]]>

30 juillet 2007

Nicolas Sarkozy radote

Partager
Au secours, les stagiaires ont envahi l'Elysée. J'imagine. Du moins j'espère. Parce que si c'est Georges-Marc Benamou, le conseiller à la culture de Nicolas Sarkozy, qui a écrit le communiqué de la Présidence suite au décès du réalisateur Ingmar Bergman, il y a de quoi s'inquièter. Rien de grave, rassurez-vous. Mais ce genre de détails m'amuse.

Lisez-donc le second paragraphe du communiqué : "Le 7ème sceau, Les fraises sauvages, Persona, Cris et chuchotements, Fanny et Alexandre, Scènes de la Vie conjugale··· autant de titres familiers aux cinéphiles du monde entier comme à tous les amoureux du cinéma". Rien ne vous choque ? Sinon la redondance "cinéphiles" et "amoureux du cinéma" ...

Je ne suis pas linguiste. Mais ayant appris le grec, et quelque peu amoureux de la langue française, ce genre de répétition me saute aux yeux. Définition donc du cinéphile, selon le dictionnaire de l'Académie Française : "Composé de ciné, abréviation de cinéma, et de -phile, du grec philein, « aimer ». Qui aime le cinéma, qui connaît son histoire". Sachant que "amoureux" est l'adjectif dérivé du substantif "amour", nous avons donc une belle démonstration d'un stagiaire qui ne savait pas quoi écrire dans son communiqué, et qui pour allonger son texte, n'a pas peur de se répéter.

Ah oui, je peux
également vous assurer que ledit stagiaire adore wikipédia. Allez lire la fiche d'Ingmar Bergman. On y raconte : "Il s'est imposé comme l'un des plus grands réalisateurs de l'histoire du cinéma en proposant une œuvre s'attachant à des thèmes métaphysiques (Le Septième Sceau), à l'introspection psychologique (Persona) ou familiale (Cris et chuchotements, Fanny et Alexandre) et à l'analyse des comportements du couple (Scènes de la vie conjugale)".

Regardez maintenant le premier paragraphe du communiqué du Président de la République : "Son éducation rigoureuse lui inspirera les thèmes majeurs de son œuvre austère et âpre : la métaphysique, l'introspection et l'analyse du comportement du couple".

Amusant, non ? Joliment repompé. En même temps, j'imagine que le stagiaire n'a jamais du voir un film de Bergman. Il doit préférer les films avec Jean Réno et Christian Clavier, comme son maître. On dit merci à qui à l'Elysée ?

Libellés : , ,

19 Commentaires:

Blogger jmj dit ...

C'est vrai que ce n'est pas très fin et que ca manque de recherche. Les temps sont durs, il est devenu bien difficile de trouver un bon stagiaire !lol! Plus sérieusement, tu devrais faire attention Luc parce qu'à force de te faire remarquer et de critiquer notre bon président, L'Elysée va finir par te proposer de participer à une commission ou te confier une mission. Sois sage, oublie Seignosse, et accepte... Sans rancunes.

30 juillet, 2007 17:18  
Blogger Jujupiter dit ...

Oh... waouh! C'est impressionnant en effet! C'est limite indecent un papier aussi mal torche!

Le stagiaire etait sans doute deja trop occupe a plancher sur le communique pour Michel Serrault. Deux deces en une journee, les temps sont durs pour les stagiaires.

Il aurait pu refiler ce boulot-la a Albanel, non? Elle sert a quoi sinon?

30 juillet, 2007 17:53  
Blogger Djamila dit ...

Le point que tu as soulevé est très intéressant... Nos deux artistes méritaient un hommage digne mais que voulez vous, la communication de l'Elysée ne sert à mettre en valeur que son locataire.
Je n'ose pas imaginer ce que ce sera à la mort de Johnny, des obsèques nationales ainsi qu'un jour férié en sa mémoire... C'est ça la culture de droite: aucune imagination, élitiste (je me permettrai d'ajouter beauf)!

30 juillet, 2007 18:54  
Blogger jmj dit ...

@ djamila : la gauche n'a pas le monopole du bon goût au niveau culturel et les gens qui ont des convictions de droite ont parfois un peu d'imagination, ne sont pas sectaires et encore moins beauf... C'est toujours facile de généraliser...

30 juillet, 2007 19:28  
Blogger Djamila dit ...

La généralité d'une culture de merde (excusez du terme) c'est Jacques Gobet, Maire d'Oyonnax, Ain, Rhône Alpes qui a voulu sanctionner des artistes en l'occurence Les Ogres de Barback, pour avoir utiliser leur liberté d'expression.
Je m'excuse encore d'avoir des exemples de gestion culturelle de droite médiocres... Tout le monde n'est pas parfait mais j'ai la conviction que mon camp idéologique favorise une culture diversifiée et intelligente!

30 juillet, 2007 19:48  
Blogger Djamila dit ...

La beauf attitude, pour moi, c'est Clavier, Johnny bref ce que l'on peut appeller la France du bas fond culturel, mais certainement pas tous les artistes qui ont soutenu NS. Je suis radicale... mais vous ne me ferez pas changer d'avis sur ce point.

30 juillet, 2007 19:51  
Blogger jmj dit ...

La gauche favoriserait donc une culture diversifiée et intelligente, décidement vous avez la mémoire courte... Au PS, Jack LANG considérait déjà que le tag était de l'art... et j'en passe. Pour ces raisons, nous n'aurons jamais la même définition de la culture car pour moi diams, grande pretresse de ségolène pendant la dernière campagne, restera toujours une braillarde de cage d'escalier n'ayant pour seul mode d'expression que la vulgarité.

30 juillet, 2007 20:25  
Blogger Djamila dit ...

Je considère que le tag est de l'art. Libre aux communes de laisser des espaces d'expressions aux artistes des "bombes de peintures". Vous savez Hitler considérait le surréalimse comme de l'art dégénéré. On ne discute pas les goûts et les couleurs, n'empêche que je pense que vous devriez regarder de plus près le diversité artistique. Quant à Diams, beaucoup de jeunes se reconnaissent en elle, en ses textes. Je partage son combat idéologique contre le Front National, le racisme et les discriminations mais pas forcément tous ses mots.

30 juillet, 2007 20:56  
Anonymous Antonin dit ...

Moi aussi, je considère les tags comme de l'art. C'est une expression artistique qui vient de la rue. Je trouve ça bien qu'elle soit reconnu. Et heureusement d'ailleurs, il y a beaucoup de techniques et d'innovation. J'admire beaucoup ces artistes là.
Ce sont des médias important que l'on ne doit pas négliger.

JMJ et DJAMILA, pourquoi parler de droite et de gauche ? Parlons plutôt de l'UMP et du PS. Ce n'est pas pareil. Les communistes diront que le PS n'est pas à gauche. Le PS dira qu'il est à gauche. L'UMP dire qu'il est à droite. Le MPF et le FN diront que c'est une droite molle.
Actuellement, cela ne veux plus rien dire.

30 juillet, 2007 21:08  
Blogger Lancelot dit ...

Allez je m'immisce dans la conversation, après tout c'est mon blog ;-)

D'accord avec Antonin sur les histoires de gauche et de droite, je trouve cela assez ridicule.

On parle de culture et d'art ou bien de comité de soutien ?

Car Djamila, il ne suffit pas de "se reconnaître" en quelqu'un pour avoir du talent, loin de là. Il y a le phénomène de génération à ne pas négliger. Tout comme lorsque tu écris (Antonin également) que tu considères les tags comme de l'art. Les tags dans leur globalité ne sont pas de l'art. Tout comme la variété française. Certains sont des artistes, d'autres pas. C'est comme dire : "le rock c'est de l'art". L'art n'est pas un groupe, mais une personne, une oeuvre, un objet.

30 juillet, 2007 21:18  
Anonymous Anonyme dit ...

Et si je pisse contre un mur c'est aussi de l'art?

30 juillet, 2007 21:51  
Blogger Djamila dit ...

Antonin et Lancelot, je crois qu'il est utile de parler de droite et de gauche. Les clivages existent encore même si le MODEM a pour volonter de les effacer ou les atténuer.
La question générationnelle comme tu le souligne Lancelot est importante: je peux autant kiffer Diams que j'apprécie Claude Nougaro par exemple. JMJ a voulu être provoquant par ses références, je lui ai simplement répondu. Un dernier point, on a pu considérer un urinoir comme une oeuvre d'art majeure alors pour les tags, ça peut se discuter. ;-)

30 juillet, 2007 21:51  
Anonymous Pierre Guillery dit ...

Petit insolent!

30 juillet, 2007 22:38  
Blogger FalconHill dit ...

Jack Lang nous manque... ^___^

(enfin Luc, y a que toi pour décortiquer une éloge funebre le l'Elysée, ce genre d'hommage toujours chiant à lire... mais toi tu le fais, respect :) )

31 juillet, 2007 09:23  
Blogger jmj dit ...

@djamila :
1°) J'ai ouvert plusieurs dictionnaires et je n'y ai pas trouvé le mot "kiffer", il doit certainement s'agir d'une appropriation culturelle de la gauche et du PS pour récupérer un électorat que la gauche n'a eu de cesse de mépriser ces dernières années ;
2°) Aucune provocation dans les termes utilisés pour décrire diam's,non seulement je persiste, je signe et j'ajoute qu'avant de s'imposer artiste, il faut déjà disposer d'un minimum de talent et pour un musicien, avoir ne serait ce que de vagues notions musicales peut servir...
3°) La vulgarité n'est jamais un argument et encore un moins, un signe de respect. Tout juste le résultat d'un laxisme éducatif privilégié par la gauche et dont le seul objectif est de pratiquer un nivellement par le bas.

31 juillet, 2007 18:40  
Blogger Djamila dit ...

@ JMJ
1°) Le mot kiffer est une expression de "djeunz" qui signifie aimer, adorer. Il est employé régulièrement par les jeunes des classes défavorisées et moyennes (celles je crois que vous ne fréquentez pas).
2°) On peut ne pas aimer Diam's. Ce n'est pas une tare. Je la considère comme une artiste à part entière. Elle est directrice du service Mowtown France, chanteuse et parolière de talent.
3°) Pratiquer le nivellement par le bas, c'est la politique de la droite. On peut reprendre l'exemple des suppressions de postes à l'éducation nationale. Quid du laxisme éducatif.

31 juillet, 2007 19:17  
Blogger jmj dit ...

@ djamila :
1°) Dans mon propos, il n'est pas question de classes sociales et il ne le sera jamais car il s'agit d'un débat totalement dépassé. Je fréquente des gens qui, comme moi, ont suffisament d'amour et de respect pour notre langue si riche, sans avoir besoin pour cela d'inventer des mots ou des expressions triviales ;
2°) On trouve du talent ou on peut...
3°) Quant aux suppressions de postes à l'éducation nationale, il faut bien faire le ménage, malgré les recrutements massifs effectués par la gauche, le niveau n'a pas augmenté pour autant, bien au contraire. L'éducation ne se résume pas à la seule question des moyens et à la seule vision quantitative à visée purée clientèle du PS mais avant tout à question qualitative, si mettre un enseignant derrière chaque élève contribuait à faire grimper le niveau, ca se saurait et depuis longtemps...

31 juillet, 2007 20:03  
Anonymous Emmeline dit ...

Mais, cher monsieur, ça se sait ! voyez les travaux de T. Piketty... (s'il vous paraît trop affreusement gauchiste, sachez que ces travaux ont d'abord été réalisés aux Etats-Unis par des chercheurs catalogués "de droite").
Soit dit en passant, mon grain de sel trouve que le niveau des paroles de Diam's vaut largement celles de Johnny... ce qui ne l'empêche pas d'être aussi bon acteur qu'il est mauvais chanteur. Et j'estime qu'on peut difficilement faire plus stupide que "Adieu, notre petite table", ce qui n'empêche pas non plus Manon d'être un grand opéra !

01 août, 2007 13:54  
Blogger mike dit ...

Et oui, un beauf à l'Elysée, c'est très amusant et un peu la honte pour nous tous... Dire qu'il est fier de se pavaner avec W. Bush, et que personne ne trouve rien à y redire.... La France qui se lève tard et celle qui se lève tôt aimerait bien ne plus avoir honte de son Nicolas'Pouce le beauf.

24 août, 2007 21:10  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home