]]>

30 mai 2008

Eye on France : la culture française

Partager
Après l'image de la France, et après la France dans 10 ans, troisième réponse à la série de 5 questions posées par CNN International. Hier je parlais ici de l'image de la France. Aujourd'hui, je vais répondre à la troisième question : "Pensez-vous que la culture française soit encore vivante et dynamique ? Certains commentateurs ont souligné récemment la mort de la culture Française, cela est-il justifié ?"

L'expression "culture française" ne signifie pas forcément grand chose, je préfère parler des cultures françaises, tant mélanger les différents arts me semble aberrant. Englober dans une même expression le cinéma et la musique, l'architecture et le cirque, le dessin et le théâtre me semble bien impossible, voire dangereux.

Autant par exemple l'architecture française conserve une aura à l'international, autant il n'existe pas ou plus de cinéastes français de talent mondialement connus. Un Almodovar exporte la culture espagnole dans le monde entier, ou encore un Lars Von Trier pour le Danemark, mais en France rien. Le cinéma français préfère se regarder le nombril et de fait n'intéresse pas forcément un public non hexagonal. La Môme est un peu l'arbre qui cache la forêt.

Etablir un constat définitif sur la culture ne m'intéresse pas, tant par définition la culture évolue. Un pays sans rayonnement culturel aujourd'hui, pourra demain être à l'avant-garde du hype.

Par ailleurs, ce qui se vend ne représente pas forcément un gage de qualité à mes yeux. Un Marc Lévy vendant des millions de livres ne m'intéresse pas, et cette image de la culture française me désole. Un David Guetta, français mondialement connu, ne véhicule pas forcément selon moi une image correcte de la culture musicale française, tant elle ressemble à tout ce qui se fait partout.

Enfin, je reste très optimiste sur la culture française. Nombre de metteurs en scène innovent et proposent de nouveaux regards sur leur art. Nombre de musiciens travaillent dans leur coin, font bouger les choses, mais ne rencontrent pas encore le succès.

"Le public a aimé, et c'est bien le seul" - Cocteau.

Libellés : , , ,

5 Commentaires:

Blogger Etienne Balit dit ...

Michel Houellebecq ? Amélie Nothomb ?

Justice ? Daft Punk ?

La scène Hip Hop française (musique, graphisme, danse...) ?

Il y a beaucoup de succès culturel français à l'international.

Mais le problème culturel est international : avec une culture de masse forte, on assiste également à une pauperisation de la culture dans tout ce qu'elle a d'elitiste.

La culture française, et la culture anglaise également, sont des cultures qui sont assez élitistes, et c'est surement pour cela qu'elles semblent s'affaiblir.

La disparition de leur empire n'y est certainement pas étranger non plus.

30 mai, 2008 19:02  
Anonymous peuples dit ...

la disparition de otre empire colonial voilà 50 ans nous rend encore susceptible sur la "grandeur" de la France. Nous sommes un pays économiquement en regression depuis plusieurs décennies. L'art n'a cure lui de tout cela. il continue son bonhomme de chemin. Ceci dit comme les pays emergants sont encore des dictatures. L'art contemporain ne peut résider qu'en occident pour encore pas mal d'années.

31 mai, 2008 11:53  
Anonymous clairon dit ...

"La culture c'est ce que la nature répond à l'homme quand il se demande ce qu'il fait sur terre" (Malraux) ... Si c'est à Nothomb, Pennac et Levy, entre autres (on pourraît parler de Clavier et Delon pour le cinoche !), que revient cette "tâche humanitaire", elle est belle notre luminescente culture française ! un peu trop "média"...Ceci dit, il me semble que la palme de cette année au film avec Bégaudeau est une bonne chose ! (je crois qu'il a fondé plusieurs revues comme "Incultures", justement ça rejoint votre thème, cet écrivain m'a l'air moins proche de la "complaisance éditoriale" malgré les échos après le succès! mais plutôt "indépendant" et plein de lucidité...).

ps : ah oui Daft Punk c'est pas mal, mais que pensez-vous du titre Anglais de Séb. Tellier à cette chère eurovision ? (très controversé, donc je veux pas encore jouer les "réacs", en plus ben je n'ai pas suivi... ;)

31 mai, 2008 14:03  
Blogger Etienne Balit dit ...

Personnellement je suis un internationnaliste chauvin ^^ Donc j'aurais preferé qu'il chante en Français et pas dans la langue d'un autre pays.

L'anglais est rattachée à une autre culture, ce n'est pas une langue internationale, mais une langue national dominante internationnalement. Je prefererais que l'esperanto soit utilisé pour langue internationale, une langue sans culture nationale.


Sinon, je pense que la puissance culturelle d'un pays ne peut se voir vraiment sur les contemporains... Le temps fait un travail de tri très important. De combien de peintre du 18ème ne se rappelle-t-on pas, ont été oubliés ? Beaucoup des chanteurs actuels disparaitront en peu de temps.

Ceux dont on se souvient sont les inventeurs d'un style, d'un genre. Pour ça que je cite la "french touch" et le Hip Hop français. Ce sont des créateurs de tendance (au sens artistique, pas de mode).

Pour Nothomb et Houellebecq, moi je n'aime pas (faut dire que la France à enfanté tellement de grands écrivains auxquels ont peut avoir accès pour pas cher que les contemporains ne sont pas assez concurrenciel ^^) mais je pense qu'ils font partie de ces créateurs de tendances (même si ces tendancesne me plaisent pas...).

Et comparer Nothomb à Levy ^^ je suis pas sûr que ce soit vraiment les mêmes lecteurs qui soit "ciblés". Je dirais plutôt Levy et Gavalda. Mais Levy le dit lui même, ce n'est pas un écrivain, c'est un conteur (et je pensevraiment que ce n'est pas de la fausse modestie).

31 mai, 2008 19:30  
Anonymous PRM dit ...

Peut-être qu'on a enfin droit à une réponse plus modérée. Mais il est vrai que la gauche garde une place très importante dans le domaine de la culture.
Certes le cinéma français n'est pas parfait, mais il arrive encore à glaner des récompenses (oscar et palme d'or la même année). On ne peut pas produire que des chefs d'oeuvres et, vous l'avez souligné, les étrangers sont aussi assez isolés (Almodovar est peut-être plus "productif", par exemple ?).
Par contre, je ne suis pas sûr que l'on soit obligé de séparer tous les domaines culturels. En effet, un "tout" permet de juger du rayonnement général à l'étranger. Je suis en effet convaincu que c'est l'addition de l'excellence dans plusieurs domaines qui fait qu'un pays est reconnu pour sa culture.

31 mai, 2008 20:09  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home