]]>

03 avril 2008

Nazillon : du nazisme au nazillonisme ?

Partager
Nazillon. (définition du Wiktionnaire)
Étymologie : De nazi, avec le suffixe diminutif -on.
Nom commun. nazillon /na.zi.jɔ̃/ masculin. (Péjoratif) Individu qui a des idées proches des idées nazies.

Jean-Dominique Merchet, journaliste à Libération, traite des questions militaires pour ce quotidien et tient également un blog du nom de "Secret Défense" (que j'apprécie beaucoup, véritable source d'informations).

Cependant, je réagis à la dernière note sur son blog : Trois nazillons au 17ème régiment du génie parachutiste. Puis le premier paragraphe de son article : "Photo à l'appui, le Canard Enchaîné paru ce mercredi matin révèle que trois militaires du 17ème régiment du génie parachutiste (RGP) de Montauban se livraient à des démonstrations nazies au sein de leur unité. La photo les montrent le bras tendu, exhibant un drapeau à croix gammée".

Et là, j'en reviens à ma définition. Démonstrations nazies. Croix gammée. Mais les auteurs ? Des nazillons. Nazillons, des nazis avec un diminutif. Nazillons, des nazis dont on parle de façon péjorative.

Loin de moi de vouloir accuser Jean-Dominique Merchet, je trouve son travail remarquable. Seulement les mots ont un sens. Pourquoi ne pas avoir écrit le mot "nazis" ? Pourquoi sa note ne s'intitule-t-elle pas : "Trois nazis au 17ème régiment du génie parachutiste". On pourrait me rétorquer : car le parti nazi d'Adolf Hitler n'existe plus. Seulement, par extension, nous pourrions penser que le nazisme se rapporte à un courant de pensée ne se limitant pas au Nationalsozialismus. O combien le mot "nazi" dérange à ce point, pourquoi alors ne pas avoir utiliser l'expression "néo-nazi" ? Les néo-nazis en effet n'ont pas participé au régime du IIIème Reich et ne sont "que" des militants perpétuant l'idéologie du nazisme.

Je crains qu'en utilisant le mot "nazillon" en lieu et place de "nazi" ou "néo-nazi", cela véhicule une minimisation des actes de ces militaires. Après tout, "nazillon" ça sonne bien, ce n'est pas si grave que ça, le mot ressemble à "oisillon". "Nazillon", cela n'induit-il pas qu'il ne s'agit que d'une blague ? Qu'après tout ce n'est pas très grave ? Qu'il ne s'agit que de déconne entre potes ? Que ce sont des amusements d'une bande de légers demeurés ?

Petit parallèle (hasardeux je le concède) dans l'actualité. Une banderole, "la" banderole de supporters du PSG. "Pédophiles, chômeurs, consanguins, bienvenue chez les Ch'tis" semble devenir la plus grave des atteintes à l'intégrité des hommes. Une affaire nationale. Des ministres mobilisés. Un Président sur le devant de la scène. Des médias en faisant tous plus un ramdam que leurs concurrents. Par contre, des militaires en adoration devant le nazisme : rien. Aucune réaction. Qu'est-ce qui est le plus grave ?

Pourquoi minimise-t-on des actes nazis ? Mais pas ceux de supporters un peu cons ? Ne sont-ils pas seulement de "petits supporters", voire des "supporterillons" ? Parle-t-on d'ailleurs de "trotskyllons" ? Ou de "stalinillons" ? De "maoïllons" ?

Libellés : , , ,

11 Commentaires:

Blogger guillaumeD dit ...

pas mal, ta notillon.

03 avril, 2008 11:05  
Anonymous Eric dit ...

C'est pas juste: comment on fait pour atteindre le point de Godwin?

03 avril, 2008 11:10  
Anonymous Dominik Vallet dit ...

Excellente analyse.

de la part d'un bloggillon ! ;o)

03 avril, 2008 11:35  
Anonymous Benjamin Sauzay dit ...

Décidemment tu es forme actuellement.

Pourquoi la banderolle... à cause de la connerillon ambiante !

03 avril, 2008 11:51  
Blogger Leptitbenji dit ...

A mon avis, l'utilisation du mot "nazillon" est une précaution (linguistique -> juridique).
Jean-Dominique Merchet ne peut être certain de la profondeur (et même de la véracité) des idées nazies de ces trois individus. Parler de "nazis" serait catégorique, absolu, indubitable. Ce niveau d'assurance, le journaliste ne l'a pas et c'est une preuve de mesure, de lucidité que d'employer un mot moins catégorique, moins affirmatif.
Attendons le verdict de la justice française avant d'employer les grands, les tristes, mots.

03 avril, 2008 11:56  
Anonymous Maxime dit ...

Sus aux modemillons!

03 avril, 2008 14:56  
Anonymous le chafouin dit ...

Deux remarques :

- tu as raison, c'est étrange qu'on parle moins de ça que de cette banderole à la c...
- nazillons, parce qu'ils peuvent avoir fait ça comme une blague de mauvais goût ou une provocation, sans pour autant épouser l'intégralité des thèses nazies. Un nazi, c'est un adepte des idées développés par Adolf Hitler. Un nazillon, dans mon sprit, serait plutôt un type qui s'amuse avec les symboles du IIIe Reich (uniforme, musique...). ça n'en est pas moins choquant, c'ets vrai, car l'armée est censée être un des symboles de la république.

03 avril, 2008 14:58  
Anonymous sangaku dit ...

Est-ce que Mosley est un nazi ou un nazillon ?

Est-ce que le Prince Harry qui s'est déguisé en nazi il y a qqe années est un nazillon ou un nazi ?


Y'a pas à dire, l'uniforme nazi, c'est tendance

03 avril, 2008 18:10  
Anonymous Pat dit ...

Justement, il y aurait beaucoup à dire sur le terme de "pseudo-supporters", très employé dès qu'il y a un problème, comme si un supporter con n'était pas un supporter.
Ca me choque au moins autant que nazillon.

04 avril, 2008 11:30  
Anonymous Anonyme dit ...

> sangaku dit ...
Est-ce que Mosley est un nazi ou un nazillon ?

Attention, tu affirmes des choses sur Mosley dont tu ne connais en rien la véracité. Sur les photos de lui qui ont circulées, on le voit certes dans une séance SM avec des femmes habillées en prisonnières et lui qui s'y exprime parfois en pseudo-allemand. Mais est-ce pour autant suffisant pour parler de nazisme ? Le fait de parler Allemand ne doit pas te faire tomber dans ce piège de le juger trop vite ;)

D'ailleurs un juge Français avait jugé que la connotation nazi était plus que discutable.

Laissons faire la justice anglaise et après on pourra affirmer quelque chose de sérieux.

09 mai, 2008 16:10  
Anonymous Renaud Vernhes dit ...

un débat intéressant, et d'actu...

http://take-over-the-world.over-blog.com/pages/NAZILLONSS_definition-1291328.html

pour moi, c'est du négationisme. Que dire des "jeunesses-hitleriennes" ? Ont-elles tué, massacré, ou non ?

parler d'humour, ou diminuer les crimes liés aux nazis, aux néonazis, c'est vouloir angélizer les "nazillonss", c'est nier, renier, c'est "négationner".

Nous n'avons AUCUNE garantie quant à l'avenir et pour la "paix dans le "nouvel ordre mondial", ni pour le "devoir de mémoire".

...nazis, néonazis, ou nazillonss, moi j'n'aime pas ça, ce n'est pas "humain".
FraTERREnellement, RadioActiviX ;)

15 avril, 2009 01:37  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home