]]>

21 décembre 2007

Nicolas Sarkozy en position du missionnaire

Partager
Hier soir, Nicolas Sarkozy a prononcé une allocution dans la salle de la signature du Palais de Latran. Je me moque totalement de la présence de la mère de Carla Bruni et de Jean-Marie Bigard. Sinon que je trouve ça ridicule et vulgaire. Je me moque de la présende de Dominique Perben et de Jean-Claude Gaudin. Sinon que le président de la République nous prouve qu'il n'est pas au-dessus des partis, et encore moins le président de tous les français.

A la lecture de cette allocution, j'ai été choqué par ses propos concernant la laïcité. Voici ce qu'on peut lire : "la laïcité ne saurait être la négation du passé. La laïcité n'a pas le pouvoir de couper la France de ses racines chrétiennes. Elle a tenté de le faire. Elle n'aurait pas dû. Comme Benoît XVI, je considère qu'une nation qui ignore l'héritage éthique, spirituel, religieux de son histoire commet un crime contre sa culture, contre ce mélange d'histoire, de patrimoine, d'art et de traditions populaires, qui imprègne si profondément notre manière de vivre et de penser. Arracher la racine, c'est perdre la signification, c'est affaiblir le ciment de l'identité nationale".

Non, Nicolas Sarkozy, la laïcité ne peut et ne doit être opposée à la mémoire et à l'histoire de notre pays ! Par ailleurs, jamais le président ne parle des autres religions. Leur venue dans notre pays font également partie de notre histoire. Non, la laïcité n'est pas un danger, et les laïcs n'ont jamais tenté d'arracher les racines de la France. Triste de voir que la religion est par ailleurs relier à l'identité nationale. On croirait entendre un discours de Philippe de Villiers. A quoi bon pointer du doigt la laïcité, ciment de notre République ? Pourquoi diviser encore une fois les français ?

On pourrait également s'amuser de cette comparaison entre les ecclésiastes et Nicolas Sarkozy : "sachez que nous avons au moins une chose en commun : c'est la vocation. (...) Croyez bien qu'on n'est pas non plus Président de la République à moitié. Je comprends que vous vous soyez sentis appelés par une force irrépressible qui venait de l'intérieur, parce que moi-même je ne me suis jamais assis pour me demander si j'allais faire ce que j'ai fait, je l'ai fait. Je comprends les sacrifices que vous faites pour répondre à votre vocation parce que moi-même je sais ceux que j'ai faits pour réaliser la mienne".

Sauf que tous ces mots à connotation religieuses ne sont pas pour me rassurer. On croirait lire du François Mitterrand et ses "forces de l'esprit" dans le texte. Elle est belle la rupture, sauf que Mitterrand lui était sénile au moment de sortir cette phrase. La comparaison entre la foi religieuse et l'engagement politique me semble bien dangereux. Doit-on craindre que, comme les prêtres, l'engagement de Nicolas Sarkozy, sa présidence, sera à vie ?

Pire que tout cela, la fin du discours m'a perturbé : "la France a besoin de catholiques convaincus qui ne craignent d'affirmer ce qu'ils sont et ce en quoi ils croient". Non, pour moi, la France n'a pas besoin de cela ! La religion doit rester dans le domaine privé. Sinon, affirmer sa religion, en quoi cela diffère-t-il avec le porte du voile islamique par exemple ? C'est une affirmation comme les autres, non ?

Suit cette phrase : "ma conviction, c'est que les français sont aussi en attente de spiritualité, de valeurs et d'espérance". Non, la France a besoin déjà de vivre dans des conditions décentes, de gagner suffisamment sa vie, pour au moins pourvoir subvenir à ses besoins primaires.

Puis encore, Nicolas Sarkozy déclare : "depuis toujours, la France rayonne à travers le monde par la générosité et par l'intelligence. C'est pourquoi elle a besoin de catholiques pleinement chrétiens, et de chrétiens pleinement actifs". Doit-on comprendre que seuls les catholiques sont en mesure et capable de participer au rayonnement de la France ? Les athées, les juifs, les musulmans et les bouddhistes français ne sont-ils pas généreux et intelligents ? En quoi la religion intervient-elle dans des qualités humaines ? En quoi la religion intervient-elle dans l'image de la France ?

Mais le pire reste cet appel du président de la République aux catholiques : "partout où vous agirez, dans les banlieues, dans les institutions, auprès des jeunes, (...), dans les universités, je vous soutiendrai".

Je rêve, ou bien je lis un appel au retour des missionnaires ? Nicolas Sarkozy ne lance-t-il pas ici un appel aux catholiques à diffuser la divine parole ? Pour les banlieues et les jeunes, à la limite pourrait-on comprendre avec un peu de bonne foi (sic), que les catholiques auraient un rôle "humanitaire". Mais cependant, en quoi les catholiques devraient-ils se mêler des institutions et des universités ? N'est-ce pas là le rôle de l'Etat ? Et donc, Nicolas Sarkozy ne vient-il pas de prêcher pour la fin de la laïcité ?

Libellés : , ,

18 Commentaires:

Anonymous Polydamas dit ...

Premier commentaire ici:

Non, la laïcité n'est pas un danger, et les laïcs n'ont jamais tenté d'arracher les racines de la France.

Je me marre.

Entre la Révolution Française, la Commune et les Inventaires qui ont failli dégénérer en guerre civile, si, les laïcs n'ont pas cessé de vouloir arracher les racines de la France. La constitution civile du clergé, ça vous dit quelque chose ?

Sinon, affirmer sa religion, en quoi cela diffère-t-il avec le porte du voile islamique par exemple ?

Ne pas accepter des lois contraires à la morale catholique, faire jouer l'objection de conscience, etc, bref que des choses qui peuvent être réalisées de manière moins ostensibles que le voile.

Au fait, le voile n'est pas dans la tradition française...

En quoi la religion intervient-elle dans l'image de la France ?
C'est vrai que Montmartre, ND de Paris ou le Mt St Michel, ou que les églises dans chaque village de France ne représentent aucunement la culture française...


Je rêve, ou bien je lis un appel au retour des missionnaires ? Nicolas Sarkozy ne lance-t-il pas ici un appel aux catholiques à diffuser la divine parole ?

Oui, vous rêvez parce que ça fait longtemps que les cathos ne sont plus prosélytes, ce qui est bien dommage d'ailleurs. En outre, vous oubliez une chose, Sarko nous a pondu là le même discours que Chirac en son temps, Chirac qui a tout de même eu le cran de s'opposer à la mention des racines chrétiennes de l'Europe, et qui n'avait pas grand-chose de catholiques.


Mais cependant, en quoi les catholiques devraient-ils se mêler des institutions et des universités ?

Peut-être qu'ils affichent de meilleurs résultats et sont plus performants. Mais non, je ne pense pas du tout aux résultats du secteur privé par rapport au public à l'EN...

Et donc, Nicolas Sarkozy ne vient-il pas de prêcher pour la fin de la laïcité ?

Waouw, c'est grave, on a vécu 11 siècles sans, et ce serait l'alpha et l'omega de notre vie ? Que dalle. La laïcité aujourd'hui se transforme en laïcisme, nos rois connaissaient parfaitement la séparation des pouvoirs...

21 décembre, 2007 16:57  
Anonymous Teddy dit ...

ET si je faisait une allocution pour exiger que toutes les religions soient interdites et considérées comme de dangereuses sectes, qui, de tous temps ont manipulé l'humanité et tué, et le vatican n'y est pas étranger, des millions d'êtres humains.

C'est avec la spiritualité que l'on manipule les masses et qu'on peut génocider en paix, demander à PIE XII...

21 décembre, 2007 17:41  
Anonymous Nicolas. dit ...

Damn Luc!

tain depuis le temps que tsarkozy dit n'importe quoi sur un sujet dès le moment où il se trouve ailleurs.
Tu arrives encore à être étonné?

sinan, pas cool le pop-up site de foot :(

21 décembre, 2007 18:13  
Anonymous Kanayama (Envie de Japon) dit ...

C'est Boutin qui lui a écrit son discours !

21 décembre, 2007 23:39  
Anonymous le chafouin dit ...

Lancelot, je vais te souffler la réponse à la quesiton que tu te poses. Dis, tu sais pourquoi sarkozy n'a parlé que de catholicisme et pas des autres religions?
Bingo! Il était au Vatican, pas à la Mecque. Quand il est à la grande mosquée de paris, il parle aux musulmans. Autre scoop : quand il parle aux chasseurs, il ne parle pas des pêcheurs!
bizarre, non?

22 décembre, 2007 00:20  
Blogger Matoo dit ...

(Excellent ton titre quand même !!!)

22 décembre, 2007 00:30  
Anonymous Antonin dit ...

Pfff... LA HONTE ! C'est vraiment le summum de la honte pour la France... La honte pour tous les ministres au gouvernement qui ne partagent pas ce discours ! Honte aux français qui regrettent leur choix à la lecture de ce discours !

Que dire face à ces propos puant qui vont jusqu'à nier l'existence de les différentes religion de notre pays ?

LA HONTE !

22 décembre, 2007 00:30  
Anonymous Polydamas dit ...

@ Teddy:

Insinuer que Pie XII est d'une quelconque manière responsable des millions de morts juifs, montre une ignorance crasse de l'histoire la plus basique.

Parceque si vous aviez raison, il va falloir m'expliquer comment le rabbin de Rome, lui-même, a pu se convertir au catholicisme, en remerciement de l'action de Pie XII pendant la guerre. Il a même décidé de prendre le prénom du pape à son baptême. Il s'appelait Eugenio Zolli.

@ Antonin:
Ah oui, vous savez lire ? Sarko a reconnu que la France était "essentiellement" catholique, ce qui par définition, n'exclue aucunement les autres religions.

Mais bon, il est vrai que l'apport de l'islam dans la culture française, je le cherche encore...

22 décembre, 2007 02:12  
Anonymous Fred dit ...

Peut-être qu'ils affichent de meilleurs résultats et sont plus performants. Mais non, je ne pense pas du tout aux résultats du secteur privé par rapport au public à l'EN...

Ah ah, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un raccourci aussi foireux ! Comme quoi les plus cathos sont aussi capables de mauvaise foi

22 décembre, 2007 02:38  
Anonymous Antonin dit ...

@polydamas
Non, je ne sais pas lire. Et vous ?

Il parle de la spiritualité de la france et ne parle QUE de catholicisme ! N. Sarkozy est sensé représenté les français dans leur ensemble et non pas un courant religieux quelconque. Par ce fait, il nie l'existence des autres religions. Il les relègue au second plan alors que toutes les religions sont au même niveau. L'identité française n'est pas chrétienne. La culture française est multiculturelle, riche dans sa diversité et impreigné par la cultures de multiples religion. N'en citer qu'une, c'est renier toutes les autres et asséner aux français qui n'ont pas les mêmes croyances qu'ils ne sont pas si français que ça.

La culture, les apports des cultures religieuses sont dans l'air, dans la foie des gens, dans les commerces, dans les musées, dans les rues, les parfums, partout. Si vous ne la voyez, c'est parce que vous ne la considerez pas, vous la méprisez, vous la dédaignez.

Adieux

22 décembre, 2007 02:50  
Anonymous dubuc dit ...

Je crois surtout que Sarko applique le vieux précepte d'Henri IV... "Paris, vaut bien une messe"... Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse... Une p'tit clin d'oeil aux cathos, avant Noël, ça ne mange pas de pain, surtout quand on a divorcé deux fois, et qu'on vient de se mettre à la colle avec une mangeuse d'hommes... Plan de comm', plan de comm'!!! (Et c'est un catho qui vous le dit!!!)

22 décembre, 2007 10:34  
Anonymous Polydamas dit ...

N'en citer qu'une, c'est renier toutes les autres et asséner aux français qui n'ont pas les mêmes croyances qu'ils ne sont pas si français que ça.

Vous connaissez la signification du terme "essentiellement" ?

Quant à la culture française multiculturelle, j'attends toujours que vous me trouviez un élément de cette culture qui soit bouddhiste ou islamique. A moins que vous me disiez que le kebbab du coin est un élément de la culture française, auquel cas, je vous dirais que le McDo aussi en est une partie, et que c'est une insulte pour les Américains d'oublier leur participation à la culture française.

L'identité française n'est plus chrétienne mais a de solides racines chrétiennes, les droits de l'homme en tête.

Que ça vous plaise ou pas.

@ Fred:

Si j'en juge par les listes d'attente à rallonge dans tous les bahuts cathos il semblerait que ce ne soit pas si erroné que cela, même si je reconnais que c'est un peu rapide.

22 décembre, 2007 16:56  
Anonymous Steph dit ...

Je suis d'accord avec Teddy... les religions sont des sectes très dangereuses. Elles ont tué des milliards de gens : au cours de l'histoire on entend parler de guerres de religions, de persécutions liées à la religion et à la Révolution Française des gens intelligents qui se sont enfin rendus compte à quel point les religions étaient un mal. Les colons ont considérés les indigènes comme des sous-hommes sous prétexte qu'ils ne partageaient pas les mêmes croyances. Jésus était juif et il y a mojns d'un siècle des protestants ont assassiné des millions de gens de la religion de leur christ. Selon le coran, on devrait me couper la tête, selon la bible, on devrait me brûler. Non, je ne pense pas que l'on devrait avoir un pays où les gens sont fiers de leur religion, je considère que c'est plutôt matière à avoir honte. Mis à part Jeanne D'arc, les schizophrènes, et d'autres exceptions, tous les religieux sont juste des cas pathologiques dangereux qui ont des amis imaginaires qui les pousseront à commettre des actes plus ou moins loufoques. La France est mon pays de résidence pour la seule raison que c'est un pays laïque, c'est la plus grande beauté de la France. Le principal est le respect

22 décembre, 2007 20:45  
Anonymous Polydamas dit ...

Je suis d'accord avec Teddy... les religions sont des sectes très dangereuses.

En même temps, les deux régimes athées par excellence, que furent le nazisme et le communisme ont explosé tous les compteurs de morts...

Pour le reste, ce que vous racontez est un tel ramassis de bêtises que je ne prendrais pas le temps d'y répondre...

22 décembre, 2007 23:28  
Anonymous Bob dit ...

@Polydamas :
Le nazisme et le communisme athées ? Et Hitler et Staline n'étaient pas des chrétiens par hasard ?!
Et les droits de l'homme, pur produit des racines chrétiennes, il faudra repasser aussi ! L'église a même condamnée la déclaration des DDH de 1791.

27 décembre, 2007 14:08  
Anonymous Polydamas dit ...

Ben non, Hitler était un pur athée, ainsi que Staline, qui bien qu'ancien séminariste, a appliqué une idéologie athée à l'extrême...

Quant aux droits de l'homme, c'est une perversion du christianisme, mais c'en est bien un dérivé.

28 décembre, 2007 02:20  
Blogger number dit ...

Religions: piège à cons.

04 janvier, 2008 22:05  
Blogger gathiva dit ...

"Le XXIème siècle sera mystique ou ne sera pas", disait en substance le prophète André Malraux. Chaque jour je le crains un peu davantage. Quand aux fantaisies de notre néo-président, je vous invite si ce n'est déjà fait à lire le numéro de janvier de http://www.golias.fr/
Nous aurons sans doute dans les mois qui viennent à nous mobiliser pour ce qui reste la loi essentielle du XXème siècle, celle de 1905 : la loi de séparation des églises et de l'état...

06 janvier, 2008 21:00  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home