]]>

30 juin 2007

Interjection

Partager
A lire cet article de Bruno Frappat, directeur de la rédaction de La Croix, sur son blog. En plus d'être vulgaire et machiste, Patrick Devedjian n'est pas un grand ami de la langue française.

Voici le texte :

Les mots volent bas. Patrick Devedjian été filmé commentant, entre amis de l'UMP, la défaite électorale d'Anne-Marie Comparini et traitant la dirigeante du Mo-Dem de "salope". Pour s'en excuser, il a indiqué qu'il regrettait d'avoir usé d'une "interjection déplacée". Interjection? Il aurait dû se référer à une bonne grammaire avant de traiter une injure d'interjection. Il aurait lu, ainsi, dans l'inusable "Grévisse", cette définition de l'nterjection: "Une sorte de cri qu'on jette dans le discours pour exprimer un mouvement de l'âme, un état de pensée, un ordre, un avertissement, un appel". Les interjections "sont généralement brèves et se réduisent souvent à une seule syllabe". Exemples: Ah! Aïe! Eh! Oh! Hum! Ouf! Pan! Zut! Hep! Hein! etc. La célèbre grammaire de Maurice Grévisse est intitulée "Le Bon usage". Ce n'est apparemment, ni au sens propre ni au figuré, le livre de chevet de Patrick Devedjian. Dommage cela l'aiderait, faute de respecter toutes les femmes, à respecter au moins les mots.

Libellés : , ,

4 Commentaires:

Anonymous C. dit ...

Ah! Quel plaisir de croiser quelqu'un qui connait le Grevisse!

C.

30 juin, 2007 16:19  
Anonymous C. dit ...

Zut, je viens de m'apercevoir que le commentaire n'est pas de toi, Luc, mais que c'est une citation... ca m'apprendra à lire en diagonale!

C.

30 juin, 2007 17:10  
Blogger Lancelot dit ...

Je connais également le Grevisse ;-)

30 juin, 2007 21:20  
Anonymous C. dit ...

Ouf! Tu remontes tout l�-haut dans mon estime! ;-)

C.

01 juillet, 2007 02:10  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home