]]>

28 mars 2008

Si j'étais le spin doctor de ... François Hollande

Partager
Quatrième sujet de "Si j'étais le spin doctor de ...", Après Jean-François Copé, Martine Aubry et François Bayrou, je vais m'occuper du cas de François Hollande. S'il est bien un politicien qui aurait besoin de recevoir les conseils d'un spin doctor, c'est François Hollande ... Alors que François Hollande annonce dans Paris Match qu'il n'exclut pas d'être candidat à la prochaine élection présidentielle en 2012, il s'avère nécessaire de le conseiller en se focalisant sur deux axes : l'image et le positionnement.

L'image. La photographie ci-contre représente bien François Hollande. Un homme pas très beau réputé pour son humour. "La politique, c'est le showbiz des gens au physique ingrat", disait Bill Clinton. Cette maxime se confirme avec le cas Hollande. Un goitre n'ayant rien à envier à celui de Balladur. Une calvitie en total désaccord avec un visage de poupon. Que faire alors ? Continuer à se cacher derrière son humour ? Mauvaise idée, pourquoi utiliser l'arme de l'humour comme un secours, alors qu'il pourrait être un supplétif ?

Première mission : casser la rondeur du visage. Une suggestion : changer de lunettes. Remplacer les rondes par des rectangulaires, avec une monture noire prononcée. Look jeune cassant le visage en deux.

Seconde mission : casser la rondeur du corps. Une suggestion : porter des costumes noirs avec de fines rayures verticales claires. Chemises noires. Eviter au maximum les cravates, rebondissant sur l'abdomen, ou bien en acheter des claires, discrètes et sans rayure. Autre suggestion : faire un régime.

Troisième mission : régler le problème de cheveux. Surtout ne pas copier un Fabius ou un Bouteflika, tous deux rabattant sur le dessus du crâne une très longue et large mèche venue d'un côté de la tête. Assumer la calvitie. Aller régulièrement chez le coiffeur, et garder une coupe courte.


Quatrième mission : casser l'image du grand-frère ou oncle rigolo. Prendre celle du père sérieux. Assumant les responsabilités qu'il souhaite porter. Se donner une image rigoureuse et intello. Suggérons lui d'écrire (ou de faire écrire) un livre crypto-chiant.

Nous en arrivons au positionnement politique. Principal boulet de François Hollande : son ex-compagne, Ségolène Royal. A son habitude, François Hollande compte utiliser les appareils politiques pour sa carrière. Mais arrivera-t-il pour 2012 là où il a échoué en 2007 ? Il misait tout sur l'appareil Parti Socialiste pour 2007. Il va persévérer dans son choix, avec en outre sa force d'élu local. Président du Conseil Général de la Corrèze, François Hollande vise désormais le poste de président de l'Assemblée des Départements de France. Un outil très utile, lui permettant de continuer à tisser ses réseaux locaux, et d'asseoir ses positions auprès des responsables départementaux socialistes. François Hollande s'avère être un redoutable stratège, probablement l'un des meilleurs, maîtrisant parfaitement les rouages des arcanes du pouvoir. Mais trop de stratégie tue la carrière. Etre continuellement dans les coups fourrés, le jeu d'échec nuit à un objectif pourtant primordial : la popularité.

François Hollande bénéficie d'un avantage majeur : il est connu. Mais pas aimé. Un véritable apparatchik. Devenir populaire, et être aimé. Désiré par les socialistes dans un premier temps. Aimé des français dans un second. Je conseillerais à Hollande le silence. Se taire jusqu'à la veille du congrès du Parti Socialiste de Novembre. N'étant pas candidat à sa succession, Hollande pourrait se contenter du rôle de gentil organisateur. En ne prenant position ni pour untel ni pour unetelle. Laisser les cadres socialistes se déchirer entre eux. Les royalistes, les delanoistes, les ex-jospiniens, les strausskahniens, les camba, les mosko, les hamonistes, les drayistes, les montebourgeois, les mélanchonistes, les emmanuellistes, les fabiusiens, les aubryistes, tous vont entrer dans des luttes internes : une véritable guerre de tranchée, le sang va couler, des alliances se nouer puis se rompre, pour arriver à un bordel monstrueux au congrès, tous couteaux sortis. François Hollande devrait laisser tous ceux-là s'entre-déchirer. Avec une forte probabilité : arriver au soir du congrès sans véritable leader évident pour prendre la direction du PS. Hollande sera alors le faiseur de roi. Il offrira sa succession à qui il le voudra, sous couvert de besoin de rassemblement. Et il peut même être envisager que le successeur de François Hollande ne soit autre que Hollande François (bien qu'il affirme le contraire). François Hollande : le moindre mal pour tous les socialistes.

Se faire aimer des français. Pour cela, nul mystère : faire du terrain, du terrain et encore du terrain. Ne pas rester enfermer dans la tour d'ivoire de Solférino. Sortir continuellement, aller au devant des françaises et des français. Effectuer de temps à autre un voyage à l'étranger. Faire copain-copain devant les caméras avec les dirigeants socialistes européens.
Aller tâter devant les caméras du ruminant au Salon de l'Agriculture. Aller serrer des mains devant les caméras dans des usines, sur les marchés, aux enterrements, aux manifestations. Occuper l'espace médiatique.

Et vous, si vous étiez le spin doctor de François Hollande, que lui conseilleriez-vous ?

(Photo : Benjamin Lemaire)

Libellés : , , , , ,

23 Commentaires:

Anonymous Ségolène dit ...

Trop sex le François sur cette photo !

28 mars, 2008 17:36  
Anonymous MIP dit ...

je crois bien que c'est le meilleur des 4 pour le moment.
Tu l'aimes bien Culbuto, on dirait. Je me trompe ?
Si je me trompe, c'est que tu pourrais être un très bon spin doctor !

28 mars, 2008 17:44  
Blogger Lancelot dit ...

Ségolène >> t'inquiète, je vais m'occuper de ton cas très bientôt ;)


MIP >> je le prends comme un compliment. Le but d'un spin doctor n'est pas d'aimer son "client" mais de le vendre et le faire vendre ...

28 mars, 2008 17:46  
Anonymous jeandelaXR dit ...

Si j'étais…
Hé bien de d'utiliser les services du même chirurgien esthétique que Ségolène Royal (en suisse).
Bon, à part ça, sérieux, il faut qu'il parte et laisser la main à SR.

Rhooo, SR chez Luc ? Troffor le lucounet.
;O))

28 mars, 2008 18:02  
Blogger marc dit ...

waouhhh belle photo...

28 mars, 2008 18:03  
Anonymous AP dit ...

Tu cherches un job non ? :)

Tu as pensé à envoyer ton cv rue de Solférino ?

28 mars, 2008 18:33  
Anonymous abadinte dit ...

Je te propose de faire le spin pour Montebourg.
Premier point : fermer sa gueule
Deuxième point : réfléchir
Troisième point : ouvrir sa gueule!

Pour François Hollande, je pense que la meilleure chose qui pourrait lui arriver c'est d'obtenir un poste d'ambassadeur aux Pays-Bas.

28 mars, 2008 21:39  
OpenID cpolitic dit ...

On peut lui conseiller:
- de faire du sport
- de maigrir beaucoup
- de changer de look globalement
- de raser sa tête ou de se laisser la barbe pour faire senior avec du gris.

Senior = sérieux = sage = il a raison

Enfin le plus rapide pour lui serait qu'il arrête la politique, pk là il a vraiment trop de trucs à changer. Ou qu'il trouve un placard pour qu'on le voit plus. Et puis ça nous ferait du repos, parce que le chamalow humain sans aucun charisme souvent marrant mais à son insu, faut qu'il arrête.
C'est un peu le Bayrou de la Gauche. Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Alors pour la planque bien payée:
Sénateur?


Emachedé,
Blog Cpolitic : Actualités Politiques traitées avec Humour via des affiches de cinéma détournées
http://cpolitic.wordpress.com

28 mars, 2008 21:57  
Blogger Marion dit ...

Peut être, de se tirer, tout simplement



(si il pouvait me réintegrer au PS avant de partir ce serait sympa)

29 mars, 2008 23:37  
Anonymous abadinte dit ...

Marion,
Il faut pas déconner. Choisir Mottard contre Allemand était une bétise. Rien que pour ça, il faudra que tu fasses pénitence pendant 365 jours!

30 mars, 2008 18:27  
Blogger Lancelot dit ...

AP >> oui, mais non, du moins pas maintenant.


Abadinte >> je vais y réfléchir. Mais m'attaquer à Nono risque d'être un vrai plaisir :)


Marion >> j'aime beaucoup ton blog !

30 mars, 2008 18:39  
Blogger Marion dit ...

@abadinte:
Non il faut pas déconner, en effet!

Il est vrai que Patrick Allemand est un grand symbole de la rénovation ! Il partage ceci, et le gout de certaines méthodes avec Hollande et Hammadi d'ailleurs. Toute la politique que j'aime... De ce point de vue, et après ce que j'ai vécu à Nice à la fédération 06, ma pénitence m'est bien douce. J'ai décidé de la vivre à Montpellier où j'ai découvert un autre PS et un autre MJS que celui de Patrick Allemand.

J'en viens donc à ce point: peut être faudrait il s'interesser un peu au contexte niçois avant de me proposer de faire pénitence, par exemple s'interesser à certains postes attribués par Estrosi à des copains d' Allemand, geste qui en a dégouté plus d'un du côté des partisans d'Allemand. Mais tout va bien, Allemand est devenu la nouvelle "opposition" (rire), il est devenu conseiller municipal et a remplacé Mottard. Il a tout gagné! Et moi, en bonne rénégate, j'ai apellé à voter PS au second tour.

De ce point de vue, je n'ai sûrement pas de leçons de morales ou pire, de rénovation, à recevoir, de quelque cacique ou militant que ce soit.


@Lancelot: merci, et c'est réciproque. Je m'inquiète d'ailleurs de ma fréquentation croissante de blogs de militants Modem :)

31 mars, 2008 08:23  
Anonymous Benjamin Lemaire dit ...

Salut,
éh ouais toujours classe le François. Si tu veux un faire un spin doctor de Royal, contacte moi, j'ai la photo qu'il te faut...
A+
Benjamin

31 mars, 2008 10:53  
Anonymous abadinte dit ...

Pour connaitre un peu le milieu niçois -j'ai habité pendant 3 ans à Antibes- je peux te dire qu'Allemand méritait d'être numéro 1. Il a un sex appeal fou et fait même penser à DSK en mince.
Alors que Mottard donnait vraiment pas envie du tout avec son alliance des impossibles tentant de rallier le Modem puis abandonnant devant la création de la liste de Cael. Et puis, pour avoir fait les marchés de Nice et les rues de Nice cet hiver, je n'ai jamais vu la liste Mottard au contraire d'Allemand et Estrosi...

31 mars, 2008 18:18  
Blogger Marion dit ...

Mottard n'a jamais fait d'alliances avec le Modem, ni jamais tenté avant la liste Cael (et pour cause le Modem n'existait pas). La femme de Mottard était candidate pendant les législatives contre la candidate du Modem quand le modem a été crée.
De plus Mottard est fabiusien, loin des alliances avec le Modem.

Pour ce qui est du "sex appeal" de Patrick Allemand, je suis d'accord, il est bel homme. Mais c'est à peu près tout ce qu'il a. Je me demande depuis quand on vote pour quelqu'un parce qu'il a du sex appeal. Allemand est loin d'avoir les compétences d'un DSK. Quant à l'intégrité, n'en parlons pas, encore moins sur un blog.

Les listes Mottard étaient présentes, je l'atteste puisque j'ai participé à la campagne. Je ne suis pas cantonnée à Mottard puisque j'ai commencé dans les sections Allemand, à faire campagne à ses côtés pour les présidentielles.

Je n'ai pas apprecié l'homme, ni sa politique. Je ne l'ai pas choisis pour ces raisons.

Mais quelle belle conception de la politique que de répondre à un trait d'humour (ma réintegration demandé à Mr Hollande) par un "fait pénitence pour avoir choisit le candidat qu'à ta place je n'aurais pas choisit".

Pas sectaire du tout!

31 mars, 2008 19:48  
Anonymous abadinte dit ...

Attend, faut pas me prendre pour quelqu'un né de la dernière pluie hein...
http://www.nice-premium.com/article/celine-lacroix-choisit-patrick-mottard.2523.html

Depuis quand on vote pour un sex appeal? Depuis Kennedy, Lecanuet, Royal, Chirac etc... La beauté a toujours été un critère politique. Ce n'est pas étonnant d'ailleurs si Lancelot commence toujours à parler fringue avant de parler position politique quand il joue au spin doctor.

Hum, "faire pénitence" c'est aussi de l'humour à la sauce royale quoi...

31 mars, 2008 22:34  
Blogger Marion dit ...

Né de la dernière pluie? Mais je n'aurais jamais osé ;)

Céline Lacroix n'est pas un membre du Mouvement Démocrate mais une personne issue de la société civile.
Nul accord entre le Modem et Patrick Mottard, donc. (et j'ajouterai que Nice premium n'est pas vraiment une référence journalistique, sans vouloir offenser qui que ce soit...). En plus, personnellement, je ne vois rien de mal à faire des alliances avec le Modem, c'est un d'ailleurs un de mes grands regrets.

Quant à la beauté, tu seras heureux j'en suis sûre de savoir que Patrick Mottard est plutôt bel homme...

Mais étant donné que pour moi le choix politique n'est pas un concours de beauté, heureusement ce sont d'autres raisons qui m'ont poussé à choisir quelqu'un qui a travaillé dur au conseil municipal pendant 6 ans, qui est passé près de la victoire, même si je ne partage pas ses convictions au national (il est fabiusien, moi...pas du tout), plutôt que pour quelqun qui n'a aucune des qualités citées (si, pardon, la beauté) mais qui en plus a des défauts (que je ne citerai pas).
Le sex appeal de Patrick Allemand ne m'a pas convaincu, même après 5 ans de vie à Nice, et un peu moins de militantisme.

En ce qui concerne l'humour à la sauce royale...depuis les dernieres présidentielles, j'en manque cruellement, allez savoir pourquoi.

31 mars, 2008 22:52  
Blogger Marion dit ...

"pres de la victoire" en 2002, bien évidemment (d'ailleurs je t'encourage à comparer les deux chiffres du PS niçois, 2002, 2008, qui montre bien que le sex appeal ne se traduit pas forcément dans les urnes...)

31 mars, 2008 22:54  
Anonymous abadinte dit ...

Personnellement, les alliances avec le Modem je suis plutôt contre sauf en cas de grave nécessité comme à Lille ou Marseille mais s'allier au premier tour comme à Dijon ou comme ce que Mottard a voulu faire (parce que quoiqu'on en dise c'est bien avec une ancienne candidate Modem que Mottard s'est allié).
Pour ma part, j'ai trouvé ça plutôt intelligent la façon dont Allemand a fait sa campagne : ne pas donner de prime au perdant, refuser l'alliance avec Cael qui m'a l'air d'être une personne détestable (enfin très niçois), proposer un programme de gauche.
Enfin, je ne vois pas comment o peut comparer 2001 et 2008 puisqu'en 2001 il n'y a pas eu de triangulaire si je ne m'abuse...

01 avril, 2008 09:39  
Blogger Marion dit ...

- Le "programme" de Patrick Allemand: celui ci n'a rien fait de plus que de reprendre celui de Mottard, et de s'appuyer sur le travail (reconnu par lui et par la gauche...) de Patrick Mottard au conseil Municipal.


-les municipales:
Mottard en 2001: 41% et 3500 voix d’écart avec la liste victorieuse.

Allemand en 2008: 33% et plus de 10 000 voix d’écart avec la liste victorieuse. Allemand était contre deux candidats de droite.

D'ailleurs le soir du premier tour Patrick Allemand dans une interview sur France 3 s'est gargarisé de "sa" victoire en 2001, c'est dire si il porte en haute estime le chiffre de Mottard... :)

- Sur la question Modem, Lacroix, Cael:
La liste Cael n'est même pas une liste Modem (il y a par exemple le PRG). De plus, je le repette, il n'y a pas eu d'alliance Modem Mottard, jamais. D'une part parce qu'il n'y a pa de Modem à Nice. D'autre part, parce qu'une alliance serait un accord sur des points et des personnes, et que cela n'a jamais été fait (Lacroix n'est représentente de personne).

D'autre part, puisque tu reproches à Mottard ses prétendues alliances avec le Modem, je vois mal comment tu peux accepter les alliances d'Allemand avec Estrosi pour obtenir des postes à des membres de sa liste. C'est sur qu'avec Estrosi, militant du droit du sol, c'est moins grave... Ca c'est de la politique de gauche!

01 avril, 2008 11:31  
Anonymous abadinte dit ...

Tu chipotes. C'est comme si tu disais que Delanoë n'avait pas dirigé une liste socialiste parce qu'il y des PRG et des PCF. Ca n'a aucun sens! :D

Si tu veux, Mottard a débauché une ancienne candidate Modem.

Pour ma part, je trouve que les listes dissidentes sont très mauvaises. Surtout quand elles ont pour but d'affaiblir le candidat représentant le Parti Socialiste. Après, je peux comprendre qu'on ne veuille pas faire campagne pour l'un mais l'autre! Mais de là à former une liste juste pour faire chier son rival, c'est pas ma came.

01 avril, 2008 14:42  
Blogger Marion dit ...

Je ne crois pas que ce soit le cas de Mottard. Après 6 ans à fournir un travail reconnu par tous au conseil municipal il était normal qu'il se présente devant les niçois.

J'ai préferé le soutenir pour plusieurs raisons dont celle ci. Je savais ce que je risquais par rapport aux statuts du PS.

J'ai noté avec un peu d'amertune que l'exclusion par le bureau national (pas de caractère contradictoire, pas de possibilité de s'exprimer, pas de possibilité d'appel) a été plutôt rapide.

Aucuns des militants socialistes qui ont fait campagne pour le non au TCE n'ont eu "droit" à ce privilège du BN, ni à une exclusion d'ailleurs. Il faut croire que certaines exclusions ont été hatées...

Alors vu le contexte national, et local (la "candidature" de Patrick Allemand et ce qu'il fait maintenant à Nice) les réflexions relatives à ma "pénitence" me font moyennenement rire... ;)

01 avril, 2008 19:38  
Anonymous Eric dit ...

Trop de poids, plus assez de cheveux, même plus le droit d'avoir de l'humour, tu le gates pas (sans compter le choix de la photo ;-)

01 avril, 2008 20:10  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home