]]>

29 décembre 2007

Népal : abolition de la monarchie, naissance d'une République (ou le Népal, histoire d'un pays oublié)

Partager
Je ne connais pas le Népal. Pas encore. Mais m'y rendre un jour fait partie de mes projets. Une brève à la télévision hier soir : la fin de la monarchie au Népal. Pas plus d'information. A la radio aujourd'hui, personne ne parle de ce pays. Dans la presse : rien, ou presque. Seulement la même dépêche AFP partout :

Népal: le Parlement approuve l'abolition de la monarchie KATMANDOU (AFP) — Le Parlement népalais a approuvé vendredi l'abolition de la monarchie et la proclamation d'une République dans le cadre d'accords signés entre les principaux partis politiques népalais et les rebelles maoïstes. Sur 321 parlementaires, 270 ont voté pour l'abolition de la monarchie, trois contre, les autres députés étaient absents ou se sont abstenus. Toutefois, le roi Gyanendra restera pour le moment sur le trône comme le précise l'accord conclu la semaine dernière entre les maoïstes et le gouvernement, la transformation du Népal en République ne pouvant pas prendre effet avant la réunion d'une nouvelle assemblée constituante. Les élections pour former cette nouvelle assemblée ne peuvent pas se tenir avant la mi-avril.

Plus d'informations ? Difficile, voire impossible. On en apprend un peu plus sur le site de RFI. Mais rien de bien poussé tout de même. On apprend cependant que "d’ici l'abolition définitive de la monarchie, le Premier ministre Girija Prasad Koirala, 83 ans, dirigera le pays".

Même la page wikipedia du Népal ne donne guère plus d'information, et la forme de l'Etat demeure une "monarchie constitutionnelle".

Et l'histoire de ce roi est assez fantasmagorique, et sa chute d'autant plus étonnante. Souvenez-vous : "Le 1er juin 2001, le prince héritier Dipendra, ivre et sous l'emprise de la cocaïne, abat 10 membres de la famille royale au cours d'un dîner. Parmi les victimes se trouvent notamment ses parents, le roi Birendra, la reine Aiswarya ainsi que les autres enfants du couple royal. Dipendra retournera l'arme contre lui-même et mourra, après 3 jours de coma. Suite à ce drame, Gyanendra, le frère de Birendra, absent à ce dîner, monte sur le trône. Le rapport d'enquête conclut à la responsabilité du prince héritier. Mais nombreux sont les Népalais qui croient plutôt à l'implication de Gyanendra et de son fils Paras dans l'affaire du massacre de la famille royale". Avouez que tout cela est terriblement épique et romanesque.

Et pourtant, personne ne parle de ce pays de plus de 27 millions d'habitants. Ce pays traversé d'insurrections menés par les maoïstes. Et alors que le Népal se dirige vers la démocratie, qu'il se stabilise et que des accords entre le gouvernement multi-partites et les maoïstes appaisent les tensions.

Les seuls sites d'informations que j'ai pu trouver sont le site Ekantipur.com, et le site Nepalnews.com, deux journal en ligne népalais en anglais. On y apprend la satisfaction des maoïstes de voir la fin de la monarchie, l'une de leurs principales revendications.

Enfin, je m'étonne et m'insurge contre la non mise-à-jour des sites de la diplomatie française. Et sur la page Népal du site des Affaires Etrangères, aucune information sur la situation politique depuis le 1er Avril 2007 ! Idem sur le site de l'Ambassade de France au Népal : la dernière information date du 18 Décembre 2007, et encore c'est le copier-coller d'un communiqué de presse de l'Union Européenne.

Tout le monde est en vacances. Tout le monde s'en fout. Les journalistes, les politiques. Il faut dire que le Népal ne possède pas de riches ressources minières, ni en gaz, et encore moins en pétrole. Et aucun ressortissant français n'est pris en otage dans ce pays. Donc en on s'en fout. Pas de quoi alerter les journalistes, les politiques. Pas de quoi interrompre ses vacances. Pas un seul communiqué du ministère des Affaires Etrangères. Bernard Kouchner préfère se dorer la pilule en compagnie de notre Nicolas Sarkozy de Président, plutôt que d'encourager et féliciter un pays en voie de démocratisation.

Libellés : ,

4 Commentaires:

Blogger nea dit ...

fais un petit sondage juste pour voir et demande à tes lecteurs où se trouve le Népal^^

29 décembre, 2007 19:07  
Blogger Lancelot dit ...

I would prefer not to ...

29 décembre, 2007 20:16  
Anonymous ArnaudH dit ...

Merci Lancelot - le Népal mérite en effet un peu plus de mentions dans la presse francophone!

30 décembre, 2007 09:53  
Anonymous Anonyme dit ...

Oui, on oublie trop souvent le Népal et le Bouthan. Surtout le Bouthan.

Eric

30 décembre, 2007 16:00  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home