]]>

10 mai 2008

Left & Center Citizens (LCC)

Partager
François Mitterrand, en fin stratège politique, a joué avec le feu. Voulant déstabiliser la droite républicaine, l'ancien président socialiste de la République voyait dans le Front National une occasion unique : diviser l'adversaire. Plus le FN remportait de suffrages, plus le nombre de voix pour le RPR s'asséchait. On peut considérer que l'instauration du scrutin à la proportionnelle en 1985 en est une preuve tangible, et l'une des causes de la démission de Michel Rocard du gouvernement.

Dangereux pari : diviser pour mieux régner, au risque de renforcer les extrémismes. Nicolas Sarkozy n'adopterait-il pas la même stratégie ? Après avoir récupéré les voix frontistes, ne veut-il pas faire d'Olivier Besancenot son Jean-Marie Le Pen de demain ? Plus Besancenot monte dans les sondages et prend des voix à la gauche traditionnelle, plus les partis de la gauche se fragilisent.

Dans les années 80, certains membres et cadres du RPR s'installent à l'aile droite du parti, n'hésitant pas à nouer des alliances avec le FN. Des députés RPR militent alors fermement pour la "dédiabolisation" du Front National. D'autres prennent la direction de régions avec les voix des conseillers régionaux frontistes.

A quoi joue donc l'aile gauche du Parti Socialiste ? Ne risque-t-on pas demain de voir des élus et cadres du PS s'allier avec la LCR ou LO ? Naïfs sont-ils pour ne pas comprendre que soutenir l'extrême gauche aide pleinement Nicolas Sarkozy dans sa stratégie de division.

Que ces socialistes, prêts à sympathiser avec la LCR, se souviennent : en 2002 Arlette Laguiller refuse de donner une consigne de vote pour le second tour, mettant idéologiquement Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen dans le même bateau. S'ils sont les meilleurs ennemis du monde, les divergences entre LO et la LCR ne tiennent plus volontiers à des raisons d'égo qu'à des raisons politiques.

Plus récemment, regardons du côté du Parti Socialiste. Ou comment un Bertrand Delanoë - refusant une alliance avec le MoDem dans le 5ème arrondissement de Paris - préfère assurer la réélection de Jean Tibéri. Bien que le MoDem ait sa part de responsabilité, Bertrand Delanoë n'a pris cette décision que par soucis de stratégie interne au Parti Socialiste. Alors même que nombre de socialistes critiquent sa politique trop droitière dans la gestion de Paris, le maire de Paris refuse les alliances avec le centre, pour marquer frontalement sa différence avec Ségolène Royal !

Sur des blogs de gauche, j'ai pu rencontrer le sectarisme de certains. Selon eux puisque je suis au MoDem, je ne serais pas de gauche. Sauf que, et je ne cesse de le répéter, je me positionne clairement à l'aile gauche du MoDem. Où commence le centre-gauche, où s'arrête la gauche ? Je pense que les notions de gauche et de droite ont encore beaucoup de sens. Mais que les partis politiques, eux, s'en sont éloignés. Que l'on peut être, tout en militant au MoDem, de gauche sur certains sujets et de droite sur d'autres ; que l'on peut militer au PS et être de droite sur encore plus de sujets.

Face au sectarisme d'une partie de la gauche, je propose donc de nous rassembler. De gauche, du centre-gauche, du centre. Construisons un véritable débat positif. Sujets après sujets, sur quoi nous retrouvons-nous ? Quelles sont nos valeurs communes ? Quelles lois pourrions-nous voter ensemble ? Dans nos programmes, quels sont les points de convergence ? La question n'est plus : comment travailler ensemble ; la question est : sur quels sujets ? Et je suis persuadé que les sujets sont nombreux.

Afin de regrouper celles et ceux souhaitant participer à cette réflexion, afin de proposer une alternative crédible et audible à la droite sarkozyste, nous avons décidé, avec mon camarade Ronald, de créer les LCC : Left & Center Citizens. Plus qu'un rassemblement de militants, un think-tank de citoyens, encartés ou pas, associatifs ou pas, blogueurs ou pas, vous êtes les bienvenu(e)s, dans le respect de nos parcours et de nos différences, dans la volonté d'avancer.

Left & Center Citizens (LCC) : le groupe Facebook.
Left & Center Citizens (LCC) : le groupe Google.
Left & Center Citizens (LCC) : le journal CoZop pour les blogueurs.

Libellés : ,

49 Commentaires:

Anonymous Maxime dit ...

Si affirmer que politiquement et intellectuellement les positions du MoDem ne sont pas celles de la gauche c'est du sectarisme, alors soit, je suis un grand sectaire.
Tu te positionnes à la gauche du MoDem. Très bien. Tu nous accuses de sectarisme. Peut-être. Mais tes attaques frontales contre des élus de gauche (ça, ça peut se comprendre), contre la gauche elle-même et ses idées (ça c'est plus compliqué) ne font pas de toi le candidat idéal pour faire partie d'un groupe de gauche, pour sûr.
Je fais partie de ces gens qui ont l'audace de considérer effectivement le MoDem et ses adhérents comme un parti et des adhérents qui n'ont ni le bagage, ni les idées, ni le projet de société de la gauche. Ca n'interdit en aucun de discuter avec vous comme nous le faisons, avec beaucoup de plaisir et de sympathie pour ma part. Mais intégrer certains d'entre vous, fussent-ils "à la gauche du MoDem" (ça veut dire quoi ça, à la gauche du MoDem?), c'est faire le mariage de la carpe et du lapin. C'est pour cela que je suis de ceux qui ont voté contre ton adhésion au groupe Left_Blogs. Et ce n'est pas un manque de respect pour ta différence.

10 mai, 2008 18:55  
Blogger comité-de-salut-public dit ...

Ouah lui, eh ! Mais c'est moi le plus sectaire, d'abord ! Non mais !
Et désolé, Luc, j'ai bien reçu ton invitation pour le groupe Facebook, mais ce devait être une erreur, je pense...
Ensuite, que les centristes s'allient aux franges les plus égarées de la social-démocratie, ça n'a rien de surprenant : c'était même on ne peut plus prévisible...
Et tant mieux.
Pour nous.

Bon, je vous laisse, j'ai Nicolas et Olivier en visioconférence.

10 mai, 2008 19:02  
Blogger Dagrouik dit ...

Maxime, le fait de discuter avec des gens différents fait partie de notre ADN: nous sommes des êtres humains. Là on crée des espaces où des carpes et des lapins discutent, sans vouloir se marier. C'est déjà ça non ?

Tout ca n'est pas lié à 100% à l'histoire du vote: Nous sommes plusieurs à avoir pensé à ce genre d'idée pour promouvoir le débat politique à notre niveau. Sans nous faire traiter de crétins par des journalistes et sans nous prendre la tête.

Par exemple, lors des cafés des blogs parisiens nous avons reçu des blogeurs du MoDEM, de la droite non sarkozyste, des libéraux buveurs de bière et nous n'avons pas reniés nos idées, mais débattu et constaté que certains avaient des points de vue voisins du notre sur certains sujets.

10 mai, 2008 19:05  
Anonymous Antonin dit ...

Très bonne initiative ;-) !!!

10 mai, 2008 19:06  
Anonymous Maxime dit ...

Discuter avec eux, rien ne l'empêche. Mais la notion de groupe a pour moi un sens, mais je ne me "regrouperai" pas, fût-ce pour discuter, avec un centriste, eût-il un cul aussi sexy que celui de notre Luc national.

10 mai, 2008 19:07  
Anonymous Maxime dit ...

Le deuxième "mais" est à remplacer par un "aussi" de meilleur aloi ;)

10 mai, 2008 19:07  
Anonymous le petit grognard dit ...

très bon billet car l'analyse est très bonne. Mais je n'adhèrerai pas à ton groupe, je suis à "l'aile droite du MoDem" (aile gauche de feu UDF si tu veux)

10 mai, 2008 19:19  
Anonymous Anonyme dit ...

Luc,

Je fais partie de ceux qui se sont battus bec et ongles (demande à Ronald) pour te faire entrer dans le groupe. Cela n'a pas suffi, faute de votants (je t'en dis trop, là).

Toujours est-il que:
1. Ne condamne pas le projet ambitieux qui verrait un arc-en-ciel se dessiner de la gauche anti-libéral au centre-gauche dont tu es un brillant militant.
2. Je me reconnais dans ta critique de Delanoé, qui redonne sa chance à un PCF moribond tout en menant une politique municipale très à droite.
3. Je t'implore de réserver un Café avec salle dès ce week-end pour le Café des blogs de la semaine prochaine: perso, je serais d'avis de le reporter à samedi ou dimanche (exceptionnellement) à cause d'un raout ségoléniste (en présence de Ségolène) à la Bellevilloise (vendredi soir): mon souhait est de t'y inviter pour voir. Viendras-tu ?

Amitiés Centre&Left,

Julien Tolédano

10 mai, 2008 19:22  
Anonymous Isa dit ...

Le constat sur Mitterrand est très juste, c'est une des raisons pour lesquelles j'ai quitté le parti en 88. Sur ton appel, il est intéressant mais n'y a-t-il pas un risque d'instrumentalisation ou de récupération, c'est le problème.

Je t'embrasse,
Isa

10 mai, 2008 20:09  
Anonymous Anonyme dit ...

Que diriez-vous de "left-of-center citizens", qui veut dire en Anglais "citoyens de centre-gauche" ?

10 mai, 2008 20:15  
Anonymous donatien dit ...

Luc avant de qualifier les gens de "sectaire" tu devrais réfléchir... faire un coup n'est pas suffisant !

Donne nous des news de ton groupe, j'ai hâte de savoir ce que ça va donner de se retrouver entre gens intelligents et ouverts ...

Bonne Chance

10 mai, 2008 20:34  
Anonymous Laurent dit ...

Bonsoir Luc.
Décidément, même en week-end, le débat continue.
Tant mieux.

Pour le sectarisme des partis : peut-être serait-il de bon ton d'aller plus en détails et de voir où les transmissions ne marchent pas / plus -je pense notamment à certaines fédérations PS où les idées "novatrices"et construites émergent, mais n'arrivent jamais à influencer pleinement le discours vertical.

Pour l'appellation : j'adore le mot citizen :p cependant qu'est-ce sinon un autre think-tank ? L'idée me parait très louable, mais sur quoi doit-elle déboucher : une récupération à moment donné par un parti? Une liste "sans étiquette" aux prochaines municipales ?

Enfin quid de l'Europe ? S'il y a peut-être un nouveau clivage à imposer au "sectarisme" des partis,c'est peut-être celui-ci : trouver une position forte sur la construction communautaire ; ce sont des ponts qui pourraient être faits entre aspirations divergentes.
Qu'en penses-tu ? (si tu n'en penses rien, tant pis, on peut toujours aller boire un verre au soleil à Hôtel de ville).

Bon week-end,

L.

10 mai, 2008 20:55  
Anonymous dedalus dit ...

à propos des alliances, donc du Modem d'un côté et des Verts et des communistes de l'autre (en mettant pour l'instant à part les troskos, quoi que... leur évolution récente est assez intéressante) :

- disons d'abord que la gauche ça à un sens historique et ça se reconnait à travers notamment ce qu'on appelle le peuple de gauche, vous savez celui qui se mobilise lorsque c'est essentiel, par exemple un certain 1er mai suivant un certain 21 avril, par exemple aussi l'an passé, à Charletty. ce peuple, porteur d'une histoire, est reconnaissable et jamais vous n'y avez retrouvé les chrétiens démocrates ;

- ainsi, si je ne partage pas les options politiques des communistes, et si je pense que les Verts se sont définitivement enlisés dans leurs contradictions internes et leur fonctionnement groupusculaire, je sais partager avec eux une aspiration à plus de justice sociale, plus de solidarités, plus de prise en compte des externalités économiques sur l'homme et sur son environnement, une certaine vision d'une société tournée vers l'émancipation de l'individu, ses libertés fondamentales à être ;

- le Modem ne vient pas de nulle part et ses racines ne sont pas dans la solidarité mais dans la charité, conception éminemment de droite du libéralisme compassionnel ;

- en effet, le Modem s'est peu à peu vidé de ses composantes droitières : au final, reste là Bayrou qui n'a d'autre ambition que la sienne et d'autres qui, enfants politiques souvent incultes, pour les uns pensent que le clivage droite gauche est dépassé - ce qui en plus d'être faux (ce clivage n'avait pas été aussi actuel depuis longtemps) est ontologiquement une idée de droite (car c'est en réalité sa seule identité) - et pour les autres se retrouvent au centre pour s'éloigner de ses gauchistes dont ils ont peur, comme on n'a peur de ce qu'on ne connait pas ;

- on pourra noter que cette "haine" du gauchiste, qui est en réalité une crainte et surtout une incompréhension, est l'essentiel de ce qui rapprochent le Modem de certains ségolénistes - qui ne parviennent pas à ne pas accoler le terme de sectarisme à celui de gauchiste...


je m'arrête là, sinon ça ferait un article que je n'ai pas envie d'écrire (avis aux amateurs ;-))


tout ça pour dire que cette danse du ventre de certains socialistes autour d'un Modem politiquement inexistant est une erreur politique majeure en ce qu'elle ne repose sur rien, aucune convergence politique de fond. il reste que pour beaucoup les égarés du Modem sont des gens estimables, qui ont pour beaucoup l'esprit (sinon le coeur) à gauche et que les socialistes ne doivent pas négliger. mais il ne s'agit pas de faire alliance, mais de leur parler et de les convaincre de venir à nous et nous enrichir d'eux-mêmes.

à notre échelle toute petite de blogueurs, cela signifie parler avec eux (comme avec tous), trois fois oui !... mais faire un groupe commun : certainement pas - non par rejet mais parce que ça n'aurait pas de sens : car enfin qui sont-ils ?


dedalus

10 mai, 2008 20:56  
Blogger Lancelot dit ...

Maxou >> j'entends bien souvent des gens de gauche critiquer des idées de gauche, ils n'en sont pas pour autant ignorer de leur propre camps.
Tu dis que tu es pour le dialogue (je n'en doutais pas, rassure-toi, j'espère donc que tu rejoindras notre groupe ...)


CSP >> si tu ne l'as pas fait, je te conseille la lecture d'une tribune sur Marianne2.fr. Ca rejoint un peu ce que j'écris sur Besancenot. Je pense que ça t'amusera :)


Antonin >> merci !


Maxou >> je réagis à ton deuxième commentaire : on peut discuter, mais se retrouver dans un "groupe" pour le faire, ça non ?


Ben >> tu es centriste avant d'être de l'aile droite du MoDem (je pense).


Julien >> 1. je n'y crois pas, et pour la bonne et simple raison qu'une grande partie de l'extrême gauche est sclérosée par ses œillères.
2. c'est étonnant que les "delanoistes" ne veulent pas le voir ...
3. envoie moi l'invit pour vendredi, ça m'intéresse de venir. Pour le CdB, dis moi la date exacte :)


Isa >> on sera toujours libre de "dissoudre" le groupe en cas de récup. Ou de le quitter :)


Anonyme >> "centre-gauche" me semble trop restreint.


Donatien >> je ne fais pas un coup, je propose quelque chose. J'espère que ça marchera, je ne suis pas devin. Si tu veux voir de l'intérieur ce que ça donne, tu es le bienvenue !

10 mai, 2008 20:57  
Anonymous Eric dit ...

Je souhaite participer à ce groupe qui s'annonce pas sectaire du tout. (Pas assez?)

10 mai, 2008 20:58  
Blogger Lancelot dit ...

Laurent >> sur le sectarisme : je crois plus aux individus qu'aux fédérations. Mais pour te rejoindre, bien évidemment qu'il serait intéressant d'aller fouiller toutes les bonnes idées là où elles sont. Après, les problèmes de transmissions internes au PS, je pense que c'est au PS de se concentrer là-dessus :)

sur l'appellation : je me demande pourquoi tu aimes ce mot "citizen" :). L'avenir ? Je n'en sais rien. Pour le moment, discuter entre nous, voir les sujets communs. Je pense qu'il existe encore des groupes non récupérés par des partis. Quant à une liste sans étiquette, je n'en vois pas l'intérêt. Le but est de rassembler des gens, mais de tous merger dans un même organe.

sur l'Europe : c'est également pour ça que le groupe est anglais (sans être mégalo). J'avais déjà écrit une note, appelant à un rassemblement des partis dans le cadre des élections européennes. Et je suis d'accord, l'Europe est l'un des sujets majeurs sur lesquels nous pouvons trouver plein de sujets de convergences (élargissement, diplomatie, armée, droits sociaux, institutions, etc.)

Quand tu veux pour le verre au soleil ?

10 mai, 2008 21:08  
Blogger Lancelot dit ...

dedalus >> malheureusement tu confonds les partis et les individus. Et c'est justement l'inverse qui est écrit dans cette note !


Eric >> on aurait pu être encore moins sectaire, mais ça deviendrait trop bisounours ;)

10 mai, 2008 21:09  
Anonymous Laurent dit ...

Merci pour tes réponses.
On se capte sur Twitter pour le verre.

Bonne soirée,

L.

10 mai, 2008 21:11  
Anonymous ArnaudH dit ...

Bravo & merci à Luc & Ronald pour cette initiative, je rejoins de suite les groupes sur les différentes plateformes.

C'est finalement l'occasion de mettre en conformité mon engagement au Partito Democratico en Italie (de la branche formée par l'ex-Margherita de Rutelli) avec celui du MoDem en France.

10 mai, 2008 21:13  
Anonymous Eric dit ...

C'est de la politique, donc pas de bisounours en vue.

Mais tâchons de sortir du bac à sable. Ces groupe c'est joli, mais il faut que ce soit utiles (et serein).

(Et tant qu'on y est, soyons clairs, courageux et créatifs).

10 mai, 2008 21:21  
Anonymous Thieffaine dit ...

Moi, je serais plutôt pour le RCC , le Right Center Citizen ... Eh oui ; le Centre va jusqu'à la droite.Et depuis les 35 heures , je ne voterai jamais à gauche ! A bas Martine Aubry et ses idées dingues !
Thieffaine ( TAdF)

10 mai, 2008 21:54  
Anonymous Diego dit ...

Tous les adhérents et sympathisants du Modem ont leur place dans les cercles de réflexions dits de gauche.

Ils devraient aussi être invité plus souvent à des actions communes de terrain avec le PS, voire dans des réunions de section.

Donc d'accord avec le texte de Luc Mandret.

Une précision tout de même : je suis aussi pour que l'on s'ouvre au dialogue avec la LCR quand elle sera sorti du sectarisme. Ils ont fait 4% à la présidentielle, c'est beaucoup et ça mérite qu'on ouvre un dialogue avec eux.

Mais priorité au Modem évidemment.

10 mai, 2008 22:34  
Anonymous Anonyme dit ...

Sauf que... les premiers succès électoraux du FN datent de 1982-83 et que les premières alliances électorales entre droite classique (RPR-UDF) avec lui ont eu lieu à ce moment sur un plan local, que les élections européennes de 84 à la proportionnelle (toujours en vigueur, sous une autre forme l'ont consacré) et que la proportionnelle aux législatives de 86 a surtout permis de donner une bouteille d'oxygène au PCF qui se serait effondré sans cela à son nombre actuel de députés et serait allé encore plus bas ensuite. Il est tentant de récrire l'histoire en mélangeant les dates et en attribuant une seule cause à un fait complexe, mais ce n'est pas Mitterrand qui est responsable de la montée du FN (pas plus Sarkozy de sa descente) : il n'y a pas de vases communicants des électorats ou de processus automatiques, juste des faits complexes. Le FN était déjà dans la place en 86 ! Depuis près de dix ans, il avait tissé sa toile dans les membres techniques de l'appareil du RPR ou du PR (demandez-vous d'où viennent Mégret ou Le Gallou ou Peyrat) et il a récupéré les technocrates efficaces de ces partis qui étaient déçus par la victoire de la gauche après 81, ce qui a renforcé son influence qui était déjà forte à la droite de la droite (la première étape du FN avant 81 était de coaliser les différentes extrêmes droites qui sont plus diverses qu'on ne l'imagine). Le déclin du FN était inscrit depuis le départ de Mégret (avec les cadres et sans les troupes), comme le déclin du PCF était inscrit par l'élimination de tous les cadres par Georges Marchais. Et pour l'instant, les cadres compétents du PS susceptibles d'adhérer à un parti guévariste ex-trotskyste ne se pressent pas au portillon. Les circonstances ne sont pas les mêmes. La LCR peut avoir un bon résultat aux européennes, mais sans élu vu le mode de scrutin régional qui doit la contraindre à des alliances (le PCF ne semble pas du tout chaud et les Verts encore moins). La seule solution pour lui, c'est Mélenchon qui est un organisateur merdique et qui ne représente que lui-même ! On est loin de la fuite des cadres RPR vers le FN en 82 !

10 mai, 2008 23:10  
Anonymous Anonyme dit ...

Bon. Je signe le propos précédent et j'aimerais que l'on arrête avec cette légende de Mitterrand qui aurait inventé le FN !

10 mai, 2008 23:16  
Anonymous Anonyme dit ...

Ras-le-bol des protocoles imbéciles de Blogspot qui empêchent de signer correctement et qui font de vous un anonyme si vous entrez votre identité !
http://champignac.hautetfort.com/

10 mai, 2008 23:18  
Blogger VinZ dit ...

L'idée m'intéresse mais :
- le choix d'un titre anglais pour faire moderne me gave (oui, je suis un progressiste antimoderne ;D)
- comment dire, quand je vois les gens qui te suivent, Dagrouik, Tolédano, Diego, ils sont super sectaires, je trouve…

11 mai, 2008 01:10  
Anonymous Anonyme dit ...

Diego, super sectaire ?

VinZ, faut arrêter ! Soit tu te reconnais dans la plate-forme par sa déclaration de principes et tu adhères, soit tu te sens trop attachée à la gauche qui veut rester entre elle, et dans ce cas tu n'adhères pas !
Moi, j'étais disposé à te faire entrer dans left_blogs. Il se trouve que l'idée n'a pas été retenue...
JT

11 mai, 2008 07:47  
Anonymous Colin dit ...

Pour rebondir sur le commentaire précédent d'anonyme... S'il y a certainement une part d'opportunisme électoral dans le choix de la proportionnel par Mitterrand, il faut quand même rappeler que c'est une revendication qu'on retrouve dans son programme de 81 et les précédents... des programmes antécédents à la première montée du FN...

Et comme Vinz'... pourquoi en anglais ? Ok c'est plus "in" mais bon... "citoyens de gauche et du centre" c'est pas plus mal...

11 mai, 2008 12:29  
Blogger VinZ dit ...

@Julien :
Diego écrit très bien, mais c'est pour dire qu'il faut que le PS se débarrasse des nonistes, des fabiusiens, etc. Et qu'on peut pas être de gauche et être patriote.

Moi j'ai aucun problème avec le centre. C'est juste que ça me fait marrer de voir des mecs comme Dagrouik et toi qui ne supportez pas la moindre critique de Royal dire qu'il ne faut pas être sectaire.

Sinon, j'ai JAMAIS demandé à faire partie de "Left_blogs", je me fous totalement de Cozop, et encore plus de ce "journal" mené par des royalistes sectaires. Alors garde tes fourberies.

11 mai, 2008 14:46  
Anonymous romain blachier dit ...

Luc, j'en suis!je me suis inscrit au groupe facebook, si il y a autre chose je participe

a plus

11 mai, 2008 14:53  
OpenID cpolitic dit ...

C'est beau une opposition émiettée avec ses querelles de clocher.
Sectaire pas sectaire, gauche, pas à gauche, milieu centré ou décentré à droite. Rien que pour ça, certains ou certaines se taperaient virtuellement dessus, pour avoir le dernier mot.
Pendant ce temps-là, le petit Nicolas et ses sbires putrides racontent conneries sur conneries, font conneries sur conneries.
Les lois passent, les manifestations aussi. Mais rien ne bouge.
On attend notre mai 2008 mais ça sera peut être juin 2008. Pour juillet c'est foutu, les vacanciers seront sur les plages déjà, à défaut de les avoir vues sous les pavés.
Oppositions du pays, faites fi de vos divergences, vos idées sont les mêmes, votre objectif commun. Vous n'avez juste pas le même langage.
Un esperanto à inventer?

11 mai, 2008 18:05  
Anonymous Timothée dit ...

Moi j'adhère à ce groupe car je trouve que le PS a fait trop preuve de sectarisme justement, depuis beaucoup trop d'années à mon goûts. Le fait d'être dans ce genre de groupe avec des profils différents permet de faire confronter ses idées, sa conception de la politique, sa vision sur certains sujets. Par conséquent, tes arguments sont davantages décomposés par tes vis-à-vis, tu y gagnes donc sur le long term dans leur structure et composition, et tu progresses. Il me semble que quelque part, la politique, c'est aussi la différence, c'est aussi confronter ses arguments, et convaincre.

11 mai, 2008 18:17  
Anonymous Timothée dit ...

Moi j'adhère à ce groupe car je trouve que le PS a fait trop preuve de sectarisme justement, depuis beaucoup trop d'années à mon goûts. Le fait d'être dans ce genre de groupe avec des profils différents permet de faire confronter ses idées, sa conception de la politique, sa vision sur certains sujets. Par conséquent, tes arguments sont davantages décomposés par tes vis-à-vis, tu y gagnes donc sur le long term dans leur structure et composition, et tu progresses. Il me semble que quelque part, la politique, c'est aussi la différence, c'est aussi confronter ses arguments, et convaincre.

11 mai, 2008 18:17  
Anonymous Titem dit ...

Le sectarisme, n'est-ce pas déjà lorsque l'on commence à dire "nous ne t'avons pas accepté dans notre groupe" ?

La question n'est pas de savoir si "la gauche" et "le centre" peuvent s'allier, quelle est leur proximité idéologique... c'est que les citoyens puissent mener des discussions et aboutir à des points d'accords et des propositions.

Luc, je trouve ton initiative intéressante, j'essaierai sûrement de te contacter pour en savoir plus.

11 mai, 2008 20:27  
Anonymous Anonyme dit ...

@VinZ,

Fourberies: le mot est fort !
Il n'empêche que ce sont les "royalistes" dont tu parles (j'adore Versailles pour me promener mais le mot me fait rire) sont à l'origine de cette initiative de mise en commun de nos forces avec des blogueurs du centre. Et si demain la conjoncture s'améliore, on s'ouvrira sur d'autres courants de pensée, y compris les "nonistes" (en te rappelant que j'ai failli en être en 2005)...

Tu pointes un sectarisme sans savoir même ce que sont nos débats au sein de left_blogs. Je suis heureux que Michael en soit, par exemple (et pourtant, on ne s'est pas raté dans le passé). Idem pour toi: en tant que fabiusien, noniste, blogueur de gauche PS, je ne vois pas pourquoi on t'excluerait d'espaces de discussion par nature "grand angle": mais si tu veux rester en-dehors de tout, libre à toi !
JT

11 mai, 2008 21:24  
Anonymous Anonyme dit ...

@VinZ,

Fourberies: le mot est fort !
Il n'empêche que ce sont les "royalistes" dont tu parles (j'adore Versailles pour me promener mais le mot me fait rire) sont à l'origine de cette initiative de mise en commun de nos forces avec des blogueurs du centre. Et si demain la conjoncture s'améliore, on s'ouvrira sur d'autres courants de pensée, y compris les "nonistes" (en te rappelant que j'ai failli en être en 2005)...

Tu pointes un sectarisme sans savoir même ce que sont nos débats au sein de left_blogs. Je suis heureux que Michael en soit, par exemple (et pourtant, on ne s'est pas raté dans le passé). Idem pour toi: en tant que fabiusien, noniste, blogueur de gauche PS, je ne vois pas pourquoi on t'excluerait d'espaces de discussion par nature "grand angle": mais si tu veux rester en-dehors de tout, libre à toi !
JT

11 mai, 2008 21:24  
Blogger mathias dit ...

Très bonne initiative qui permet d'ouvrir le débat.

Je ne me replongerait par dans l'expérience parisienne et la décision de Delanoê de reconstruire le PS des années 70 mais espère que l'expérience lyonnaise nous inspirera.

12 mai, 2008 00:51  
Blogger VinZ dit ...

@JT :
jusqu'à preuve du contraire, vous avez viré de Left_blogs Abadinte (le seul des rares bons blogs de gauche qui en était membre) pour crime de lèse-Royal…

12 mai, 2008 01:36  
Anonymous Anonyme dit ...

Non, on n'a pas viré Abadinte ! Je ne sais pas d'où tu tires cette information. A ma connaissance, il publie encore: j'ai reçu des emails de sa part jusque tard dans la nuit...Le groupe est toujours actif, bien que les départs d'hier soir aient affecté l'ambiance, qui n'est plus au beau fixe (je te le concède)

JT

12 mai, 2008 09:27  
Anonymous Thieffaine dit ...

Qu'est ce que je fais dans cette foire ... ???
Je suis du centre et n'ai besoin d'aucune consigne !
Et je ne voterai pas à gauche ! Point!

12 mai, 2008 10:34  
Blogger Aurélien dit ...

Je ne suis pas contre ce genre d'initiative mais je pense qu'au PS comme au Modem il faudrait d'abord se concentrer sur l'identité et les programmes respectifs.

Comment se comparer à l'autre quand on ne se connait pas soi-même?

Bref, ne pas mettre la charrue avant les bœufs, laisser le temps au temps etc... Pensons consolidation avant de penser ouverture.

12 mai, 2008 19:12  
Anonymous koz dit ...

Purée, c'est génial : même sur les blogs, on a des querelles d'appareil et des engueulades d'alliance. ah, comme les blogs renouvellent la politique, c'est fou !

Sinon, y'avait pas de noms de groupes en français dispos, ou c'est un atlantisme latent qui a choisi pour vous ?

12 mai, 2008 19:44  
Anonymous Maxime dit ...

Qu'est-ce qu'il a le papiste, il veut qu'on lui parle de l'UMP ou du Vatican?

12 mai, 2008 19:56  
Anonymous Benjamin SAUZAY dit ...

Arg Luc, au secours, j'ai un cas de conscience...

Comme tu le sais, à gauche et bien à gauche tout en étant au MoDem (comme toi), je suis évidemment très tenté par ce "LCC"

Néanmoins, pour moi l'idée du MoDem c'est d'être le creuset de différentes sensibilités. "Je suis de gauche, au MoDem, et alors ?" Tout étant dans ce "et alors"

C'est ainsi que j'ai beaucoup de mal à considérer le MoDem comme un parti centriste parce que cela donne encore une fois une position sur l'échiquier. Je souhaite encore qu'il soit l'échiquier (absurde utopie je sais)

Tout ça pour dire, bien qu'étant de gauche et en l'assumant (et alors...), je ne sais pas si c'est le moment de se recloisonner.

Franchement je m'interroge, je ne sais pas. Quand tu veux pour en discuter.

12 mai, 2008 21:12  
Anonymous koz dit ...

Ah tiens, Maxime... C'est bien toi qui t'es senti le premier concerné par l'accusation de sectarisme lancée par Luc ? Au moins, tu as du flair.

Continuez, je ne veux pas vous déranger. C'est assez mignon, cette reconstitution du monde des grands sur les blogs.

12 mai, 2008 22:33  
Anonymous Anonyme dit ...

@Koz,

C'est pas que je deviens de droite mais vous avez quand même le droit de laisser un commentaire, non ?

JT

12 mai, 2008 22:41  
Anonymous Tom Roud dit ...

Cela veut dire quoi, être de gauche aujourd'hui ? C'est une vraie question que je me pose, surtout par rapport au Modem, dans la mesure où ce qui fait clairement la différence entre la droite et la gauche, ce sont les questions économiques pour moi. Et je situe très mal le modem là-dessus.

Par ailleurs, j'ai un peu de mal avec les courants politiques qui présentent encore et toujours le même candidat, j'ai un peu tendance à penser qu'ils sont au service du dit candidat. La modernisation de la politique, c'est aussi apprendre à passer la main et arrêter de se présenter comme l'homme providentiel.
C'est aussi pour cela que je pense que la personne de Bayrou est un problème : Bayrou (et in fine le Modem) ont prouvé à la dernière présidentielle qu'ils préféraient la défaite à une alliance avec la gauche, c'est un péché originel qui me paraît insurmontable dans l'optique d'une alliance avec la gauche.

12 mai, 2008 22:52  
Blogger EtienneB dit ...

Ce nom Left & Centre j'ai vraiment du mal :|

Pourquoi utiliser de l'anglais ? Pourquoi Gauche et Centre (toute la gauche ? tout le centre ?).

Pourtant je ne suis pas contre le principe, mais il me semble que Socialiste & Démocrate aurait été un nom bien plus explicite.

13 mai, 2008 06:29  
Anonymous Fotini dit ...

A lire certains commentaires, j'ai de moins en moins envie de me revendiquer "de gauche".
Marre du prêt à penser, l'expression "de gauche" servant de caution morale absolue que ce soit à des bobos ou à des gauchos... mais qu'avons -nous à proposer concrètement, qu'est ce qui justifie notre identité, seulement des valeurs ?!! Ca ne suffit pas !

13 mai, 2008 11:33  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home