]]>

15 juin 2007

Kouchner et Sarkozy : chacun son bide

Partager
(Musique : BO de Forrest Gump, film de Robert Zemeckis).



En appelant le "French Doctor" au Quai d'Orsay, Nicolas Sarkozy a fait un coup politique, pour se doter d'une cape de l'ouverture. Mais la politique étrangère de la France, peu importe. Avez-vous entendu notre nouveau ministre des Affaires Etrangères sur le conflit qui se déroule en ce moment en Palestine ? Mais pire est le camouflet terrible envoyé par le Soudan à la diplomatie française. Suite à son déplacement à Khartoum, Bernard Kouchner s'est pris une mémorable veste quant à sa proposition de conférence internationale sur le Darfour organisée par la France à Paris. Dans son communiqué, le ministre des affaires étrangères soudanaises d'affirmer qu'en "préparant la conférence, la France n'a pas prévenu le Soudan". Le fanatique français du droit d'ingérence apparaît comme un bien piètre négociateur, et il semblerait que Monsieur Kouchner. La géopolitique n'est pas l'humanitaire, les africains se moquent de la notoriété paris-matchienne de Monsieur Ockrent. Il faut maintenant espérer que la mission envoyée par le conseil de sécurité de l'ONU arrivera à un meilleur résultat. Résultat qui passe par la prise en compte de l'Union Africaine, totalement négligée par Bernard Kouchner.

De son côté, notre cher Président a réussi, à force de médiatiques jogging, a faire oublier à l'opinion française sa mémorable veste colombienne. Je n'ose imaginer quels arguments a utilisés Nicolas Sarkozy pour obtenir de la part d'Alvaro Uribe, président de la Colombie, la libération de Rodrigo Granda, chef rebelle des FARC. Malheureusement pour Nicolas Sarkozy, cette libération a été fortement médiatisée par les services de l'Elysée. L'excès de confiance suite à sa victoire présidentielle n'a eu aucun impact sur la libération des 2500 otages détenus par les FARC. Parmi eux Ingrid Betancourt. On imagine le désespoir de la famille, suite aux engagements reçus lors de leurs entretien avec Nicolas Sarkozy. De la part de Nicolas Sarkozy, c'est bien mal connaître la situation en Colombie. Mal connaître Uribe, actuellement en froid avec les Etats-Unis, pour des raisons économiques (refus du traité de libre échange de la part d'Uribe) et de cultures de coca. Uribe de chercher donc de nouveaux alliés. Mal connaissance également des FARC de la part du Président Sarkozy : négligence de l'importance de Betancourt à leurs yeux, ultra-informés qu'ils sont. Négligence de l'impérieuse volonté des FARC de contrôler le Sud-Ouest du pays. L'on comprend alors les remerciements de Raul Reyes, numéro 2 dans l'organigramme des FARC,
adressés à notre président. Les FARC ont obtenu une libération unilatérale. Félicitations, Monsieur Sarkozy !

Alors oui, cher président, vous avez raison de boire aux sommets internationaux, vos défaites sont lourdes. Et il va être dur de les faire oublier. En France, vous aurez toujours vos amis des médias pour ne pas vous faire apparaître comme ridicule. Mais sur la scène internationale, je doute qu'on vous respecte fort longtemps, au regard du rythme de vos échecs. Essayez de vous reprendre. Pour votre crédibilité personnelle. Mais aussi pour le poids de la France dans les relations internationales. Et surtout pour toutes les victimes des conflits attendant de la France un véritable soutien.

Libellés : , ,

5 Commentaires:

Blogger MC dit ...

Excellente note, chapeau.

15 juin, 2007 21:01  
Blogger Lancelot dit ...

Merci Maxime, je suis flatté ;-)

15 juin, 2007 22:35  
Anonymous Eric dit ...

il faudrait arrêter d'appeler Kouchner "le Franch docteur". Il a quitté MSF en 1979!
C'est comme si on t'appelait le gars qui roule en 103 SP ou comme si on faisait croire aux gens que Giscard a été président de la République.

Non, Kouchner est seulement un beau mec. Grâce à sa belle gueule (et son passé humanitaire, reconnaissons le) il est classé parmi les hommes les plus populaire. C'est sur cet unique critère que Sarkozy l'a choisi.

Et c'est vrzai que le manque de charisme de Koukouch est évident. Mais ça n'a aucune importance, puisque diplomatiquement la France compte assez peu, il faut le dire. Surtout avec un atlantiste au pouvoir.

16 juin, 2007 07:00  
Anonymous Bruno B dit ...

Complètement off topic et même si j'adhère beaucoup à tout ce qui consiste à dire du mal de Kouchner.

Tu as posté un commentaire sur mon blog et je t'en remercie en disant "ça fait 10 ans que je fais de la politique" as tu donc commencé la politique à 14 ans? Et si oui je serais curieux de savoir ou quand comment?

Sinon pour en revenir au Modem je souhaiterai vraiment connaître sa future direction car à chaque fois que j'entends Melle Delmas parler j'ai l'impression qu'elle va annoncer son adhésion au PS dans la foulée alors quid de l'indépendance du Modem?

16 juin, 2007 12:35  
Blogger Lancelot dit ...

@ Eric
"French Doctor" est une marque déposée, et correspond vraiment à l'image télévisuelle qu'il s'est attribué avec l'aide de ses amis de la presse.


@ Bruno
Oui, j'ai pris ma première carte dans un mouvement politique à l'âge de 14 ans, à l'époque dans des groupuscules d'extrême gauche ...

Sur Quitterie, je pense qu'il faut lui poser directement la question. Mais rassure-toi, je pense que le MoDem ne peut exister si il n'est pas indépendant !

16 juin, 2007 13:12  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home