]]>

08 mars 2008

"Combat pour la vie" - James Nachtwey au Laboratoire

Partager
James Nachtwey, David Edwards et Anne Goldfeld. Trois noms à connaître de toute urgence.

James Nachtwey, l'un des plus grands photographes de guerre, photographe le plus primé au cours des 20 dernières années, co-fondateur de l'agence photographique Agence VII. Sa première couverture lors de la guerre civile en Irlande du Nord au début des années 80, suivent des reportages partout à travers le monde : Salvador, Nicaragua, Guatemala, Liban, Gaza, Israël, Indonésie, Thaïlande, Inde, Sri Lanka, Afghanistan, Philippines, Somalie, Soudan, Rwanda, Bosnie, Tchétchénie, Kosovo, etc. Les clichés de James Nachtwey nous empêchent de sombrer dans l'ignorance et permettent de lutter contre l'oublie de ces guerres et de ses victimes.


David Edwards est professeur à l’Université d’Harvard, mais aussi co-fondateur de l'ONG Medicine in Need (MEND) dont le but est de développer de nouveaux médicaments et vaccins pour lutter contre les maladies liées à la pauvreté. Il est également le fondateur. Il est également le fondateur du Laboratoire, lieu parisien de promotion de l'ArtScience.

Anne Goldfeld est physicienne, professeur de médecine spécialisée dans les maladies infectieuses et co-fondatrice d'une clinique au Cambodge.

Trois personnalités pour une même exposition. Courez, foncez voir "Combat pour la vie", exposition de clichés de James Nachtwey. Des photographies très fortes et poignantes. Des malades du SIDA et de tuberculose, souvent en phase terminale, tous aujourd'hui morts. James Nachtwey saisit la souffrance et la maladie. Clichés criant de vérité, on plonge dans l'univers de cette clinique cambodgienne. Difficilement soutenable, mais profondément nécessaire.

Une exposition parfaitement réussie. Un message : des malades meurent quand les médicaments existent et pourraient les soulager, sans que les laboratoires pharmaceutiques ne réagissent. Une œuvre : un regard plus que talentueux du photographe, le cadre est magnifique, le noir et blanc profonds, les instants saisis toujours justes, les lumières sublimes. Les photographies par ailleurs magnifiquement bien "mises en valeur" par un éclairage parfait.

"Combat pour la vie" est un passage nécessaire. Forcément, on en ressort bouleversé et humble. Le Laboratoire, c'est 4 rue du Bouloi dans le 1er arrondissement à Paris. Ouvert du vendredi au lundi de 12h à 19h. Vous avez jusqu'au 17 Mars.

Anne Goldfeld raconte les histoires des malades photographies. Témoignage poignant sur les victimes des épidémies du SIDA. Elle conclue par cette maxime de Nachman de Bratslav : "Le monde entier est un pont très étroit, l'essentiel est de n'avoir aucune crainte".

A visiter. le site de James Nachtwey - le site du Laboratoire - le site de Medecine in Need.

Libellés : , ,

1 Commentaires:

Anonymous Gonzague dit ...

Ah oui sayvrai . Lol



( héhé je peux le faire moi aussi )

08 mars, 2008 15:55  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home