]]>

22 avril 2007

Morandini et Menucci sont dans un bâteau

Partager
(Musique : Le Parrain, de John Williams)



Vous devez avoir compris que je n'aime pas Jean-Marc Morandini. Et ce n'est pas récent, je parlais de lui déjà il y a quelques mois sur mon blog (ici et ici). Sur le sien, l'animateur de radio sur Europe 1 et de TV sur Direct 8 nous annonce qu'il jette l'éponge et ne publiera pas les sondages de sortie des urnes entre 18h et 20h. Tant mieux, mais tout ça pour ça, se drapant du manteau blanc de la pureté et du donneur de leçon moralisateur, je vomis. Et pourtant hier Morandini à enfreint la loi. Alors qu'il était interdit de publier et commenter des sondages, Morandini rapporte dans une note sur son blog à 10h18 un sondage du Parisien, ce qui est donc illégal.

Parallèlement, sur le site du JDD, on apprend que "Patrick Menucci, directeur adjoint de la campagne de Ségolène Royal, s'est fait tapé sur les doigts. Il a été surpris samedi matin à Marseille en train de distribuer des tracts". Résultat pour Monsieur Menucci ? "Un constat d'infraction (à la loi électorale) a été fait par la police sur place et transmis au parquet".

Mais que les supporters de Nicolas Sarkozy ne raillent pas trop vite ceux de Ségolène Royal. On apprend que l'UMP locale a organisé une "vague bleue dans le cadre de l'opération "72h pour gagner", pour laquelle une balade à vélo a été organisé, dont tous les participants portaient des tee-shirts bleux, couleur du parti de Nicolas Sarkozy. Sans que personne n'y trouve à redire".

Si l'anarchie est même véhiculée par les femmes et hommes politiques des deux principaux partis de notre pays ...

Libellés : , , ,

8 Commentaires:

Anonymous Philippe dit ...

Pour info : L'article L49 du code électoral pose, d'une part qu'"Il est interdit de distribuer ou faire distribuer, le jour du scrutin, des bulletins, circulaires et autres documents.", d'autre part qu' "à partir de la veille du scrutin à zéro heure, il est interdit de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale."
La diffusion de tracts de Mennucci et la vague bleue de l'ump n'étant pas un moyen de communication au public par voie électronique, elles s'inscrivent dans le strict respect du droit existant.

22 avril, 2007 13:59  
Anonymous Nicolas dit ...

Et à Saint-Germain, les supporters de Bayrou distribuaient des tracts samedi matin...
Je doute que la police municipale les aient embêtés...

22 avril, 2007 14:15  
Blogger Lancelot dit ...

@ Philippe
Sur le site du Monde, je trouve pourtant ceci : "La loi stipule que la campagne présidentielle prend fin le vendredi précédant le scrutin, à minuit. Dans l'intervalle allant jusqu'à la publication des résultats, un candidat ou un militant ne peuvent pas faire campagne en distribuant des tracts ou en prenant la parole en public."


@ Nicolas
Oui, et j'ai reçu ce mail de mon secrétaire de section : "D'autres rendez-vous seront fixés, en lien avec le comité de campagne
parisien, notamment pour organiser la présence des socialistes dans tout Paris le samedi 21 avril
"

J'ai aussi reçu un mail d'un adjoint PS au maire de Paris avec les résultats d'un sondage sorti en Suisse hier ...

22 avril, 2007 14:22  
Blogger Louis dit ...

pfff ce joli crétin a voulu se faire un joyeux coup de pub, lisez son blog, il est tellement fier d'avoir été cité dans Le Figaro !!!

22 avril, 2007 15:00  
Blogger Lancelot dit ...

C'est moi le crétin, Louis ?

22 avril, 2007 15:08  
Anonymous Anonyme dit ...

@Luc > Non, j'ai pas l'impression que la remarque de Louis s'adresse à toi. Mais son argumentation est un peu lacunaire...

C.

22 avril, 2007 15:33  
Blogger Louis dit ...

Mais non c'est Morandini !

:)

22 avril, 2007 16:54  
Blogger Lancelot dit ...

Ouf, je suis rassuré !

22 avril, 2007 17:00  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home