]]>

25 février 2008

think tanks : le tableau de bord

Partager
La Fondation ResPublica, en partenariat avec l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), lance un outil merveilleux pour tous les drogués de l'information et de la politique, auxquels j'appartiens.

Jugez donc : un univers Netvibes d'actualisation des RSS de tous les principaux think tanks du monde entier. Langage un peu barbare pour les non technophiles. Mais dans la pratique, rien de plus simple, il suffit de se rendre sur cette page : www.netvibes.com/thinktank. Un grand merci à Julien Landfried, directeur du développement à la Fondation ResPublica, pour ce développement.

Un think tank, pour ceux ne connaissant pas encore cette expression, est un laboratoire d'idées, véritables machines à réflexion, proposant des idées dont les hommes et femmes politiques s'inspirent fortement.

Dans cet outil, on retrouve donc des think tanks des Etats-Unis, de Russie, d'Allemagne, d'Inde, d'Israël, du Royaume-Uni, etc. Et également ceux implantés en France : FondaPol (Fondation pour l'innovation politique), l'Institut Montaigne, l'IFRI (Institut français de relations internationales), la Fondation Copernic, la Fondation pour la Recherche Stratégique, etc etc.

Cependant quelques think tanks pour le moins influents manquent à l'inventaire : je pense à Telos, à la Fondation Concorde, au Cercle Alexis de Toqueville, ou encore au Club des Vigilants.

J'espère que ResPublica saura élargir l'offre proposée et s'ouvrira à l'ensemble des think tanks afin d'avoir un aperçu le plus exhaustif possible.

Libellés : ,

2 Commentaires:

Anonymous Mec dit ...

Merci pour l'info,c'est un outil puissant.

25 février, 2008 17:53  
Anonymous Anonyme dit ...

Bonjour, j'aime toujours lire tes textes, merci pour cette info.

Par contre, je suis allée découvrir la fondation Res Publica et suis plus que prudente.

JP Chevènement en est le personnage fort et je connais sa phobie de l'Allemagne, sur laquelle il a fait des déclarations terribles au cours des dernières années.

J'ai trouvé fort intéressant que parmi les pages du site, figure une rubrique: "Allemagne info".

Je suis allée lire les lettres d'information - moi qui vis en Allemagne depuis plus de 30 ans - et mes soupçons se sont confirmés.

Sous couvert d'information, il continue à distiller des informations plus que douteuses qui sont dans le droit fil de ses déclarations passées.

Alors ce site est à prendre avec la plus grande précaution quant à la fiabilité des informations... du moins en ce qui concerne l'Allemagne.

25 février, 2008 21:52  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home