]]>

03 mars 2008

Mai 2008 : les 40 ans de Mai 68

Partager
Mai 1968. Mai 2008. D'ici quelques semaines, nous ne cesserons de voir fleurir sur les chaînes de télévision, dans les journaux, à la radio, sur internet, sur les blogs la "commémoration" de ce 40ème anniversaire. Tout cela m'effraie déjà. Voir revenir sur le devant de la scène tous ces sexagénaires. Comme si ils avaient changé le monde.

Je vois une énorme contradiction dans le souvenir de Mai 68. Pourquoi vivre sur le passé ? Alors même que le maître mot de cette période était de changer le monde, pour casser les tabous et toute-puissance d'une société fermée patriarcale. Comment regarder en arrière, alors que les "jeunes" de Mai 68 revendiquaient un droit à leur avenir ?

Certes je ne conteste pas certains bienfaits de Mai 68. Mais plus comme un déclencheur que comme un moyen. Mai 68 a permis de faire évoluer les mœurs et la société, comme le droit à la sexualité,
le droit à la contraception, le féminisme, la droit à l'avortement, plus tard l'abolition de la peine de mort etc. Et surtout la fin de la société "vieille France" où il n'était pas bon d'être en dehors du chemin que le père de famille avait tracé pour sa famille.

Mais au-delà de ces progrès considérables, qu'ont apporté les soixante-huitards à la France ? Que sont leurs idéaux devenus ? Que font-ils désormais pour la France ? Pire encore, alors qu'en 68 le salaire moyen des aînés était trois fois supérieur à celui de la jeune génération, ce même rapport est aujourd'hui de cinq fois supérieur. Toute cette génération des post-mai 68 qui nous confisque, nous les moins de 35 ans, le droit à l'épanouissement. Tous ces vieux rebelles de pacotille qui s'accrochent aux rochers du pouvoir et de l'argent. Tous soliloquant sur le "c'était mieux avant", les yeux brillant du souvenir de leurs partouzes de jeunesse, aujourd'hui conformistes dans le divorce puis remariage avec maîtresses.

Vous les femmes et hommes de mai 68, quel que soit le côté duquel vous vous trouviez, regardez-vous, aujourd'hui vous vous ressemblez tous. Tous les hauts postes des médias, de la politique, de la haute fonction publique, des entreprises. Rien de plus actuel que le "sois jeune et tais-toi". A vous qui le criiez en 68, je vous réponds : "sois vieux et casse-toi".

Pour moi, qui aurai 25 ans en mai 2008, mai 68 ne représente plus rien. Sinon le passé, de l'histoire, au même titre que tous les évènements antérieurs. A notre génération de construire. De proposer une nouvelle vision de la société. Mais la première étape de cette reconstruction idéologique passera par tuer symboliquement Mai 68. On vous aura prévenu.

Libellés :

16 Commentaires:

Anonymous PRM dit ...

"tuer symboliquement mai 68" : seriez-vous devenu sarkozyste ?
Blague à part, cet article est plutôt intéressant, même si, en plus de voir le virage qu'ont pris les soixante-huitards, je pense qu'on peu désormais raisonner autrement, avec des idéaux différents. L'émancipation s'est produite, et c'est tant mieux. Il faut désormais se libérer de l'héritage bien-pensant de 68. La confrontation d'idées opposées à du bon.

03 mars, 2008 16:56  
Anonymous Anonyme dit ...

prends ton temps et vas lire un peu, méditer sur d'ou tu viens, ce qui te permet de...
parce que du jeunisme eric nolot, on a besoin d'autre chose

collectif Badiou Deleuze femmes pd lesbiennes etc etc

03 mars, 2008 17:27  
Blogger Lancelot dit ...

PRM > loin de moi d'être devenu sarkozyste. d'ailleurs il suffit de regarder qui se trouvent dans l'entourage de Sarkozy pour comprendre qu'il n'en est rien de ses belles paroles ...

Anonyme > possible de traduire en français ?

03 mars, 2008 17:30  
Anonymous Anonyme dit ...

Mais au-delà de ces progrès considérables, qu'ont apporté les soixante-huitards à la France ?

le droit à la sexualité, le droit à la contraception, le féminisme, la droit à l'avortement, plus tard l'abolition de la peine de mort etc. Et surtout la fin de la société "vieille France"

c tout. ta plus rien a faire qu'a detruire ça mon vieux, c le progres des générations

ci ti pas cooooool?!

hihi

03 mars, 2008 17:31  
Anonymous le chafouin dit ...

"sois vieux et casse-toi"

Pour une fois, on est d'accord! Il y a en a tellement qui ont perdu leurs beaux idéaux de printemps, une fois arrivés au pouvoir...

03 mars, 2008 19:35  
Blogger AAA Copywriter dit ...

C'est un dialogue entre sourds.

03 mars, 2008 19:46  
Anonymous Nick Carraway dit ...

Ce sera un test, oui. Commémoration ou pas ? Je pense que tout restera mesuré : reportages d'époque, débat chez Arlette Chabot et Christine Ockrent, mais rien de vraiment transcendant.

Le gouvernement ne devrait pas s'en servir pour critiquer. Sarko non plus. Trop polémique.

Quant aux mouvements sociaux qui voudraient s'en servir pour faire du revival, ça fera un flan total.

03 mars, 2008 19:58  
Anonymous jeandelaXR dit ...

Allo Luc ? Et l'écologie ? C'est rien ?
La liberté sexuelle (que tu cites), la liberté de parole ? Etc.
Tu nous la joues "jeune" contre "vieux", Bon, moi, j'avais 7 ans en 68, et j'ai vu le changement considérable à l'école, notamment.
Mariage/divorce, je pense que tu parles d'histoires personnelles, me trompé-je ?

03 mars, 2008 21:59  
Blogger Lancelot dit ...

Le Chafouin >> j'en suis sincèrement ravi, il faut mettre une croix dans le calendrier :)


Jean >> l'écologie ? Conséquence de 68 ? Tu as fumé la moquette ? 68 est l'exécration du droit pour tous à la consommation, donc le contraire du développement durable.
Sur le divorce, non, rien de personnel, try again :)

03 mars, 2008 22:35  
Anonymous Anonyme dit ...

lol laceot faisdu zemour nolot en un article

"68 bof fo tuer papa c mieu la télé des beaufs la rolex le baron"

bravo!

lancelot, le jour où ya eu distribution des cerveaux, t'étais encore fourré ou?

marrant comme quand tu ch du boulot t réac, et kan ten a un, tu joues le rebel.le contraire du gars qu'il faut embaucher ds une équipe.

ou alors Sylvie et ses avocats t'ont vraiment foutu la trouille, c'était pa qu'un minabl buzz.

bonne jurnée

04 mars, 2008 09:38  
Anonymous Anonyme dit ...

Salut,
uhm, jeune et en voie d'être aigri ;) ?
moi, je viens d'arriver à 40 ans, je n'ai connu mai 68 que dans ma couche -pas encore culotte- et suis très redevable à mes ainés de m'avoir permi de vivre une vie sexuelle épanouïssante, d'avoir choisi de ne pas enfanter, d'avoir pu m'affirmer telle que je suis...
Lancemlot, à 40 ans, par contre, je vis très très mal le jeunisme ambiant, je vis mal que l'on repproche des rides et des cheveux gris, que l'on insulte des vieux en terrassse de café avec des "rentre chez toi papi", que l'on oublie... le respect (est-ce 68 aussi ?).
alors avis mitigé sur ce mai là, mais, en tout cas, je n'aime pas le ton de ta chronique...
Diane

04 mars, 2008 10:42  
Anonymous Olivier Autissier dit ...

Evidemment que la plupart ont perdu leurs idéaux. Reste à savoir pourquoi. Par lassitude de combat ou par confort devenu ?
Néanmoins, on peut toujours essayer de tuer Mai 68, mais dans quel but ? Et pourquoi d'autre ? Quoi de mieux? Sinon, à quoi ça sert? Je ne vois rien se profiler à l'horizon.
Et comme tu le dis, ne contestons pas les quelques bienfaits non négligeables.

04 mars, 2008 11:49  
Blogger Lancelot dit ...

Mon Dieu, les trolls arrivent ...

04 mars, 2008 14:03  
Anonymous Olivier Autissier dit ...

Je ne sais pas comment je dois le prendre, ni même si je dois le pendre... M'enfin.

04 mars, 2008 19:49  
Anonymous Anonyme dit ...

ne pas le prendre me semble acceptable ...
bises Diane

05 mars, 2008 09:54  
Anonymous Philippe dit ...

as-tu vu l'émission riposte avec Cohn Bendit ? Ca aurait pu te donner une idée de ce que c'était vraiment ...

25 mars, 2008 00:04  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home