]]>

22 février 2008

Municipales 75018 Paris, 6ème question : la culture

Partager
Voici la sixième des questions à laquelle ont répondu les candidats aux élections municipales dans le 18ème arrondissement de Paris.

Encore un grand merci à Cyril Bozonnet, à Michel Langlois, à Syrine Catahier, à Sylvain Garel, à Roxane Decorte, à à David Pierre-Bloch et à Daniel Vaillant. (Pas de réponse reçue de Sauveur Boukris quant à cette question.)

Quelle(s) manifestation(s) culturelle(s) proposez-vous de développer ou de créer dans le 18ème arrondissement ?

(Les réponses sont portées dans l'ordre de réception auxquelles elles me sont parvenues, sans aucune modification.)

Cyril Bozonnet
tête de liste du Front National (son blog)
Objectivement la diversité et le foisonnement culturel ont toujours été la marque du 18e arrondissement. les vrais artistes n'ont pas besoin "d'enveloppes" municipales pour créer. Mais plutôt de locaux adaptés à la peinture, à la sculpture. Je pense que certains espaces inoccupés du Nord-est de 18e pourraient être attribués à des pools de peintres, de sculpteurs... Concernant les subventions culturelles, je serais intraitable avec les actuels combinard qui soutirent l'argent des contribuables avec de vrais-faux projets culturels. Toute aide leur sera refusée, par contre les autres associations sous conditions de réalisations effectives, continueront à bénéficier de la manne municipale.


Michel Langlois
tête de liste du "18e autrement" (son site)
Nous relancerons un carnaval dans le 18ème, qui permettra un mélange festif entre tous les habitants du 18ème !

Nous créerons un festival de la création dans le 18e (mode, bijoux, musique, vidéo, …) qui aura pour but de mettre en avant les différents artisans du 18e.

Nous créerons une plateforme Internet facilitant les échanges entre les artistes et les habitants et certaines commodités comme la réservation de locaux.





Syrine Catahier
tête de liste du MoDem (son blog)
La politique culturelle doit être dirigée en priorité vers la satisfaction des besoins des habitants. Cela passe par l'éveil à culture, l'expression et les pratiques culturelles, l' accessibilité et l'aide à la création dans toute sa diversité. L'art ne doit pas être un support de communication, un simple produit de consommation ou réservé à une élite.

Nous proposons d'abord de mettre à disposition des espaces de répétition pour les artistes, dans notre projet de Maison commune, pour favoriser les pratiques des amateurs ou des professionnels. Cette Maison commune sera un lieu d'espaces pour les habitants et les associations. Les séniors de notre arrondissement pourraient y animer des ateliers de transmission de la mémoire du quartier. Et cela pour développer le principe des balades urbaines, pour promouvoir le patrimoine de proximité.

De plus, nombre de demandes d'inscription auprès des Conservatoires de musique demeurent insatisfaites. A l'échelle de Paris, nous proposons de doubler les places dans les Conservatoires. La réouverture des kiosques à musique serait aussi envisagée. Un festival des « jeunes talents » pourrait y être créé pour donner une chance aux artistes amateurs de se lancer. La pratique du slam devrait être encouragée, en lien avec les communes limitrophes. La pratique musicale avec des objets de récupération sera aussi visée.

Par ailleurs, les horaires des équipements publics et culturels devraient s'adapter aux rythmes des Parisiens, notamment pour les pratiques amateurs. Il faut réduire les tarifs d'abonnements des CD et DVD dans les bibliothèques municipales.

Pour valoriser les origines culturelles des habitants du 18e, un festival des films du monde sera organisé en plein air. Dans le même esprit, des bals de rue et du théâtre d'improvisation seront lancés. Enfin, des initiatives particulières à l'égard des touristes doivent être encouragées. Des ateliers rencontres avec les parisiens pour valoriser notre patrimoine local. Et participer à donner une image de notre arrondissement.



Sylvain Garel
tête de liste des Verts (son site)
Notre programme, en termes d’actions culturelles et artistiques est riche et varié ; nous défendons l’idée que la culture est le moyen de passer par-dessus les frontières, réelles (comme les coupures entre quartiers, ou avec la banlieue, créées par les axes de circulation automobile) ou symboliques (fruit des différences ou des discriminations), aussi, nous portons attention à tous les quartiers et toutes les disciplines, aux professionnels comme aux amateurs. Ceci dit, pour nous, il ne s’agit pas de multiplier à l’infini l’offre culturelle, mais de l’accompagner aussi par des actions de médiation, d’information et de communication. Dans notre programme du 18ème, voici deux des dix points que nous soutenons pour une culture vivante dont les maîtres mots sont diversité, créativité, proximité

Développer les festivals en extérieur , gratuits, dans l’espace public (festivals musique et jardins, jazz aux puces, paris hip hop, paris quartiers d’été, retour de flamme, court 18, les parcours des ateliers portes ouvertes, … ) pour rendre vivantes les relations entre les quartiers du 18ème et avec la banlieue

Nous pensons aussi que le rôle de la mairie n’est pas de se substituer aux programmateurs, aux associations mais de leur donner les moyens de mener à bien leurs idées, d’où notre volonté de consolider les initiatives indépendantes de diffusion culturelle, les espaces de diffusion et d’information alternative.



Roxane Decorte
tête de liste UMP (son site)
La culture constitue ce fil essentiel qui relie les femmes et les hommes à travers les générations. La culture est un terrain fondamental de l’égalité des chances. La culture c’est d’abord la culture pour tous. En 2001, M. Delanoë s’était engagé à mettre en place la réforme des rythmes scolaires. Aujourd’hui, rien n’a été engagé,or cette réforme permettrait la véritable démocratisation de la culture. Maire du 18ème, je mettrai en place un parcours d’initiation et de découverte culturelle pour tous les enfants. Les horaires d’ouverture des équipements culturels,en accord avec les personnels seront adaptés aux besoins des habitants avec une ouverture jusqu’à 22 heures. En 2001, M. Vaillant avait promis l’ouverture de la première artothèque de la capitale où les habitants auront la possibilité d’emprunter des œuvres d’artistes et de créateurs du 18ème, je le ferai. La culture doit aller au devant des Parisiens : je ferai de la rue un lieu d’exposition et de création comme le fait si bien Hervé Breuil rue Léon. Je lancerai des jumelages du 18ème avec des quartiers du monde, s’appuyant sur la diversité des cultures, richesse du 18ème. Sur ma liste, figure un grand chorégraphe, habitant le 18ème,diplômé de l’école de danse de Pékin Gang Peng qui souhaite mettre en œuvre ces jumelages. Je lancerai un grand festival de la francophonie qui a du sens dans notre arrondissement et une grande fête culturelle de l’intergénérationnel. Maire du 18ème, je donnerai encore plus d’ampleur à la Fête des Vendanges pour en faire un grand rendez-vous populaire et culturel permettant le lien entre les habitants de tous les quartiers du 18ème.


David Pierre-Bloch
tête de liste du Nouveau Centre
Elu nouveau maire du 18ème arrondissement, ma principale innovation pour la culture dans le 18ème arrondissement consistera à créer un Festival de la Culture à la Goutte d'Or. Ce festival sera organisé chaque année et subventionné par la mairie d'arrondissement. Place sera faite dans les rues et les squares du Quartier de la Goutte d'Or à la musique, au théâtre, aux arts plastiques. Selon moi, l'enjeu consistera à mettre en valeur la grande richesse de notre arrondissement dans le domaine de la culture. Ne dit-on pas que le 18ème arrondissement est un concentré du monde d'aujourd'hui en raison de l'origine diverse de ses habitants ? Donc, ce festival ne sera pas un énième événement subventionné par la municipalité mais plutôt l'occasion idéale de créer des liens entre les habitants et de favoriser la découverte, en particulier chez les enfants.

L'offre culturelle est déjà riche dans la partie occidentale du 18ème. Il faudra bien entendu préserver et développer cela, toujours autour de la Colline de Montmartre.

De plus, l'un des défis que je souhaite relever consiste à drainer la très forte fréquentation de la Colline de Montmartre vers la partie est du 18ème. Un centre multimédia sur l'histoire et les techniques du chemin de fer sera créé sur une partie du domaine de la SNCF. N'oublions pas que même si Paris a perdu les JO de 2012, la réflexion engagée sur la récupération de terrains désaffectés par la SNCF sera reprise par moi et orientée vers l'installation d'un site culturel.



Daniel Vaillant
tête de liste du Parti Socialiste (son site)
Une mairie d'arrondissement ne dispose pas des moyens propres à créer de grandes manifestations culturelles, mais elle doit soutenir et accompagner les projets des acteurs locaux en jouant les facilitateurs et en favorisant une politique culturelle localisée, complémentaire à la politique culturelle de la Ville.

C'est dans cet esprit que la mairie du 18e soutient déjà de grandes manifestations en veillant à garantir une offre cohérente tout au long de l'année. Parmi celles-ci : le festival « Goutte d'Or en fête » (juin), le festival de jazz manouche « Jazz musette des puces », en coopération avec la mairie de Saint Ouen (juin), le festival des musiques actuelles « Musiques et Jardins », gratuit, dans tous les squares et jardins du 18e (l'été), le festival de courts métrages « Court 18 » (juillet), le festival des attitudes indépendantes « 18 en scènes » (septembre), le festival du livre et de la presse d'écologie (novembre), ou bien encore le prix littéraire Wepler (novembre).

A l'avenir, la municipalité devra continuer à soutenir ces actions en favorisant l'accès pour tous à cette offre culturelle du 18e.
Plus spécifiquement, nous veillerons à développer deux évènements :
- le festival « 18 en scènes » doit devenir le grand festival de toutes les cultures indépendantes du 18e (musiques, théâtre, littérature, arts de la rue, etc…) en s'appuyant sur les 3 grandes structures culturelles créées par la municipalité : MILA, le centre Fleury Goutte d'Or Barbara et les Trois Baudets.
- la fête des vendanges doit devenir dans sa nouvelle formule la fête de tous les quartiers du 18e en proposant, dans l'esprit festif et de solidarité qui a toujours été le sien, des manifestations culturelles de qualité accessibles à tous.

Libellés : , , , , , , , , , ,

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home