]]>

12 décembre 2007

Municipales Paris 18ème arrondissement : la liste du PS (suite)

Partager
(A lire, le premier épisode)

Demain jeudi 13 décembre, les militants PS du 18ème arrondissement voteront pour valider ou non la liste proposée par Daniel Vaillant et Bertrand Delanoë. Nous devons nous attendre à une faible participation des encartés socialistes, ce qui pourrait rendre la validation peut-être plus compliquée. Le scénario catastrophe pour le maire de Paris et celui du 18ème arrondissement serait même que les militants rejettent cette proposition de liste. Et ce serait comique pourtant.

En attendant, on connaît déjà les arguments des béni-oui-oui delanoïstes. Ils répèteront à gogo que cette liste est ouverte, jeune, dynamique et renouvellée.

Mais petit état des lieux. En première position donc, Daniel Vaillant, un cumulard dans le temps et dans l'espace, je l'ai écrit à moultes reprises. Député et maire. Depuis de trop longues années. Allant ainsi à l'encontre du projet présidentiel du PS. En troisième position, Bertrand Delanoë. Guère surprenant.

Entre les deux, on trouve le nom d'une inconnue pour les habitants lambda du 18ème arrondissement : Myriam El Khomri. Au départ, Daniel Vaillant souhaitait, avant le choix de la tête de liste qui l'opposait à Didier Guillot, que Frédérique Pigeon occupe cette seconde place. Frédérique Pigeon est une fidéle de Vaillant, secrétaire de section de Grandes Carrières et adjointe au maire. C'était sans compter Didier Guillot. Ce dernier, à juste titre, a pointé l'absence de diversité parmi les élus du 18ème arrondissement. En effet, si vous regardez bien tous les élus du 18ème arrondissement sont très pâle de peau. Quand on connaît l'arrondissement, ce n'est guère représentatif de la sociologie et de l'image de nos quartiers. Aucun élu black ou arabe donc. Alors Bertrand Delanoë a tranché. Ou plutôt exigé que la seconde place soit occupé par une femme "représentante de la diversité". D'où la présence de Myriam El Khomri, une salariée de l'équipe de Daniel Vaillant.

Résultat, Annick Lepetit (tête de liste du PS dans le 17ème arrondissement) et sa protégée Frédérique Pingeon ne sont pas contentes. Qui dit pas contentes, dit vengeance. Oui, la politique au PS dans le 18ème arrondissement, c'est Dallas ! Et ces gentes dames ont obtenu en retour la tête de Jean-Philippe Daviaud, un des proches de Christophe Caresche, qui ne figure donc pas sur la liste, contrairement à ce qu'on avait pu lui promettre. On assiste donc en fait à une guerre entre les proches de Delanoë (Vaillant, Lepetit, et donc Pingeon) contre les proches de Royal (Caresche, Guillot et donc Daviaud).

Tout cela semble compliqué, j'espère que vous arrivez à suivre ...

On continue. Jean-Philippe Daviaud évincé de la liste des municipales du Parti Socialiste dans le 18ème arrondissement, c'est donc les militants de la section Jean-Baptiste Clément (JBC) qui sont en colère. A juste titre selon moi. A savoir, la section JBC, tenue par Didier Guillot rassemble environ deux fois plus de militants que la section CGO (Chapelle Goutte d'Or), tenue par Eric Lejoindre, fidèle seigneur du fief de Vaillant. Et les personnes balancées en fin de liste, donc en position inéligible, sont majoritairement encartées à JBC.

Plus que ces guerres internes au PS, il est amusant de détruire le message des socialistes : le renouvellement de cette liste. Le Parti Socialiste et ses alliés peuvent espèrer obtenir 10 ou 11 conseillers de Paris. Maximum 12, et parce que je suis gentil. Sachant qu'il faudra peut-être faire de la place aux ralliés du second tour. Sur les douze premières personnes de cette liste donc, sept sont déjà élues (Daniel Vaillant, Bertrand Delanoë, Anne Le Strat, Claudine Bouygues, Jean-Pierre Caffet, Laurence Goldrab et Frédérique Pigeon). Sur les cinq restants, un ou une inconnu pour le quota communiste. Sur les quatre restants, Myriam
El Khomri donc, mais également les deux secrétaires de section, Eric Lejoindre et Didier Guillot. Tous deux salariés par l'appareil du Parti Socialiste. Enfin la dernière personne est une inconnue, Alaf Gabelotaud, je ne peux vous en dire plus.

Autrement dit, au Conseil de Paris, le PS présente des élus et des collaborateurs d'élus. De quoi se satisfaire pour afficher le renouvellement ? Je vous laisse juger.

Pour le reste de la liste, la critique est semblable. Des élus. Des collaborateurs d'élus. Quelques fonctionnaires. Très peu de salariés du privé. Et encore les rares sont cadres. On cherchera les simples salariés, les ouvriers, les chomeurs, les chefs d'entreprises, les professions indépendantes ...

Mais il y a de l'ouverture people également sur la liste du PS. Non, pas de Bruno Julliard ou de Philippe Torreton, mais la directrice de la salle de spectacle La Cigale, Corinne Mimram. Réjouissons-nous ! Du people vous voulez ? Du people vous aurez ! Plus aucune liste sans son lot d'artistes. C'est fashion les artistes. Ca sonne moderne. Ah oui, parmi les autres candidats dits d'ouverture, on trouve Michel Neyreneuf. J'ai eu l'occasion de tenir un bureau de vote en sa compagnie lors du scrutin pour les législatives. Un homme charmant. Une vraie figure du 18ème arrondissement et surtout de la Goutte d'Or. Ancien président de l'association PGO, Paris Goutte d'Or, une institution. Financée en partie par la mairie évidemment. Il n'a jamais souhaité prendre sa carte au PS. Mais il est déjà élu dans la majorité socialiste. Pour l'ouverture, on repassera ...

Je ne vais pas m'éterniser sur la composition de cette liste, il y en aurai encore tant à dire. Mais nous voyons à l'image de ce qui se passe dans le 18ème arrondissement, que Bertrand Delanoë verrouille la mairie de Paris. Il place ses femmes et ses hommes. Que des fidèles. Pratiquement aucun strauss-kahnien ou fabiusien. Uniquement des personnes de confiance. Son état major, pour prendre le Parti Socialiste. Et espérer ainsi représenter les couleurs socialistes pour les prochaines présidentielles.

Libellés : , ,

6 Commentaires:

Blogger Dagrouik dit ...

aucun DSKiste, aucun fabiusien et surtout pas de Ségoleniste.. décidément cette campagne est étrange. Comme s'il fallait leur tordre le cou.
Demain je dois aller voter pour ma liste du 20ième: j'ai reçu un mail, mais sans l'adresse du lieu de vote. Pas mal non?

12 décembre, 2007 20:29  
Anonymous FRANCK H dit ...

Luc,
sache que j'ai eu le plaisir (...) de m'entretenir avec Myriam El Khomri des nombreux problèmes subis par les habitants du quartier de la rue Léon/Laghouat/Myrrha etc...entre autres, problèmes de drogue, menaces diverses et variées, deal (pas que de l'herbe....) et tapage (vacarme ?) nocturne. Avec le succès que tout le monde peut constater dans ce quartier ! Non vraiment, avec cette liste, on peut vraiment s'attendre à l'immobilisme total et la poursuite de la ghettoïsation de Château Rouge/Goutte d'Or, ce qui semble bien arranger la municipalité actuelle...du moins, ne pas la déranger ! Quant aux habitants, qu'ils se démerdent, ou qu'ils déménagent ! Ah, quelle politique de la ville...

12 décembre, 2007 20:37  
Blogger Lancelot dit ...

Dagrouik >> si si, il y a 2 ou 3 DSKistes, un fabiusien, un emmanuelliste, et qques royalistes (dont Guillot). Il ne faut pas exagéré non plus :-)


Franck >> merci pour cette info. Même si ce n'est pas Myriam El Khomri qui prend les décisions, mais bien les élus. Mais c'est sûr que sur les questions de sécurité, de drogues, de prostitution, de salubrité de la GO, je te rejoins totalement !

12 décembre, 2007 21:04  
Blogger Jujupiter dit ...

Regardez le bon cote des choses: il n'y a quasiment pas de segoleniste! Juste assez pour les faire passer pour des personnes de mauvaise foi: http://fr.news.yahoo.com/afp/20071212/tpl-municipales-ville-paris-partis-ps-pr-ee974b3_1.html

12 décembre, 2007 21:11  
Anonymous John_G dit ...

@ Luc,

toujours prompt à réagir sur les petites combines (pas toujours glorieuses il est vrai) de ses anciens petits camarades... En tout cas, on peut dire tout ce que l'on veut, ce sont toujours les militants qui ont le dernier mot...

Ce qui n'est pas le cas dans ta nouvelle auberge. Je n'ai d'ailleurs rien lu sur ce blog sur le ridicule troc électoral avec Juppé ou le soutien pathétique du Modem à Albertini le rallié à Rouen. Es-tu vraiment "libre" ?

http://ps-scpo.over-blog.com

17 décembre, 2007 17:17  
Blogger Lancelot dit ...

John, tu lis bien mal mon blog ... Je n'ai pas vraiment l'habitude de fermer ma gueule, bien au contraire. Alors oui, je suis totalement libre.

Rassure-toi, je parlerai des alliances au MoDem. Mais n'oublie pas celle du MoDem avec Rebsamen et le PS à Dijon, tu veux ?

17 décembre, 2007 17:21  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home