]]>

24 juillet 2007

Qui connait Benita Ferrero Waldner ?

Partager
Je suis en colère. Et pas une saine colère. Celle qui me donne de l'urticaire. Ce matin, je branche France Info, et je tombe sur la conférence de presse de Nicolas Sarkozy suite à la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien. Ne nous méprenons, je suis très heureux pour eux six. Je ne peux que me réjouir de leur retour au pays.

Mais déjà, vous avez remarqué, on ne cesse de dire les "infirmières bulgares" : elles n'ont donc pas de nom ? Et le médecin, on s'en fout ? Voyons, la femme-otage est plus vendeur que l'homme. Dommage qu'il n'y ait pas eu des enfants, pour les images de TV Sarko, c'eut été tellement plus émouvant. Alors voici donc leurs noms : Snejana Dimitrova, Nassia Nenova, Valentina Siropoulo, Valia Tcherveniachka, Kristiana Valtcheva et le docteur Achraf Joumaa Hajouj sont donc les heureux libérés.

Revenons à la conférence de presse. Je n'ai pas noté le nombre de fois où le président Nicolas Sarkozy a employé la première personne du singulier. Un "je" omniprésent, et des remerciements à outrance. Nicolas Sarkozy devait réviser, s'imaginant déjà recevoir le prix Nobel de la Paix. Et ce goître d'autosatisfaction pitoyable de celui qui ne s'en remet toujours pas d'avoir été élu. Mais le plus choquant reste sans nul doute l'utilisation de l'image, du pathos pour vendre des images aux chaines de TV et montrer la grandeur, l'humanisme, la générosité de Monsieur Sarkozy et de Cécilia. Franchement, tout de raout médiatique autour de l'importance de la "Première Dame" de France lors de ces voyages, vous pensez vraiment que cela ait pu jouer un rôle significatif ? Négliger l'importance de la diplomatie européenne est purement un scandale !

Cela fait plus de 3 ans que Benita Ferrero Waldner, commissaire aux relations extérieures, a engagé les négociations avec les pouvoirs libyens. C'est principalement grâce à l'action de l'Union Européennes, de la Commission Européenne, que les relations avec le régime de Khadafi se sont détendues. Les tractations ayant permis la signature du processus de Barcelone, établissant les relations entre l'Europe et les pays voisins, Libye y compris. Franchement, peut-on vraiment croire que Nicolas Sarkozy ait tout résolu en deux mois, alors même que la situation perdure depuis plus de 8 ans ? Grâce à l'opération du Saint-Esprit Cécilia ? De qui se moque-t-on ?

Ah au fait, vous ne trouvez pas bizarre que l'on entende plus parler d'Ingrid Bettancourt ? Alors que Nicolas Sarkozy avait médiatisé à l'excès la situation de l'otage colombienne des FARC ? Etrange coïncidence, non ? Mais peut-être est-ce notre ministre des Affaires Etrangères, Bernard Kouchner qui s'en occupe de ce dossier. A moins qu'il ne soit parti en vacances. L'ouverture dans le gouvernement de François Fillon, c'est comme la libération des prisonniers bulgares, que de l'image et de la communication. L'importance est de tirer la couverture à Sarkozy.

Libellés : , , ,

14 Commentaires:

Anonymous Pierre dit ...

c'est très exactement le genre d'histoire qui anime en moi de l'anti-sarkozysme primaire.

La ficelle est tellement grosse... Ce mandat commence mal avec cette manipulation médiatique incessante (euro-groupe, Libye, Bétancourt)... Le couple Sarkozy prendrait-il exemple chez les Ceaucescu plutôt que chez les Clinton?

24 juillet, 2007 12:03  
Blogger Jujupiter dit ...

Nan mais attends, on leur a quand meme envoye un avion francais. Grace a lui, "les infirmieres" ont pu rentrer chez elles au moins... une heure plus tot!

24 juillet, 2007 13:00  
Blogger Jujupiter dit ...

Plus serieusement, je pense que si l'energie de Sarko a permis d'accelerer les choses, tant mieux, mais je suis bien conscient que cette histoire est le denouement de plusieurs annees d'actions, tractations, etc.

24 juillet, 2007 13:03  
Anonymous Nicolas dit ...

Parfaitement d'accord avec toi, le comportement de Sarkozy est écoeurant. Comme tu le dis, sûrement pour rattraper le fiasco Betancourt. Depuis l'opération Human Boom à Neuilly, il se sent indispensable pour faire libérer tous les otages du monde?
En tout cas, la Commission essaie de rectifier le tir en rendant à César ce qui lui appartient :

"La commissaire européenne aux Relations extérieures, l'Autrichienne Benita Ferrero-Waldner, a salué mardi les efforts communs menés par les différents Etats-membres de l'UE qui ont joué un rôle dans la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien.
«Je souhaiterais dire que les présidences britannique, allemande et maintenant la France, et naturellement la présidence portugaise, ont tout fait, ensemble, avec nous, pour pouvoir avoir un bon résultat», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à l'aéroport de Sofia, ajoutant que «d'autres Etats membres, comme l'Italie, se sont toujours trouvé très ouverts pour essayer de trouver des solutions avec nous».
Sous-entendu, c'est pas l'intervention de dernière minute de Sarko qui a téout réglé...
Quant à Cécilia, quel est vraiment son rôle dans cette histoire?

Ce qu'il va maintenant falloir surveiller, ce sont les contrats que la France va obtenir en Libye : elle a déjà chopé pas mal d'Airbus (embargo oblige), à mon avis les copains-patrons de Sarko vont rafler le pactole très prochainement.
C'est décidé, ce soir je ne regarde pas les infos.

24 juillet, 2007 13:09  
Anonymous JeandelaXR dit ...

Bonjour Lancelot,
voivi une petite histoire édifiante écrite il y a 5 siècles environ.
Le coche et la mouche de Jean de la Fontaine
Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.
L'attelage suait, soufflait, était rendu.
Une Mouche survient, et des chevaux s'approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment
Qu'elle fait aller la machine,
S'assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussitôt que le char chemine,
Et qu'elle voit les gens marcher,
Elle s'en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l'empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu'elle agit seule, et qu'elle a tout le soin ;
Qu'aucun n'aide aux chevaux à se tirer d'affaire.
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;
C'était bien de chansons qu'alors il s'agissait !
Dame Mouche s'en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :
J'ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Ca, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S'introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés.

CQFD!
Jean*.
(qui est un peu moins blonde qu'avant ! ;-) ! )

24 juillet, 2007 14:01  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

Ah bravo, très bon billet qui remet les pendules à l'heure! Donc, les époux bling-bling se contentent de récolter les fruits du travail des anonymes laborieux: plus de doutes, ils sont bien de droite, ceux-là. Et tous les sarkozystes de bêmer" Rhooo, Nicolas keske t'es foooort !!" Grr.

"Le couple Sarkozy prendrait-il exemple chez les Ceaucescu"
Bon, on ne leur souhaite pas la même fin, tout de même.Hein qu'on leur souhaite pas ? Ah pas du tout, alors. Pas du tout du tout.Nonnon.

24 juillet, 2007 14:02  
Anonymous Nico 2312 dit ...

pas grand chose à ajouter, tu as tout dit : Sarko est ignoble au point de faire de la récup autour de ce drame humain :-(((
c'est infecte !!!

24 juillet, 2007 14:03  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

"bêler", donc...

24 juillet, 2007 14:03  
Anonymous Noa dit ...

Peut être que Cécilia connait déjà la Colombie ?

24 juillet, 2007 15:47  
Blogger jmj dit ...

Il est effectivement toujours facile de critiquer en prenant soin d'oublier certains détails. Nicolas SARKOZY n'a jamais prétendu qu'il avait résolu les choses en 2 mois. Un effort de mémoire semble nécessaire sur ce sujet... En effet, Nicolas SARKOZY se mobilise sur ce dossier depuis son retour au ministère de l'intérieur et à eu l'occasion d'évoquer cette affaire plusieurs fois pendant la dernière campagne présidentielle. Bien évidemment, il n'était pas le seul à se préoccuper du sort de ces femmes innocentes mais son action a contribué à faire avancer positivement et surtout plus rapidement les choses et seul le résultat compte : aujourd'hui, les infirmières bulgares sont libres et ont pu retrouver leurs familles et c'est ce qui compte. Une telle polémique n'aura certainement pas eu lieu avec Ségolène ROYAL ou François BAYROU mais c'est hélas bien connu, quand on veut piquer son chien, on dit qu'il a la rage...

24 juillet, 2007 20:44  
Blogger Dagrouik dit ...

@Lancelot : très bonne conclusion, qui rappelle que pour sarko, tout est question d'image. Et il s'en sert pour mentir et promouvoir son projet neo-con.
Ici les diplomates/négociateurs EU présents sur place, garderont le silence diplomatique.. alors que ce sont eux qui ont fait le travail.

Tout cela est odieux, la TV ne dira rien bien sûr.

25 juillet, 2007 01:23  
Blogger FalconHill dit ...

J'avoue ne pas trop te suivre sur cette polémique. On peut ne pas apprécier la manière Sarkozy, la méthode Sarkozy, la politique Sarkozy, et le personnage Sarkozy. Mais je trouve que cette histoire, qui finit bien, n'est peut être pas le meilleur endroit pour l'attaquer.

Non Luc, là je trouve que tu cherches une petite bête, là où finalement des infirmieres (merci pour leurs prénoms, c'est vrai que je ne les connaissais pas) et un médecin sont heureux d'être chez eux. Et pour moi le scandale n'est pas de négliger la diplomatie européenne, mais qu'il y ait du attendre huit ans pour une résolution de ce probleme scandaleux (accuser des infirmieres n'innoculer le virus du sida, c'est abominable).

Ouais Luc, je préfère d'autres sujets pour, éventuellement, attaquer Sarkozy, quand il le mérite. Là, le citoyen d'honneur de Sofia (depuis hier, c'est joli Sofia) peut être critiqué pour sa propension au "je". Mais des otages sont libérés, et aujourd'hui je prefere me satisfaire de ça... Y a tellement d'autres sujets de polémiques possibles.

Mais ton texte était interressant à lire, comme toujours ;-)

Bonne journée

25 juillet, 2007 09:17  
Anonymous arpege dit ...

Et toi, tu as fait quoi pour la libération des infirmières bulgares et du médecin ?
Tu es trop humble pour nous le dévoiler, sans doute :-)

29 juillet, 2007 19:45  
Blogger Lancelot dit ...

Arpege, je n'ai rien fait, comme toi. Mais je ne dis pas le contraire. Contrairement à NS !

29 juillet, 2007 19:53  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home