]]>

15 septembre 2007

22 octobre : lecture de la lettre de Guy Moquet dans les écoles

Partager
L'Education Nationale n'a-t-elle rien de plus important à faire ? Semble-t-il non : la priorité pour l'éducation en France semble la lecture de la lettre du résistant communiste Guy Môquet aux lycées de notre pays. C'est l'un des engagement de notre président de la République lors de sa prise de fonction.

Problème : les professeurs découvrent que désormais les programmes scolaires ne sont plus décidés par la Commission Nationale des programmes, mais par le chef de l'Etat. Car demander la lecture de cette lettre est bel et bien un choix éducatif. Une décision politique dans un parcours scolaire. Et pourquoi Nicolas Sarkozy ne déciderait-il pas bientôt de ne plus enseigner certaines époques, pour ne parler que d'autres ? Je m'étonne que les syndicats lycéens et enseignants ne réagissent pas plus. Il en va de l'indépendance et de l'objectivité de l'enseignement.

Cette décision présidentielle, par la suite confirmée par Xavier Darcos, n'est que pure communication : Guy Môquet n'est "qu'un" résistant parmi d'autres. Certes sa lettre est touchante. Mais personnaliser l'histoire d'un combat à celui d'un homme est dangereux. Bientôt chaque période historique ne sera qu'une caricature : la propulsion d'une personne ou d'un fait sur le devant de la scène. Pure communication.

Par ailleurs, pourquoi hiérarchiser l'histoire ? L'enseignement de la Résistance est-il plus important que celui des Lumières ? Pourquoi également faire du franco-centrisme ? A-t-on forcément plus à apprendre d'un héro français sarko-proclamé que d'une figure indienne ou vénézuélienne ?

Guy Môquet, pensait Nicolas Sarkozy, devrait ne pas provoquer de lever de bouclier : militant communiste, le président imagine probablement que de cette lecture les professeurs (traditionnellement ancrés à gauche politiquement) se satisfairaient.

Xavier Darcos et Nicolas Sarkozy ont-ils par ailleurs réfléchi à l'investissement que cette lecture entraine : de nombreux fonctionnaires de l'éducation nationale planchent en ce moment sur la mise en pratique de ce caprice sarkozyste. N'ont-ils rien de mieux à faire ? N'y a-t-il pas urgence à s'occuper d'une école qui laisse des milliers de jeunes sans diplôme et sans travail ?

Nicolas Sarkozy entraîne la France vers un pays à la culture de l'émotion : seul ce qui fait pleurer la ménagère de cinquante ans aux 20 heures de TF1 est digne d'intérêt. Sauf que l'émotion ne peut, ne doit être un diktat. Il est absolument inconcevable que tous pleurions toujours ensemble. Quand en finira-t-on du lavage de cerveau que nous prépare Nicolas Sarkozy ?

Le 22 octobre, boycottez la lecture de la lettre de Guy Môquet aux lycéens.

Libellés : , ,

8 Commentaires:

Anonymous Matoo dit ...

Bravo, j'aime ! :)

15 septembre, 2007 17:35  
Blogger Séville 82 dit ...

à ce qui parait, ce sera Bernard Laporte en personne qui va faire la tournée des lycées pour lire la lettre sous les caméras de TF1, mais ce n'est qu'une rumeur.

15 septembre, 2007 18:02  
Blogger jmj dit ...

Je ne trouve rien à redire à cette lecture de la dernière lettre de Guy Moquet aux élèves de notre pays.

Je n'ai pas davantage l'impression comme vous le dites que Nicolas SARKOZY veut entraîner la France vers un pays à la culture de l'émotion.

Je préfére de loin, une émotion collective suscitée par la lecture d'une telle lettre qu'une émotion collective engendrée par une énième et médiocre émission de TF1.

15 septembre, 2007 23:22  
Anonymous JeandelaXR dit ...

NS menace de mort la jeunesse française (si tu te rebelles, tu meurs! Comme GM) et tout le monde s'en fout.
Dingue, Non !

15 septembre, 2007 23:50  
Anonymous patxol dit ...

Peut être que cela sauvera le PCF...

16 septembre, 2007 03:14  
Blogger gathiva dit ...

C'est la "BA" de NS, un peu caricaturale certes comme souvent les moulinets de NS le sont! Néanmoins, elle ouvre une porte vers ce que chaque enseignant voudra en faire, non?

16 septembre, 2007 12:18  
Anonymous Noa dit ...

Ouf, je suis en collège cette année !

16 septembre, 2007 20:55  
Blogger Poudre dit ...

Je suis d'accord avec vous quand vous dites, "Bientôt chaque période historique ne sera qu'une caricature : la propulsion d'une personne ou d'un fait sur le devant de la scène. Pure communication." Ca commence déjà, évitons de continuer.

23 septembre, 2007 02:14  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home