]]>

21 octobre 2007

L'autre lettre de Guy Moquet : tuer le capitalisme

Partager
Je me suis déjà fendu d'une critique quant à la lecture de la lettre de Guy Moquet dans les écoles : si vous ne lisiez pas encore ce blog ou si vous ne vous en souvenez pas, vous pouvez relire la note consacrée. Je n'ai absolument pas changé d'avis sur la question, je trouve toujours l'idée de cette lecture démagogique, populiste et ridicule.

Et en fouillant un peu (pas beaucoup non plus), j'ai atterri sur un poème écrit par Guy Moquet. Ce texte fut trouvé sur Guy Moquet le jour de sa mort. Je propose donc à tous les professeurs qui passent par ici de lire, demain lundi 22 Octobre, ce poème en complément de la lettre imposée par Xavier Darcos et Nicolas Sarkozy.

Voici donc Tuer le capitalisme :

Parmi ceux qui sont en prison
Se trouvent nos 3 camarades
Berselli, Planquette et Simon
Qui vont passer des jours maussades

Vous êtes tous trois enfermés
Mais Patience, prenez courage
Vous serez bientôt libérés
Par tous vos frères d’esclavage

Les traîtres de notre pays
Ces agents du capitalisme
Nous les chasserons hors d’ici
Pour instaurer le socialisme

Main dans la main Révolution
Pour que vainque le communisme
Pour vous sortitr de la prison
Pour tuer le capitalisme

Ils se sont sacrifiés pour nous
Par leur action libératrice

Alors, messieurs Laporte, Darcos et Sarkozy, toujours d'accord pour que Guy Moquet serve de modèle pour nos chères petites têtes blondes (et autres) ? Ne choisir qu'une lettre n'est-il pas dangereux ? Cette action ne vire-t-elle pas au ridicule ? La communication vous fera-t-elle perdre vos valeurs, si jamais vous en avez ?

Libellés : ,

16 Commentaires:

Blogger Dagrouik dit ...

Et toi, Luc veut tu tuer le capitalisme ou te contentes tu de tuer les caniches ?

21 octobre, 2007 18:24  
Anonymous Guillaume dit ...

c'est sûr que la lecture de cette lettre n'apporte rien sortie de son contexte... et les professeurs feront-ils l'effort de la contextualiser ?

21 octobre, 2007 18:53  
Anonymous L'avocat dit ...

Très bonne initiative Luc! J'espère que des professeurs te lisent et auront le cran de rendre à Guy Môquet sa dimension pleine et entière.
Salutations camarade! ;-)

21 octobre, 2007 18:57  
Blogger Sabotage dit ...

Copieur...

21 octobre, 2007 19:08  
Anonymous marie laure dit ...

A propos de "camarade"
Pigoché sur le blog de Vivelefeu extrait : "Le mot "camarade" a été remplacé par le mot "compagnon".

Henri Guaino, "principal conseiller de Sarkozy", interviewé (longuement) dans "Libération", ne trouve pas ça gênant: "Est-ce si grave?"

Demande-t-il.

Avant de préciser: "A force de se scandaliser de tout, on finit par ne plus savoir ce qui est important".

Dans l'intitulé de l'hommage officiel à Guy Môquet, le mot "camarade" a été remplacé par le mot "compagnon", mais le principal conseiller de Nicolas Sarkozy ne trouve ça ni "grave", ni "important".

Mais en réalité?

"Camarade" est le (joli) nom que se donnent les communistes.

"Compagnon" est celui que se donnaient les gaullistes, notamment.

Le remplacement de l'un par l'autre est donc tout sauf anodin, et il faudrait être le dernier des sales cons pour ne pas s'en rendre compte".

Hm...sans commentaire ...

http://vivelefeu.blog.20minutes.fr/

21 octobre, 2007 20:54  
Anonymous jeandelaXR dit ...

Le NewModem contre le capitalisme ?
On y croit, on y croit, on y croit !

21 octobre, 2007 22:00  
Blogger Ellie dit ...

Ah ouiiii, en effet, on se rappelle que Guy était communiste ^^

21 octobre, 2007 23:46  
Blogger Antoine dit ...

J'ai confiance dans les profs d'Histoire pour réussir à retourner la situation... ça reste l'une des disciplines les plus ancrées à gauche et je pense qu'il y a pas mal de professeurs qui s'en donneront à coeur joie...
Tuons le capitalisme ! Et le Modem aussi !^^

22 octobre, 2007 00:58  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

houlala...
petit Luc tout deviens très flou dans ton positionnement.
socialiste je t'ai découvert, de droite tu es devenu d'un point de vue électoral et pourtant tu restes humainement diablement socialiste de la première heure:
une ode à la grève et un poème anticapitaliste en moins d'une semaine.
Tes camarades/compagnons du Modem ne te trouve pas politiquement subversif?
fais attention, ceux de ton age que tu fréquentes basculeront plus rapidement que toi dans la droite conservatrice. ils te foutrons au feu à ce moment là...

le commentaire de Marie Laure me fait flippé, je vais vérifié un peu ça.

si cela s'avère être vrai le stalinisme assumé de Nicolas Sarkozy sera plus sévère que ce que je pensais.

22 octobre, 2007 01:40  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

je viens de faire un tour sur le blog de vive le feu.
ok les gars, si c'est l'insurrection qu'ils recherchent.
je pense qu'ils vont la trouver.
question de temps.
ça se prépare mais c'est en bonne marche.
qu'ils continuent comme ça....

j'espère vous voir sur les barricades...

22 octobre, 2007 02:18  
Blogger Lancelot dit ...

Petite précision : ce n'est pas parce que je condamne la lecture de "la" lettre de Guy Môquet et propose à la place un texte ouvertement communiste du même auteur, que je suis pour autant devenu communiste ...

22 octobre, 2007 10:40  
Anonymous Anonyme dit ...

C'est petit ton post, espèce de communiste ;-)

(Nan, je déconne)

22 octobre, 2007 17:37  
Blogger Dagrouik dit ...

@Luc: Tuer le capitalisme ça te branche ou pas ? That would be fun...

22 octobre, 2007 19:52  
Blogger balmeyer dit ...

Ah tiens, quelle sympathique coincidence ! Cher compatriote du XVIIIème, je t'invite à jetter un coup d'oeil à mon dernier billet ! ;)

23 octobre, 2007 13:20  
Anonymous cassiopée dit ...

Je viens de lire qqs renseignements supplémentaires sur Guy Môquet ds wikipedia "http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_M%C3%B4quet". Ca fait tdm un peu grosse bourde de tant s'y arrêter
- au début de la guerre, les communistes étaient surtout poursuivis pour être anti-militaires. Môquet a été arrêté pour avoir distribué des tracts communistes, qui étaient contre les capitalistes à l'origine de l'occupation. Ce n'est qu'après que les communistes sont vraiment entrés dans la résistance. Guy Môquet a donc été exécuté pour une chose qu'il n'a pas faite. Que veut montrer en exemple Sarko, la grandeur de cette lettre? La vérité c'est que la famille de Guy Môquet a été détruite par cette exécution. Et Guy Môquet a perdu connaissance au moment de l'exécution, cette lettre, ce ne sont que des mots pour rassurer (en vain) sa famille contre une mort injuste (il avait été acquitté face à l'accusation contre laquelle il était arrêté).

24 octobre, 2007 13:48  
Blogger Claudius dit ...

je pense que la lecture de "l'affiche rouge" dans les centres de rétentions et les commissariats serait la bienvenue pour nos pandores et même, pourquoi pas, pour nos préfets qui mettent parfois pas mal de zèle à expulser du faciès.

24 octobre, 2007 14:55  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home