]]>

31 octobre 2007

Feu nourri contre Razzye Hammadi

Partager
(Précision du 05/03/2009 : suite à la demande de l'avocate de l'une des personnes nommées ci-dessous, je vous informe que : "le 24 Septembre 2008, Monsieur le Procureur de la République de Créteil a indiqué qu'il n'engagerait pas de poursuites pénales et ne saisirait donc pas le Tribunal Correctionnel à la suite de la plainte déposée par le Maire d'Orly pour tentative d'inscription frauduleuse sur les listes électorales de sa commune".)


Est-ce le début de la fin du MJS ? J'ai quitté le Mouvement des Jeunes Socialistes en 2006, après avoir été encarté six années durant. D'abord dans le Morbihan, puis rapidement dans le Haut-Rhin, ensuite dans les Yvelines, puis à Paris. J'ai donc connu différents présidents du MJS, notamment Charlotte Brun, David Lebon, puis Razzye Hammadi. Chacun leur style, chacun leurs pratiques.

J'ai vu à de nombreuses reprises des pratiques guère reluisantes au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes : les fausses cartes, les fédérations mises sous tutelle pour ne pas en perdre le contrôle, les réunions avec des militants venus de nulle part, et j'en passe des meilleurs. Avec l'ère Hammadi, le MJS a perdu son âme, son indépendance. Je le dis en mon nom propre, mais également pour encore discuter avec des militants, qu'ils soient royalistes, fabiusiens, strauss-kahniens, mais aussi de la majorité du MJS, la tendance Hamon. Peu ont apprécié la façon dont Razzye et quelques uns de ceux qu'on appelle au MJS les "Razzye boys" n'ont servi qu'à être les caniches de François Hollande, toujours à la pêche aux postes et aux mandats.

Pendant ce temps, difficile pour les jeunes socialistes de travailler sur le fond. Les luttes de pouvoir, l'appareil à garder semble emboliser toute leur énergie.

Symptomatique est la volonté du président du MJS d'introniser son successeur, Antoine Détourné, secrétaire national du MJS. Et le souhait de Razzye Hammadi de se parachuter pour les prochaines municipales. La caricature du carriériste apparatchik. Dur dur cependant : les pratiques des anciens, mais pas encore les même facilités. Sur le blog Ouest-Socialiste, le rédacteur se félicite que le président du MJS ne se présente pas à Hénin-Beaumont, viré par les militans locaux, par peur que cela ait pu faciliter l'élection de Marine Le Pen. Premier parachutage manqué.

Parachute de secours : la mairie d'Orly. Deuxième atterrissage manqué. Comme nous l'apprenait le Canard Enchainé, la mairie tenue par Gaston Viens, a refusé une dizaine d'inscriptions sur les listes électorales de cette ville. Le maire explique : "Ils n'avaient pas suffisamment de preuves de leur attachement à la ville d'Orly".

J'ai réussi à me procurer la liste de ces personnes reboutées. J'ai hésité à la publier, n'aimant pas les listings. Je n'aurais pu donner que les initiales et les fonctions, cela serait revenu presque au même. Et puis surtout, les noms circulent partout dans Solférino et dans les fédérations.

Voici donc les personnes que le président du MJS Razzye Hammadi voulait faire venir à Orly pour soutenir son parachutage : Benoît Curinier (secrétaire National du MJS à l'International), LS (secrétaire Nationale à l'aménagement du territoire, à la ville, et au logement), JRM (membre de la Commission Nationale d'Arbitrage), Marion Pigamo (membre du Bureau National, ex-animatrice Fédérale des Bouches-du-Rhône, permanente du MJS), Morgane Ollivier (ex-animatrice fédérale du MJS 83, permantente du MJS), Loriane Deniaud (Membre du Bureau National), Barbara Verlach (Animatrice Fédérale de la Loire), Chahid Dhaouadi (militant de Toulon, ville d'origine de Razzye Hammadi), David Abrial (militant MJS de la Loire), Pierre Esselinck (militant du MJS de la Loire), Miguel Tejos (Trésorier du MJS Paris), Rose Michel (militante du MJS Paris) et Florence Stivenard (ancienne membre du Bureau National).

Je pressens que le prochain et huitième congrès du MJS, qui se tient ce week-end à Bordeaux, risque d'être mouvementé, et que l'on risque d'entendre parler de ce parachutage dans les couloirs. Les bloggeurs socialistes commencent d'ailleurs à faire entendre leur voix. SocialisTIC titre sur "La mort d'une organisation". Maxime Pisano annonce qu'il en a "marre de tout retenir" et promet le grand déballage. Yves Formentin annonce qu'il quitte le mouvement. Je lui laisserai d'ailleurs le mot de la fin, de part cette citation de Razzye Hammadi qu'il reprend :

"Nous devons cesser de présenter des candidats parachutés à la dernière minute, et mieux préparer un cheminement local de candidats sur plusieurs années."
(Razzye Hammadi - hebdo des socialistes - 20 octobre 2007)

Libellés : , ,

8 Commentaires:

Anonymous yom dit ...

oui enfin c'est pas le seul parti dans ce cas là -_-'... En fait tout le PS est à peu près comme ça... Et en fait tous les partis sont comme ça, ou presque.

J'ai rien dit

31 octobre, 2007 19:38  
Anonymous Laurent dit ...

Pratiques navrantes et même pas étonnante. Il faut nettoyer le PS de ces crétins...

Il y a tant de militants sincères, intègres, dévoués et bourrés de talents.... C'est pour eux que je me bas. Dans les semaines à venir, vous allez observer pas mal de remue-ménage.

Je te tiendrais au courant Luc ;)

31 octobre, 2007 21:27  
Blogger Dagrouik dit ...

@Yom: tu ne peux pas résumer un ensemble collectif au comportement d'individus arrivistes ou autres. C'est injuste pour les militants qui s'investissent et réducteur.
Le PS ne se résume pas à cette direction qui doit dégager et qui fait tout pour bétonner le plus longtemps possible.

Ce soir j'ai pu discuter avec un militant MJS qui est dégouté de tels pratiques et qui sont à associer au comportement de certains pendant la campagne présidentielle.

01 novembre, 2007 02:05  
Anonymous marc dit ...

Ahhh Lancelot... je vois que tu as encore de saines lectures... avec l'Hebdo.

@Dagrouik
Hélas... je pense comme Yom... le fonctionnement actuel favorivise les arrivistes de tous poils... et ce n'est pas faire injure aux militants

01 novembre, 2007 07:57  
Anonymous Jeune MoDem 31 dit ...

Très intéressant... Je connais pas mal de jeunes "socialistes" qui ne sont pas au MJS et je les comprends.

01 novembre, 2007 08:56  
Anonymous MIP dit ...

intéressant...il faudrait faire un collectif transpartisan de militants vraiment démocrates ;-)

01 novembre, 2007 11:59  
Blogger Dagrouik dit ...

@Lancelot: hop, je met mon grain de sel dans l'histoire. Tout cela est grotesque: c'est la marque de la direction Hollandesque, les nuls!

01 novembre, 2007 13:19  
Anonymous patxol dit ...

A quand le même déballage au MoDem ?

Les jeunes libres ne le sont pas, mais nous sommes pleins à vouloir une autre vision de la vie politique.

01 novembre, 2007 18:46  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home