]]>

20 septembre 2007

Contre le fichage ADN : lettre aux sénateurs

Partager
Suite à l'initiative de Marie-Isabelle, je décide à mon tour d'écrire aux sénateurs de Paris afin de protester contre l'adoption par l'Assemblée Nationale de l'amendement Mariani sur le contrôle génétique de l'immigration.

Ci-dessous donc le mail que j'ai fait parvenir à David Assouline (d.assouline@senat.fr), Nicole Borvo Cohen-Seat (n.borvo@senat.fr), Alima Boumediene-Thiery (a.boumediene-thiery@senat.fr), Jean-Pierre Caffet (jp.caffet@senat.fr), Jean Desessard (j.desessard@senat.fr), Philippe Dominati (ph.dominati@senat.fr), Philippe Goujon (p.goujon@senat.fr), Marie-Thérèse Hermange (mt.hermange@senat.fr), Bariza Khiari (b.khiari@senat.fr), Roger Madec (r.madec@senat.fr), Yves Pozzo Di Borgo (y.pozzodiborgo@senat.fr) et Roger Romani (r.romani@senat.fr).


Madame la sénatrice,
Monsieur le sénateur,

je me permets de vous adresser ce mail suite au vote dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 Septembre 2007 de la loi sur l'immigration et plus précisément de l'amendement dit Mariani.

L'autorisation des tests ADN sur les personnes étrangères permettant de prouver une filiation dans le cadre d'un regroupement familial me semble contraire aux principes de notre République. Il est inconcevable que la filiation se limite à une affaire de gênes. Comment considèrer les enfants adoptés ou issus de familles recomposées ? Comment peut-on imposer à des étrangers demandant un regroupement familial ce que nous excluons en droit français ? Est-ce le retour au droit du sang ?

Par ailleurs, alors que les tests génétiques, selon la loi éthique, ne sont utilisables qu'à des fins médicales, scientifiques ou judiciaires, doit-on considèrer par le vote de cet amendement que les immigrés seraient des malades ou des délinquants ?

Les principes éthiques propres à notre démocratie sont mis en dangers, non sans rappeller les plus sombres heures de notre histoire.

Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur, je vous demande lors de l'examen de cet amendement en seconde lecture au Sénat le 2 Octobre 2007 de prendre en compte ces considérations, et de voter contre.

Bien cordialement,
Luc Mandret

Libellés : ,

10 Commentaires:

Blogger Juan dit ...

Bravo, merci, super, mille fois d'accord.

20 septembre, 2007 20:09  
Anonymous Farid dit ...

Texte pertinent !

20 septembre, 2007 22:34  
Anonymous Nasser Khelloufi dit ...

Bravo! Luc Mandret.
Je te soutient à 100% ;)

P.S: J'ai une petite proposition a vous faire dans mon blog ;)

21 septembre, 2007 01:20  
Blogger Alain Paoli dit ...

Bonjour Luc,

Et pourquoi pas une pétition en ligne sur http://www.mesopinions.com par exemple ? Qu'en penses-tu ?

Alain Paoli

21 septembre, 2007 02:02  
Anonymous Nicolas dit ...

Excellente initiative !
Je vais relayer autour de moi.

21 septembre, 2007 09:28  
Anonymous Isabelle dit ...

Très bonne initiative Luc, qui vient de Quitterie Delmas si j'ai bien remonté le fil... J'ai beau être encore socialiste, j'applaudis des deux mains et regrette que le Modem ait eu l'idée avant l'un des nôtres... Chapeau bas !
Ca c'était pour les compliments, j'ai juste une petite critique. Ta lettre est très bien, et la démarche très intéressante... mais n'aurait-elle pa plus de force si un mouvement était lancé pour inonder les boîtes mail de tous les députés UMP et NC (les seules forces politiques a avoir approuvé le texte à l'Assemblée Nationale). En effet je suis intimement persuadé quaucun des sénateurs PS, PC, Verts ou Modem ne voteront ce texte... Tout juste peut-on les inciter à être un peu plus présents que leurs collègues députés (j'ai fait un billet là dessus sur mon blog http://www.resistance2007.com ).
Peut-être peut-on s'inspirer des "lobbies" aux Etats Unis qui partent du principe de "harceler" les élus pour les faire plier... Il suffirait de récupérer les mails de tous ces sénateurs et de faire passer le message à une majorité de nos connaissances personnelles... Chacun a droit d'interpeler un élu de la République pour le mettre face à ces responsabilités... Et je pense que ça peut-être beaucoup plus efficace qu'une pétition...
C'est ce que je vais en tout tâcher de faire de mon côté... advienne que pourra !
Bravo pour ton blog que je suis tous les jours !

21 septembre, 2007 09:39  
Blogger Otir dit ...

Bonjour à tous, j'applaudis à la lettre et à l'intiative bien sûr, ayant eu comme toute première réaction hier avant de parcourir la blogosphère de dire qu'il fallait écrire aux parlementaires.

En effet, je suis habituée de la chose (je suis résidente aux Etats-Unis), et c'est la démarche quasi naturelle de tout citoyen américain qui se respecte et qui fait jouer le jeu démocratique.

Nous le faisons au niveau local, au niveau de l'Etat, et au niveau fédéral.

La réaction de dire il faut faire une pétition me semble moins efficace. Les parlementaires se doivent de comptabiliser et archiver le courrier qu'ils reçoivent, les pétitions sont plus des oeuvres de communication vis-à-vis du grand public. Les parlementaires ne sont pas obligés de répondre à une pétition, ils le feront si leurs électeurs les contactent.

Le réflexe de l'inondation, comme je l'ai lu également plusieurs fois, est un réflexe plus négatif (agressif ?) que productif.

Ecrire une lettre à ses représentants (sénateur et député), et à tous les représentants quelle que soit leur étiquette politique est bien plus courtois, et leur reconnaît le rôle qu'ils doivent jouer : représenter le peuple.

C'est leur demander des comptes et c'est légitime.

Je soutiens donc l'initiative d'écrire individuellement (prendre une lettre type et la personnaliser me semble la meilleure solution), et agir comme on le ferait si on avait à s'adresser à une personne en face-à-face dans une décision nous concernant en toute proximité.

C'est cela la vraie démocratie, non ?

21 septembre, 2007 14:58  
Blogger jmj dit ...

A aucun moment, il n'a été question de mettre en place un fichage ADN. Il s'agit simplement d'instaurer un simple contrôle de paternité pour les ressortissants de pays ne disposant pas de services d'état civil. Bon nombre de nos voisins européens utilisent déjà ce procédé et cela ne pose aucun problème particulier.

21 septembre, 2007 18:46  
Blogger Thierry dit ...

Je relaye en la corrigeant :rappeler(un seul "l", considérer(accentgrave) .
Je recupère les adresses mail sur le site du sénat et l'envoie une par une , c'est long mais j'espère payant.
Th .

22 septembre, 2007 11:16  
Blogger Thierry dit ...

@ otir
je suis tout à fait ok pour la façon de proceder, je m'y suis employe; c'est plus long, bien sur mais bon ... , on a rien sans rien

22 septembre, 2007 18:09  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home