]]>

27 juillet 2007

Dépenses électorales : le prix d'une voix

Partager
Très intéressant la publication des comptes de campagne des 12 candidats aux Journal Officiel. On apprend que celui qui a le plus dépensé est bien évidemment Nicolas Sarkozy avec plus de 21 millions d'euros nécessaires à son élection, alors que le bon dernier est Gérard Schivardi avec un budget de "seulement" 700 000 euros.

Alors je me suis amusé à faire le petit tableau ci-contre. Un rapport entre le nombre de voix obtenus lors du scrutin, et le prix de la campagne de chaque candidat. On obtient au final le prix qu'a coûté chaque voix. Et donc quelle équipe de campagne a le mieux utilisé ses deniers pour aller à la pêche aux voix.

Attention cependant, pour Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, j'ai pris le nombre de voix obtenues au second tour, ainsi que le budget total de leurs campagnes. Mais cela montre tout de même qu'au final une voix pour le candidat de l'UMP aura coûté moins cher qu'une pour la candidate du PS.

Passionnant de remarquer l'écart significatif entre le plus rentable, Olivier Besancenot et la moins rentable, Marie-Georges Buffet. En effet, alors qu'il a fallu 6€78 à la candidate du PCF pour avoir un scrutin en sa faveur, il en faut plus de 10 fois moins pour Olivier Besancenot ! En tout cas, si il est une chose qui est certaine, c'est qu'en valeur absolue ce n'est pas le budget d'une campagne qui permet de définir le résultat final du scrutin. Bien qu'il soit évident qu'en avoir (de l'argent) est toujours bénéfique. Mais imaginez un peu : un candidat unitaire de la gauche comme Olivier Besancenot, avec les budgets réunis de tous les partis d'extrême-gauche, il y aurait pu y avoir une énorme surprise ...

Enfin, à noter l'écart entre François Bayrou et Jean-Marie Le Pen : tous deux, avec un budget conséquent similaire, voient une différence notable du prix de leurs voix. Une voix pour le candidat de l'UDF-MoDem coûte presque deux fois moins cher qu'une vois pour le leader du Front National.

Cependant, le plus rentable reste tout de même les votes blancs et nuls. Plus de 530 000 bulletins au premier tour, et plus d'1,6 million au second pour .... zéro euro !

Libellés :

7 Commentaires:

Blogger arno dit ...

J'ai beaucoup aimé votre site cela vous direz t-il de mettre un lien mutuelle entre nos deux sites si vous le désirez!!!
Mon blog est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde,vous pouvez débattre dans les commentaires!!!

27 juillet, 2007 20:21  
Anonymous laurent dit ...

Très bonne idée qui éclaire la campagne sous un angle inattendu mais pertinent ; surtout quand on observe en effet le grand écart entre les chiffres de Besancenot et ceux de Buffet. C'est révélateur d'une chose : d'un côté un PC qui a les moyens (budget alloué par l'Etat car c'est un groupe parlementaire) mais qui n'a plus d'audience ; et de l'autre un parti (ou plutôt un leader) qui a mené une bonne campagne et qui répond à la sensibilité de nombre d'électeurs - jeunes principalement. Encore bravo.

27 juillet, 2007 23:16  
Blogger Lancelot dit ...

Merci Laurent, ça me fait plaisir !

28 juillet, 2007 01:59  
Anonymous Anonyme dit ...

"Mais imaginez un peu : un candidat unitaire de la gauche comme Olivier Besancenot, avec les budgets réunis de tous les partis d'extrême-gauche, il y aurait pu y avoir une énorme surprise ..." oui mais on peut le déplorer : finalement c'est la Campagne qui décide alors qu'on devrait se décider par rapport à l'histoire des candidats.
Comme quoi la pub fait tout vendre

28 juillet, 2007 08:09  
Anonymous Nicolas dit ...

Très intéressant ce petit comparatif。 Tu n‘as pas les chiffres de 1er tour de Royal et Sarkozy。。。? Ca confirme en tout cas que Le Pen a bien raté sa campagne et le FN va le payer (au sens propre) pendant un bon moment...

28 juillet, 2007 18:05  
Blogger Lancelot dit ...

Non Nico, je n'ai pas trouvé les chiffres du premier tour, mais il me semble que le budget est le même pour les deux finalistes.

28 juillet, 2007 18:44  
Blogger FalconHill dit ...

Joli tableau, une information réelle.

Je remarque que, même si je n'aime pas ni ses idées, encore moins l'idéologie qu'il représente, Besancenot a réalisé une magnifique campagne. D'autant plus que son budget est relativement modeste. Bravo...

30 juillet, 2007 11:24  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home