]]>

01 avril 2007

Socialistes pour Bové !

Partager
Je me permets de relayer cette information. A noter que je la trouve intéressante, mais que je ne l'ai pas signée !
Bonne lecture.

(musique : La gadoue de Serge Gainsbourg)


Socialistes pour une autre politique:

Ségolène Royal face aux patrons dans Challenges du 29 mars, hebdo des affaires du groupe Perdriel (Nouvel Obs. etc. Porte drapeau du social libéralisme) révèle son vrai programme.

L'éditorial : le tabou d'une femme libre de Vincent Beaufils mérite d’être lu attentivement :

« C'est un mot, juste un mot que Ségolène Royal n'a pas voulu prononcer en dialoguant avec les huit patrons réunis le 21 mars... ce mot qui écorche ses lèvres, c'est sociale démocratie....Un mot qui manque également.dans son livre d'entretien Maintenant.

Pourquoi faut-il attendre la page 248 pour qu’elle déclare « le socialisme français doit être dépoussiéré et actualisé »….

« Au fond elle est bien là, la différence entre Tony Blair et Ségolène Royal : le premier a voulu changer son parti avant de convaincre l’opinion. La candidate du PS veut faire le chemin inverse. Sans le dire. »

Dit clairement : Patrons rassurez-vous une fois Ségolène Royal élue, elle va créer un grand parti de la majorité présidentielle qui ira du centre droit jusqu'au PS et fera les réformes douloureuses mais nécessaires : droit du travail, retraite, éducation, immigration, sécurité : l’ordre juste.

Ségolène Royal face aux patrons p 56:

" Il n"y aura pas d'arnaque sur le produit" disait-elle, il y a un an à Challenges., Lorsqu’elle n'était qu'une candidate possible du PS. « Je ne chercherai pas à jouer les gauchistes pour avoir les voix du parti" Sur ce point au moins elle tient parole.

Le dialogue avec les patrons: " Je dis aux entreprises : faites des profits, il n'y a pas de honte à faire des bénéfices Il faut sortir de cette idéologie punitive du profit. je vous le dis à vous patrons: faites autant de bénéfices que vous voulez, mais garantissez nous en contrepartie un dialogue social de qualité"

Soit S. Royal ne connaît pas le monde des multinationales et des affaires, soit elle fait semblant, car chacun sait que les profits ou bénéfices, le résultat net en termes comptables, c'est ce qui reste une fois toutes les dépenses payées: salaires, achats, impôts.

Alors que la part des salaires a baissé de 10 à 15% au cours des 15 dernières années dans le PIB, que l’ impôt sur les sociétés n’a jamais été aussi faible, que les exonérations de cotisations sociales n’ont jamais été aussi importantes, les salaires aussi bas, permettant un rendement du capital de 15% ou plus, Comment et par quel miracle résultant de quel dialogue social, les patrons du CAC 40 accepteront de réduire leurs profits, sachant qu'ils doivent faire 15% après impôts pour satisfaire les marchés financiers (fonds de pension, d'investissements, dirigeants actionnaires, et gros actionnaires.)

Que dit Ségolène sur ce système, sur ce fonctionnement, sur la pression exercée sur les PME sous traitantes? Sur les licenciements boursiers ? la politique des bas salaires ?

Le dialogue social, il existait en Grande Bretagne où les TUC étaient puissants, il existe en Allemagne où le DGB représente plus de 20% des salariés, il a été affaibli par les politiques sociales libérales de Tony Blair et Gerhard Schroeder, conduisant à l’affaiblissement du SPD et du DGB mais heureusement à la création du Linkspartei, alors qu’en Grande Bretagne le parti travailliste est déconsidéré pour des années, ayant rompu ses attaches avec les TUC et le monde du travail, la gauche est en lambeaux.

Que fera Ségolène Royal, une fois élue, du Tony Blair et du G.Schroeder des réformes libérales, une politique de droite, que la droite n’arrive pas à faire accepter par les salariés..

Voilà pourquoi socialiste militant je ne vois pas comment nous pouvons soutenir au premier tour Ségolène Royal. Voulons nous voir le parti socialiste disparaître comme la SFIO il y a 50 ans ?

Que propose Ségolène Royal fasse à l’emprise de l’Empire anglo-saxon sur l’Europe, sur le monde ? Quelle Europe propose t elle une Europe de l’atlantique à l’Oural indépendante ou l’Europe de la Commission européenne soumise aux lobbies et aux intérêts anglo-saxons, incapable de rompre avec l’OTAN et l’Empire.

Entre Bayrou le centriste sans parti structuré et Ségolène Royal nous choisissons la gauche anti-libérale. Car rien n’est pire que quelqu'un qui se prétend de gauche pour faire une politique de droite, pour décrédibiliser le socialisme et la politique, cela donnera le système américain ou britannique où nos électeurs naturels n'iront plus voter. C'est le retour du suffrage censitaire sans le dire. La dérive sociale libérale avec Ségolène Royal va nous conduire à la disparition du PS pour former un parti démocrate, le parti présidentiel ! .

On décrédibilise la politique, les débats d'idées et les programmes cohérents, pour faire de la politique spectacle et tromper les électeurs, nos électeurs et permettre la survie de l’hypercapitalisme.

Cela nous ne l'acceptons pas. La politique pour redevenir crédible doit renoncer au mensonge, au cynisme, à la tromperie.

Au deuxième tour tout sauf Sarkozy. Au premier tour nous choisissons José Bové.

Jean Bachèlerie

Socialistes pour une autre politique

Libellés : ,

6 Commentaires:

Blogger Antoine dit ...

Ah ben moi je fais le chemin inverse... Je suis un Bovéiste qui va surement voter Royal ! Suis-je anormal ?^^
Enfin bon c'est sûr qu'à chaque fois que je viens sur ton blog, je me remets en question : vais-je vraiment voter pour elle ?
Réponse dans 3 semaines !
Byee
Antoine

01 avril, 2007 19:28  
Anonymous nigloo dit ...

ce monsieur,il parle de lui à la 1ere personne du pluriel?

01 avril, 2007 23:40  
Blogger Lancelot dit ...

@ Antoine
Du moment que tu fais le bon choix lors du vote, tout le reste et tes hésitations seront secondaires !


@ Nigloo
Ce monsieur n'est pas tout seul, et je pense qu'une bonne partie de FM le suit dans cette démarche !

02 avril, 2007 15:03  
Blogger coco_des_bois dit ...

Je pense en effet que pas mal de gens sont déçus du PS, pas particulièrement de Ségo, elle n'est pas différente de ses prédécesseurs, mais il est criant de vérité cet article.
Il me semble impensable de voter PS si on a ne serait-ce qu'un semblant de sentiment de "gauche".

02 avril, 2007 17:13  
Anonymous Sylvain dit ...

Pourquoi Bové ?
Pourquoi pas Buffet, Besancenot ?

Bientôt l'appel des socialistes pour Buffet, des socialistes pour Besancenot ? (suffit de reprendre le même texte et de changer le conclusion).

Remarque : Entre "La France Présidente" et "Si j'osais Bové" .. il ne se font pas concurrence sur les slogans de campagne ..

02 avril, 2007 18:03  
Anonymous HIC dit ...

Pour connaitre Jean de longue date, je ne suis pas surpris qu'il appelle à voter pour un syndicaliste engagé. Mais son appel témoigne aussi de la confiscation d'un débat au sein du PS, voire de la labellisation du socialisme par un parti.
Si la gauche s'est coupée de ses racines en France, en Europe, elle vit encore de belles heures dans d'autres régions du monde comme en Amérique Latine.

04 avril, 2007 23:08  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home