]]>

23 mars 2007

Zénith des champs

Partager



Mercredi soir, j'ai passé plusieurs heures au meeting de François Bayrou au Zénith ! A force de répéter qu'il veut accueillir tout le monde, je me suis imaginé le leader de l'UDF en roi des Bisounours, ce qui explique la petite image ci-contre, et la merveilleuse musique au-dessus (écoutez-là, ça met en super forme, ça vous trotte dans la tête pendant des heures !).

Rassurez-vous, chers lecteurs, je ne suis pas devenu centriste pour autant. En effet, après m'être rendu aux meeting de Nicolas Sarkozy à la Porte de Versailles, et de Ségolène Royal à Villepinte, mon déplacement au rassemblement centriste était prévisible. Et j'attends même avec impatience un meeting de Jean-Marie Le Pen, il n'y a pas de raison.

Direction donc le Zénith, un très chouette endroit pour un raout politique, la salle s'y prête, et en plus ce n'est pas très loin de chez moi. Je n'arrive pas forcément en avance. Je m'étais informé, et il semblait préférable d'arriver vers 17h30. J'ai du arriver environ une heure après. Semble-t-il juste avant que la salle soit pleine, et les portes fermées.

Une fois sur place, je retrouve la charmante bloggeuse Marilyne, encartée à l'UMP. Grâce à elle, je peux avoir accès, en tant que bloggeur, au carré presse du Zénith. J'avoue qu'être assis n'était pas désagréable, et le badge presse nous a également donné accès à la version papier du discours, avant sa lecture. L'organisation et l'accueil dans ce meeting sont d'une rigueur et d'un professionnalisme étonnants !

Mais l'attente est longue, très longue : Bayrou ne fera son apparition que vers les environs de 19h15. Entre temps, Marilyne et moi-même apprendront par un policier en civil posté derrière nous (si il passe par ici, je le salue, je lui ai communiqué l'adresse de mon blog) que le candidat bernais est menacé par ETA. D'où une protection policière spéciale.

Je m'interroge sur les raisons de cette attente : l'UDF souhaite-t-il que les JT de 20h ne parlent pas de ce meeting ? En tout cas, pas très malin de ce point de vue. Est-ce une façon de faire monter l'ambiance ? La musique assourdissante aidant, c'est possible. Bayrou ne fera rien comme les autres : il se la joue chiraquien, arrivant par une "sortie", là où personne ne l'attendait, en haut des tribunes. Et la "descente" vers l'estrade sera une fois de plus longue, très longue, le présidentiable prenant tranquillement son temps de profiter du bain de foule avec ses militants. Moi je commence à m'impatienter, il fait une chaleur étouffante dans cette salle, et j'aimerais bien voir ce que vaut Bayrou sur un podium !

L'avantage est que je peux observer la foule : la salle est pleine à craquer, l'orange est de sortie, ce qui donne un côté très chaleureux à ce rassemblement. L'assistance est très hétéroclite : des jeunes, des vieux, des gens simples, pas vraiment de MST (Marie-Serre-Tête) comme je m'y attendais. Absents également les branchouilles du PS. Plutôt, à vue d'oeil (et donc très subjectif) des salariés, des couples, vraisemblablement beaucoup de curieux.

Excepté pour les tee-shirts, l'UDF n'est pas très doué pour la diffusion du matériel militant : pas de banderoles ou de drapeau, tout cela est très sage. Contrairement à l'UMP et au PS, je ne vois pas de "jeunes supporters" chargés de mettre l'ambiance. Tout cela donnera assez de spontanéité aux réactions de la salle pendant le discours. Ca ne pue pas le surfait.

Il faudra prêt de 30 minutes au chef des Bisounours pour arriver au podium. La musique est sur la fin agréable : des airs hispanisants laissent place au sublime morceau des Arcade Fire, Rebellion (lies). Je vous laisse savourer ce petit joyau.



Le discours ne présentera aucune surprise. Bayrou n'est pas un si bon orateur que ça. Il lit beaucoup ses notes et n'en dévie pas beaucoup. On est loin d'être en présence d'un grand orateur. Marilyne m'amuse à chaque fois qu'elle relève dans les propositions du candidat de l'UDF des similitudes avec celles de Nicolas Sarkozy. Bayrou est de droite, je ne suis pas surpris.

Je ne vous parlerai pas de ce que vous avez lu, vu et entendu dans toute la presse : l'attaque contre l'amitié de Sarkozy avec les patrons du CAC40. Bayrou se veut le candidat du peuple. A de nombreuses reprises, il oppose "le peuple des villes et le peuple des champs" : je trouverai ici le titre de cette note, ayant plus l'impression que Bayrou se veut le défenseur des champs, parfois un peu au mépris des villes. Le jacobin, le colbertiste que je suis n'apprécie guère ... Je remarque également à cet instant que l'assistance de ce meeting n'est pas vraiment "colorée".

Je me désole de l'utilisation permanente de sa famille dans son argumentation, cela fleure bon la démagogie. Sa grand-mère lui servira pour rappeler qu'il sait ce qu'est la pauvreté : la retraite de la pauvre dame ne s'élève qu'à 640€ (ou 641€, ça dépend des moments, apparemment, elle a gagné 1€ entre le début et la fin du discours). Sa femme et ses enfants seront eux utilisés pour dire qu'il ne changera pas si il venant à être élu président.

Il dit même : "Je serai président avec ce bagage de tendresse, d'amitié, de paternité, de culture de mon pays, de sens de notre histoire, de goût de changer les choses qu'ils [ses proches] m'ont donné ou qu'ils ont partagé avec moi" : le candidat des Bisounours, je vous disais. Mais un candidat de droite ...

Libellés :

18 Commentaires:

Blogger AdaM dit ...

m'ouais, bisounours ou pas...il aurat pas mon vote le bayrou ! merci pour cette synthése de meeting. perso j'en ai jamais fait ! le seul truc super politique que j'ai fait c'est d'allé a la soirée de delanoe lors de son élection ...ca remonte !
biz mon cher chroniqueur politique !

23 mars, 2007 21:39  
Anonymous Suricat dit ...

Bonjour,

je me permet de glisser un commentaire pour signaler, pour ceux qui n'y étaient pas, une galerie de photos de François Bayrou au Zenith

23 mars, 2007 22:21  
Anonymous Zenon dit ...

Ils seraient prêt à vendre leur âme au Diable pour quelques voix! En Allemagne, j'ai tendance à entendre le fait que Bayrou est plus tourné à gauche (il veut un premier ministre de gauche, ...), alors que ce que tu montre est un candidat de droite hésitante et démago, tout ce que j'aime quoi....*beurk*
On n'est pas sorti de l'auberge de ces fichues élections ....
Merci de ton compte rendu en tout cas, et, au passage, la musique est très sympa

24 mars, 2007 00:12  
Anonymous d3log dit ...

Très bon post!

Tu confirmes, en fait, que l'UDF ne semble pas vraiment préparé à gérer ce genre d'évènements et que cette impréparation est finalement sa force... une espèce de fraîcheur qui jure avec les grandes machines guindées du PS et surtout de l'UMP...

Familiale et presque informelle, l'ambiance...

24 mars, 2007 11:31  
Anonymous RoseNoire dit ...

C'est marrant...j'ai plusieurs fois assisté à des concerts de rock au Zénith. Et là en lisant ton post j'écoute Arcade Fire à plein volume après avoir regardé les podcasts du Sarko show de la semaine dernière, au Zénith aussi. Et je ne peux pas m'empêcher de trouver que tout çà est finalement assez rock'n'roll. Voilà, c'était mon analyse politique de la journée :-S
Je devrais penser à dormir un peu plus.

24 mars, 2007 11:39  
Anonymous Anonyme dit ...

bah je n'étais pas au Zénith... mais en ce qui me concerne, après de longues hésitations, ce sera Bayrou! en tant que bon prof socialo, ce sera Bayrou lol
candidat de droite dis tu... mais personne n'en a jamais douté! mais je préfère un candidat centriste qui défende la République (et non la nation), l'Europe et l'école... plutôt que une vraie fausse candidate de gauche qui me fait hyper flippé!
Je suis sûr qu'en votant pour Bayrou je voterai plus à gauche qu'en votant pour la connasse de Royal ;-)
Enfin le but suprême étant à ce stade d'éviter à tout prix Sarkozy, il a quand meme plus de chance qu'elle de le battre au 2nd tour.
Voilà qques raisons de mon choix... mais bien entendu j'avoue que ca va me tordre le ventre de voter à Droite, tant pis! et puis je crois savoir qu'on est nombreux dans ce cas lol
bizz

24 mars, 2007 13:45  
Anonymous Anonyme dit ...

PS: et si j'avais encore un doute... je viens de lire un compte rendu du meeting de Royal à Marseille! MAIS JUSQU'OU IRONS NOUS DANS LA DEMAGOGIE ET LE POPULISME ???????
"La France Présidente"... mais on croit rêver! sans oublier la gentille explication de texte de la Marseille... "le texte de toutes les libertés", pfffffff
moi je vous préviens il est hors de question que j'ai un drapeau tricolore chez moi !!!!!!!!!!!
bref! non honnêtement mettre un bulletin Royal dans une urne, c'est au dessus de mes forces...
désolé!
bizz. VAL

24 mars, 2007 13:53  
Blogger MC dit ...

Je télécharge la chanson d'Arcad Fire, thanx pour cette découverte !

24 mars, 2007 14:01  
Anonymous Marilyne dit ...

Sympa ton billet. Il retrace en effet bien l'ambiance qui y régnait .... pour un meeting de Le Pen, je ne suis pas sûre de te suivre, par contre un meeting "participatif" de la candidate socialiste ...j'attends de voir ! A+

24 mars, 2007 18:31  
Anonymous aymard dit ...

Décidément, les détracteurs de Ségo ont un point commun : le massacre de l'orthographe qui est le reflet de la langue nationale.. C'est peut-être Bayrou et son penchant forcenée pour l'école privée (laquelle ?) qui défendra la République et non la Nation, comme si les deux étaient indissociables ... très peu pour moi.

24 mars, 2007 18:42  
Blogger Lancelot dit ...

Aymard, quand on se veut faire des leçons d'orthographe, on évite d'en faire : "penchant forcenée" ...

24 mars, 2007 18:47  
Anonymous Benoit dit ...

Reportage sur le Meeting de Mercredi que j'ai réalisé !

réaction de Maurice LEROY, de J GOURAULT, de Quitterie DELMAS, de Ludovic GUILCHER...
Un aperçut de l'ambiance en musique !


Courrez voir sur http://www.dailymotion.com/video/x1j0zt_blogreportage-bayrou-au-zenith


Bien à vous tous !

24 mars, 2007 22:13  
Anonymous Nicolas dit ...

Je savais pas que Bayrou était "bernais"... :-) mais qu'il bernait les électeurs dans cette campagne, ça c'est sûr...!
Son surnom de Bisounours (tout le monde il est gentil, je vais travailler avec tout ceux qui le veulent - ben tiens...) lui va comme un gant.

24 mars, 2007 22:55  
Anonymous Anonyme dit ...

c'est vraiment drole cette chanson ca adoucit le candidat mais alors j'ai une question.
Est que le orange est un choix stratégique visuel ou juste une envie du candidat parce que les T-shirt sont d'une mochetée sans nom.
Votez Bayrou ....il aurait pas pu trouver mieux.
EN meme temps il a du faire ca dans l'urgence.

25 mars, 2007 13:01  
Anonymous abadinte dit ...

Bon je vois que quand on est socialiste, on ne peut être touché par le discours du Zenith!!!!!
http://abadinte.canalblog.com/archives/2007/03/24/4408529.html

26 mars, 2007 08:32  
Anonymous Joe dit ...

@anonyme
Il les a fait dans l'urgence mais y a justement un article sur le site de Elle qui parle de ces jolies T-shirts

http://www.elle.fr/elle/societe/zapping/les-dessous-de-la-campagne

26 mars, 2007 09:52  
Anonymous lyonelk dit ...

Embruns avait fait, je crois, un papier de l'intérieur de l'investiture de Sarkozi fort intéressant et bien tourné.
Ce soir, je lis un autre billet, un autre style, mais aussi de l'intérieur, fort intéressant et bien tourné relativement à un meeting de Bayrou. Merci.


PS : en plus j'écoute les Bisounours (quels souvenirs) et de la bonne musique. Que demande le peuple !

28 mars, 2007 01:27  
Anonymous nigloo dit ...

moi j'adore les "profs socialos" qu'on rencontre sur tous les blogs,toujours anonymes,qui vont voter bayrou..c'est d'un drole...vous avez peur...de sarkozy???
de celui la oui il faut avoir peur...

01 avril, 2007 00:30  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home