]]>

25 juin 2008

Nicolas Sarkozy et les terroristes

Partager
Dans une dépêche de l'AFP, je lis cette phrase : "M. Sarkozy s'en est aussi pris aux islamistes du Hamas, au pouvoir à Gaza, affirmant que la France ne discutait pas avec les terroristes". Le Président de la République déclare à ce sujet : "la France discute avec les hommes et les femmes courageux qui font de la politique et non pas du terrorisme. La France discute avec les hommes de paix et non pas les poseurs de bombes".

Tiens. Etonnant. Une allocution de Nicolas Sarkozy me revient à l'esprit. Celle adressée à Manuel Marulanda, le chef des FARC aujourd'hui décédé. Dans cette allocution, le Président le déclare lui-même : "je ne partage pas vos idées et je condamne vos méthodes, notamment les enlèvements qui plongent tant de familles dans le malheur".

Il y a quelques choses que je ne comprends pas. Les FARC, qui prennent des otages, qui se financent par le trafic de drogue, qui tuent des civils et posent des bombent, les FARC donc ne seraient pas des terroristes ? Ou alors on peut discuter avec certains terroristes mais pas avec d'autres ?

Libellés : , ,

30 Commentaires:

Blogger Ant. dit ...

Nicolas Sarkozy est le digne élève de son maître Charles Pasqua, qui disait en substance "Il n'y a pas eu de négociations avec les terroristes. D'ailleurs, elles n'ont pas abouti".


Merci pour ce petit rappel, Luc.

25 juin, 2008 14:10  
Anonymous MIP dit ...

je partage tes interrogations mais fais attention à ton orthographe mon chou !

25 juin, 2008 15:23  
OpenID owenblacker dit ...

Mais il faut qu'on discute avec des terroristes politicales — c'est le seul moyen que leurs esprits politicaux seront réalisés que le terrorisme peut être vanquis.

À l'Irlande du Nord, c'est seulement que les gouvernements britannique — même ceux de Mme Thatcher — avaient discuter avec l'ARI que nous avons de paix là aujourd'hui…

Seulement mon avis. Je vous prie de m'excuser au français mal-épélé ou non-grammaticale… :o)

25 juin, 2008 15:30  
Blogger Aurélien dit ...

Puisque Nicolas Sarkozy est d'une cohérence indéniable, le chef du Hamas peut donc s'attendre à participer aux festivités du 14 juillet 2011.

25 juin, 2008 15:30  
Anonymous Mistral dit ...

Qu'appelle tu discuter ?

Faire une allocution publique c'est : discuter ?

Négocier avec le quai D'Orsay c'est discuter ??

La diplomatie est une affaire délicate, es tu sur de tout comprendre ? :)

Rassure toi moi non plus, chacun son domaine ...

25 juin, 2008 16:06  
Blogger Rimbus dit ...

Moi je trouve que tu as pondu un bon post, encore une fois.
Sarkozy est l'homme des contradictions. Tout à l'heure il a fustigé la tyrannie de la publicité à la télé alors qu'il lance dans le même temps ses odieux clips de propagande. Nicolas Sarkozy se discrédite sans cesse avec son verbiage opportuniste.

25 juin, 2008 18:21  
Anonymous Julien dit ...

pas besoin d'aller chercher du côté des farc. Avec Khadafi, NS a fait plus que discuter : il a reçu pendant près d'une semaine en grande pompe avec nos impôts un sale type qui a du sang sur les mains

25 juin, 2008 19:28  
Blogger jeandelaxr dit ...

Il y a toujours eu "discution" avec les terroristes (quels qu'ils soient), après, il y a le discours et la "posture"… :-(

25 juin, 2008 23:48  
Anonymous Thieffaine dit ...

Alors là , je trouve que l'argument est pauvre , mais vraiment très pauvre ! c'est parler pour dire des sottises , tu nous avais habitués à beaucoup mieux !

TAdF

26 juin, 2008 00:58  
Anonymous Mistral dit ...

Pourquoi chercher vous toujours la "petite bete" pour critiquer nicoals Sarkozy ?

Pourquoi tant de haine ?

La critique l'opposition est nécessaire dans une démocratie, mais la surcritique devient du populisme (exemple ce C. de Montebourg qui dit à la télé que le président est un escroc...)

De ce voyage en terre sainte avec un discour au parlemnt israelien que tous les observateurs qualifient de brillant, tu ne retiens que cette apparente contradiction ...

Pourquoi ne pas reconnaitre ce qui est bien ?

26 juin, 2008 11:17  
Blogger Etienne B. dit ...

@Mistral :
Oui, et Montebourg avait totalement raison !
Quelqu'un qui vend sur de fausses promesses c'est un escroc.
Quelqu'un qui fait des cadeaux à ses amis sur le dos de la République, c'est un escroc.

Oui, Sarkozy est un escroc. Maintenant, faut que la majorité en soit convaincue.

(Et puis un homme qui dit qu'il a changé quelques mois avant une élection peut-il être autre chose qu'un escroc ? Escroc habile, mais escroc quand même.

26 juin, 2008 14:02  
Anonymous Mistral dit ...

@etienne b, c'est bien ce que je dis : du populisme de caniveau.

voila à quoi est réduit la gauche face à une bonne politique et l'absence de contre proposition.

attention quand même, le populisme a engendré le poujadisme, le facisme, le national socialiste.

26 juin, 2008 16:01  
Blogger Ant. dit ...

Luc,

Fais quelque chose, les commentaires de Mistral sont ignobles. C'est totalement inadmissible de lire des choses pareilles.

26 juin, 2008 16:02  
Anonymous Mistral dit ...

Et pour en remettre une couche, une fausse promesse c'est de dire aux gens qu'ils gagneront plus en travaillant moins avec les 35heures.

Distribuer des cadeaux à ses amis c'est la politique de clientélisme électorale de la gauche avec son electorat d'enseignant et de fonctionnaire et les cadeaux qu'ils n'ont cessé de recevoir payé par les français.

Un peu d'humilité serait la bienvenue.

26 juin, 2008 16:04  
Anonymous Mistral dit ...

et ant ce qui à mes yeux est inadmissible c'est qu'un député de la république dise que le président est un escroc parcequ'il applique le programme pour lequel les français l'on élu.

26 juin, 2008 16:07  
Blogger Etienne B. dit ...

Non, il n'applique pas le programme !

Avait-il dit qu'il réduirait les finances du service public ? Avait-il dit qu'il créerait des taxes de toute part ?

Et on est pas forcément d'accord avec tous le programme de celui pour qui l'on vote !

On donne sa confiance au meilleur. Et on peut se tromper...

Beaucoup de gens se fond avoir par des escrocs ;)
-----

Sur le fait que les profs sont des amis de la Gauche, bah oui...

C'est bien connu, quand t'es de gauche t'as que des amis profs etc. etc.

Puis Hollande connait tous les professeurs de France. Montebourg aussi. Ils se font des bouffes immenses deux fois par an...

Tu m'auras bien fait rire quand même, ça aurait au moins eut cet intérêt.

--------

Tu remarqueras que le fascisme, le nationalisme et le poujadisme on beaucoup plus de trait commun avec le programme de Sarkozy qu'avec celui du PS ;)

Par exemple le nationalisme et la xénophobie (pas racisme hein, xénophobie seulement). Mais aussi le conservatisme sociétal (dans le programme seulement...).

-----

Non mais vous inquietez pas, il va changer... encore.

26 juin, 2008 16:31  
Blogger Etienne B. dit ...

Tu oublies de dire qu'on n'a jamais dit que les gens gagnerait plus en travaillant moins.

D'ailleurs, 35h ce n'est pas travailler moins, c'est travailler autant.

Et tu sais que les opposants aux 48 heures hebdomadaires avaient déjà le même argument...

Et si tu regardes les moyennes de temps de travail réel dans les pays européens, la France est une des premières. Sans compter qu'on a en plus une des meilleurs productivités au monde grâce aux 35h justement ;)

Renseigne toi sur la loi de Parkinson...

La France travaille déjà beaucoup, le problème c'est surtout le déficit commercial ;) et la politique industrielle du coup.

26 juin, 2008 16:43  
Anonymous Mistral dit ...

etienne : "D'ailleurs, 35h ce n'est pas travailler moins, c'est travailler autant."

La merci, j'en rigole encore ...
tu fais des études en nouvelles mathématiques ou 39 - 4 = 35 = 39 !!!

Aller sort de ton cocon universitaire, pense par toi même en dehors de ce que les enseignants politisé t'on inculqué, voyage !

26 juin, 2008 20:40  
Blogger Etienne B. dit ...

Tu es au courant que ça fait un moment que les 35h sont passée...

Sinon, 39h c'est travailler moins (bah oui avant on était à 40h). Et encore 40h c'est travailler moins, avant c'était 48h...

Tu remarqueras que chronologiquement on a eu la limite à 48h (Clemenceau), la limite à 40 (le Front Pop') puis à 39h (Mitterand), et enfin les 35h...

Oui, devant l'augmentation de la productivité, ils y a eu une réduction du temps de travail. Tu remarqueras que dans le même temps, notre PIB a eu une très forte croissance. Comme quoi ;)

27 juin, 2008 03:48  
Blogger Etienne B. dit ...

La plupart de mes profs du lycée étaient de droite ;)

Quant à mes profs à l'Université, je suis en biologie, alors tu sais, les cours ne sont pas vraiment politisé ^_^'

Ce que ça peut dire comme bétises un mec de droite pour chercher à avoir raison...

27 juin, 2008 03:56  
Anonymous Thieffaine dit ...

Mistral , tu as raison !

TAdF

27 juin, 2008 09:55  
Blogger Rimbus dit ...

Mistral tu es un troll.

27 juin, 2008 10:44  
Anonymous Timothee dit ...

Il est bon dites moi le mistral, il sort d'où?
Je trouve le fondement de ses commentaires assez limitées en fait, ça fait très pilier de bar.

27 juin, 2008 11:45  
Anonymous mistral dit ...

etienne l'important n'est pas d'avoir raison.

d'ailleur qui peut affirmer avoir raison ?

qui détiens la vérité ?

personne et certainement pas moi ...

Par contre je crois savoir deux ou trois choses comme par exemple que les profs sont tres majoritairement à gauche.

et pour être factuel,parmi les militants du ps les enseignants sont fortement représentés.

et la qui peut dire le contraire ?

27 juin, 2008 19:36  
Blogger Etienne B. dit ...

Oui, tu n'as pas tort.

MAis la où tu te trompes, c'est que les fonctionnaires ont un devoir de reserve...

Tu sais, c'est ce devoir qui t'interdit quand tu es fonctionnaire de critiquer une décision gouvernementale.


Maintenant on va faire des généralité pareil :
les patrons, les medecins, les avocats sont majoritairement à droite...

Tu crois plus ton prof ? Ou ton medecin, ton avocat, ton patron ?
Surtout quand ce dernier te fait du chantage... (oui j'ai dit que je ferais des généralités stupides comme la tienne).
-------

Et pour finir, ce sujet est sur Sarkozy et le terrorisme... pas sur les profs. (ah mais j'oubliais, les profs c'est comme les cheminots : des preneurs d'otages, donc des terroristes aussi...).
-------

Pour en revenir à Sarkozy, son problème c'est qu'il n'a aucune finesse...

Il communique avec les chefs d'Etat étrangers comme avec les français, en utilisant des grossièrement des symboles forts.

Ca les rends stupides et leur enlève toute leur importance... Mais on s'en fout. C'est nul le protocole... ça sert à rien. Ou pas.

28 juin, 2008 00:06  
Anonymous Mistral dit ...

etienne : ce que j'essai de dire c'est que le PS de part sa nature, ses militants porte une vision "service publique et fonctionnaire" (son électorat) au détriment de l'intérêt général.

Donc les critiques qui sont systèmatiquement faite au président ont pour seul but d'essayer d'empécher d'apppliquer la politique pour lequel il est élu démocratiquement, il est bon de le rappller.

Exemple : les regimes spéciaux.

La critique du PS devient de l'obscurantisme, sont ils crédibles ?

28 juin, 2008 19:02  
Blogger Etienne B. dit ...

Ah, sur les régimes spéciaux le PS n'a pas été très actif. Et tu sais pourquoi ?

Parce qu'il était d'accord sur le fond (comme les syndicats d'ailleurs).

Seulement, sur la forme initiale, il y avait un gros problème. On oublié de dire que ces régimes spéciaux corrigés une injustice sur l'évaluation des salaires et surtout sur les charges plus élevées. LEs régimes speciaux ont été fait parce que l'Etat n'avait pas les moyens de mettre ces personnes dans le régime normal. On leur a proposé de les payer moins, mais qu'ils pourraient partir plus tôt... On a créé une dette pour financer des services.

D'ailleurs, Sarkozy a du corriger en même temps que les régimes spéciaux ces problèmes.

Du coup, il a payé la dette de l'Etat d'un coup. Très cher.

Et les cocus dans l'histoire ? Ceux a qui il avait dit que cela permettrais des baisses de dépense.

Encore un exemple de mensonge.

Il y a une très belle phrase a propos de ça :

La différence entre ce qu'il a dit et ce qu'il va faire, c'est ce qu'il a dit...

28 juin, 2008 20:22  
Blogger Etienne B. dit ...

Les fonctionnaires sont au service de l'intérêt général... Enfin bon.

28 juin, 2008 20:25  
Blogger Vicnent dit ...

si tu ne comprends pas la différence qu'il y a à négocier une libération et négocier des enjeux politique, bah...

01 juillet, 2008 19:49  
Anonymous FrédéricLN dit ...

Mistral "la surcritique devient du populisme"

C'est vrai ça. Quand une personne peut, en 48h, se payer un journaliste politique (et la télé publique pour le même prix), le chef d'état-major de l'armée de terre et le commissaire européen au commerce, on peut sans hésiter le qualifier de populisme. Vent debout !

02 juillet, 2008 10:31  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home