]]>

28 avril 2008

Elections présidentielles de 2012. Et le vainqueur est ... (3)

Partager

"19h50. La tension monte dans les QG des deux finalistes aux élections présidentielles de 2012. 19h55. Patrick Poivre d'Arvor et Claire Chazal annoncent un résultat inattendu à venir dans cinq minutes. 19h58. Les visages se figent et trahissent une certaine émotion. 19h59. Les journalistes prennent une grande inspiration. 5. 4. 3. 2. Il est 20h"

la suite vue par Yves Formentin :

En lisant sa fiche où sont notés les résultats, le visage de notre PPDA national trahit quelques signes non seulement de surprise mais aussi, oui, on dirait de crainte. Claire Chazal a l’air plus sereine au moment où son compère parle aux 8 ou 9 millions de téléspectateurs de la chaîne TFPE (Télévision Française Publique d’Etat).Elle prend la suite de Patrick. Nous sommes au QG du vainqueur, en Seine Saint Denis. Le reporter tente de prendre quelques mots de militants mais tous sont sous le choc de la surprise de cette victoire très nette, aussi nette qu’inattendue. Evidemment on entend des cris de joie, on voit des explosions d’émotions, aussi bien des militants que des personnalités présentes qu’elles soient politiques, peoples, des journalistes et anciens journalistes, etc. Le reporter a du mal à se faire entendre dans tout ce brouhaha, on peut lire sur ses lèvres que le nouveau président de la République prendra la parole assez vite.

De retour sur le plateau un plan large nous montre les invités politiques, peu nombreux encore, la plupart avec un large sourire au visage. PPDA reprend son trône de roi du journal, en annonçant une nouvelle fois les résultats, mais en insistant – ce qui est surprenant quand on y réfléchit – sur l’abstention qui apparaît bien forte pour ce scrutin. Jean-Marc Lech, président de IPSOS, corrige le chiffre donné « Après affinement le chiffre se rapproche plus de 46% d’abstention Patrick. ». Alors que Patrick Poivre d’Arvor souhaite, après avoir remercié le partenaire sondagié de TFPE, aller au siège de campagne du candidat déchu, Claire Chazal, qui semble se réveiller d’un coup, annonce que le président élu va bientôt prendre la parole…

La tension monte d’un coup sur le plateau. Il est 20h19. Le vainqueur va déjà parler. Presque aussi vite que Ségolène Royal en 2007 après sa défaite face au Président sortant Nicolas Sarkozy. Pour meubler un peu en attendant l’arrivée du nouveau patron, Claire nous retrace le scénario du premier tour. « Surprise de la non candidature de M. Sarkozy.», «Et un premier tour déjà surprenant, M. Bayrou très bas avec 6%, M. Besancenot très haut avec 17%». Les yeux de la présentatrice semblent s’affoler quand elle voit qu’elle doit poursuivre le blablatage. Heureusement PPDA prend le relais en appuyant sur la surprise, décidément, de la candidature du French doctor «qui a dû aspirer les électeurs de M. Bayrou, d’où son score de 9%». Alors que tout le monde croit que enfin celui qui doit fêter sa victoire inattendue, car parti de loin pour arriver à 54% et ainsi combler les 5 points de retard du premier tour sur son concurrent, va parler, on annonce une fausse alerte.

PPDA reprend sur le premier tour. «Le candidat du PS, M. Strauss Kahn, devant avec 32%, loin du candidat du parti présidentiel». Claire Chazal intervient à ce moment, avec une délectation visible : «En effet, même les efforts de Mme Royal de soutenir le candidat du PS après avoir soutenue M. Bayrou au premier tour n’auront pas suffit». Patrick coupe sa collègue qui allait poursuivre sur sa lancée. «On annonce que le Président de la République, je suppose qu’on veut dire le président élu, va monter sur la scène pour son intervention...»

Apparaît à l’image Nicolas Sarkozy, Président sortant, à la stupéfaction des deux présentateurs, et certainement de beaucoup de téléspectateurs. « Mes chers compatriotes, mes cher amis »

Nicolas fait de grands gestes de salut, puis des nerveux, à son habitude. « Je vais faire très court. Vous attendez toutes et tous mon successeur, je le sais. Mais ce soir je voulais fêter avec vous ma… notre victoire. Celle de la France ! Celle de la République ! » Ce soir nous avons fait face aux appels de ceux qui voulaient nous voire à terre. » Ce soir nous avons montré quel est le parti réellement populaire ! » Je sais que beaucoup avaient peur de la défaite et ne comprenaient pas mon retrait. » Rappelez vous ce que je vous avais dit : « N’ayez pas peur ! » » Aujourd’hui je vous le dis, « Nous n’avons pas peur ! » » Car aujourd’hui non seulement l’avenir de la France va vers la lumière, mais celui de l’Europe aussi ! » Oui, mes chers amis, oui… grâce à vous, grâce à nos amis du Royaume Uni, des pays de l’est de l’Europe et grâce à mon ami Silvio… oui je serai Président de l’Union Européenne. Et je dis aux citoyens de l’Europe, n’ayez pas peur ! N’écoutez pas les obscurantistes qui ce soir vont crier au diable ! ! ».

L’image sur la TV se coupe en deux. Nicolas Sarkozy sur la moitié gauche, et on retrouve le plateau sur la partie droite. Tout le monde a les yeux rivés sur l’écran géant. Un gros plan sur PPDA nous révèle son regard…malgré son âge on arrive à percevoir, dans le fond de ses yeux, une peur, une inquiétude sincère d’un homme, certes peu courageux dans ses opinions et son travail, mais un homme intelligent…

Retour en gros plan dans le QG de campagne de l’UMP. Nicolas Sarkozy profite des applaudissements pour boire un verre d’eau. Il savoure. Fait des signes des mains, des yeux. On aperçoit rapidement le visage de sa troisième femme.

Il reprend. « Mes chers amis, mes chers citoyens, vous allez avoir la chance d’avoir sur un même plateau le futur président de l’Union Européenne et le futur président de la République ! »

Veuillez accueillir notre vainqueur, notre homme de la soirée, veuillez accueillir le Président de la République ! » Sous un tonnerre d’applaudissement et de cris, Xavier Bertrand fait son entrée…

Libellés : ,

5 Commentaires:

Blogger Hervé Torchet dit ...

On imagine Sarkozy jouant avec la mappemonde comme Chaplin dans "le dictateur". Pour le reste, l'espoir fait vivre.

28 avril, 2008 09:07  
Blogger Aurélien dit ...

Un petit détail arithmétique, heureusement, dans ce cauchemar... on voit mal 32% DSK + 17% LCR + 9% Kouchner + 6% Bayrou se muer en 54% Bertrand. :)

Où alors il faut faire un billet pour raconter l'entre deux tours...

28 avril, 2008 19:56  
Anonymous Anonyme dit ...

Bravo le blog ! Bravo Luc d'avoir eu cette idée ! J'attends avec impatience tous les nouveaux posts ...

Thieffaine de Forges.

28 avril, 2008 23:08  
Blogger Yves Formentin dit ...

Et bien justement, c est cet arithmétique qui est flippante, qu'est ce qui a bien pu se passer? ou être fait? a a...

28 avril, 2008 23:14  
Anonymous abadinte dit ...

Ben les amis de Kouchner et Bayrou votent plus à droite qu'à gauche.
Mais 15% pour le centre face à DSK est très étonnant.
On aurait plutôt penser voir l'émergence d'une candidature Boutiniste ou Villiériste.

29 avril, 2008 07:28  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home