]]>

22 mai 2007

Fais ce que voudra

Partager
Toute leur vie était dirigée non par les lois, statuts ou règles, mais selon leur bon vouloir et libre-arbitre. Ils se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les forçait ni à boire, ni à manger, ni à faire quoi que ce soit... Ainsi l'avait établi Gargantua. Toute leur règle tenait en cette clause :

FAIS CE QUE VOUDRAS,

car des gens libres, bien nés, biens instruits, vivant en honnête compagnie, ont par nature un instinct et un aiguillon qui pousse toujours vers la vertu et retire du vice; c'est ce qu'ils nommaient l'honneur. Ceux-ci, quand ils sont écrasés et asservis par une vile sujétion et contrainte, se détournent de la noble passion par laquelle ils tendaient librement à la vertu, afin de démettre et enfreindre ce joug de servitude; car nous entreprenons toujours les choses défendues et convoitons ce qui nous est dénié.

Par cette liberté, ils entrèrent en une louable émulation à faire tout ce qu'ils voyaient plaire à un seul. Si l'un ou l'une disait : " Buvons ", tous buvaient. S'il disait: "Jouons ", tous jouaient. S'il disait: " Allons nous ébattre dans les champs ", tous y allaient. Si c'était pour chasser, les dames, montées sur de belles haquenées, avec leur palefroi richement harnaché, sur le poing mignonne- ment engantelé portaient chacune ou un épervier, ou un laneret, ou un émerillon; les hommes portaient les autres oiseaux.

Ils étaient tant noblement instruits qu'il n'y avait parmi eux personne qui ne sût lire, écrire, chanter, jouer d'instruments harmonieux, parler cinq à six langues et en celles-ci composer, tant en vers qu'en prose. Jamais ne furent vus chevaliers si preux, si galants, si habiles à pied et à cheval, plus verts, mieux remuant, maniant mieux toutes les armes. Jamais ne furent vues dames si élégantes, si mignonnes, moins fâcheuses, plus doctes à la main, à l'aiguille, à tous les actes féminins honnêtes et libres, qu'étaient celles-là. Pour cette raison, quand le temps était venu pour l'un des habitants de cette abbaye d'en sortir, soit à la demande de ses parents, ou pour une autre cause, il emmenait une des dames, celle qui l'aurait pris pour son dévot, et ils étaient mariés ensemble; et ils avaient si bien vécu à Thélème en dévotion et amitié, qu'ils continuaient d'autant mieux dans le mariage; aussi s'aimaient-ils à la fin de leurs jours comme au premier de leurs noces.

Gargantua, livre LVII (1534) - François Rabelais.

Libellés :

10 Commentaires:

Anonymous Eric dit ...

Et enfin, Sarkozy vint...
"Travailler plus pour gagner plus"...
(Rabelais, connais pas: y joue à quel poste?)

23 mai, 2007 02:21  
Anonymous l'avocat du diable dit ...

Ouh là! Un anarchiste du centre! :-)))

23 mai, 2007 13:00  
Anonymous laurie dit ...

Tien, c'est drole, j'ai déjà lu ça quelque part...;-)

23 mai, 2007 13:20  
Blogger brigetoun dit ...

mais dans les fondations de l'abbaye il y avait l'enigme..."que cet hiver prochain sans plus attendre, voire plus tôt en ce lieu où nous sommes, il sortira une manière d'hommes... qui franchement iront et de plein jour, suborner gens de toutes qualités... et le devoir d'honneur et révérence, perdra pour lors tut ordre et différence...

23 mai, 2007 17:08  
Blogger Joshua dit ...

Hey, so nice to have found this blog of yours, so interesting. I sure hope and wish that you take courage enough to pay me a visit in my PALAVROSSAVRVS REX!, and plus get some surprise. My blog is also so cool!

23 mai, 2007 17:25  
Anonymous Farid dit ...

Fais ce que voudras ou plutôt "Fais ce que dois, advienne que pourra !"

23 mai, 2007 21:51  
Blogger MC dit ...

Ben dis donc, ça tourne au ralenti ici... Deux billets en une semaine, dont une citation de Rabelais...

25 mai, 2007 12:06  
Blogger Lancelot dit ...

@ Eric
Question littérature, Sarkozy doit préférer "et si c'était vrai" ;-)


@ Avocat
Tu ne trompes que très peu finalement .


@ Laurie
N'est-ce pas ? Tu l'as acheté au moins ?


@ Farid
Il faut espoir garder !


@ MC
Désolé mon petit, j'étais en repos ;-)

25 mai, 2007 12:19  
Blogger Velvetshadow dit ...

Un de mes textes au Bac de cette année :)

Magnifique :)

28 mai, 2007 14:05  
Anonymous laurie dit ...

non je ne l'ai pas encore acheté...En ce moment je suis à fond dans mon bac de français donc c'est plutôt révisions en ce moment...mais promis je l'achète dès que les bacs sont terminés!

29 mai, 2007 21:33  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home