait probablement dû rendre à elle seule les époux Sarkozy redevables de l'impôt sur la fortune depuis de nombreuses années. Or le candidat de l'UMP a fait savoir par la voix de son porte-parole, mercredi 17 janvier, qu'il ne payait l'ISF que depuis un an.

Jusqu'aux années 90, Nicolas Sarkozy était propriétaire, avec ses frères, de plusieurs appartements à Neuilly, notamment avenue du Général de Gaulle et rue Bailly, mais il a vendu ses parts en 1997, vraisemblablement pour acheter celui de l'île de la Jatte.

Contacté par Capital.fr, l'entourage de Nicolas Sarkozy n'a pas souhaité commenter cette information.

© Capital.fr
http://www.capital.fr/Actualite/Default.asp?source=FI&numero=61555&Cat=SOF#end

18 janvier, 2007 01:07  
Anonymous Nico (pas SArko) dit ...

Salut.
Bravo pour ton post. C'est la premier fois que je passe sur ton blog à mes souvenir mais cool. J'ai recopié ton article sur mon blog avec un lien. Si problème n'hésites pas à faire signe.
Merci donc.
a bientôt.

18 janvier, 2007 06:26  
Blogger FalconHill dit ...

Comme a dit Guy plus haut : very good job

Je suis impressionné que tu ais vu ce parralelle entre Dupontel et Sarko... j'avais pas fait gaffe.

Et pi Barnier... non, pas de méchanceté un samedi soir.

Super boulot. Bravo

20 janvier, 2007 21:26  
Anonymous Fanette dit ...

Excellent billet !

Et cette affiche de campagne avec un fond d'écran style Microsoft XP, vous voyez ce que je veux dire ?? herk herk, cela veut tout dire !!

22 janvier, 2007 11:39  
Anonymous vincy dit ...

La solution aux problèmes de sarko concernant ses impôts est énoncée par le députée faucon vrai con Partisan de la suppression de l'ISF, il a dit dans les couloirs de l'AN : "Si nous sommes élus, Ségolène Royal ne paiera plus l'ISF. C'est tout le mal que je lui souhaite".
Bel aveu sur la véritable vision fiscale de sarkozy.

PS : ajoutons que le même Lellouche (puisque je vois Boutin en image) a rétorqué à la Mère supérieure des prisons que ce qui manquait à la Femme pour avoir un troisième enfant (rapport à une question parlementaire sur la démographie des françaises)c'était "25 centimètres".

Il parle sans doute de la hauteur des talonettes de sarkozy.

25 janvier, 2007 16:14  
Anonymous Anonyme dit ...

quel derrapage! si Bluecosmic voyait ça : lejournaldebluecosmic.com

07 février, 2007 19:28  
Anonymous Marilyne dit ...

Je vois que tu n'as que des lecteurs qui pensent la même chose que toi, pas marrant ! Alors je me permets ....excuses moi d'avance... déjà rien d'extraordinaire à aller à un meeting (peu importe de quel parti politique). J'ai déjà assisté à des meetings opposés à mes opinions, et il est vrai que l'on a l'impression d'être le seul à avoir les yeux ouverts ...en ce qui concerne le "bracelet" pour rentrer, il a été donné aux militants par leurs permanences respectives. Normal alors que tu ne puisse pas l'avoir sur place, il fallait juste t'inscrire comme sympathisant, et là, même pas la peine de payer 1 euro ... Pas sympa ensuite de critiquer les femmes de l'UMP que tu as croisées ...je croyais que vous aimiez les femmes à gauche?:)
par contre, j'ai bien aimé ta comparaison avec l'affiche du film Président! Au plaisir de te lire

28 février, 2007 13:20  
Blogger Lancelot dit ...

Marilyn, tu as du bien mal lire mon blog pour penser que tout le monde est d'accord avec moi sur mon blog ;-)

28 février, 2007 13:33  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home