]]>

21 novembre 2007

Hugo Chavez : un autre regard

Partager
Je vous recommande la lecture de cette tribune de Christophe Ventura et de Gaël Brustier, parue sur le site Marianne2.fr. Tout simplement parce que j'en ai marre de toujours voir et lire les mêmes avis sur Hugo Chavez. Parce que c'est terriblement bien écrit. Parce que je connais l'un de ses auteurs. Parce qu'Hugo Chavez n'est pas le tyran que l'on veut nous faire croire.

Le rêve de Mafalda
Par Christophe Ventura et Gaël Brustier, militants altermondialistes. A l'occasion de la visite d'Hugo Chavez en France et de la campagne de dénigrement qui l'accompagne, les deux militants livrent quelques réflexions à Marianne2.fr.



Le Président du Venezuela, Hugo Chavez sera en France ce mardi 20 novembre. Celui ci fait l'objet d'une campagne internationale de dénigrement d'une ampleur inégalée pour un Président démocratiquement élu depuis celle qui a frappé le Président Allende au début des années 1970 avant que celui-ci ne soit victime du putsch du Général Pinochet. Un déluge de mensonges s'abat sur le Venezuela… Tout y passe ! « Dérive dictatoriale », Ahmadinejad, « fermeture » autoritaire d'une télévision, « répression » de manifestations étudiantes sans oublier la plus ignoble mais pas la moins ridicule de toutes les accusations : celle d'antisémitisme…

Pour prendre une image, Chavez ressemble à Mafalda, le personnage inventé par le dessinateur argentin Quino. Dans un des albums, désireuse de changer sa façon de voir le monde, Mafalda, petite fille idéaliste et très politisée, renverse le planisphère qui est affiché dans sa chambre pour placer l'hémisphère Sud en haut du mur. Chavez ressemble à Mafalda et le Nord ne le lui pardonne pas…

Chavez a été élu en décembre 1998, réélu en décembre 2000 puis en décembre 2006. Il a remporté un référendum révocatoire en août 2004 et nombre d'autres scrutins. Pendant des décennies, le Venezuela n'a eu que les apparences de la démocratie. Une infime minorité s'est constamment enrichie grâce à la rente pétrolière et établi un système bipartite qui excluait les forces progressistes du jeu politique. Ainsi, nombreux furent les militants de gauche qui, de 1958 aux années 1990, furent froidement assassinés par des gouvernements prétendument « sociaux-démocrates » ou « chrétiens-sociaux ». Hugo Chavez est un ancien militaire « de gauche ». Il fait partie de ceux qui ont refusé le massacre de février 1989 quand le pouvoir de Carlos Andrés Pérez fit assassiner 3000 civils qui manifestaient contre les réformes imposées par le FMI. Il a tenté un putsch qu'on pourrait comparer à la Révolution des Œillets… Cette « révolution » là ne vit pas le jour et Chavez et la Gauche attendirent 1998 pour gagner les élections… Depuis lors, la nouvelle majorité a mis un terme à la ségrégation sociale et à une ségrégation raciale qui ne disait pas son nom.

La Constitution de 1999 comme dans sa version révisée proposée aux électeurs en décembre prochain s'inscrit pleinement dans la tradition démocratique. Ses idées sont inspirées des Républicains français des 18ème et 19ème siècles, des socialistes utopistes et des courants autogestionnaires de la Gauche latino-américaine. Les avancées du gouvernement de gauche existent : sur le plan démocratique (démocratie participative, référendum révocatoire, conseils locaux etc.) mais également sur le plan économique (recul du chômage, taux de croissance à 12%, développement du secteur privé, conquête de l'autosuffisance alimentaire en cours) et social (protection sociale créée, création de dizaines de milliers d'entreprises coopératives, ouverture d'Ecoles, missions d'alphabétisation, ouverture de l'Université aux classes les plus pauvres), sur le plan des infrastructures (transports collectifs…), sur le plan des échanges internationaux (création de l'ALBA, concurrente « équitable » de l'ALCA nord-américaine)… Le Venezuela change, il éduque, construit, produit et… parle !

L'opposition à Chavez existe. Elle est libre, manifeste, écrit, dispose des télévisions du pays (Globovision notamment), de journaux (El Nacional, Tal Cual), de partis politiques (de l'extrême droite avec Primero Justicia aux anciens partis comme Accion Democratica)… En décembre 2006, elle a opté pour la stratégie légaliste tout en ayant appuyé le putsch d'avril 2002, au cours duquel, pendant 47 heures, elle plaça Chavez en détention et appela les citoyens à dénoncer responsables et militants de Gauche. Il y a dans l'opposition des hommes d'extrême droite (Julio Borgès), d'anciens guérilleros gauchistes convertis au nélibéralisme (Teodoro Petkoff qui fut à la droite vénézuelienne ce que Kouchner est à la notre), les fortunes du pays (Carlos Cisneros) les patrons des médias privés (Marcel Granier), les anciens dirigeants du pays (Carlos Andrés Pérez qui appelle à assassiner Chavez). On peut se demander, quand on connait le Venezuela, pourquoi les dénonciateurs de Chavez s'appuient exclusivement sur l'argumentaire de la frange d'extrême droite de l'opposition qui a toujours rêvé de prolonger le rêve colonial des anciennes élites…

Enfin, Chavez a commis un crime de lèse-hémisphère Nord : il a prétendu avoir une politique internationale d'Etat à Etat, libre des diktats de l'Amérique du Nord ou de l'Europe. Chavez est un homme du Sud. Il n'accepte pas que le Roi d'Espagne lui demande de « la boucler » pas plus qu'il ne tolère qu'on lui dicte sa conscience. L'homme a du caractère, est démonstratif et a sans doute le sens de la provocation. Quand il parle à l'ONU, il enflamme les masses du Sud et effraie les élites du Nord.

Plutôt que de caricaturer Chavez, il faut à l'Europe comme à la France le courage de repenser son rapport au Sud. Il faut sortir des mythes relatifs à l'éveil de l'Amérique latine. Si Chavez, Correa, Morales, Kirchner (1 et 2), Tabaré Vasquez, Lula, Ortega, Bachelet gagnent les élections, c'est que quelque chose change en profondeur. A nous, Européens ou Français, de l'analyser et d'y répondre. L'hystérie anti-Chavez au Nord le démontre : le rêve de Mafalda est en train de réaliser…

Libellés : , ,

30 Commentaires:

Anonymous Anonyme dit ...

Bon, OK sur tout, mais Ventura et Brustrier sont des chavistes à donfistes.

En revanche, ça fait plaisir de lire Moreira :

http://paulmoreira.blog.20minutes.fr/archive/2007/11/20/chavez.html

21 novembre, 2007 12:44  
Blogger Eolas dit ...

Non mais sérieux, Luc, c'est quoi ce torchon de propagande ? Il "oublie" de parler de la centaine de leaders et responsables syndicaux assassinés ces quatre dernières années, des 11 prisonniers politiques retrouvés morts dans leur cellule, de l'oligarchie chaviste qui roule en Hummer pendant que el presidente dit qu'être riche, c'est mal, des pénuries de plus en plus graves de lait, de farine, d'huile, d'oeufs, de sucre, de riz, de poulets, de caraotas, ces haricots secs qui sont une des bases de l'alimentation dans le pays - pour les pauvres, bien sûr. Lui est toujours grassouillet, pas de problème.

Et cerise sur le gâteau, "Il n'accepte pas que le Roi d'Espagne lui demande de « la boucler » pas plus qu'il ne tolère qu'on lui dicte sa conscience." Non mais je rêve ?? J'ai vu l'incident, en espagnol, langue que je parle. Chavez monopolisait le temps de parole pour traiter José Maria Aznar de fasciste, en ajoutant que les fascistes étaient des serpents qu'il fallait tuer. Zapatero, le premier ministre espagnol, socialiste, lui demande de respecter l'ancien président du gouvernement, démocratiquement élu, et précise que bien qu'il ait toujours été en désaccord avec Aznar, ces propos insultants sont totalement injustes et déplacés. Chavez, micro coupé, continue à déverser ses tombereaux d'injures sur Aznar.
Juan Carlos, lui, des fascistes, il en a vu de près. Il a grandi entouré de franquistes. Il a dû les persuader qu'il était des leurs pour se voir nommé successeur de Franco et rétablir la démocratie aussitôt après la mort du Caudillo, san effusion de sang. Il a dû ordonner à l'armée de rentrer dans ses casernes lors du coup d'Etat de février 1981, qui visait à le renverser. Alors entendre un type comme Chavez jouer les pucelles de la démocratie et traiter Aznar de fasciste, manquer de respect au président en exercice du gouvernement espagnol en lui coupant la parole malgré les rappels à l'ordre du président Bachelet l'a agacé et il a dit ce que personne de vivant n'a jamais dit à Chavez "ferme-là" ("Y tu porque no te callas ?"). j'aurais été plus grossier.

J'applaudis Juan-Carlos, et je méprise ceux qui prennent la défense de Chavez dans des panégyriques de l'accabit de ceux que tu cites. Ce sont ceux-là même qui applaudissaient Mugabe il y a 20 ans et feignent aujourd'hui de ne pas le connaître. Tu verras dans que état sera le Vénézuela dans 5 ans, dans 10 ans, quand la famine frappera.

Un jour, tu auras honte d'avoir écrit ces mots.

21 novembre, 2007 12:48  
Anonymous Dominique dit ...

Mafalda, c'est d'abord une petite fille qui se tait quand elle se trouve face à quelque chose d'insupportable ou d'incompréhensible et puis aussi celle qui se révolte mais en quelques mots pesés, ce n'est pas elle qui délivrerait sa parole divine dans des discours-fleuves où elle s'étourdirait de sa propre image de démiurge. Ce texte est profondément insultant envers le personnage de Mafalda capturé pour servir d'emblême à l'Amérique latine parce que son auteur était argentin et donc forcément chaviste par anticipation. Cela relève de l'escroquerie intellectuelle.

21 novembre, 2007 13:41  
Blogger gbrustier dit ...

Famine? assassinats?

Vous devez parler du règne de Carlos Andrés Pérez, le merveilleurx président "social-démocrate" aujourd'hui exilé pour avoir piqué dans les caisses du pays (ce que même l'opposition ne conteste pas...)

Je n'ai jamais prétendu que Chavez soit parfait. Il y a des aspects très positifs à sa politique.

J'ai aussi discuté avec des gens qui ont voté Chavez en 98 mais pas en 2006, qui n'ont pas voté pour lui en 98 mais par contre lui ont apporté leur voix en 2006. Il y a un rapport de force à 60/40 au Vénézuela. Il y a des électeurs d'opposition qui sont "chavisto-sceptiques" et qui n'aiment pas son style ou certaines réformes (c'est leur droit !!!). Il y a, au Vénézuela, des gens d'opposition qui sont un peu étonnés de la manière dont on traite leur pays. Ils ne votent pas "rojo rojito" mais ils ne trouvent pas que leur pays soit en voie de devenir une dictature... Il y a des chavistes "modérés" et d'autres qui sont plus à l'extrême gauche (le Parti Communiste, les Tupamaros, la Ligue Socialiste)...

Il y a aussi une opposition violente et d'extrême droite : Primero Justicia.

Il y a des attentats (contre le Procureur Danilo Anderson, qui enquête sur le putschiste Pedro Carmona).

Il y a, c'est vrai, des excès locaux des chavistes comme il y a, dans certaines entreprises privées, eu une "chasse aux chavistes"... Il y a des boli-bourgeois, des nouveaux riches qui ont bénéficié de la "Révolution" : c'est un fait !!! Je ne le conteste pas...

Bref, rien n'est simple !

Ceci dit : même l'opposition (Tal Cual notamment, qui est la référence des nos BHLiens) n'a jamais parlé du meurtre de syndicalistes (vous confondez avec la Colombie et Uribe, où l'on atteint le record mondial d'assassinats de syndicalistes).

Vos 11 prisonniers assassinés : Qui sont ils ? Quand ont ils été assassinés?

Avez vous eu écho des meurtres commis contre les chavistes par la Police Métropolitaine du Grand Caracas jusqu'en 2004?

Avez vous entendu parlé des arrestations et des meurtres d'avril 2002?

Pourquoi les noirs sont ils appelés "singes" par l'Opposition?

Aznar a été "jeune franquiste". Je n'ai pas l'impression que son attitude ouvertement nationaliste en 2003 par exemple ait totalement estompé les convictions de jeunesse d'un homme qui a reconnu le putschiste Carmona...

Bref, comme pour d'autres sujets, les bonnes âmes souscrivent à l'argumentaire de l'extrême droite locale ce qui leur permet de se glisser dans un prêt à penser intellectuel commode et peu harassant intellectuellement

21 novembre, 2007 13:49  
Blogger gbrustier dit ...

Famine? assassinats?

Vous devez parler du règne de Carlos Andrés Pérez, le merveilleurx président "social-démocrate" aujourd'hui exilé pour avoir piqué dans les caisses du pays (ce que même l'opposition ne conteste pas...)

Je n'ai jamais prétendu que Chavez soit parfait. Il y a des aspects très positifs à sa politique.

J'ai aussi discuté avec des gens qui ont voté Chavez en 98 mais pas en 2006, qui n'ont pas voté pour lui en 98 mais par contre lui ont apporté leur voix en 2006. Il y a un rapport de force à 60/40 au Vénézuela. Il y a des électeurs d'opposition qui sont "chavisto-sceptiques" et qui n'aiment pas son style ou certaines réformes (c'est leur droit !!!). Il y a, au Vénézuela, des gens d'opposition qui sont un peu étonnés de la manière dont on traite leur pays. Ils ne votent pas "rojo rojito" mais ils ne trouvent pas que leur pays soit en voie de devenir une dictature... Il y a des chavistes "modérés" et d'autres qui sont plus à l'extrême gauche (le Parti Communiste, les Tupamaros, la Ligue Socialiste)...

Il y a aussi une opposition violente et d'extrême droite : Primero Justicia.

Il y a des attentats (contre le Procureur Danilo Anderson, qui enquête sur le putschiste Pedro Carmona).

Il y a, c'est vrai, des excès locaux des chavistes comme il y a, dans certaines entreprises privées, eu une "chasse aux chavistes"... Il y a des boli-bourgeois, des nouveaux riches qui ont bénéficié de la "Révolution" : c'est un fait !!! Je ne le conteste pas...

Bref, rien n'est simple !

Ceci dit : même l'opposition (Tal Cual notamment, qui est la référence des nos BHLiens) n'a jamais parlé du meurtre de syndicalistes (vous confondez avec la Colombie et Uribe, où l'on atteint le record mondial d'assassinats de syndicalistes).

Vos 11 prisonniers assassinés : Qui sont ils ? Quand ont ils été assassinés?

Avez vous eu écho des meurtres commis contre les chavistes par la Police Métropolitaine du Grand Caracas jusqu'en 2004?

Avez vous entendu parlé des arrestations et des meurtres d'avril 2002?

Pourquoi les noirs sont ils appelés "singes" par l'Opposition?

Aznar a été "jeune franquiste". Je n'ai pas l'impression que son attitude ouvertement nationaliste en 2003 par exemple ait totalement estompé les convictions de jeunesse d'un homme qui a reconnu le putschiste Carmona...

Bref, comme pour d'autres sujets, les bonnes âmes souscrivent à l'argumentaire de l'extrême droite locale ce qui leur permet de se glisser dans un prêt à penser intellectuel commode et peu harassant intellectuellement

21 novembre, 2007 13:49  
Blogger Dagrouik dit ...

Tiens Eolas met une claque à Luc Mandret. C'est d'ailleurs mérité, haha Luc, pas besoin de plan "B" tu vois :o)

Sur ce sujet, on a du mal à avoir des informations objectives. Il y'a eu de la grossièreté entre Chavez et les autres, mais restons en au fond.

S'il y a des centaines de morts, on est certain que l'ONU aurait déjà vu les USA et d'autres couiner fortement non? je ne met pas en doute les affirmations d'Eolas, je pose une question.

Si la famine tue, est ce qu'on a des images horribles à nous montrer? (par exemple que certaines ont réussi a sortir des prisons irakiennes, alors là ça doit être plus facile non ?)


Le + drôle avec Chavez c'est qu'il est venu faire sa publicité chez Sarkoy sans rien dans la poche. Ca mérite un applaudissement non? SArkozy a espéré pouvoir communiquer positivement en période de vache maigre.

21 novembre, 2007 13:51  
Blogger gbrustier dit ...

A Dominique : dur d'aime Mafalda quand on a la pensée de Don Manolo ;-)

21 novembre, 2007 13:51  
Blogger Lancelot dit ...

Eolas, je n'ai jamais dit que j'étais un chaviste. Cependant on peut trouver des aspects positifs dans la politique de Chavez, non ? Sauf que dès que l'on dit ça, on se fait, en France, aussitôt taxer d'antisémite ou de soutien à un tyran. C'est pour moi une dictature de la pensée française insupportable. Et si tu regardes la TV, si tu lis la presse, si tu écoute la radio, tu ne trouves jamais de discours différents de celui porté par BHL.

Alors oui, je donne la place à un avis différent. Et j'en suis fier.

Et j'aimerais que tous ceux qui gueulent contre la venue de Chavez en France, en fassent au moins autant sur Khadafi, sur Déby, ou sur Bongo !

21 novembre, 2007 14:02  
Blogger Dagrouik dit ...

Bien vu Luc: A bas la logique binaire des mecs en robe :o)

21 novembre, 2007 14:12  
Anonymous le chafouin dit ...

Donner de la place à un avis différent? Ce n'est pas ce que tu dis. Tu parles "d'hystérie anti-Chavez", tu es d'accord avec ces deux militants alters, ne dis pas que tu ne fais que leur donner la parole.
Tu tombes dans une drôle de dérive, Lancelot. Tu fais quoi, la course à l'audience? Qu'est-ce qui t'arrive, tu veux séduire ton public gauchiste?
On peut même dire que tu écrit n'importe quoi. Staline aussi faisait les choses différemment.
Et donnerais tu "de la place" à des néo-nazis, par exemple? Tu en serais "fier"?
Moi je gueule contre Chavez, je gueule aussi contre diéby ou hu jintao.
Certes, chavez fait des choses intéressantes pour la population. Mais lénine ou mao aussi ont fait aussi des choses bien. Sauf que je ne respecterai jamais un type qui fait enfermer les journalistes. Je te suggère ce lien de reporters sans frontières, qui connaît vraisemblablement mieuxla situation que toi.
http://www.rsf.org/imprimer.php3?id_article=24425

21 novembre, 2007 14:34  
Blogger Lancelot dit ...

Le Chafouin, je ne parle pas d'hystérie anti-Chavez. Relis bien.

Je ne fais pas de course à l'audience, il y aurait des moyens beaucoup plus simple pour ce faire. Mon public gauchiste : C'est une insulte à leur égard ?

Oui, j'écris n'importe quoi, c'est vrai, c'est pour cela que tu me lis. Mais comparer Staline, Hitler et Chavez est pour moi un encore plus n'importe quoi. D'autant plus quand il n'est pas argumenté.

21 novembre, 2007 14:48  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

Ahahaha, énorme, comme àa chaque fois qu'on parle de ce bon Hugo, tous les démocrates en peaus de lapin hurlent au fascisme rouge. J'adore, je suis fan.
Le plus comique du lot étant bien entendu Son Nombril Eoliasse, qui confond tout et son contraire, et ne comprends à l'évidence pas de quoi il parle.
"je méprise ceux qui prennent la défense de Chavez dans des panégyriques de l'accabit de ceux que tu cites."
Le mépris est votre marque de fabrique, Mêêêêêêtre.Souffrez qu'on vous le retourne.

21 novembre, 2007 15:12  
Anonymous Laurent dit ...

Les altermondialistes sont chavistes ? Waouhh, quelle nouvelle ?

Franchement, personne ne compare Chavez avec Hitler, mais par contre que ces guignoles d'ATTAC sortent l'exemple de Globovision on frise le ridicule. On connait les attaques du gouvernement portées contre la dernière chaîne hertzienne d'opposition.

Chavez, c'est celui qui soutient Ahmadinejad
Chavez, c'est celui qui idolatre Castro
Chavez, c'est celui qui a inscrit le socialisme DANS la constitution

Franchement, si les alter se cherchent un héro en amérique, qu'il regarde d'abord du coté du Brésil.

21 novembre, 2007 15:23  
Anonymous le chafouin dit ...

Excuse moi j'ai confondu le bas du texteavec ce que tu avais dit.
Je n'insulte personne, j'observe une évolution de ton blog, c'est tout. je t'ai répondu d'ailleurs sur mon blog. Le tout avec respect : je ne suis pas d'accord, je le dis, c'est très simple.
Oui, je te lis, parce qu'il y a malgré tout des choses intéressantes sur ton blog.
Citer Staline n'est pas une comparaison mais un raisonnement par l'absurde.
commentpeux tu soutenir un type qui ferme une télé "libre", et surtout hostile? Que ne dirais tu pas sur sarkozy s'il faisait cela?

21 novembre, 2007 15:25  
Blogger gbrustier dit ...

Petit d�tail : RCTV n'a jamais �t� ferm�e ! elle �met encore pas pas sur ondes hertziennes... sur le satellite...

Quand on a appel� � d�noncer des gens, qu'on a t�l�guid� un putsch (fait revendiqu� sur les plateaux de la chaine) la suppression de l'�mission hertzienne est bien le moins...

Il y a une immense majorit� de t�l�s priv�es aux V�n�zuela... petit d�tail...

21 novembre, 2007 15:43  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

"Chavez, c'est celui qui a inscrit le socialisme DANS la constitution"

OOOOHHHHHHH MOOOONN DIIIIIEEEEUUUU maisquellehorreur !!!!!!

Mort de rire, donc.

Et Sarkozy fermant TF1,pour une fois qu'il ferait quelque chose de bien...

21 novembre, 2007 15:45  
Anonymous le chafouin dit ...

Cette télé devait certainement être un "danger pour la sécurité de l'Etat". Sûrement!
Vraiment, n'importe quoi.

21 novembre, 2007 15:48  
Blogger Lancelot dit ...

Le Chafouin, sans vouloir te heurter, je ne crains malheureusement que Gaël soit mieux informé que toi sur l'état de la presse au Vénézuéla ...

21 novembre, 2007 15:51  
Anonymous Laurent dit ...

"Mort de rire, donc."

Tiens, proposition : inscrivons le libéralisme dans la constitution française. Je suis certain que tu trouverais ça bien plus choquant.

Je suis socialiste et très attaché à la liberté d'opinion, de diffusion, de culte ou de choix !

Chavez n'est pas (encore) un dictateur, mais l'URSS sous Staline n'obtennait exactement les mêmes réactions et le même soutien en France dans les milieux de gauche.

21 novembre, 2007 15:55  
Anonymous le chafouin dit ...

@lancelot
T'inquiète je ne suis pas heurté, on n'est pas des mauviettes.
Sarkozy, aussi s'y connaît mieux en régime spécial qu'un cheminot et ça n'empêche que celui-ci a le droit de s'exprimer là dessus.
Je dis "c'est scandaleux de fermer une télé" vous me répondez "il en reste d'autres", donc je réponds : n'importe quoi!
Vous ne répondez pas aux arguments, là.

21 novembre, 2007 16:00  
Blogger Dagrouik dit ...

Mon pauvre Luc, tu as revéillé tout et n'importe quoi: la logique binaire à l'action. Chavez n'est pas parfait, mais il a semble t'il fait des choses bien pour survivre à un référendum qui devait le destituer, et a 2 élections présidentielles.

Précisons que nous n'avons pas ça chez nous, c'est dommage : Chirac serait déjà en tôle.

21 novembre, 2007 16:50  
Anonymous le chafouin dit ...

@dagrouik
Poutine aussi est réélu à chaque fois haut la main.

21 novembre, 2007 17:43  
Anonymous Maxime dit ...

Et Sarkozy aussi... Malgré son déterminisme génétique assumé et son discours de Dakar... Le Chafouin, tu veux bien rester dans le débat? Ca devient ridicule.

21 novembre, 2007 17:48  
Anonymous le chafouin dit ...

@maxime : les arguments selon lesquels chavez a été élu, est réélu, est approuvé lors de référendums, sont nuls et non avenus, c'est tout ce que j'essaie de dire.

21 novembre, 2007 18:38  
Anonymous Dominique dit ...

Libérez Mafalda des clichés chavistes ! Mafalda, cela vaut mieux que ça ! Et ce n'est pas parce qu'il y a des dizaines de sites sud-américains pour reprendre la seule bande au sujet du globe terrestre que Mafalda se réduit à Chavez ! We Want Free Mafalda !

21 novembre, 2007 19:14  
Anonymous ArnaudH dit ...

+1 Free Mafalda!

Ca m'a même donnée envie d'écrire un billet cette histoire "Porque No Te Callas?"

21 novembre, 2007 20:52  
Blogger Lancelot dit ...

Chafouin : si, Gaël t'a répondu sur la fermeture de cette chaine de TV, ou plutot sur la suppression de sa diffusion en hertzien (mais toujours sur le sat), relis le commentaire de 15h43, cette chaine était derrière la tentative de putch. Je pense qu'on en ferait tout autant en France si M6 revendiquait une tentative de putch contre Sarkozy, non ?

21 novembre, 2007 21:55  
Anonymous le chafouin dit ...

Tiens lancelot, dis-moi ce que tu penses de ça :

http://www.zenit.org/article-16632?l=french

22 novembre, 2007 19:59  
Anonymous le chafouin dit ...

Et pour te répondre, je te dirais que je te trouve bien induglent, globalement, avec chavez, par rapport à sarkozy. Tu traques le moindre de ses propos, alors que la fermeture d'une télé (même sous prétexte de putsch) ne te fait apparemment ni chaud ni froid.
Etrange. Tu sais, quand poutine restreint les libertés publiques en russie, c'est aussi sous prétexte de sécurité de l'Etat. C'ets toujours ce prétexte qui est donné, d'ailleurs! Robespierre l'utilisait déjà.

22 novembre, 2007 20:01  
Anonymous Anonyme dit ...

Pour ceux que ça intéresse, Chavez fait face à des manifestations récurrentes d'étudiants depuis un certain temps, qui craignent pour la démocratie.

Souces yahoo.es, cnn international... Pour ceux qui ont la chance de lire en VO

23 novembre, 2007 00:22  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home