]]>

09 juillet 2007

Bayrou au Grand Jury RTL-le Figaro-LCI

Partager
Pour tous ceux qui comme moi ont loupé hier le passage de François Bayrou, président du Mouvement Démocrate, je leur conseille le résumé tel que présenté sur le site internet.


François Bayrou était l'invité ce dimanche 8 juillet du Grand Jury RTL-le Figaro-LCI. Interrogé par Jean-Michel Aphatie (RTL), Nicolas Beytout (le Figaro) et Pierre-Luc Séguillon (LCI), le président de l'UDF-MoDem est revenu sur le bilan de l'élection présidentielle en estimant que sa position de troisième homme est une position sur laquelle peu auraient parié un an auparavant. François Bayrou pense que les esprits n'étaient peut-être pas encore prêts à accepter l'idée de traverser les frontières. En outre, la "gauche" au sens large du terme a retrouvé au dernier moment un réflexe de vote utile pour accéder au deuxième tour.

A propos du départ des députés UDF pour le Nouveau Centre il dira simplement que c’est « humainement extrêmement décevant ». La prochaine étape n’est pas 2012, au contraire, François Bayrou est décidé à être présent et utile dès aujourd’hui.

Sur la question des élections législatives, François Bayrou regrette qu’il n’y ait pas une dose de proportionnelle. En effet, avec 20% par exemple, le Mouvement Démocrate aurait pu obtenir 61 sièges. Il souligne qu’un résultat en moyenne de 10% des voix dans les circonscriptions est encourageant ; c’est la démonstration que le MoDem est une vraie famille politique indépendante. François Bayrou considère que les citoyens doivent être représentés à l’Assemblée nationale sans être obligatoirement soumis à l’un des deux blocs majoritaires : «c’est comme ça qu’une démocratie doit fonctionner». La vraie question selon lui est de savoir si nous voulons un Parlement libre, capable de s’exprimer et de faire vivre le pluralisme.

Interrogé sur l’action du Président de la République, François Bayrou reconnaît que le chef de l’état est habile et actif. Il fait état cependant de quatre doutes principaux que sont le monopole du pouvoir, la dette, la loi sur les universités et le paquet fiscal qu’il trouve injuste. Il précise qu’ «entre dire et faire il y a une grande marge» et de rajouter que «voter pendant l’été ne fera pas éviter les grandes questions !»

Pour conclure, François Bayrou qualifie les 45000 adhérents du Mouvement Démocrate de «différents par leur histoire, mais réunis par leur avenir». La stratégie du Mouvement Démocrate est claire : «les Français ont besoin d’une alternative démocrate, nous allons bâtir notre parti en gardant à l’esprit que notre vocation est d’être majoritaire un jour». Il précise aussi que l’alliance ne signifie pas le ralliement mais, la capacité de discuter et de se rencontrer sur un projet commun. François Bayrou conclue en déclarant que la ligne du MoDem pour les prochaines échéances électorales est d’avoir une liste autonome dans toutes les municipalités.

Libellés : ,

6 Commentaires:

Anonymous kst dit ...

J'aime bien "alternative démocrate"... ;-)

09 juillet, 2007 22:58  
Blogger du côté du manche dit ...

on parle de ma vie en narcisse sur :

www.ducotedumanche.blogspot.com

10 juillet, 2007 01:08  
Blogger FalconHill dit ...

Tiens, tu as aussi du "spamblog", cher Luc... (soupir...)

Sinon, j'ai entendu un peu François Bayrou dimanche soir. J'avoue, humainement, une sympathie affective pour le bonhomme, je l'aime bien. Mais je trouve sa position bizarre. Et je trouve dommage que son aversion personnelle pour Sarkozy, qui semble réelle et qui a des causes que nous ignorons, brouille son message, à mon sens.
Par exemple, les attaques sur l'homme et non sur sa politique me gène. "Pyranha chez des poissons rouges", c'est une jolie phrase, certes, mais c'est inutile.
De même, la veille du vote de confiance à l'assemblée, il dit "souhaiter bonne chance ou gouvernement" et espérer qu'il réussisse, mais il s'abstient de voter la confiance. C'est politique, c'est "on reste en dehors". On ne vote ni pour ni contre, on s'abstient. Pour l'instant ça me trouble sans me géner.

Pour autant, l'homme reste talentueux et sa voix est importante. J'espere simplement qu'il ne se fatiguera pas à jouer au "sage".

Bonne journée à tous

10 juillet, 2007 09:47  
Anonymous polopoto dit ...

Polopoto (que tu avais bien aimé) a repris, nous attendons avec hate vos commentaires...

10 juillet, 2007 11:20  
Blogger jmj dit ...

Le message de François BAYROU manque encore de clarté et à trop brouiller les cartes, on se demande bien ou il veut aller... car il ne sera pas possible pour le Modem de rester longtemps dans une position qui devient de plus en plus ambigue et qui contribue à troubler son message politique. C'est dommage.

10 juillet, 2007 12:30  
Anonymous Thibault dit ...

Le mouvement démocrate défend une position de civisme, d'intégrité, de liberté d'entreprise, mais également de solidarité.
Les élections municipales de 2008 seront l'occasion de montrer que beaucoup peuvent se retrouver dans ce discours d'équilibre.

10 juillet, 2007 17:47  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home