]]>

08 mai 2008

Le Rendez-Vous des Européens (Acte III) : l'Europe et les médias

Partager
Atelier n °3 du Rendez-Vous des Européens : "Pourquoi l'Europe n'intéresse pas les médias ?" Sujet pour le moins passionnant. Intervenants : Philippe Cayla (président d'Euronews), Gottfried Langenstein (président d'Arte), Jean-René Lore (rédacteur en chef de Nord Eclair), Fernando Navarro (rédacteur en chef politique de cafebabel.com) et John Thornhill (chef du bureau France du Financial Times). Débat animé par une journaliste de France 24.

Avec regret, nous entendons les intervenants mélanger le NONisme avec le nationalisme européen, raccourci bien rapide, pointant le fait que les médias et les politiques ont laissé se propager le discours nationaliste engendrant le NON au referendum sur le TCE. Cependant, un constat intéressant : le OUI étant majoritaire dans les grands médias, le NON s'est développé sur les médias alternatifs, les français devenant ainsi majoritaires pour le NON par contestation de l'élitisme médiatique.

Un intervenant signale le fait d'ailleurs qu'aucun représentant des grands médias ne participe à cet atelier : que ce soit M6, TF1 ou France2. TF1 d'ailleurs n'ayant véritablement aucun journaliste européen à Bruxelles.

Quelques propositions fusent pour améliorer l'intérêt des médias à l'Europe. Certaines à développer et intelligentes : un enseignement de véritables bases solides pour les journalistes dans les écoles formant à ce métier. Mais aussi un enseignement plus abouti de l'Europe à l'école pour les enfants. Ou encore une meilleure connaissance des langues étrangères, des médias européens disponibles dans l'ensemble des langues parlées dans l'Union Européennes. J'ajouterai, pour ma part : que l'on parle normalement de l'Europe, en considérant le vote sur le referendum comme du passé, sans l'oublier mais en allant de l'avant ; que l'Europe se démocratise en ne donnant pas la parole qu'aux vieux européistes ouiouistes et aux technophiles insipides.

D'autres propositions (la majorité) me sembleront bien saugrenues. Un intervenant proposant une Star Academy avec des élèves de l'Europe entière, sur le modèle espagnol. Une femme de la salle faisant la promotion d'un CD sur l'Europe à destination des enfants. Une autre nous parlant des personnalités symboliques que l'on trouve sur les pièces d'euros (je les cherche encore). Le summum : un spectateur nous propose quant à lui l'esperanto comme langue européenne commune.

Qui des médias ou de l'Europe faut-il faire évoluer, sinon les deux ? Que les médias parlent plus de l'Europe, avec moins de parti-pris et de sujets soporifiques. Que l'Europe montre un visage plus tourné vers le citoyen, moins renfermé sur lui-même. I have a dream ?

Libellés : , , ,

1 Commentaires:

OpenID leblog2roubaix dit ...

Merci d'etre passé !
Oui plus j'y pense, plus je suis scandalisé de la façon dont elle m'a jeté. Franchement, ça craint :p

Sinon, oui, j'ai eu plaisir à vous cotoyer même si j'ai été pas mal pris par les vidéos (heureusement, j'ai aussi d'autres interviews plus coopératives que celle de Rama Yade).

08 mai, 2008 01:45  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home