]]>

15 avril 2008

Sarkozy et les pauvres / Acte 2 : les malades

Partager
Nicolas Sarkozy, mercredi 2 Mai 2007, débat avec Ségolène Royal à la télévision. Alors candidat UMP aux présidentielles, Nicolas Sarkozy déclare : "il faut engager un plan contre l'Alzheimer pour trouver l'origine de cette maladie comme on a fait un plan cancer. Et je veux enfin poser la question du remboursement des prothèses dentaires, ce n'est pas un luxe, et du remboursement des lunettes".

Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, le 13 Avril 2008 au micro du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, affirme travailler sur un projet prévoyant que la Sécurité Sociale ne
rembourse plus ni les lunettes ni les lentilles, remboursement alors à la charge totale des mutuelles et complémentaires santé. Pour ensuite revenir un peu en arrière et annoncer qu'il ne s'agit que d'une réflexion, qu'elle allait engager une concertation avec les acteurs concernés. Blablabla.

Moins d'un an, et une fois de plus un nouveau mensonge du gouvernement Sarkozy-Fillon. Une technique mille fois utilisée, et ô combien insultante : on balance une bombe pour ensuite revenir un peu en arrière. Pitoyable. Pathétique. Car derrière ces propositions, derrière ces petites phrases, se trouvent des malades.

Franchises médicales. Maintenant déremboursements. Aujourd'hui les frais liés aux soins optiques. Demains les frais dentaires. Après-demain ? Plus de 4 millions de Français ne cotisent pas à une mutuelle et ne bénéficient de la CMU (Couverture Maladie Universelle). Plus de 4 millions de Français qui ne pourront, faute de moyens, soigner leurs problèmes de vue.

Selon la Mutualité Française, les dépenses d'optique coûtent 150 à 200 millions d'euros par an à l'assurance-maladie. Assurande maladie, rappelons-le, en déficit de 7 milliards d'euros (12 milliards pour la sécurité sociale). Une goutte d'eau en moins dans un vase trop rempli.

Vers quel système de soin le gouvernement de Nicolas Sarkozy veut-il nous entrainer ? Doit-on s'attendre au pire, que les plus pauvres des Français soient dans une incapacité à se soigner ? Mais après tout, quelle idée d'être pauvre, ils n'ont qu'à cotiser à une mutuelle. Salauds de pauvres qui creusent de jour en jour le trou de la Sécu.

Punir. Réprimer. Trouver des coupables. Diviser les Français. Pointer du doigt les plus faibles. Ci-gît la cohésion sociale de la France.

Libellés : ,

12 Commentaires:

Blogger Ant. dit ...

Chuis à fond d'accord. Précision, chuis atteint d'une maladie chronique et les remboursements fondent comme neige au soleil.
Et c'est quelques milliers d'euros par an...

15 avril, 2008 18:41  
Anonymous JF le démocrate dit ...

Le problème, c'est que le gouvernement a besoin de faire beaucoup d'économies, ou du moins de présenter un plan d'économies crédible avant d'entamer la présidence de l'Union européenne. Alors, pour ne pas faire croire à un plan de "rigueur", mot tabou qui sous-entendrait une hausse des impôts ou autres prélèvements, toutes les pistes sont bonnes à explorer. Nous sommes aujourd'hui entrés dans une démocratie d'opinion qui n'a que faire de la notion élémentaire de justice sociale, et qui de ce fait perd toute objectivité. Un pas en avant, un pas en arrière. L'idée de Roseline Bachelot provoque des levées de bouclier? Peu importe, celle-ci déclare aujourd'hui même à l'Assemblée qu'elle n'a jamais tenu les propos qu'on lui prête. Triste façon de gouverner un pays...

15 avril, 2008 19:16  
Blogger Dimic dit ...

Youhou on augmente son salaire a fond et les citoyens se retrouve dans la merde :/

15 avril, 2008 20:42  
Anonymous Mec dit ...

Malheureusement, sur ces deux dernières notes tu fais une juste analyse des situations tant sur la réalité du jour que sur les prospectives qui nous attendent. Mais que faire contre un suffrage universel et un pouvoir sourd et malentendant ?

15 avril, 2008 21:03  
Anonymous le chafouin dit ...

Perso, sur mes dernières lunettes on m'a remboursé six euros... Donc bon. ça limite un peu ton raisonnement.
je ne dis pas que ce n'est pas abusé. Mais l'équation malades = pauvres = personnes brimées par le méchant pouvoir sarkozyste est un tout petit peu limite.
Tu proposes quoi, toi , pour réduire les déficits de la Sécu?

15 avril, 2008 22:56  
Anonymous Nicolas dit ...

@ Chafouin : "Tu proposes quoi, toi , pour réduire les déficits de la Sécu?"

ben (au hasard), revenir sur les 15 milliards d'euros (une bagatelle...) de baisses d'impôts pour les ménages les plus aisés (paquet fiscal, droit de succession, ISF, tranche supérieure de l'IRPP, j'en oublie beaucoup) et sur les exonérations massives de charges sociales pour les entreprises.
Ca devrait déjà nous permettre de voir venir quelques années.
Toujours au hasard, faire une cure d'austérité dans les budgets réception des ministères, ça évitera à Mme Dati d'exploser son budget petit four...
Toujours au hasard, revenir sur l'augmentation astronomique du salaire du président...
Si les plus nantis pouvaient donner l'exemple, ça serait pas mal. Sinon les Français ont vraiment l'impression d'être pris pour des cons.

Merci Luc pour ces 2 articles plein de bon sens.

16 avril, 2008 12:34  
Anonymous Fotini dit ...

Ca me fait penser à cet article paru dans la presse il y a qques mois sur les néo-prolétaires britanniques qui se soignent eux-mêmes en s'arrachant les dents, mettant du plâtre sur leurs dents etc... pourquoi ne pas ressuciter le métier d'arracheur de dents ? C'est donné au premier venu et ça mettrait de l'animation dans les rues.

16 avril, 2008 12:42  
Anonymous le chafouin dit ...

@nicolas
Le salaire du président ou le budget réception du ministère de la justice sont bien distincts du régime de la sécurité sociale, j'espère que vous en avez conscience. Idem pour le paquet fiscal. ce n'est pas en économisant sur les frais de bouche de rachida qu'on trouvera un avenir pour l'hôpital par exemple. Merci de ne pas tout confodnre. La sécurité sociale doit s'autofinancer. Recettes, dépenses.

16 avril, 2008 14:00  
Blogger The Fat Dyke dit ...

je pense qu'il y a des sujet plus grave que l'optik : les patients HIV par exemple...

16 avril, 2008 14:17  
Anonymous Marc dit ...

2ème paire... de baffes, j'ai envie de dire.

16 avril, 2008 14:31  
Anonymous Nicolas dit ...

@ Chafouin :
Merci de cette petite leçon d'économie. Evidemment que je sais tout cela...
Mais comme il n'y a pas que sur la Sécu que le gouvernement veut faire des économies (l'Education par exemple, sans parler de l'Armée), je me suis permis de citer diverses possibilités de recettes. Pour la Sécu, il y a les exonérations de charges sociales des entreprises, sur lesquelles il faudrait revenir, je l'ai souligné.
Aujourd'hui, après l'optique, ce sont les allocations familiales qui prennent.
Demain ce sera quoi?

16 avril, 2008 15:41  
Anonymous kiros dit ...

Et que dire du prix des consultations des généralistes qui ne cessent d'augmenter, des honoraires de notoriété demandés par les chirurgiens !!!

Enfin on peut toujours demander aux malades des franchises parce que quand même : ils abusent...

06 janvier, 2009 21:00  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home