]]>

11 avril 2008

Ségolène Royal pour un congrès utile et serein, contre un congrès inutile et agité

Partager
www.congresutileetserein.com, ça sonne bien comme une publicité pour une lessive qui transforme vos vêtements sales en vêtements blancs et immaculés. Malheureusement, www.congresutileetserein.com est le nouveau site lancé par Désirs d'Avenir et l'équipe de Ségolène Royal.

Congrès utile et serein, auquel s'ajoute l'expression "consultation participative". Etonnant assemblage de ces deux mots. On consulte. Qui consulte ? Ségolène Royal ? Elle consulte donc elle reçoit les avis émis par d'autres. Participative. On participe. Les militants probablement, mais aussi des experts. Des personnes qui participent et qui sont consultés. Légère redondance, je me trompe ? Voire un doux pléonasme ? Comment consulter des gens si ils ne participent pas ? Ou bien pourrait-on participer à quelque chose sans être consulté ?

Pour un "congrès utile et serein", le nouveau leitmotiv de Ségolène Royal pour prendre la direction du PS. Qui pourrait, au sein du Parti Socialiste, annoncer le contraire : je suis pour un congrès inutile et pas serein, pour un congrès qui ne serve strictement à rien (il est vrai que ce ne serait pas le premier) et dans lequel ce soit le big bordel (que les socialistes ne rêvent pas, ce sera le cas, malgré les fantasmes de Madame Royal). Seulement, personne ne pourra dire qu'il ne désire pas au plus profond de lui-même que le congrès soit utile et serein. Autrement dit : Ségolène Royal fait sa campagne interne sur un message qui s'avère d'une banalité sans nom, d'un creux incommensurable, d'un fond idéologique inexistant.

Extrapolons. L'on peut espérer que la politique soit encore un débat d'idées. Toute démonstration politique devrait donc, pour être recevable, pouvoir être débattue sous l'angle contraire sans que l'on ne tombe dans une aberration totale. Prenons un exemple. Régulièrement, nous entendons de la part d'hommes et de femmes politiques, combattant une proposition du camp adverse, ce genre de phraséologie : "socialement injuste, économiquement inefficace et politiquement incohérente". Qui pourrait donc soutenir ce genre de propositions ? Où se trouve le débat d'idées ? Une seule réforme souhaitée pourrait-elle ne pas avoir pour objectif d'être politiquement cohérente, économique efficace et socialement juste ? Que rétorquer à ce genre d'expressions préfabriquées ?

Et si la politique, et les hommes politiques retrouvaient un peu de rigueur, et débattaient ? Toute construction d'explications ou de contestations d'une idée devrait avoir pour arrière pensée : le contraire de ce que je dis a-t-il un sens ? Est-il possible de s'opposer à ce que je dis ? N'est-il pas plus glorieux de convaincre en trouvant les chiffres, les idées, les contre-propositions, les justifications allant dans le sens de mon discours ?

Prenez l'exemple récent du passage de la flamme olympique à Paris. Les sportifs arboraient un badge sur lequel était inscrit : "pour un monde meilleur". Qui peut, à moindre d'être totalement fou, prêcher "pour un monde pire" ?

Revenons-en à Ségolène Royal, grande experte donc de l'inutilité et de la banalité de ces propos. Autant je me prononce fermement contre les jurys citoyens, car je crois en l'autorité et au pouvoir de décision du politique, autant je n'ai rien contre la démocratie participative au sein d'un mouvement politique. Cependant, Ségolène Royal ne vend pas sa nouvelle posture comme telle, ou du moins ne l'assume pas pleinement. Et c'est là ce qui est dommage. Qu'elle adopte le credo du "congrès utile et serein" relègue le débat d'idées aux oubliettes de Solférino. Quand donc se décidera-t-elle à proposer et à construire, plutôt qu'à vouloir à tout prix rassembler dans un unique but présidentiel ?

Libellés : , ,

7 Commentaires:

Anonymous Jujupiter dit ...

Pour un congres utile a mon election et de colere saine!

11 avril, 2008 16:05  
Anonymous Laurent dit ...

Pas toujours toujours d'accord avec Luc, mais cette fois je partage à 200% ton analyse.

11 avril, 2008 17:01  
Anonymous Moktarama dit ...

Elle s'est peut-être aperçue qu'à chaque fois qu'elle prenait l'initiative de "construire" , elle faisait l'unanimité contre elle, comme pour la Shoah, ou "que la société générale redonne les 5 milliards qu'elle a perdu aux petits épargnants" ...ce genre d'idées à la con quoi !

Donc, faute d'avoir de bonnes idées, elle se repose sur de la com' , avec un beau projet participatif dont je sens qu'on va entendre parler à tort et à travers, genre "je suis à l'écoute moi" .

Et ce nom ridicule...

11 avril, 2008 17:18  
Anonymous abadinte dit ...

Je ne suis pas d'accord Luc.
Un débat est toujours utile mais jamais serein. Je suis capable de te dire l'utilité de tous les Congrès qui sont passés depuis 1993. L'utilité a toujours été au rendez-vous : minorisation d'une partie du PS, rassemblement du PS, rénovation, etc... L'utilité est toujours présente.

Il n'y a finalement que les débats sans contradicteurs qui sont sereins. Je suis blacklisté chez dagrouik. Le pauvre bonhomme ne supportait pas ma contradiction. Son débat serein, il l'a. Mais qu'avec des homogènes estampillés ségolénistes. Est-ce utile de débattre entre personnes pensant la même chose? Ben oui! Ils sont d'accords entre eux!

11 avril, 2008 18:47  
Anonymous Martin P. dit ...

c'est de la démocratie participative de pacotille: on part de rien

si c'etait sincère, elle dirait: voilà une analyse, une proposition, qu'en pensez-vous?

procéder par amendement

alors que là, elle va revenir d'ici 6 mois en disant non pas "voilà ce que je pense" mais "voilà ce que les français pensent", alors que ces derniers ne sauront rien de la manière dont aura été utilisée leur participation

12 avril, 2008 14:43  
Anonymous abadinte dit ...

Ben tu auras d'aillleurs remarqué que "son" programme que les Français ont pensé n'a recueilli que 47% des voix. Donc soit les Français changent vite d'avis soit ceux qui ont le programme ne sont pas représentatifs des Français ;)

12 avril, 2008 16:54  
Anonymous Erasme de metz dit ...

Sincèrement, je ne suis actuellement pas dans l'état d'esprit de vouloir défendre Ségolène Royal, j'ai autre chose à faire et ce n'est pas vraiment prioritaire.
Par contre je reste un peu ébahi par l'état de nerf dans lequel elle parvient à mettre des gens plutôt intelligents....

On ne peut pas juste prendre ce nouveau site comme un lieu d'expression en plus, parmi bien d'autre au sein et autour du PS et arrêter de faire une fixette sur Ségolène Royal... enfin moi pour ce que j'en dis ...

13 avril, 2008 00:25  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home