]]>

14 avril 2007

Jean-François Kahn cale

Partager
Musique : Song for Nico de Marianne Faithful (fallait la trouver celle-la !)



On attendait un numéro de Marianne entrant dans les annales de la presse d'investigation. On aura plutôt droit à du réchauffé de la page 2 du Canard enchaîné. Ô tristesse, Marianne m'a déçu.

Pourtant on s'attendait à du lourd, du costaud, du sérieux. Comme Guy Birenbaum dans sa note d'hier sur le DEL, j'avais noté l'éditorial de samedi dernier de JFK, il nous annonçait que "
Marianne brisera l'omerta que favorise le verrouillage médiatique, dira ce qu'on n'ose pas vous dire, se libérera de la conspiration du silence pour jeter, dans le débat, cette lourde vérité dont on voudrait vous interdire l'accès !". Rien que ça, avouez qu'il y avait de quoi saliver !

Et puis, aucune fuite, rien. Le suspens atroce, j'étais dans le même état que Daniel Schneidermann sur son Big Bang Blog, j'ai couru vers mon kiosque pour trouver des révélations sur Nicolas Sarkozy ! Après toutes les rumeurs circulant à propos du candidat UMP, j'avais osé penser que Marianne et ses journalistes avaient trouvé LA bombe touchant Nicolas Sarkozy en plein vol.

Donc n'achetez pas Marianne, je vais vous livrer toutes les quelques informations intéressantes, ça vous permettra d'économiser 2€50 ! L'objectif de l'hebdomadaire est (en gros) de dire que Sarkozy est fou, que tout le monde est à ses pieds, et qu'il est instable dans sa petite tête. Pour cela, on nous raconte que le candidat UMP devrait se laver la bouche au savon parce qu'il "n'a cessé de traiter de connards ses propres conseillers et animateurs de campagne" (p.15), parce que Michèle Alliot-Marie, à cause de son "rôle trouble dans l'affaire Clearstream", est surnommée "la salope" (p.16).

Nicolas Sarkozy serait également menaçant, notamment avec la presse et les journalistes. Celui qui se voit le prochain Président répèterait ainsi régulièrement : "je connais très bien votre patron. Je sais ce qui se passe dans votre rédaction" (p.16). De quoi frissonner dans le dos, brrrr. Résultat, une journaliste de LCI se déclare "terrorisée à l'idée d'une présidence sarkozyste" (p.16).

Même certains femmes et hommes politiques de droite feraient les frais du caractère de celui qui se voit le successeur de Jacques Chirac ! Comme Nadine Morano par exemple, virée de la campagne, car le Petit Nicolas "était devenu allergique à la moindre remarque critique", cette même députée UMP, qui devient dans Marianne une "talentueuse femme de tempérament" (p.17). L'ancien collaborateur de Charles Pasqua, Jean-François Probst, toujours aussi drôle, lui, annonce que Nicolas Sarkozy "ne cesse de semer la division. Et j'ai passé l'âge de me laisser impressionner par un Hortefeux hystérique" (p.16).

Bref, on n'apprend rien, sinon ce qu'on sait déjà. Et c'est l'occasion pour Jean-François Kahn, grand-"frère" spirituel de François Bayrou, et de ses acolytes, de citer anonymement des proches du patron de l'UMP, tous effrayés par son caractère, comme celui disant : "Il a un problème de nerfs, de paranoïa, mais il s'arrange, il mûrit, il se densifie" (p.19). Les mêmes de parler des procédés visant à alimenter le culte de la personnalité de Nicolas Sarkozy : "il vit constamment immergé dans les enquêtes d'opinion, qui, plusieurs fois par jour, ont pour objet de le rassurer sur l'évolution de son image" (p.21). Il serait donc psychanalytiquement narcissique et renfermé sur lui-même ? Michèle Tribalat le confirme par cette lettre envoyée à l'ancien ministre de l'Intérieur, suite à un entretien : "J'ai pu apprécier votre conception du débat. Vous n'imaginez pas qu'un autre point de vue (que le vôtre) présente un quelconque intérêt" (p.22).

De plus, Nicolas Sarkozy n'est pas un tendre avec les adversaires de son camp. Exemple ? "C'est lui encore, qui aurait fait révéler, au Canard enchaîné, l'affaire de l'appartement d'Hervé Gaymard" (p.22). Mais aussi, on nous ressort l'histoire du plagiat concernant le livre consacré à l'ancien ministre Georges Mandel.

De l'investigation, Marianne n'a retenu donc que le mot, pas la pratique. A propos des "rumeurs" circulant sur Internet, le paragraphe est bref. Rien sur sa vie privée. Le seul passage concernant les rumeurs ? "On accuse également Nicolas Sarkozy, ici de soutenir l'Eglise de Scientologie, et là d'avoir promis à Chirac une amnistie contre son soutien. Mais il n'existe aucune preuve. Donc, on ne retient pas" (p.20). Oyé, braves lecteurs, faites confiance au grand manitou Jean-François Kahn, il a durement enquêté et approfondi ses investigations, n'en doutez pas !

Oui, on se rend compte en lisant ces 12 pages que Nicolas Sarkozy pourrait s'avérer être dangereux s'il accédait à la magistrature suprême. Malheureusement, nous le savions déjà, et Marianne n'apporte rien de plus à ce que nous savions déjà. Faire du merchandising sur des pseudo-révélations, franchement, JFK, c'est bas-de-gamme !

Libellés : , ,

8 Commentaires:

Blogger comité-de-salut-public dit ...

Ben oui, c'est Marriane, quoi : du vent, et un gros bouffon donneur de leçons qui brasse de l'air pour cacher sa sous-pensée de petit-bourgeois centriste...
Et quand JFK, justement, parle de "révolution centriste", ourf! OUUUUUUUUHHHH, j'en chiale de rire sur mon Logitech...

14 avril, 2007 19:51  
Anonymous Marilyne dit ...

Merci Lancelot pour ce résumé, 2 euros 50 en effet d'économisés !
Sinon concernant Nadine Morano, si mes souvenirs sont bons elle a été écartée non pas parce qu'il ne supporte pas la critique, mais plutôt suite à son comportement vis à vis de Ségolène Royal, alors qu'elle avait organisé de façon cavalière une "apparition surprise" au meeting de l'UNISDA. En plus sa façon de procéder a donné une mauvaise image de l'UMP, qui ne va pas du tout dans le sens de ce que souhaite Nicolas Sarkozy vis à vis de Ségolène Royal. La décrypter oui (comme cela est le cas sur NSTV où il y a une chaine "décryptage") mais faire des coups bas non. Il n'aime pas que ses équipes fasses des intriges et les coups bas à Ségolène car il sait que cela se retournerait contre lui. Le front d'attaque, ce sont les idées .... Je pense qu'il a bien fait de garder le cap dans ce cas précis .

14 avril, 2007 23:08  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

"Il n'aime pas que ses équipes fasses des intriges et les coups bas"
Ouhouhouh, elle est rigolote, ta copine, Lancelot...
Un homme d'une telle probité qu'il est soutenu par Bernard Tapie.
Qui lui non plus, n'aime pas les coups bas, c'est notoire...
Tiens, tu vas voir que quand elle va lire ça, elle va faire 200 lignes de commentaires indignés pour expliquer par A+B que Nico, c'est trop un chic type.
Waf waf waf.
(ou pas, d'ailleurs. Allez, bonne nuit).

15 avril, 2007 02:30  
Anonymous nigloo dit ...

ah parce que monsieur Sarkozy a des idées!!tres drole!un coup à droite un coup à gauche un coup à l'extreme droite...il veut LEPOUVOIR pour lui et ses copains amis richissimes,il se fout bien des caissières des paysans et tralala....il se promène le dimanche avec des smicards?

15 avril, 2007 10:31  
Anonymous Eric dit ...

Ah! tout le monde est tombé dans le panneau: l'article contre Nicolas Sarkozy, ce n'est pas celui écrit par JFKahn (comme c'est le patron du journal, les employés sont obligés de le laisser écrire ce qu'il veut; et comme il a un talent d'écriture incroyable, c'est souvent réussi (tu vois, j'écris comme dans Marianne)) mais c'est l'article sur les employés de La Samaritaine. Tu lis ça et tu n'as plus envie de voter Sarkozy (pour autant que tu aies pu un jour avoir une idée aussi saugrenue). Cet article montre le genre de réalité sociale qui risque de se développer si Sarkozy est élu. Mais, cela dit, les actionnaires sont ravis (et ça Marianne n'en parle pas...)

15 avril, 2007 15:58  
Blogger Lancelot dit ...

@ CSP
J'ai du mal avec Marianne également, je ne le lis plus depuis plusieurs années, n'y trouvant pas grand chose de passionnant ...


@ Marilyne
Oui, on reproche à Morano d'utiliser les méthodes de Sarkozy ;-)


@ Nigloo
Je doute que Royal se balade elle aussi avec des smicards le dimanche.


@ Eric
C'est toi qui as écrit l'article sur la Samaritaine, ou bien ?

15 avril, 2007 19:23  
Anonymous MPRIMA dit ...

C'est peut-être court et jamais je n'aurais acheté marianne pour apprendre ce qu'on sait déjà, en effet...

mais que voulez-vous de plus ???? N'est-ce pas déjà suffisant? Quel genre de preuves espérez-vous ?

En fait, ce qu'on découvre de réellement intéressant, c'est la dépendance TOUJOURS PLUS GRANDE de la blogosphère à cette frénésie de la rumeur, de la nouvelle crue qu'on va enfin être le premier à pouvoir renvoyer sur le billard du réseau comme un multi-bande sans fin.

Jusqu'à l'overdose.

C'est le voyage à travers l'illusoire de toute conscience qui cherche le paradis...

même celui d'internet !

Pour qui vote le muguet ?
Pratiquez une heure de silence par semaine, vous n'aurez pas la réponse car elle serait diffusée sur les blogs.

Vous aurez une respiration profonde propre à tous vos frères et soeurs humains et votre voisin deviendra d'un coup votre candidat préféré..

16 avril, 2007 22:46  
Anonymous Miguel dit ...

"Faire du merchandising sur des pseudo-révélations, franchement, JFK, c'est bas-de-gamme !"
Ben oui mais le merchandising, ça a permis à JFK de tout vendre en 3 jours de re-publier 80 000 ex. Il nous a bien eu, toi et moi, qui attendions LE scoop que la rumeur elle-même n'osait pas nous révéler :)

18 avril, 2007 23:52  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home