]]>

05 avril 2008

Commission Copé pour une Nouvelle Télévision Publique : MaTelePublique.fr

Partager
Passionné des médias et de politique, je ne peux que m'intéresser à la commission Copé pour une Nouvelle Télévision Publique. A ce sujet vient se de lancer le site MaTelePublique.fr.

MaTelePublique.fr nous propose de participer au débat sur l'avenir des chaînes de télévision du service public français. Belle initiative, bien que je n'accorde une grande confiance en ce genre de modèle participatif. Toujours la crainte que cette consultation des citoyens ne soit qu'une bonne conscience pour les politiques. A noter cependant que le site est réalisé par l'équipe de La Netcouade, l'agence internet dirigée par Benoît Thieulin, le grand manitou de toute la campagne web de Ségolène Royal. Je crois donc en leur professionnalisme et en leur véritable écoute des avis qui y seront émis.

Les débats sur
MaTelePublique.fr débuteront le 16 Avril. Au menu, quatre ateliers : le modèle culturel et de création, le modèle économique, le modèle de gouvernance et le modèle de développement. Pas sûr que ce langage quelque peu techno passionne les français.

Première question donc : pourquoi ne parle-t-on que de la télévision publique ? Vous me direz le site se nomme
MaTelePublique.fr, cependant pourquoi ne pas aller jusqu'au bout et également réformer le service radio public ? Pourquoi ne pas mettre également fin à la publicité sur toutes les antennes de Radio France ? Dommage de ne faire le travail qu'à moitié.

Depuis longtemps que je m'interroge sur la question. Je me suis déjà prononcé sur la fin du financement des chaines de France Télévisions par la publicité dans une note intitulée "fin de la publicité sur France Télévisions, ou comment Sarkozy devient socialiste".

Je réitère donc mon total accord avec la suppression totale de la publicité. Plus aucun spot de publicité. Seulement il va falloir trouver un peu plus d'un milliard d'euros pour financer France Télévisions. Et que la Commission Copé ne recule pas; On n'entend parler deci-dela finalement de la seule suppression de la pub pour des tranches horaires, qui entre 18h et 21h ou, entre 20h et 24h. Non : supprimons totalement la publicité !

Taxer la publicité diffusées sur les chaînes privées me semblent une très bonne idée. Alors taxons. Trouvons le milliard d'euros chez TF1, M6, Canal+ et toutes les autres chaînes. Je me moque des conséquences résultant de cette taxe, je sais que les publicitaires et les patrons de chaînes privées trouveront toujours un moyen de s'enrichir toujours plus.

Mais également, faisons le ménage sur le service public. Dans un article du Point, on apprend que Jean-Marc Morandini négocierait son embauche sur France 2, pour prendre la continuité de l'émission quotidienne de Laurent Ruquier. Mais surtout que Morandini négocierait pour cela un salaire de 3000 euros par jour. Au rythme de cinq émissions par semaine, le salaire d'un Morandini s'élève à plus de 60000 euros par mois. Pas mal, non ? Nous pouvons largement imaginer que les autres animateurs vedettes du service public gagne peu ou prou le même salaire, et sûrement beaucoup plus pour ceux étant également producteur de leurs émissions.

N'y-a-t-il pas, avec cette commission pour une Nouvelle Télévision Publique, la bonne occasion de faire des réductions drastiques dans les émoluments de ces people faisant de la télé ? Combien d'animateurs et animatrices pourraient occuper le même fauteuil pour un salaire au moins divisé par deux ? Car, après tout, si certains animateurs souhaitent s'enrichir, pourquoi pas, mais qu'ils le fassent chez TF1 ou M6. On me rétorquera que ces animateurs (Morandini, Ruquier, Delarue & co) font de l'audience. Seulement : si l'on supprime la publicité, quel obligation de faire de l'audience ? On me dira : c'est une goutte d'eau dans un océan de fric. Pas tant que ça, supprimez toutes les émissions pour lesquelles une poignées d'animateurs et/ou producteurs facturent des prix exorbitants, et la goutte d'eau se transformera au moins en lac, voire en mer.

Je ne peux également m'empêcher de proposer à la Commission Copé d'envisager une télévision de qualité. Sans la contrainte de l'audience, tout est possible. Du théâtre à heure de grande écoute. De la musique classique. Des concerts de rap. Des reportages culturels. Des magazines intelligents. Je n'ai rien contre les émissions de divertissement, bien au contraire, mais n'ont-elles pas plus leur place sur les chaînes privées ? Et ne peut-on pas faire du divertissement intelligent ? Et si l'on en finissait, comme le fait catastrophiquement bien Morandini, avec l'information émotionnelle ? Pour avoir de l'information de décryptage, qui ne surfe pas uniquement sur le pathos, mais revendique le droit à l'èthos ?

Enfin (pour cette note car le sujet est bien large), je rêve d'une télévision publique ouverte sur le monde. Pas seulement sur les "petites" chaînes (France Ô ou France 5). Une télévision ouverte sur l'Europe, une télévision ouverte vers l'Asie, l'Afrique, l'Amérique du Sud. Sortir de nos carcans franco-français, partager les expériences et vies des citoyens du monde. La découverte des cultures du monde entier, la connaissance des actualités internationales, la mise en perspective de thématiques trans-nationales. Que la télévision publique consacre une partie non négligeable de ses programmes aux hommes et femmes du monde entier, ne serait-ce pas là la plus des télévisions publiques ?

Libellés : , ,

6 Commentaires:

Anonymous donatien dit ...

Luc, la chaîne que tu appeles de tes voeux existe déjà (en partie) : c'est Arte ! Et on connait tous son audience !

05 avril, 2008 16:32  
Blogger Lancelot dit ...

Justement on s'en tape de l'audience !

05 avril, 2008 18:31  
Anonymous Antonin dit ...

Et si on remettait le club Dorothée avec dragon ball et ken le survivant ?

05 avril, 2008 18:34  
Anonymous donatien dit ...

Luc quelle chaine regardes tu le plus ? France2 ou Arte ?

05 avril, 2008 18:43  
Anonymous Moktarama dit ...

Effectivement, oublier la radio public dans un site participatif de cette envergure là, c'est sacrément dommage, à croire que les responsables politiques français ont du mal avec la notion de synergie.

05 avril, 2008 18:48  
Anonymous Anonyme dit ...

Bonjour, personnellement je me passe de la télévision depuis plusieurs années maintenant. Je me contente de regarder les sites d'info sur le net et de lire des journaux pour me tenir informé.
Pour ce qui est de parler de la culture à la télévision, c'est complètement antinomique !
La télévision est un divertissement pour les masses populaires! elle peut à la fois soulever des foules (je pense au incidents des banlieues) et abrutir les gens, elle aide à propager la pensée unique.
Pourquoi je financerais indirectement cette sous culture ? Qu'on leur laisse la publicité ! Vive la pub à la TV ! La au moins on sait qu'on va y avoir droit.
Mais une taxe supplémentaire serait vraiment injuste pour ceux qui participent réellement à la culture, en allant au théâtre, dans les concerts, dans les musées ...
En plus j'utilise internet depuis le début en France, je paie mon abonnement internet, mais pour je viendrais remplir les caisses de TV publique avec mon forfait ? Il y a aussi de la pub sur les sites commerciaux !

Bonne journée
Salut

07 avril, 2008 10:11  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home