]]>

08 juin 2007

Daniel Vaillant, ce grand absent

Partager
(Musique : Wind of change de Scorpions)



Dans la conclusion de sa profession de foi, Daniel Vaillant nous incite à lui renouveler notre confiance, car nous pouvons "compter sur un député qui pèsera à l'Assemblée Nationale". Son leitmotiv. Son slogan est en effet : "un député sur qui compter". Qu'est ce qu'un député sinon le représentant du parlement élu par le peuple. Autrement dit il parle au nom de ses concitoyens pour les représenter à l'Assemblée Nationale.

Le problème est que Monsieur Vaillant se veut notre représentant, alors que sa participation à la chambre basse est plus que légère. J'ai pris les références de Vincent Nouzille, auteur de "Députés sous influences" (Ed. Fayard) afin de me renseigner, de vous informer, de sa participation aux débats démocratiques pour lesquels il a été investi. Autant dire que je n'ai pas été déçu ...

Ainsi, entre janvier 2004 et mai 2007, Daniel Vaillant a assisté à 28 séances parlementaires. Pour comparaison, durant cette même période, le plus assidu en la personne de Patrick Ollier s'est rendu à 268 séances. Ce qui classe Daniel Vaillant comme le 295ème député le plus assidu (sur 577 députés). Et bien en dessous la moyenne calculée à 44 séances.

Mais être présent ne signifie pas forcément participer aux débats. Pour cela, prenons le nombre de questions posées par les députés entre Juin 2002 et mai 2007 (dernière législature). En moyenne, un député a posé 218 questions dans l'hémicycle du Palais Bourbon. Le plus interrogateur a été Jean-Luc Warsmann avec 4045 questions. Et Daniel Vaillant, député de la 19ème circonscription de Paris ? Seulement 37 questions ! Ce qui le classe en 481ème position... Un peu plus de 7 questions par an pour un représentant du peuple chargé de débattre et voter nos textes législatifs, vous appeler ça un député sur qui on peut compter ?

Et pourtant, Daniel Vaillant n'est pas député des DOM-TOM, entre l'Assemblée Nationale et la Mairie du XVIIIème arrondissement, il y a moins de 5km. Avec la voiture de fonction et son chauffeur, le trajet peut se faire en 20 minutes environ. Autant dire que le député sortant socialiste n'a aucune excuse pour justifier de ses manquements auprès de ses électeurs et administrés.

Il y a de sérieuses questions à se poser. Comment vouloir réélire un député quasiment jamais présent, membre de surcroît de la commission des lois. Après plus de 20 ans comme député, il est venu le temps de changer. Avec ses fonctions de conseiller de Paris et de maire d'un arrondissement de presque 185000 personnes, il devient nécessaire de libérer Daniel Vaillant d'un mandat qu'il n'honore pas.

Libellés : , , ,

23 Commentaires:

Anonymous Thaliss dit ...

CQFD
J'ajouterais que, au delà de ces constats chiffrés irréfutables, il semble bien que nos concitoyens de la circonscription ont un ressenti qui corrobore aussi cela. Sur les marchés, dans la rue, nombre d'entre-eux ne sont pas tendres avec leur député sortant dont ils conviennent souvent qu'il a "fait son temps" et n'est plus à leur écoute.
Malgré tout, ils restent nombreux à dire qu'au-delà de la personne, ils continueront à voter PS à travers lui comme ils l'ont toujours fait. Quelle consolation !
Allez ! On peut encore les convaincre qu'une autre voie est possible !

08 juin, 2007 14:38  
Anonymous patxol dit ...

Il a une bonne excuse Lancelot, il est maire du 18è et conseiller de Paris... :-/
Ah, si une bonne canicule pouvait virer les vieux du PS

08 juin, 2007 15:11  
Anonymous jca dit ...

voilà une drôle de logique, élire son député au chiffre...
il m'intéresse plus de savoir sur quoi ont porté ses questions, quelles injustices ses propositions de lois ont visé à combattre, en quoi son rôle à la commission des lois lui a permis de modérer les assauts des intrigants, etc...
mais en effet, on peut aussi bien vouloir que les députés travaillent plus sans travailler mieux.........

08 juin, 2007 15:23  
Blogger Lancelot dit ...

@ Thaliss
Il ne faut jamais baisser les bras, sinon autant ne jamais présenter de candidat et élire nos députés en fonction des sondages.


@ Patxol
Oui je l'ai écrit dans ma note, et justement Vaillant ne reprend pas le programme du PS sur le non-cumul des mandats ...


@ JC
Ne fais pas semblant de ne pas comprendre ! Un député qui n'est pas présent est un député qui ne fait pas son boulot : comment vote-t-il les lois ? Comment les amende-t-il ? Comment les discute-t-il si il n'est pas aux séances ? A te suivre, il suffirait de poser une seule question, du moment qu'elle fut bonne, pour accorder son suffrage à un député ? Tu ne veux pas avouer que 37 questions, c'est un peu limite ? Surtout pour un ancien ministre de l'Intérieur, alors qu'il y a eu pendant cette législature les lois Sarkozy sur la sécurité ?

Je comprends que tu veuilles le candidat de ton camp, c'est normal. Mais cela m'amuse de recevoir des messages de "camarades" du PS me disant en privé : "je ne peux pas dire le contraire et me prononcer pour Vaillant". Ou d'autres : "je préfère faire la campagne de untel ou unetelle" alors qu'ils sont dans cette circo ...

08 juin, 2007 15:40  
Anonymous thaliss dit ...

Il ne s'agit pas d'élire un député au chiffre, mais il y a tout de même des seuils assez significatifs... Je pense naïvement, en effet, qu'un député est élu pour siéger à l'assemblée, et qu'il a le devoir de le faire le plus possible car c'est l'assurance que ce qu'il s'y passe, ce qui se vote, est réellement débattu, surtout lorsque l'on est comme cela a été le cas dans la dernière période, dans l'opposition.
L'absentéisme individuel, lorsque l'on fait partie d'une majorité écrasante, n'est certes pas un problème. Mais c'est un danger quand il s'agit des courants autres que cette majorité : il faut pouvoir discuter, alerter si certaines propositions de lois ne vont pas dans le bon sens.
Alors ce n'est certes pas facile si l'on a d'autres attributions (maire par exemple), mais on retombe toujours sur la question du cumul sur laquelle vous aurez compris mon point de vue...

08 juin, 2007 15:41  
Anonymous jca dit ...

je partage bien évidemment, et depuis longtemps, le constat évident qu'il faut en finir avec le cumul des mandats - et d'ailleurs en finir avec une Vème République qui chaque jour dorénavant montrera son vrai siage de coup d'Etat permanent...
mais je n'ai pas d'autre choix le 10 juin : je voterai Vaillant, parce qu'aucun autre ne défend, même faiblement, même partiellement, le projet que j'ai choisi, celui du Parti socialiste...
ce projet, je ne l'ai pas choisi par déaut, j'ai contribué à le forger, à l'amender, à le porter. je ne me dédis pas de ce choix

08 juin, 2007 16:43  
Anonymous Anonyme dit ...

Ne vous faites pas d'illusion. Daniel Vaillant sera réélu au 2ème tour. C'est pour cette raison qu'il n'a d'ailleurs fait aucunne campagne (pas de tractage, pas de collage et quelques rares sorties dans les quartiers).

N'oubliez pas que Ségolène Royal a rassemblé entre 60 et 65% des voix en fonction des bureaux de vote. On est face à un vote "bobos" de gauche. Seul une fois en 2002, Jean-Pierre PIERRE-BLOCH avait réussi à gagner, même si il s'est fait invalider quelques mois après. Et pour gagner, il s'était positionné "centre droite" et avait mobilisé les voix des 2 communautés importantes dans lesquelles il reste très bien implanté : la communauté juive et la communauté sénégalaise.

Vous n'arrivez jamais à gagner si la "doite" n'est pas unie ! Il y a 3 candidats importants de droite qui semblent en plus de pas se sentir : Roxane Decorte, Fadila Mehlal et David Pierre-Bloch.

Ici il faut être très bien implanté pour gagner.

D'après les RG et un récent sondage : ce sera Vaillant, suivi de loin par Decorte, talloné par Pierre-Bloch, puis Mehlal, puis le Front National.

Commencez à vous unir pour le 2d tour pour tenter de renverser Vaillant !!!

ET d'après les commentaites lues et entendues de Decorte ou de Pierre-Bloch (www.pierre-bloch.fr), c'est pas gagné !!

Et entre nous, je prefère Vaillant à Decorte comme député (même si je suis loin de voter à gauche !)

08 juin, 2007 18:06  
Blogger FalconHill dit ...

Trés bon texte. Bonne soirée

PS : Descorte elle est mimi comme tout.

08 juin, 2007 18:57  
Blogger Lancelot dit ...

@ JC
C'est beau la fidèlité à un parti, je le respecte. Mais Vaillant lui, pourtant ne le respecte pas vraiment. Je me souviens d'un débat avec lui. Alors qu'on parlait du cumul dse mandats, il me répond : "non au cumul des mandats, mais pas sur Paris". Faites ce que je dis, pas ce que je fais ...


@ Anonyme
Merci de préciser au début que vous soutenez David Pierre-Bloch, pour les lecteurs qui ne l'aurait pas compris ;-)

Sur vos sondages, je me marre. Les mêmes racontaient deux jours avant les présidentielles qu'on verrait s'affronter au second tour Sarkozy et Le Pen !

Allez, soyons sérieux ...


@ Fabien
Tu as des goûts bizarres quand me^me ...

08 juin, 2007 19:02  
Anonymous Jeremy dit ...

Et QUI soutient QUI au 2ème tour à droite pour enfin battre Vaillant ??????

08 juin, 2007 19:37  
Anonymous Eric dit ...

Arrête avec cette culture du résultat! On croirait entendre Sarko...zy.

08 juin, 2007 20:27  
Anonymous Eric dit ...

Arrête avec cette culture du résultat! On croirait entendre Sarko...zy.

08 juin, 2007 20:27  
Anonymous patxol dit ...

@Lancelot : oui, j'ai écrit avant de finir de lire ta note ;-)
Concernant les éléphants, malheureusement si tous ceux qui comme toi aimeraient que les choses changent s'en vont, je ne sais pas comment on va faire. Enfin je ne m'inquiète pas trop, une fois le phénomène MoDem éteint, tu retrouvera sans doute tes camarades ;-)

08 juin, 2007 21:59  
Blogger Lancelot dit ...

@ Jérémy
Vote pour Fadila Mehal au premier tour, c'est la meilleure façon pour le moment !!


@ Eric
Rhhhooo, c'est pas gentil, ça ! Ou alors c'est gentil pour lui ;-)


@ Patxol
C'est malin !
Je doute revenir au PS (ne jamais dire jamais), mais les jeunes éléphanteaux sont encore pire, et je le dis pour bien les connaitre ...

08 juin, 2007 22:09  
Anonymous tardif dit ...

Dédolé, mais je penses que votre raisonnement a l'apparence de la pertinence, mais il est en réalité faussé. Je le trouve, pour tout vous avouez, un tantinet démagogique...

Vous nous citez en exemple de "bon député", selon votre étrange calcul, un certain Jean-Luc Warsmann, que tout le monde connait, et dont tout le monde a remarqué l'importante contribution à la vie politique de notre pays.

Vous lui opposez vos statistiques concernant un important responsable de l'un des principaux partis politiques du pays, Daniel Vaillant.

Mon raisonnement pourrait s'appliquer exactement de la même manière à d'autres députés de toutes couleurs politiques : lorsque ces responsables politiques ne sont pas Parlement, ne font-ils pas de la politique pour autant ? Selon le mandat qui leur a été donné par les électeurs ?

Leur action, à la tête des instances de leurs partis (que ce soit le PS ou l'UMP, ou les autres... C'est pareil) n'est-elle pas finalement bien plus importante pour l'avenir du pays, que la présence dans une Assemblée nationale où ne se décide absolument rien de décisif pour l'avenir du pays ?

Le plus important n'est-il pas d'être présent à la réunion des instances nationale de son parti ou va se décider la position à prendre vis à vis de tel ou tel vote, ou bien d'être présent dans l'hémicycle pour réciter des questions au gouvernement qui sont, en réalité, rédigées par des juristes (au sein du parti quand on est dans l'opposition, ou carrément dans les ministères quand on est dans la majorité) ?

Votre comptabilité est illusoire, elle ne rend pas du tout compte du travail politique réel. Et vous allez voter en fonction de tels indicateurs ?

08 juin, 2007 23:55  
Blogger Lancelot dit ...

Tardif, ne me prêtez pas des propos qui ne sont pas miens ! Je ne cite pas Monsieur Warsmann comme un "bon député". Je m'ens ers à titre d'exemple. D'ailleurs, je préfère m'appuyer sur les moyennes.

Par ailleurs, je pense que la contribution à la vie politique ne se base pas sur la connaissance que les gens ont des personnalités, et donc pas sur la notoriété des députés. Sinon, il suffirait de passer aux Grosses Têtes ...

Le mandat d'un député, contrairement à ce que vous écrivez, est un mandat national ! Au service de la Nation. Pas au service de son parti. Et puis, vous savez tout de même que l'Assemblée Nationale est tout de même le lieu où l'on fait, délibère et vote les lois. Si pour vous cela n'est pas décisif, pour moi cela l'est !

A vous suivre, il ne servirait à rien d'avoir des élus. Il suffirait seulement d'élire un président. Pendant ce temps lui et ses proches mènerait le pays. Et l'opposition resterait dans son coin à prendre des décisions. Ce n'est pas ma conception de la politique.

On vote pour ds députés, pas pour des juristes. On vote pour être représenté à l'AN, pas pour des moutons appliquant ce que leur dictent les sièges nationaux.

Le travail des programmes se fait dans les partis. Celui des décisions pour le pays se fait dans les chambres, et les ministères.

C'est ma vision de la politique ...

09 juin, 2007 01:12  
Anonymous Tardif dit ...

Lancelot, vous avez une bien haute vision de la politique, et c'est tout à votre honneur, mais elle ne correspond, malheureusement, pas du tout à nos institutions.

Je suis bien désolé de vous apprendre que ce n'est pas le Parlement qui fait la loi dans notre pays, et que les députés que nous allons élire ne servent pas à grand chose dans notre République.

Selon notre Constitution, c'est le gouvernement qui se charge de tout. Et le Parlement n'est qu'une chambre d'enregistrement où rien d'essentiel ne se décide jamais. Ça s'appelle la Ve République...

Tout les outils sont disponibles dans notre Constitutions pour empêcher que le Parlement ne se mêle jamais de ce qui le regarde :

- le Parlement n'a pas l'initiative des lois : c'est le gouvernement qui décide de quoi le Parlement va débattre et ce sur quoi il va voter. Le gouvernement choisit la totalité des les textes et décide du moment de leur débat et de leur vote.
- le Parlement n'a pas la liberté de débat ni d'amendement ; c'est le gouvernement qui décide soit "l'urgence", soit "le vote bloqué", ou pire le 49-3.
- il n'a même pas le droit de décider de se saisir d'un sujet, puisque la Constitution définit de manière très limitative quel est le champ de ses compétences, et que tout le reste est du domaine du gouvernement (le domaine de la loi, contre le domaine du décret).
- On peut même le forcer à adopter une loi sans en avoir discuté, sans l'avoir amendé et sans l'avoir voté !, lorsque le gouvernement engage sa confiance et demande sur un texte une motion de censure.

Votre appel est sincère, j'en suis sûr, mais la Ve République ne fonctionne pas comme ça. Et le Parlement, elle n'en a strictement rien à faire. Dans ce régime, les députés ne servent absolument à rien, et tout se décide à un autre niveau: le gouvernement d'un côté, les instances dirigeantes des partis d'opposition de l'autre. Il ne se passe rien ailleurs.

Croyez bien que je le regrette moi-aussi, et que je souhaite l'émergence d'une vraie démocratie en France. Mais quittez vos illusions, ce n'est pas de la Ve République, et donc du cote de dimanche, qu'elle viendra...

09 juin, 2007 04:38  
Anonymous jca dit ...

bien entendu, Lancelot, comme bien d'autres, tu sais bien que les institutions parlementaires sont pour leur majeure part verrouillées par l'exécutif...
ton post n'avait qu'un seul objectif : descendre Vaillant...

il semble n'y avoir ici plus qu'une seule finalité : être "à droite pour enfin battre", comme dit Jérémy, que tu approuves...

09 juin, 2007 09:21  
Blogger Lancelot dit ...

Tardif, rassurez-vous je connais grosso modo le fonctionnement de nos institutions.

Mais à vous suivre, il ne faudrait pas voter. Les députés ne servent à rien, alors restez chez vous. Ou alors suivez l'ordre établi par les médias et les sondages. La droite gouvernera tout le temps. Et l'opposition se réunira dans leur siège de temps à autres pour se vautrer dans 5 ans.

Au passage, je suis pour le changement de consitution et pour une 6ème République.

09 juin, 2007 09:23  
Blogger Lancelot dit ...

JC, je ne connais pas un seul candidat sérieux, se présentant pour des idées et non pour des sous, qui ne s'engage dans le combat pour être présent au second tour.

Ou alors pour moi : il ne faut pas se présenter.

Tu vas me trouver niais mais j'y crois.

Alors, vois-tu, je ne me bats pas "contre", je me bats "pour". Pour le mandat unique, pour un député présent. Pour un député avec un projet.

A te suivre, le candidat des Verts serait de droite car il se présente contre Vaillant. Celui de la LCR également ?

C'est beaucoup trop facile de dire : il n'y a que "la" gauche (les gentils) avec Vaillant (pas les autres, pas les petits, voyons ! il faut voter utile !) et de l'autre "la" droite avec tout le reste : l'UMP, l'UDF, le MoDem, etc ... Limite en suivant ton raisonnement si le MoDem ce n'est pas la même chose que le FN.

09 juin, 2007 09:30  
Anonymous jca dit ...

Luc, tu caricatures mes propos : en démocratie, l'abondance de candidats ne nuit pas, au contraire...
Je reprenais simplement ce que disait Jérémy, et que tu approuvais : il faut que la droite batte Vaillant...
je constate alors simplement que tu préfères un député de droite à un député de gauche - et je m'en désolé

09 juin, 2007 17:14  
Blogger Lancelot dit ...

Je disais seulement que le meilleur vote pour virer Vaillant, c'est de voter pour Fadila Mehal.

Si je n'ai pas été clair, j'espère que ça l'est désormais ...

09 juin, 2007 22:41  
Anonymous Anonyme dit ...

ca fait plaisir tomber sur un blog du 18e branché politique !
Sinon,dans un autre style, mais Je me doute bien que le FN, pour ce n'est qu'une bande de nazis honteux, mais le blog de leur candidat, hônnetement, tient la route, voir est parfois étonnant !
"echoparisien" change du blog raciste pas assumé ! A voir une fois !
Azul à tous !

20 juin, 2007 08:22  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home