]]>

20 janvier 2008

Infréquentable serais-je ? ou Que sont les critiques devenues ?

Partager
Aucune colère. Simple interrogation. Pas de compte à régler. Seulement réfléchir pour comprendre. Ce blog dans sa majorité traite de sujets politiques. Avec acidité. Avec mon regard personnel. Donc forcément une grande subjectivité. Mais ce blog n'est pas moi. Ces dernières semaines, j'ai appris que beaucoup de militants politiques lisaient ce blog, souvent sans laisser de commentaire. Et avaient de moi une image faussée. Celle d'un militant excessif, toujours excité et incontrolable. Probablement vrai en partie. Et que conséquemment il deviendrait compliqué voire impossible de travailler avec moi.

Sauf que je suis persuadé que ceux lisant certaines de mes notes ne lisent pas les autres. Et bien souvent ne lisent que celles traitant du parti les concernant. Ainsi des militants socialistes me jugeant contre productif comme opposant car critiquant Daniel Vaillant. Ainsi des militants du MoDem n'ayant connaissance que de mes notes d'humeur sur notre mouvement. Mais le militant que je suis ne se limite pas à ces quelques notes. Et si je parle de choses diverses et variées, expressément le but s'avère de dévoiler de multiples facettes, pour que celles et ceux ne me connaissant pas dans la vraie vie, se fasse une opinion plus proche de la réalité. Passer à côté de ces notes, quel dommage.

Imaginez un lecteur de Marc-Edouard Nabe n'ayant lu que les quelques passages médiatiquement incorrect. Imaginez la lecture de Sade que sus l'angle sexuel. Imaginez pouvoir se forger une opinion de Montesquieu que de part ses écrit sur l'esclavagisme. Imaginez connaître Céline seulement au travers ses écrits antisémites. Fondamentalement, je ne souhaite pas me comparer à Nabe, Montesquieu, Sade ou Céline, cependant un auteur, si il porte à la connaissance de ses lecteurs des écrits, ce ne sera qu'après une lecture totale de ceux-ci que je pense que l'on peut s'approcher de la compréhension de la personne.

Mais les braves militants n'aiment pas que, l'on diffuse une autre voix qu'eux. Seulement, je ne m'autorise pas pour autant à les juger. Je pense que la force vient de la différence. Je suggère que la portée d'un message d'autant plus écouté il pourra être, si chacun à sa manière s'en empare. Critiquer n'est pas détruire.

Libellés : , ,

20 Commentaires:

Blogger nea dit ...

inconvénient d'avancer démasquer sur un blog?

20 janvier, 2008 14:06  
Blogger Dagrouik dit ...

Les vilains!!!! Moi je vous le dis, rencontrez le, Luc est un mec sympa, cultivé et drôle.

Il y a des choses qui le révoltent autour de lui, c'est le propre du militantisme et de l'action politique. Et franchement il y a de quoi agir. On peut cependant lui reprocher de ne pas parler de précarité ou de certains sujets :o)

20 janvier, 2008 14:16  
Blogger FalconHill dit ...

J'aime beaucoup ce billet. Il donne de toi un image de quelqu'un sensible, humain. Il est vrai, en décallage avec certains de tes billets où tu "fusilles" (plus que critiquer) un peu tout le monde : ton propre camp, les socialistes d'où tu viens, et Sarkozy ainsi que la droite, dans un systématisme dont parfois tu deviens blessant (je t'en ai déjà parlé sur certains messages).

Tu joues un jeu, un role. Ca parait assez clair en te lisant d'un coté, des écris toujours tranchant, piquant. Et d'un autre, quand on discute avec toi par MSN, par mail, tu sembles quelqu'un de différent, que je ne connais pas encore personnellement, mais que j'ai bien envie de connaitre.
Le Luc Mandret qui parle en privé, pas forcément celui qui flingue un peu tout le monde.

J'aurais tendance à dire qu'il ne tient qu'à toi de modérer un peu l'image que tu veux donner, d'un pseudo qui est également ta véritable identité. Je crois qu'il y a deux Luc : le "Lancelot", ou "777Socrate", bref le pseudo, et le Luc Mandret. Du moins c'est l'impression que tu donnes, que tu me donnes.

Pour finir, je suis un peu dans ta position. A savoir devant une classe politique qui me désolé plus qu'elle ne m'énerve. Je n'ai pas envie de m'en moquer, parce que je suis un peu trop triste, ou trop mou, pour ça. Mais d'une certaine manière, même si je ne partage pas ton systématisme sur certaines attaques, ou ton exces quand tu englobes toute une communautée de pensée, de vote, de sensibilité, dans des choses pas forcément agréable, je partage ce regard un peu acide sur une classe politique qui donne une image caricaturale d'elle même.

Pour finir, est ce possible de travailler avec toi ? Toi seul à la réponse. On ne peut pas toujours avoir raison contre tout le monde et/ou en flinguant et tirant sur tout le monde. La franchise est une chose, mais blesser sous couvert de franchise en est une autre.
Toi seul parviendra à trouver ce juste milieu entre l'image que tu donnes et celui que tu es vraiment.

Bon dimanche (vraiment un joli billet aujourd'hui)

20 janvier, 2008 14:38  
Anonymous Mec dit ...

Les gens sont petits et mesquins. Cela devient vraiment une exception française. Il faut vivre avec et passer outres les quolibets et rester tel que tu es.

20 janvier, 2008 15:40  
Anonymous Anonyme dit ...

OK pour moi.
Continue tu n'es pas seul.

Un militant PS

20 janvier, 2008 16:19  
Anonymous Anonyme dit ...

Non au contraire avancer non masque sur un blog bravo..enrichir de differences excellent...Luc tu a raison s'être ce que tu es, nous avons besoin de toi, tu es loin d'être seul tu as nous tes amis et tous les autres que je ne connais pas!
je me souviens d'un diner au cafe du commerce ou tu as ete un verotable ami pour moi Luc comme tu l'es depuis que je te connais,
je t'embrasse et ne change pas!
virginie

20 janvier, 2008 16:31  
Anonymous chr!s dit ...

Les objets sont parfois cons !

idem/ipse
moi/surmoi
présent/instant
oreiller/weblog

20 janvier, 2008 16:46  
Anonymous Quitterie dit ...

Ceux qui te connaissent savent qui tu es vraiment, t'apprécisent pour tes multiples talents, en autre ta franchise et te recommandent !
Les appareils politiques crèvent des silences. Cette époque est révolue. Tant mieux !
Je t'embrasse

20 janvier, 2008 17:01  
Anonymous Dominique dit ...

Quand on ôte les scènes de sexe chez Sade, il ne reste pas grand-chose. Oui, il y a un peu de politique, de philosophie ou de romanesque ou d'humour par ailleurs. Mais il faut ne pas avoir lu Sade ou fort peu pour dire que l'essentiel ne serait pas le sexe chez lui. Cela ferait doucement rigoler en fac de lettres... De même, je trouve particulièrement inconsidéré le fait de ne pas voir que la question de l'antisémitisme de Céline est centrale dans ses écrits, depuis sa thèse en médecine et sa pièce de théâtre.

20 janvier, 2008 17:22  
Anonymous peuples dit ...

sympa ton billet luc,
il traite je pense de la liberté individuelle que tu nommes subjectivité et de l'opinion de groupe forcément faussée puisque collective.
comme on disait à la belle époque :
ce que l'on te reproche : c'est toi

20 janvier, 2008 19:15  
OpenID noasensei dit ...

Reste comme tu es, sinon on ne viendrait pas si régulièrement te lire.

Et si je en m'abuse, la critique permet d'avancer ou bien ?

20 janvier, 2008 19:56  
Anonymous Atypik dit ...

Dieu sait que lorsque dans nos blogs respectifs nous parlons de politique, nous ne serons que très rarement d'accord, et nos commentaires seront souvent avec le verbe haut.

Cependant, je t'ai rencontré, certes très brièvement, mais je peux dire que le peu que j'ai vu est quelqu'un de totalement différent et fort agréable.

Hier je parlais de toi avec un autre blogueur du même bord politique que moi : Sociable. Et je lui disais ceci : "Je ne suis jamais d'accord avec Luc et pourtant je dois admettre qu'il fait preuve d'une objectivité sur certains points dont je pense que certains journalistes pourraient prendre exemple" et je prenais les différents exemples à propos du MoDem dont tu es militant et dont tu es le premier à critiquer le fonctionnement. Tu pourrais, au contraire, faire semblant de ne rien voir simplement pour ne pas aller à l'encontre de ton militantisme. Et rien que pour cela je dis "Bravo".

Après il est clair que tu vas souvent loin dans tes billets et que certains sont excessifs et que je suis le premier à te le faire remarquer mais c'est ton blog et tu es libre d'y faire ce que tu veux. N'en déplaise à tes lecteurs.

Pour ceux qui ne souhaitent pas te rencontrer ou travailler avec toi et bien ils ont tord car une image virtuelle est toujours complètement différente de la réalité.

Tu vois Luc, même moi je peux te défendre alors que nous sommes continuellement en opposition. :)

Bonne continuation et continue à égratigner la gauche et le centre mais oublie la droite :D et là tu seras parfait.

20 janvier, 2008 20:37  
Blogger Mourad dit ...

j'ai quelques fois pas été d'accord avec tes billets,cela ne m'empêche pas de t'apprécier .Je reviendrai sur ton blog tous les jours parce que j'aime bien ce que tu fais.CONTINUES ET BONNE CHANCE

20 janvier, 2008 21:28  
Blogger Lancelot dit ...

De grands grands mercis à tous pour tous ces commentaires.
Luc

20 janvier, 2008 21:47  
Anonymous Yannou dit ...

Je n'ai pas encore eu le plaisir de te rencontrer (enfin, juste de loin) et ne te connais donc qu'à travers ton blog.

Je trouve très important que tu aies cette liberté de ton, même si je n'adhère pas toujours à la forme qu'elle prend.

J'adhère totalement à ton dernier paragraphe (y'a une phrase bizarre, non ?!) qui résume assez bien l'esprit qui devrait sous-tendre notre mouvement et toute société humaine d'une manière générale.

À la prochaine.

20 janvier, 2008 22:27  
Anonymous Benoît dit ...

Pffff... Les gens sont bêtes... Tu as souvent raison dans tes prises de position. La franchise : il n'y a rien de mieux !

Continue comme avant !

Amitiés.

Benoît

21 janvier, 2008 08:38  
Anonymous Guillaume dit ...

Nabe, Sade, Montesquieu, Celine...

Ca va les chevilles sinon ? ;)

21 janvier, 2008 09:55  
Anonymous Laeti dit ...

Moi je t'aime comme tu es! Je te connais en tant que personne et comme blogeur et j'aime les deux!

21 janvier, 2008 12:19  
Blogger MIP dit ...

moi aussi j'aime les 2 ! continue
bisous

21 janvier, 2008 13:30  
Anonymous Anonyme dit ...

me too bisous nini

21 janvier, 2008 17:29  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home