]]>

06 février 2008

Municipales 75018 Paris, 1ère question : les tours

Partager
Voici la première des questions à laquelle ont répondu les candidats aux élections municipales dans le 18ème arrondissement de Paris.

Encore un grand merci à Sauveur Boukris, à Sylvain Garel, à Roxane Decorte, à Michel Langlois, à Cyril Bozonnet, à Daniel Vaillant, à Syrine Catahier et à David Pierre-Bloch.

Etes-vous pour ou contre la construction de nouvelles tours de plus de 37 mètres de hauteur dans le 18ème arrondissement ?

(Les réponses sont portées dans l'ordre de réception auxquelles elles me sont parvenues, sans aucune modification.)

Sauveur Boukris
tête de liste "Agir pour le 18e" (son blog)
à la premier question concernant les tours, ma reponse est que je ne suis pas favorable à la construction de tours à la porte de la chapelle.
cette construction ne ferait qu'isoler l'entrée dans l'arrondissement et ne ferait qu'enclaver notre quartier. Tout mon projet réside dans le changement de l'image du 18e arrondissement .
nous avons la; chance que notre arrondissement soit bordé de la porte de clignancourt, porte de la chapelle et porte d'aubervilliers: c'est l'entrée dans Paris de la banlieue nord, de la Belgique et de l'Angleterre. Cette entrée doit etre la vitrine de l'arrondissement et par conséquent , elle doit etre attractive du point de vue urbanistique et esthetique. Je ne crois pas que la construction de tours soit un facteur d'embellissement ou d'attractivité de l'arrondissement.
Par ailleurs, l'experience des tours dans Paris ou dans la periphérie n'est pas probante et n'a jamais prouvé son utilité.


Sylvain Garel
tête de liste des Verts (son site)
Vous le savez, Les Verts sont les seuls à avoir pris position avec constance et clarté contre tout programme de construction de tours de bureaux ou d'habitation dans Paris et à La Chapelle en particulier.
Notre programme dans le 18e nous engage à "nous opposer à de nouvelles tours inhumaines, gaspilleuses d’énergie, et ne respectant pas la forme urbaine parisienne". Des tours, nous n'en voulons pas plus au centre où celles existantes brisent l'unité architecturale qui fait l'attrait de Paris, qu'en bordure du boulevard périphérique où leur élévation aggraverait le fossé entre la ville et la banlieue.
D'autre part, les charges particulièrement élevées dans les immeubles de grandes hauteurs ont pour effet de monter le prix du m2. Enfin, les tours densifient bureaux et habitat alors que Paris, capitale parmi les plus denses du monde, a besoin d'être aéré !
A leur place, nous proposons de construire des éco-quartiers dédié très majoritairement au logement social où, de l’isolation thermique et phonique aux économies d’énergie en passant par la préservation de l’eau et des modes de déplacement non-polluants, tout sera conçu en faveur de la qualité de vie des futurs habitants et de la sauvegarde de notre planète. C'est cette politique que nous mettrons en oeuvre, notamment dans le cadre de l'actuel Projet Paris Nord Est, sur les 16 ha à bâtir situés entre les Portes de la Chapelle et d'Aubervilliers.


Roxane Decorte
tête de liste UMP (son site)
Je vous remercie de prendre part à l'animation d'un débat dont les citoyens du 18e sont privés par le refus de la municipalité en place de dire la vérité sur ses intentions et ses projets.

En charge questions d’urbanisme et de logement au sein du groupe UMP, j’interviens, depuis 2001, à chaque conseil du 18ème arrondissement et à chaque Conseil de Paris sur ce dossier essentiel. A ce titre j'étais membre du groupe de réflexion sur les immeubles de grande hauteur créé par le Conseil de Paris. Le 29 janvier 2007, j’ai quitté ce groupe quand le projet de trois tours de logements de Messieurs Delanoë et Vaillant pour la Porte de la Chapelle a été annoncé. Ce n'est pas un choix politicien mais bien une différence de vue profonde avec la municipalité en place. Je rappelle au passage que les Verts ont également quitté ce groupe.

Je ne suis pas hostile par principe à la construction d'immeubles de grandes hauteur dans Paris mais je m'oppose à de nouvelles tours à la Porte de la Chapelle. Comme je l'ai expliqué publiquement, la priorité, pour cette porte maltraitée de Paris, réside dans un aménagement urbain inventif et dans l'installation d’équipements de proximité afin de recréer du tissu urbain et du lien social. Je considère même que la priorité et l'urgence sont de proposer un plan ambitieux de réaménagement des portes du 18ème. Maire du 18ème, j'engagerai ce grand projet pour les portes de la Chapelle, des Poissonniers, de Clignancourt, de Montmartre et de Saint-Ouen mais sans nouvelles tours.

Je suis contre la construction de tours dans un tissu urbain comportant déjà de grandes barres d’habitations car, loin d'améliorer l'environnement. Cela génère un type d'urbanisme brutal et déshumanisant qui accroît le mal être de cette partie de la population de notre arrondissement qui est délaissée. Les défenseurs des tours prétendent souvent que cela permettrait de créer plus de logements. Or une étude de l’Atelier Parisien de l’Urbanisme démontre qu’un quartier haussmanien du 9ème arrondissement comporte une densité d'habitation supérieure à un quartier de tours comme celui des Olympiades dans le 13ème. Nous pouvons donc apporter de meilleures réponses avec un urbanisme traditionnel de type faubourien pour le développement du logement et de l’activité économique dans le 18ème arrondissement.

Enfin, parce que j'ai la conviction que les déchirures du tissu urbain provoquent celles du tissu social, je tiens à conclure mon propos en rappelant que, Maire du 18ème, j’engagerai une politique de reconquête de l’espace public grâce à un innovant projet de couverture des voies ferrées entre les Jardins d’Eole et la ZAC Pajol.


Michel Langlois
tête de liste du "18e autrement" (son site)
Sans aucune ambiguïté, « le 18e autrement » est CONTRE la construction de tours de plus de 37 mètres dans le 18e.
Il est d’abord utile de préciser que ces projets de tours de plus de 37 mètres concernent le quartier de la porte de la Chapelle, quartier largement pourvu en tours et pour lequel tout ajout n’apporterait rien de bénéfique.
Certes, on ne peut pas nier que la crise immobilière exige de se poser la question de la densité urbaine et de l’offre en logements. On peut par exemple regretter que la Mairie de Paris ait décidé d’abaisser le COS (Coefficient d’Occupation des Sols) pour toute nouvelle construction, ce qui entraîne mécaniquement la réduction de la surface disponible en logements (par exemple, dans un immeuble de 6 étages, cela revient à supprimer 2 ou 3 studios). Dans le 18e, cela se traduit par une accumulation de constructions nouvelles « à minima », bien loin de résoudre la crise immobilière, car souvent destructrice de logements par rapport aux situations antérieures.

Nous considérons que le logement, priorité pour de nombreux habitants qui souffrent de loyers trop élevés, méritent des réponses plus pertinentes. La prise en compte du profil des quartiers est une nécessité absolue : arrêtons de trop construire dans des secteurs déjà fragilisés. Il faut équilibrer les quartiers les uns envers les autres, en privilégiant la mixité sociale et une architecture adaptée !


Cyril Bozonnet
tête de liste du Front National (son blog)
Objectivement, quand on connait les conditions de vie des locataires et rares propriétaires de logements liés aux tours (celles de la Porte de la Chapelle) on ne peut qu'être contre ce projet de tours, Porte de la Chapelle

Entre les petites frappes déscolarisées des délinquants juvéniles jouant les terreurs de halls d'escaliers, et les consommateurs de crack utilisant les rues voisines, peu de clients ont envie de louer ou d'acheter aux Portes et ce, malgré un loyer modéré.

Les habitants des portes du Nord parisien savent bien que vivre dans une tour n'est pas une sinécure. Donc, en leur nom, je suis contre les projets qui annoncent des tours de 37 mètres de haut.


Daniel Vaillant
tête de liste du Parti Socialiste (son site)
Les projets de tours parus dans la presse ont suscité un débat légitime sur la hauteur des bâtiments dans Paris, et plus particulièrement, sur la possibilité de construire des tours Porte de la Chapelle et plus largement de penser aujourd'hui à la ville de demain. Comme l'a déclaré Jean-Pierre Caffet, adjoint au maire de Paris chargé de l'urbanisme, si un immeuble doit être construit à la Porte de la Chapelle, il ne ressemblera pas à celui présenté dans la presse. Cet avis, avec Bertrand Delanoë, nous le partageons.

Nous n'avons d'ailleurs pas attendu pour nous préoccuper du réaménagement de la Porte de la Chapelle et plus généralement du Nord-Est Parisien qui dépasse le débat sur les tours. Se dessine ici l'avenir de la capitale avec de nouveaux quartiers où seront construits des logements, des équipements de proximité, des commerces, sans oublier l'activité économique qui aura toute sa place, une université et la restructuration de l'échangeur. Ils seront desservis par le tramway et la gare Eole Evangile.Voilà des engagements concrets.

La question de dépasser les 37m devra être posée et un large débat devra être ouvert. Concernant la possibilité de construire des tours à Paris, qu'on ne peut rejeter d'un bloc, il faudrait de toute façon procéder à une très large concertation en amont, organiser des enquêtes publiques pour modifier le PLU et que chacun s'exprime, lancer des concours internationaux, trouver des destinations à cet immeuble, toujours animé par le souci de ne pas reproduire les erreurs d'hier. Il faudra aussi s'interroger sur le choix des sites. Est-ce que la Porte de la Chapelle est adaptée ? Débattons-en. Cette discussion, si elle a lieu, nous l'aurons sereinement.


Syrine Catahier
tête de liste du MoDem (son blog)
Le Mouvement démocrate est opposé à la construction d'immeubles de plus de 37 mètres dans le 18e arrondissement, notamment Porte de la Chapelle et Porte de Clignancourt. Nous ne voulons pas infliger à la population du 18e, "la double peine". C'est-à-dire celle de vivre dans une tour et cela au bord d’un périphérique pollué et saturé. De plus, ce serait un très mauvais signe envoyé aux communes riveraines : Paris se referme sur elle-même ! Nous proposons pour répondre aux demandes de logement de créer une agence francilienne du logement chargée de gérer l'ensemble des logements sociaux de l'agglomération parisienne.

Enfin, cela suppose aussi de penser à l'emploi et à l’implantation des entreprises. Rapprocher les habitants de leurs lieux de travail, c’est incontournable pour réduire les pollutions issues des déplacements.
Pour le 18e, nous proposons dans les quartiers des Porte de la Chapelle et de Clignancourt, en concertation avec les habitants, de réaliser des quartiers qui répondent aux principes de l’écologie urbaine (énergie, déchets, eau, transports). Nous souhaitons que ces programmes soient mulitfonctionnels pour répondre aux besoins des personnes âgées, des jeunes couples, des personnes handicapées et des familles. Replacer l’humain au cœur de la ville : pour nous, c’est vital!


David Pierre-Bloch
tête de liste du Nouveau Centre
Pourquoi pas dans la mesure où celles-ci sont construites dans le strict respect des normes en vigueur en termes de sécurité et de respect de l’environnement et de façon à ce qu’elles s’intègrent parfaitement dans le paysage. Le Baron Haussmann, au XIXème siècle fut décrié pour la laideur de ses immeubles, le Centre Georges Pompidou, la Pyramide du Louvre suscitèrent un tollé lors de leur création. Et pourtant aujourd’hui, ces constructions sont parties intégrantes de la beauté de l’architecture parisienne. Autre condition indispensable, à mon sens, à la réalisation de ce projet : que ces tours ne soient pas implantées seules mais s’accompagnent de la construction de crèches, écoles, commerces, bâtiments administratifs et autres structures indispensables au développement d’une vie de quartier sociale et culturelle. De même, la réalisation d’un tel projet ne peut se concevoir sans l’assurance aux futurs habitants d’un accès facile et garanti aux transports publics. J’ajouterais que les conditions d’attribution de ces logements devront tenir compte d’une nécessaire mixité sociale et générationnelle, valeur chère aux habitants de notre arrondissement. En tout état de cause, ces constructions sont l’affaire de tous les habitants de l’arrondissement et je suggère que les projets architecturaux relatifs à leur réalisation soient soumis à une concertation publique les intégrant.

Libellés : , , , , , , , , , ,

13 Commentaires:

Anonymous Olivier Autissier dit ...

On veut loger du monde, sans dégager d'espace au sol si tant qu'il y en ait, et sans construire en hauteur parce que ça dénaturerait.
Je pense, entre parenthèses, que des tours peuvent ne pas manquer d'esthétisme.
Ça me rappelle un vieux débat concernant le tracé du TGV dans le sud. Mon grand-père disait toujours "tout le monde veut les gares mais personne ne veut les rails". Nous sommes avec ces tours dans le même état d'esprit. Je le regrette.

06 février, 2008 20:40  
Anonymous jean baptiste dit ...

Les réponses de tous les candidats me conviennent(dont celle de mo colistier cyril bozonnet)sauf celle de Vaillant,Decorte et du candidat néo-centriste je n'aime pas ce langage alambiqué qui botte en touche,on ne sait rien(surtout pour Vaillant de leurs intentions véritables).

Sinon je vois qu'il y a une convergence sur ce point entre le FN,Le Modem et Les Verts et je m'en félicite.Discuton sereinement enfin.

06 février, 2008 21:35  
Anonymous JeanFrançoisdeMarxDormoy dit ...

Je pensais initialement voter pour la liste de Monsieur Vaillant, mais s'il persévère dans la langue de bois, je pense que je vais m'abstenir. Je note au passage que les propos de Madame Decorte, qui n'est pas de mon bord politique, ont au moins le mérite de la clarté.

06 février, 2008 21:57  
Anonymous jean baptiste dit ...

c'est vrai 20/20 à vaillant pour la langue de bois(dont va bientôt sortir la méthode assimil-la langue de bois sans peine)

06 février, 2008 22:25  
Anonymous Laurent dit ...

Luc le sait, je vais voter pour la liste de gauche dans le 18e... Ca ne m'empêche pas de lutter très fortement contre le principe même des tours. Et cela pour une seule et unique raison : Donnez moi un exemple dans Paris (et même dans d'autres villes) d'une tour de logement réussie !

Ok New York est une belle ville, mais peut-on faire la même chose à Paname ?

Pourquoi je vote malgré cela pour Vaillant ? Parce qu'il y a d'autres questions comme le logement sociale, l'hurbanisme etc... qui entre en jeu.

06 février, 2008 22:43  
Blogger L'Anonyme de Chateau Rouge dit ...

Un : son prénom annonce la couleur, ce type aime les arbres.
Deux ; son nom est synonyme d'un excellent réalisateur et de deux excellents acteurs le père du premier et le fils du prémier aussi.
Trois ; c'est le seul type de gauche de la liste. Et que le reste aille se faire voir.
Quatre : Si les elections se font a la Kenyane, je prefere avoir les jupons de Decorte, le gloitre de Vaillant, les vieillards plus ou moins UMP ou l'autre sinistre fn que Sylvain Garel en face de moi.
Faute de mieux je pourrais bien voter pour l'gailliard.

Ps; c'est pas du genre a soutenir Vaillant ensuite au moins?

07 février, 2008 05:27  
Anonymous Benjamin Sauzay dit ...

@Luc et Laurent

D'abord triple clap à Luc pour l'aboutissement magistral de ces interviews.

Laurent, pas 1 mais 2 exemples de tours réussies : Londres et Barcelone. Ces batiments sont quasi considérés commes des oeuvres d'art et font désormais parties du pack touristique.

Paris est la capitale la plus dense d'Europe, on manque de place et surtout de logement. Construire en hauteur est une solution évidente.

Il faut se défaire de l'image 60's des tours. Des architectes ont proposé des projets incroyables, notamment un avec son idée de tours vertes.

Je vais même plus loin, pourquoi les construire uniquement en périphérie. A force de ne surtout pas vouloir toucher à notre ville-musée, on est désormais largement à la traine en terme d'urbanisme. Les autres villes ont beaucoup gagné en attrait grâce de nouvelles constructions.

07 février, 2008 11:20  
Anonymous Laurent dit ...

@Benjamin
Tu pouvais également citer New York !

1 - je parlais de villes françaises
2 - je considère que les exemples que tu as cité ne sont pas bon dans le sens où, pour le moment, tous les projets de tours prévoient l'exclusion dans le sens où c'est un quartier délimité qui va être bouffé par les tours.

Après si tu parles de consruire uniformémant : a voir. Mais je me méfie des architectes comme de la peste pneumonique. Ils ont, par le passé, vendu un tas de merdier et Paris, particulièrement, en souffre encore.

ps : entre nous, la London Bridge Tower est affreuse !

07 février, 2008 16:27  
Blogger Le Tribun dit ...

Sur le sujet en fait seul le PS et le nouveau centre ne sont pas de profond réac'...

Pourquoi à tour, on pense tout de suite aux barres d'immeubles et à des logements insalubres?

07 février, 2008 20:02  
Anonymous isabelle dit ...

moi j habite tour boucry et je trouve qu elle est belle ma tour, et securisee et les gens sympa ni delincant

alors pour quoi pas en construir d autre comme celle la ?

07 février, 2008 20:40  
Anonymous Laurent dit ...

"Pourquoi à tour, on pense tout de suite aux barres d'immeubles et à des logements insalubres?"
Parce qu'il n'y a pas encore d'autre exemple !

"moi j habite tour boucry et je trouve qu elle est belle ma tour, et securisee et les gens sympa ni delincant"
Les goûts et les couleurs, mais perso je ne voudrais pas y vivre...
Sinon bien entendu : les gens sont sympatiques et que ce ne sont pas des "délinquants".

08 février, 2008 11:37  
Anonymous Marie de la Chapelle dit ...

Bonjour,
Merci à Luc pour cette initiative et son courage.

Car il en fallait pour oser confronter les avis de tous, sans discrimination.

Quand, en effet, en lisant le 18e du mois je constate que dans leurs dossiers des municipales ils ne parlent QUE du PS, Verts, Modem, UMP et LCR je trouve cela scandaleux.

Comme si Cyril Bozonnet n'existait pas alors que son travail sur le terrain et sa proximité avec les habitants du 18è en sont la preuve du contraire, idem pour son site du l'Echo Parisien.

Luc vous faites un vrai travail journalistique, le 18e du mois est à la botte de PS et comparses, je résilie mon abonnement dés ce jour.

Bon courage à Luc et Cyril Bozonnet !

10 février, 2008 13:38  
Anonymous RichardTrois dit ...

Félicitations pour ce débat ouvert sur votre blog et pour l'effort déployé pour y parvenir.

Pour ma part, je pense que Paris et sa métropole ne peuvent se passer d' "immeubles phares". Reste à en débattre et à donner la parole aux Parisiens comme Bertrand Delanoë l'a fait en les faisant voter sur le sujet.

10 février, 2008 18:15  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home