]]>

09 avril 2008

Polémique politique du jour #01 : Jean-Luc Mélenchon

Partager
Jean-Luc Mélenchon, sénateur (futur ex ?) socialiste, trublion de la politique française, grande gueule incontrôlable s'exprime sur le boycott des Jeux Olympiques, sur le Tibet, sur le parcours de la flamme olympique, sur le Dalaï Lama et sur les chinois, sur RSF et Robert Ménard. S'exprime, ou plutôt devrais-je écrire balance.

Une note sur son blog, datant du 7 Avril, annonce la couleur rien que dans le titre : "Je ne suis pas d'accord avec le boycotte des Jeux de Pékin et la propagande anti chinoise". Il parle de "relent nauséabond de racisme sur cette marmite" à propos du boycott des JO. Il tape également sur Robert Ménard : "Robert Ménard est un défenseur des droits de l’homme à géométrie variable. A-t-il mené une seule action, même ultra symbolique, quand les Etats unis d’Amérique ont légalisé la torture ? A-t-il mené une seule action pour que les détenus de Guantanamo soient assistés d’avocat ?".

Jean-Luc Mélenchon s'en prend également au Dalaï Lama sous l'angle de la défense de la laïcité : "Je ne soutiens pas davantage ni n’encourage le Dalaï Lama, ni dans sa religion qui ne me concerne pas, ni dans ses prétentions politiques que je désapprouve ni dans ses tentatives cecessionistes que je condamne. Je demande: pourquoi pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d’amputer la Chine du quart de sa surface! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?"

Le problème avec Mélenchon, alors même que je le trouve sympathique et parfois fort juste, c'est que "tout ce qui est excessif est insignifiant" (Talleyrand). Et il en est la démonstration même. Et Mélenchon use de petites phrases (bien amusantes, il ne faut le nier) mais desservant totalement son raisonnement. A propos de l'indépendance du Tibet, il explique qu'on ne lui "fera pas croire à cette imagerie du dalaï lama lévitant dans l'espace comme dans 'Tintin au Tibet' et Robert Ménard dans le rôle de Tintin".

Et pourtant, je rejoins totalement Mélenchon lorsqu'il dit à propos de Robert Ménard, président de Reporters sans Frontières "qu'il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite".

Mais peut-être Méluche, comme l'appelle ses camarades, est-il nécessaire dans le paysage médiatique et politique français : il nous oblige à nous poser des questions, à ne pas tomber dans la bienpensance obligatoire, à nous interroger sur le Tibet au-delà du message unilatéral véhiculé en France. A nous interroger sur le boycott, sur les véritables raisons de cet appel, sur les conséquences qu'il entraînerait.

Mélenchon connaît parfaitement les médias et les dessous de la politique. Le congrès du PS pointe le bout de son nez, et Mélenchon doit rassembler autour de lui le maximum de sympathie à la gauche du Parti Socialiste. Mélenchon fonctionne au rapport de force, il n'existe que par la menace de scission du PS, menaces d'autant plus prises au sérieux que Mélenchon est médiatisé, et ses forces importantes.

(Photo : Alain Bachellier)

Libellés : , , ,

9 Commentaires:

Anonymous Jujupiter dit ...

Je suis 100% d'accord avec toi. Je ne partage pas les opinions de Melenchon mais je le trouve tres interessant et... "mind-challenging" (j'arrive pas a traduire).

Et puis j'adore quand il balance sur Royal, hi hi hi!

09 avril, 2008 15:17  
Anonymous Anonyme dit ...

En parlant de menace de scission au PS, moi je n'attends que cela!! Que le PS soit débarrassé de Mélenchon et ses acolytes!

09 avril, 2008 15:22  
Blogger Dagrouik dit ...

Bordel faut pas choisir OpenID ici :o)

je disait donc que sur méluche:

1/ il a plus ou moins arrêté de taper sur Ségolène Royal, même s'il reste en mode rochon qui grogne.
2/ il fait comme elle : il questionne les militants sur un site web, et cela ne surprend personne. Personne ne se pose la question de savoir ce que sont les solutions de Melenchon? C'est simple, on ne l'apprécie que pour sa posture médiatique.
3/ il va se couper des bobos-gochos qui n'apprécient pas qu'on se moque des tibetains réactionnaires.
4/ il ne quittera pas le PS : il tient trop à son siège de sénateur, qui est peut être renouvelable cette année ou en 2011. Comment se ferait il élire sénateur après avoir vomi sur le PS?

09 avril, 2008 16:07  
Anonymous Timothée dit ...

quelque part ça nous ferait pas tant de mal que ça une scission du PS... j'enttend par là que Mélenchon et ses fidèle ne pèsent plus gd choses au niveau du nbre d'adhérents, mais son influence idéologique est tjs là. Il ferait un parti de gauche de la gauche, laissant encore bcp de poids au PS, qui pourrait démarrer sa mutation, sans mauvaise conscience, et enfin occuper TOUT l'espace centre-gauche que le Modem nous a piqué, malgré nous. Mélenchon est effectivement un mind challenger, son bouquin est loin d'être mauvais, c'est effectivement un personnage politique intéressant, sans langue de bois. Il dit parfois des choses très juste...

09 avril, 2008 16:11  
Anonymous abadinte dit ...

Mélenchon s'attaquant à la bien-pensance? Hum hum, bien-pensance à géométrie variable alors. :)
> On ne l'a pas entendu défendre la guerre en Irak (summum de la bien-pensanceà
> On ne l'a pas entendu se battre avec Christian Vanneste pour pouvoir dire que les homos sont inférieurs aux hétéros.

Ce commentaire est à caractère humoristique.

09 avril, 2008 16:21  
Anonymous Moktarama dit ...

Autant je suis assez d'accord avec Mélenchon sur Ménard, autant dire que ses positions sont mind-challenging je trouve ça un peu flatteur franchement.

Parce que pour moi, un mec qui t'explique "Je demande: pourquoi pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d’amputer la Chine du quart de sa surface! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?" , c'est au mieux un incompétent, au pire un menteur.

En, effet, soit il n'est pas au courant que 99% des "fidèles" du dalai-lama sont victime d'un génocide culturel et d'une occupation illégitime de leur pays (ce qui est assez logiquement à même de provoquer des réclamations internationales dudit dalaï) ; et que dès 1960 le dalai-lama a aboli la monarchie religieuse, proclamé et fait élire un gouvernement d'exil qui a sa propre constitution démocratique.
Dont certes je ne sais pas s'il est laïque, mais vu le nombre de pays laïques dans le monde cela ne me paraît pas être un facteur discriminant.
De plus, la Chine ne se contente pas d'occuper le Tibet, elle a mis en danger d'extinction la religion du dalai-lama dans son intégralité, vu la destruction de nombreux monastères et surtout du remplacement du futur dalai-lama par un enfant chinois (le gamin tibétain, désigné par le dalai-lama lui-même, a "mystérieusement" disparu).

Tout ça pour dire que si un combat dans le monde est bien légitime, c'est celui du dalaï-lama. Donc soit Mélenchon n'est pas au courant de ces infos, auquel cas il serait quand même gravement incompétent de s'exprimer sur le sujet, soit plus probablement il préfère enfiler les perles en public parce que cela le place à contre-courant et le met en vue pour le Congrès du PS.

Dans les deux cas, ça me débecte, et me fait souhaiter une mort rapide de ce parti d'élus sclérosé, incapable de décider quoi que ce soit et dont les dirigeants sont tous prêts à bafouer leurs convictions pour une parcelle de pouvoir.

09 avril, 2008 17:26  
Blogger Mourad dit ...

Tout à fait d'accord avec Mélenchon et pas seulement sur ce sujet.J'apprécie aussi ton billet surtout quand tu écris "à nous interroger...en france", je t'imaginais "trop" sûr de toi pour te poser des questions.

09 avril, 2008 19:52  
Anonymous antoine dit ...

Le coup de Tintin, ça m'a fait plaisir, ça fait longtemps que je me demander pourquoi j'avais une sympathie naturelle pour les tibétains, sans en avoir jamais rencontré aucun. C'est ça !!! Tintin au Tibet...

09 avril, 2008 21:48  
Anonymous Nicolas dit ...

Ce qui est sûr en tout cas, c'est que Mélenchon ne connait rien à la Chine. Il a raconté un flot de conneries en quelques lignes, rarement atteint. A commencer par l'occupation du Tibet par la Chine qui ne date pas de 1959 mais de 1950 (59, c'est la fuite du Dalaï-Lama en Inde).
Mais visiblement il est aveuglé par Ménard et ça lui fait dire de grosses bêtises.
Et le Dalaï-Lama ne réclame pas l'indépendance : juste la liberté culturelle et cultuelle. C'est une énorme nuance...
Tu as raison : "ce qui est excessif est insignifiant". C'est ce qui fait la faiblesse de Mélenchon car il dit parfois des choses justes.

10 avril, 2008 09:06  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home