]]>

23 juin 2008

Le "jeune juif" et les politiques

Partager
Je ne compte pas commenter longuement l'agression d'un jeune de confession juive ce week-end rue Petit dans le 19ème arrondissement de Paris. Je pense que l'actualité est trop brûlante et le sujet trop glissant pour me risquer maintenant à mes remarques personnelles.

Deux notes à lire cependant sur les blogs : la première d'Authueil, habitant du quartier qui nous fait part de son vécu : "La suite de l'article fait mention de bagarres régulières entre bandes rivales dans le parc des buttes chaumont. Personnellement, je n'en ai pas vu, ni même entendu parler, et pourtant, j'y vais souvent, dans ce parc, pour promener bébé. Je n'ai jamais assisté à la moindre scène d'agressivité antisémite. Samedi soir, tout était calme et paisible, sans la moindre inquiétude dans les bacs à sable des buttes chaumont. Comme quoi, entre la perception et la réalité, il y a une marge. Ce n'est pas pour autant que la réalité se limite à la perception qu'on en a !".

La seconde à lire sur Carnets de nuit, et je rejoins totalement sa conclusion : "Il ne s'agit pas ici de nier l'existence de tensions inter-religieuses ou inter-raciales, mais de n'être pas complice ou porteur de leur aggravation en adoptant, sans réflexion, un langage qui est tout sauf neutre, en confondant la cause réelle ou fantasmée d'une agression avec la “nature“ soit-disant profonde de l'agressé : le jeune homme en question est d'abord un sujet, un homme, avant d'être un objet de lutte religieuse. Tant qu'on ne remettra pas les choses dans cet ordre, la République une et indivisible est mal barrée".

Me concernant, je m'interroge sur la rapidité des réactions des politiques de tout bord. Au premier plan desquelles celle du Président de la République ; Nicolas Sarkozy "tient à exprimer sa profonde indignation après l’agression qui s’est déroulée hier soir dans le XIXème arrondissement de Paris.Il assure la victime et sa famille de son soutien et renouvelle sa totale détermination à combattre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme". Le Premier Ministre François Fillon : "Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter sans relâche contre toutes les formes de rejet, de discrimination et de haine". La Ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie, quant à elle affirme "sa détermination à lutter sans relâche contre toutes les manifestations de racisme, d’antisémitisme et de xénophobie, qui bafouent les valeurs de la République". Le maire de Paris Bertrand Delanoë quant à lui condamne "avec la plus totale fermeté ces faits insupportables". Le parti d'Olivier Besancenot également : "La LCR dénonce fermement l'agression dont a été victime Rudy, le jeune juif, dans le XIXe arrondissement" ajoutant "quelles que soient les origines de cette agression, cette attaque a un relent d'antisémitisme aussi révoltant que les relents racistes qui accompagnent les agressions contre les immigrés".

Seule voix discordante, celle de Jean-Pierre Chevènement, président du MRC : il accuse Nicolas Sarkozy d'avoir "flatté successivement toutes les sensibilités [religieuses ou communautaires] sans exception, sans mesurer que cette manière était la façon la plus sûre de dissoudre l'identité républicaine de la France" et dénonce "une certaine complaisance au plus haut niveau de l'Etat".

Je m'interroge donc sur l'intérêt de rebondir aussi rapidement à cette agression. J'aurais tellement aimé que nos élus de la République en appelle au calme, à l'apaisement. Qu'ils attendent que l'enquête avance, que la police et la justice fassent leur travail. D'autant que l'enquête révèle de nouveaux faits en l'occurrence la mise en garde-à-vue il y a quelques mois de la victime pour des incidents et le port de poings américains.

Quant on voit que déjà sur Facebook se créent des groupes, appelant à la vengeance, j'aurais aimé un peu de sagesse venant de nos femmes et hommes politiques.

Libellés : ,

17 Commentaires:

Anonymous isa dit ...

un peu de raison dans cette france du n importe quoi, merci !

23 juin, 2008 16:35  
Blogger Vanbrouche dit ...

manque de temps pour revenir sur ton article. d'accord dans l'essentiel.
Il y a par contre quelque chose qui fait peur c'est le nombre de groupe facebook qui ont vu le jour. Dérive, dérive... j'espère que nous aurons l'occasion de reparler de toute l'actu mercredi.

23 juin, 2008 16:59  
Anonymous Titem dit ...

J'ai failli rédiger une note sur ce sujet, et puis j'ai pensé effectivement qu'il ne valait mieux pas mettre de l'huile sur le feu, surtout si les circonstances de ce drame reste encore mystérieuses.

Ironie de l'histoire, cela intervient la même semaine que la sortie d'un projet de circulaire enterrant l'idée de Nicolas Sarkozy de parrainer un enfant juif déporté.

Quoiqu'il en soit, il y a encore beaucoup à faire pour le dialogue des "communautés" en France.

23 juin, 2008 18:05  
Anonymous Anonyme dit ...

Quand des groupes de jeunes français de confession juive agresse d'autres jeunes gens d'origine maghrébine ou africaine, il s'agit de viloences intercommunautaire, quand c'est l'inverse, il s'agit d'actes antisémites.

Que pensent nos chers médias de l'existence dans notre beau pays de groupes tel que la LDJ ou le BETAR ?

Existe t-il des équivalents pour les autres communautées en France ?

23 juin, 2008 20:10  
Blogger Aurélien dit ...

Le fait que la victime soit juive, musulmane, chrétienne ou zarathoustrienne ne doit rien y changer. L'acte est ignoble, point barre. Il ne sera pas plus grave s'il est antisémite que s'il ne l'est pas.

Quelqu'un s'est fait lâchement tabasser à coups de barre de fer et
toutes les raisons de cette agression ne peuvent être que plus connes et inacceptables les unes que les autres.

23 juin, 2008 20:12  
Anonymous Anonyme dit ...

On ne récolte que ce que l'on sème, c'est mon avis de jardinier

Le jeune adolescent juif, qui a été violemment agressé samedi soir dans le quartier des Buttes-Chaumont, à Paris (19e), avait déjà été interpellé "après des incidents à caractère intercommunautaire" en 2007. Son passage à tabac par une trentaine de jeunes armés de barres de fer serait donc moins une agression antisémite qu'un acte de représailles.........En décembre dernier, à l'époque de la Hanouka, grand rendez-vous juif célébré en fin d'année, le même jeune homme et trois de ses camarades avaient été interpellés, a révélé la police. Ils avaient été placés en garde à vue par les services de police après des incidents entre bandes rivales. Des incidents " à caractère intercommunautaire", selon la police.

Le jeune juif agressé et ses amis se seraient vivement opposés à un autre groupe de jeunes d'origine maghrébine, en marge d'une manifestation qui avait eu lieu à Bercy pour célébrer la Hanouka, la "fête des lumières" juive, grand rendez-vous de fin d'année. En les fouillant, les forces de l'ordre avaient trouvé dans leurs poches des poings américains et d'autres "projectiles de défense". A l'époque des faits, les trois jeunes n'avaient pas été écroués. Une procédure judiciaire avait été ouverte pour ces faits, et elle est "toujours en cours", a indiqué la police.............

http://www.lejdd.fr/cmc/societe/200826/acte-antisemite-ou-represailles_127891.html

23 juin, 2008 20:23  
Anonymous Garcon dit ...

Effectivement la nature antisemite d'une telle agression aurait du etre emise avec reserve. Par ailleurs Arret sur Image vient d'annoncer que le jeune homme est connu des services de police
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=952.
Ce qui est une info qui aurait du etre recoupee avant tout reportage. Mais bon les journalistes ont bien du mal a contenir l'information avant d'avoir veritablement enquetes... :(

Par ailleurs pour temoigner sur le quartier. J'ai vecu 3 ans dans le 19 eme, croisement rue petit et Eugene Jumin ( ce qui est pas exactement a cote des buttes) Et le petit parc en question est tout proche de mon ancien domicile. Certes il y avait un peu d'effet de bande qui se regardait, mais toutefois la cohabitation se passait tres bien il y a de ca 5 ans. C'est ce qui me plaise dans ce quartier la mixite, ca jouait au foot sans distinction communautaire pres du square. Qu'est ce qu'il y aurait bien pu se passer pour que des tensions puissent apparaitre ? ou plutot qui aurait bien pu exacerber les tensions entre communautes ?

Depuis 5 ans que j'ai quitte le pays, cela me fait peur de voir la maniere dont celui ci evolue au travers des medias.

23 juin, 2008 20:27  
Anonymous Mistral dit ...

Je ne suis pas d'accord.

Parce qu'il y a 64 ans dans cette même ville de Paris, nos compatriotes portaient l'étoile jaune et des dizaines de milliers d'entre eux ont été déporté par des policiers français.

Des milliers en sont morts et ont rejoins les millions de juifs morts parce qu'ils étaient juifs.

Je ne suis pas juif.

Je suis profondément choqué quand l'Etat d'Israel massacre les palestiniens dans les territoires occupé ou installent des colonies.

Mais je n'accepte pas que dans mon pays, la France, on se fasse bastonner parce que l'on est juif.

Et au delà, il faut constituer une "digue" contre tous les racismes.

Non, je ne suis décidemment pas d'accord.

Et s'il faut un jour porter une kipa, et bien le chrétien que je suis le fera.

23 juin, 2008 20:34  
Anonymous Anonyme dit ...

Quatre heures avant l'agression de l'adolescent de 17 ans qui se rendait dans une synagogue de la rue Petit (19ème), les enquêteurs de la Deuxième division de police judiciaire (DPJ) ont appris qu'une autre bagarre entre jeunes avait eu lieu vers 16h30, explique-t-on de source policière. Les policiers, ajoute-t-on de même source, travaillent également sur la piste d'une autre altercation, après l'agression de ce jeune homme domicilié à Pantin (Seine-Saint-Denis).

23 juin, 2008 21:35  
Anonymous abadinte dit ...

Il n'y a qu'une seule chose que l'on peut dire. Rudy, l'adolescent agressé, était en infraction avec la loi du fait du respect de sa religion et ça c'est inacceptable.
En effet, il n'avait pas de carte d'identité.

23 juin, 2008 21:58  
Anonymous Laurent dit ...

Idem, j'ai vécu dans le 19ème (coté avenue de Flandre) et je n'ai jamais assisté à un acte anti-sémite. J'y retourne régulièrement et je ne vois aucune tension. Sans doute, tel Matrix, mon agnosticisme aveugle me cache la réalité de mon environnement.

J'ai bien l'impression (mais ce n'est qu'une impression) que cet acte est instrumentalisé.

J'ai une dent particulière contre l'équipe PS qui monte le sujet en épingle avant même d'avoir les conclusions de la police.

24 juin, 2008 08:22  
OpenID naturellement dit ...

Mistral,
A ce stade des infos, il semble que le "jeune juif" ait été agressé non parce que juif, mais parce que appartenant à une "bande ethnique" comme il est écrit dans Le Monde de lundi soir.
On n'est pas dans la reproduction de la shoah, mais dans celle de West Side Story.
J'ai été choqué pour ma part d'entendre les propos unanimes (y compris des Verts !) dès dimanche, et en tout 1er lieu des instances des Juifs de France, comme je serais choqué si les instances des Musulmans de France venaient à faire un communiqué si un "jeune musulman" se faisait agresser dans le cadre de bagarres entre bandes rivales.
Le phénomène des bandes ethniques n'est pas nouveau (c'était le cas dans les années 60 avec les Italiens en France) mais il est dangereux parce que ignoré en tant que tel par l'ensemble des autorités.
Je ne partage pas l'analyse de Chevènement, mais à force d'avoir joué aux Bisounours dans ces affaires d'identité, d'ethnie, de religion, on en arrive à avoir des femmes voilées dans nos quartiers, et pas toutes par choix, et des bandes monocolorées.
Beau bilan de l'ensemble de la classe politique !

24 juin, 2008 10:17  
Blogger matorif dit ...

Merci ! Enfin quelqu'un qui réfléchit un peu avant de crier au loup. Je trouve dommage que journalistes comme politiques emploient de tels raccourcis... Leurs rôles ne devraient-ils pas au contraire être ceux de sages temporisant la situation ?

24 juin, 2008 14:58  
Blogger Didier Goux dit ...

Vous êtes décidément merveilleux ! (Je parle aussi bien de l'auteur de ce billet foireux que des petits commentateurs qui y font suite.) Des luttes entre « bandes ethniques », vraiment ? Il y a des « bandes ethniques juives, dans Paris » ? Qui agressent sauvagement les gentils Arabes et les pacifiques noirs ?

Enfin, vous avez raison : surtout ne crions pas au loup avant de savoir ! Réfléchissons un mois ou deux ! Après tout, ce jeune juif, il n'était peut-être pas blanc-bleu, hein ? Il les a peut-être provoqués, les gentils jeunes à barres de fer, allez savoir...

Vous me faites vomir.

24 juin, 2008 20:51  
Anonymous Anonyme dit ...

Le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, a annoncé avoir retenu la qualification aggravante d'antisémitisme, même si le scénario d'une agression isolée du jeune adolescent juif Rudy, 17 ans, a été totalement écarté par l'enquête.

"Je pense qu'il n'y a pas de volonté d'agresser une personne d'origine juive (...) C'est une sorte d'antisémitisme par conséquence de phénomène de bandes", a-t-il dit à la presse.

"La circonstance antisémite est indiscutable compte tenu du repérage physique fait par la bande adverse et par les insultes, 'sale juif' etc. qui peuvent avoir fusé", a-t-il ajouté.

Selon lui, l'enquête a montré que Rudy avait été frappé très violemment par plusieurs protagonistes à l'issue d'une bagarre samedi soir dans un square rue Petit, entre ce que le magistrat a appelé des "bandes communautaires" de jeunes Noirs et de jeunes Juifs, bagarre à laquelle Rudy participait.

Ce scénario n'est pas celui d'une agression gratuite défendu par les associations confessionnelles juives et par des personnalités politiques, dont le président Nicolas Sarkozy.

24 juin, 2008 23:21  
Blogger Lancelot dit ...

Didier >> (re?)lis ma note avant d'hurler, merci !

25 juin, 2008 14:17  
Anonymous Laurent dit ...

Luc > Je ne comprends même pas son commentaire... :-/

26 juin, 2008 09:02  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home