]]>

30 mai 2007

Endemol me donne la gerbe

Partager
Article trouvé sur Libération.fr. Heureusement cette émission ne pourra être réalisée en France, l'anonymat des donneurs étant de rigueur. Endemol me fout la gerbe, la chaine de TV également, avec leurs discours ignobles d'éveilleurs de conscience. Prenez de la merde, mettez des paillettes autours, et vous faites de l'audience.


Pays-Bas : qui veut gagner mon rein ?
Une donneuse choisit en direct à la télé entre trois malades en attente de greffe.
Par Sabine CESSOU

Dernière trouvaille de la télé-réalité néerlandaise : une patiente de 37 ans en phase terminale d'une maladie incurable va décider, vendredi soir, à qui ira l'un de ses reins après sa mort (l'autre faisant l'objet d'une liste d'attente). La dame, dont on ne connaîtra que le prénom ­ Lisa ­ devra faire son choix entre trois jeunes malades, tous atteints d'insuffisance rénale. Elle se basera sur les portraits des trois candidats, filmés dans leur vie quotidienne, en conversation avec leurs parents et amis. Les téléspectateurs, eux, pourront donner leur avis par Texto.

«Inapproprié», «contraire à l'éthique», «dangereux»... Le gouvernement et le Parlement néerlandais sont bien d'accord pour condamner l'émission, mais pas pour l'interdire. Par respect du principe de la liberté des médias, Ronald Plasterk, le ministre de la Culture, affirme ne pas pouvoir exercer de censure. De son côté, Ab Klink, le ministre de la Santé, ne voit rien dans la loi sur les dons d'organes qui permette d'interdire le show.

«Choquer». BNN, une société de production publique spécialisée dans les programmes pour jeunes, n'a pas l'intention de reculer. L'émission, baptisée The Big Donor Show et conçue par Endemol, la société de production de John De Mol, inventeur de Big Brother, sera diffusée le 1er juin, à 20 h 30, sur Nederland 2. Laurens Drillich, le directeur de BNN, veut «éveiller les consciences sur le grave problème des dons d'organes», insuffisants aux Pays-Bas. Il tient aussi à rendre hommage à Bart De Graaf, son prédécesseur, mort en 2002 à 35 ans d'une insuffisance rénale, après de vaines années d'attente d'un don d'organe. Il affirme que la chance pour les trois candidats de l'émission de recevoir un rein est de 33 % ­ beaucoup plus que par la voie normale. «Comme la situation est désastreuse, dit-il, nous agissons de manière à choquer, pour attirer l'attention.»

Drogues. La chaîne de télévision privée RTL, de son côté, note avec une pointe de jalousie l'émoi international suscité par le programme. De l'Afrique du Sud au Canada, The Big Donor Show fait l'objet d'une large couverture médiatique, tout comme le dernier programme de BNN à avoir fait scandale : Spuiten & Slikken («Injecte et avale»), une émission dont les présentateurs testent chaque semaine, depuis octobre 2005, nouvelles drogues et expériences érotiques.

Au final, The Big Donor Show pourrait quand même être rattrapé par la loi. Aux Pays-Bas, rappelle le ministère de la Santé, seules les personnes donnant leurs organes de leur vivant peuvent choisir les bénéficiaires. Dans la plupart des cas, ce sont des membres de la famille qui donnent leur rein aux malades. Une fois morts, les donneurs et la télévision n'y peuvent plus rien : c'est le principe de la liste d'attente qui prévaut. Les deux reins de Lisa pourraient donc aller, n'en déplaise à BNN, aux patients qui auront attendu le plus longtemps.

Libellés : ,

5 Commentaires:

Blogger comité-de-salut-public dit ...

Oooohhh, mais que c'est joli, l'ordre nouveau médiatico-libéral...Et on peut supposer que l'organe ira au malade que les spectateurs vont trouver le plus "cool" et le plus"sympa" : t'as pas intérêt à être mourant et ronchon!C'est ça, les joies de la "concurrence libre et non faussée":tu dois vendre ton image pour avoir le droit de vivre.
j'ai hâte de croiser un libéral pour lui cracher à la gueule.

30 mai, 2007 12:13  
Blogger Lancelot dit ...

Il est plus question de connerie et de bêtise humaine, que de libéralisme ...

30 mai, 2007 12:27  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

Wophophop : tu crois que dans une société où tout doit se vendre, y compris son image, ce genre de choses ne finirait pas par arriver? et la course à l'audience (=le profit) par le scandale, c'est pas de la bonne grosse logique de marché? Elle a bon dos, la "connerie", tiens! Comme si elle sortait de nulle part, ahlala on y peut rien, etc.

30 mai, 2007 12:41  
Blogger Lancelot dit ...

Moui, ce n'est pas la course à l'audience qui me choque le plus. Mais le fait que certains regardent ce genre de conneries, et que les pouvoirs publics laissent faire ...

30 mai, 2007 15:21  
Anonymous Arnaud dit ...

Un rein amuse les téléspectateurs :D

31 mai, 2007 12:01  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home