]]>

24 septembre 2007

Manifestation de journalistes pour l'indépendance de la presse

Partager
Je vous transmets ci-dessous un communiqué de l'intersyndicale de journalistes. Trouvé via Acrimed.

Depuis des mois, les coups de boutoirs portés à la liberté de la presse sont de plus en plus violents. Rarement l’indépendance des journalistes n’avait été autant bafouée. Rarement, l’un des droits fondamentaux du citoyen, à savoir l’accès à une information honnête, complète, pluraliste et indépendante des pressions politiques, financières et commerciales, n’avait été autant menacé.

La situation est grave. Les exemples pullulent : la mainmise de quelques grands industriels - dont les liens avec le pouvoir en place ne sont plus à démontrer - est une situation unique en Europe. Même les Etats-Unis ne connaissent pas un tel phénomène. Des journaux, des émissions, des postes de journalistes disparaissent. Restructurations et plans sociaux se succèdent à un rythme effréné. Les pressions exercées sur les journalistes atteignent des sommets dignes d’une république bananière. Les cas de censure deviennent monnaie courante. Les rédactions sont perquisitionnées au mépris même de la loi.

Face à cette situation d’une extrême gravité, les syndicats de journalistes, garants des intérêts moraux et du statut d’une profession indispensable au droit à l’information des citoyens, ont décidé, pour la première fois depuis 15 ans, de se rassembler pour passer à l’action. Ils appellent les journalistes et les citoyens à s’engager avec eux pour gagner la bataille de l’indépendance.

Les médias, dans leur diversité d’expression, devraient contribuer à préserver et à renforcer la démocratie. Les journalistes n’ont en aucun cas vocation à faire passer un message au profit d’un intérêt particulier. Ils doivent, et avec eux les patrons de presse, avoir le souci constant de respecter la déontologie de la profession, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. L’information ne se confond pas avec de la communication, et doit encore moins être prise pour une marchandise. La République française et ses représentants élus par le peuple doivent garantir le respect de ces principes.

Déjà en 1999, le Conseil de l’Europe invitait les « Etats membres a encourager les médias à renforcer l’indépendance éditoriale et d’autres moyens d’autorégulation. » Il a lui-même affirmé que « l’exercice libre et sans entrave des libertés journalistiques est vital pour la libre formation des opinions et des idées ... »

L’information est un droit fondamental de tout citoyen, qui commence par le respect du droit d’informer.

Rendez-vous le 4 octobre à 18 heures au Musée social (Cedias)
5, rue Las Cases – 75007 Paris (métro : Solférino)

L’intersyndicale de journalistes (SNJ, SNJ-CGT, USJ-CFDT, SJ-CFTC, SPC-CFE-CGC, SJ-FO)

Libellés : ,

2 Commentaires:

Anonymous Richard dit ...

L'indépendance de la presse était justement le sujet du concours d'entrée de l'Institut Français de Presse (Paris 2), je suppose que c'était fait exprès.
J'essayerai d'y aller mais ca va être un peu juste avec ce que j'avais déjà prévu le 4...

24 septembre, 2007 16:33  
Blogger Thierry dit ...

Enfin une réaction !!! ??? Mais n'est-ce pas cette même presse qui nous a bassiné avec un certain N.S.? Cette même presse qui s'est engraissé avec des sujets de faits divers à tel que point que 21 Avril 2002 fut possible ? Bien sûr, la presse Tv et radio est la pire mais celle qui paye le mieux, non ? Qu' apprenez-vous dans vos écoles ? A traiter l'affaire du petit Gregory (souvenir !!) ou étudier le cas Denis Robert? Personnellement, je lis L'Equipe et le Canard Enchainé, pour le reste je vais sur le Net et je ne suis toujours pas sûr d'avoir une information "objective". Dites-moi : la propagande est issue du journalisme ou se sert du journalisme, à débattre. Cordialement.

25 septembre, 2007 10:09  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home