]]>

20 octobre 2007

Daniel Vaillant, stop ou encore ?

Partager
Le vote aura été serré. 291 voix pour Daniel Vaillant contre 235 pour Didier Guillot. Moins de 60 bulletins d'écart entre les deux prétendants socialistes à prendre la tête de liste du PS pour les municipales dans le 18ème arrondissement.

Depuis l'investiture interne de Daniel Vaillant, il est amusant de voir que je reçois sur ce blog ou par mail des commentaires et mails, pour la majorité de militants socialistes, certains d'ailleurs travaillant à la Mairie de Paris, exultant de la victoire du maire actuel. Ironisant sur le challenger. Pointant l'écart en pourcentage : 55% pour Vaillant, 45% pour Guillot. 10 points d'écart. Et ceux-là de rêver sur la fin du "royalisme".

56 voix d'écart, Daniel Vaillant a eu très chaud, qu'ils ne l'oublient pas tous ses supporters. Même Daniel Vaillant, pourtant populaire et indécrottable figure du 18ème arrondissement, pourtant soutenu par Lionel Jospin, par Bertrand Delanoë, par Annick Lepetit, a manqué de peu voir son fauteuil lui passer sous le nez.

Maintenant, tous les socialistes vous diront qu'ils sont tous réunis pour faire gagner leur propre camp. Mais si il est une chose qui est sûre, c'est la perte de vitesse du député-maire actuel du 18ème arrondissement. Et je me dis que les choses ne sont pas jouées. Si même dans son propre camp Daniel Vaillant est mis en danger, pourquoi ne le serait-il pas aux municipales ? Evidemment, on pourrait me retorquer que cela n'est pas représentatif, à juste titre. On mettrait en avant le fait que Guillot, soutien convaincu de Ségolène Royal, n'a eu comme presque seul objectif de "faire des cartes" comme l'on dit en jargon politicien.

Mais le 18ème arrondissement est un quartier en pleine évolution. Les électeurs vont et viennent. Nombreux n'ont pas la fidélité historique que peuvent avoir à son encontre certains vieux militants PS. Je ne suis pas persuadé que les électeurs de Ségolène Royal à la présidentielle se retrouvent dans la candidature de Daniel Vaillant. Ceux-là pourraient se retrouver dans la candidature MoDem. Je ne suis pas sûr que le vote utile soit un argument qui fasse encore ses preuves. Et les bonnes implantations des figures locales des Verts et du PCF pourraient perturber Daniel Vaillant dans sa réelection.

Libellés : , , ,

9 Commentaires:

Blogger Dagrouik dit ...

540 militants uniquement dans le 18ième? ça fait peu, il me semble qu'ils sont resté chez eux, comme moi chez moi.
Sur le report vers le modem, euh comment dire. D'après les études "qualitatives" dans les sondages en cours, l'électorat Modem répond comme l'UMP à 75%. Il est aussi conservateur, et est d'accord avec la politique de Sarkozy.

Etonnant non ? Bien sûr c'est à prendre avec des pincettes.

Et sinon, comment sera composée la liste modem du 18ième, qu'elle est la tête de liste? quels jeunes militants sont dans cette liste?

20 octobre, 2007 16:47  
Anonymous Laurent dit ...

Quel amalgame, le vote dans le 18ème était loin, très loin d'être un bête vote Ségo contre Jospin.

Si au niveau national les tronches du parti se rentre dedans via maisons d'édition interposées, je ne crois pas que cela se répercute au niveau local.

L'investiture dans le 18ème ne mérite aucune analyse particulière... C'était connement un lutte entre 2 types et les potes de ces types. Les copains de Vaillant contre les ceux de Guillot. Des vieux contre des plus jeunes. La technicité et les compétences contre la fougue et le renouvellement. On a bien vu pendant les débats qu'il n'était pas question de courant : des royalistes et des fabiusiens ensembles pour vaillant, des Strausskahniens militants pour Guillot... Il n'y a bien que les jospinniens (en force dans le 18ème) pour avoir préalablement choisis leur bulletin.

Ne te réjouis pas, les militants PS du 18ème vont très largement faire campagne pour conserver la mairie. Et je ne vois pas des gens de gauche, qd bien même fachés contre Vaillant, voter pour Marielle de Sarnez qui affiche clairement ses préférences centre-droites et libérales.

Une alliance avec Panaf' et je prévois un retour des socialistes du centre au PS. Les modems qui sont partis militer pour les boulets de l'UDF (pour des bonnes ou des mauvaises raisons) nous manquent bien à l'heure de la rénovation du Parti.

20 octobre, 2007 19:44  
Blogger louis dit ...

"Nombreux n'ont pas la fidélité historique que peuvent avoir à son encontre certains vieux militants PS. Je ne suis pas persuadé que les électeurs de Ségolène Royal à la présidentielle se retrouvent dans la candidature de Daniel Vaillant. Ceux-là pourraient se retrouver dans la candidature MoDem. Je ne suis pas sûr que le vote utile soit un argument qui fasse encore ses preuves. Et les bonnes implantations des figures locales des Verts et du PCF pourraient perturber Daniel Vaillant dans sa réelection."

Je pense pense plus en ces termes bien que n'habitant pas Paris... Certes, Daniel Vaillant a de la marge au sein de cette élection mais celle-ci ce fera sur le fond du programme et non sur la réelle forme (à mon sens cela pet nous être profitable) face à la fameuse Marielle de Sarnez...

21 octobre, 2007 04:32  
Anonymous Anonyme dit ...

Le vote des militants socialistes de la fédé de Paris n'a pas été massive. Seulement 4.900 sur un effectif de 22.000 personnes. Soit le 1/4.

21 octobre, 2007 15:37  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

Depuis que je suis dans le 18e je souhaite qu'une chose: ne plus voir Daniel Vaillant. Etant plus au courant de la vie politique que moi de notre arrondissement chéri, tu as souvent confirmé ce que je présentais vis à vis du personnage. (avant le fait qu'il ai été un ministre de l'interieur me suffisait largement pour me convaincre que jamais il n'aurait ma voix, d'ailleurs à l'époque je ne votais pas et c'était tres bien comme ça.).
Je suis donc attristé qu'il ai eu le soutient des militants socialistes du quartier (et ça me rassure pas sur ce que doivent être les socialistes du 18e). Ceci dit je ne connais pas vraiment son adversaire. il est peut être pire.
Ce qui me rassure cependant dans ton billet c'est ta derniere phrase.
Et même si le PC m'a plus déçu encore que la gauche libérale, je trouve la perspective d'un maire communiste assez intéressante, ici ou l'idée de La Commune est toujours vivante (mais malheureusement récupéré par la grande bourgeoisie des beaux quartiers de montmartre.)
Avec un maire communiste nous pourrons également peut être voir la statue de Charles fourrier revenir sur son socle après avoir été déboulonné par les Nazi durant la guerre et par les CRS en 1969.
Le symbole serait fort.
j'espère donc que les véritables socialistes du quartier reporterons dès le premier tour leur voix sur le parti communiste qui est finalement aujourd'hui l'équivalant du parti socialiste des années 80.
Et surtout que la gauche fasse en masse barrière a la droite, même môle.
(mais si le modem a plus de chance de remporter la victoire face aux "socialistes", que le PC, je me déplacerais pas dans les urnes pour soutenir un maire qui est loin d'être socialiste).

21 octobre, 2007 16:09  
Anonymous Le libéralisme pour les débutants dit ...

Non, ce n'est pas joué et c'est tant mieux.

Mon 18 eme est malheureusement socialiste (et pas de gauche libérale) depuis trop longtemps.

Le modem pourrait faire le travail de reformer le PS, à la place du PS..

21 octobre, 2007 17:00  
Anonymous Martin P. dit ...

un truc qui échappe à beaucoup: il n'est surtout même pas sûr que les électeurs de ségolène royal à la présidentielle se retrouvent dans une future candidature de... ségolène royal

cessons de feindre de croire que l'expression "électeurs de ségolène royal à la présidentielle" indique quoi que ce soit sur ségolène elle même

21 octobre, 2007 18:08  
Blogger FalconHill dit ...

Certains (Carignano notamment) parlent d'une candidature de Panafieu dans le 18. Rejouer l'aventure suicide de Seguin.

Finalement, la France aura les yeux en partie tournée chez toi, Lancelot. Soit bon et propre sur toi, tu passeras à la télé ^____^

Bonne fin de weekend et bonne semaine

21 octobre, 2007 19:46  
Anonymous Iffic dit ...

Salut amigo,
J'ai suivi de loin cette élection interne n'étant plus sur Paris cependant je l'ai suivi... Tu dis que Guillot a eu pour objectif de 'faire des cartes', c'est surement vrai. Mais notre cher cumulard de mandats (en fonction et dans le temps)a travailler dur aussi de ce coté. Notamment avec un camarade futur ex-responsable des jeunesses socialistes du département. C'est pratique une réserve de voix interne, contre la promesse d'une bonne place sur la liste alors qu'on ne vit et milite (enfin participe aux réunions dans l'arrondissement (et la ville) que depuis un peu plus d'un an... Mais voilà une bonne façon de rejoindre l'utile (son poste au MJS) et l'agréable (un siège de Conseiller de Paris)...à non pardon, c'est vrai, l'organisation est 'autonome'...

21 octobre, 2007 20:43  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home