]]>

14 juillet 2008

élections européennes 2009 : le MoDem se prépare

Partager
Dans moins d'un an maintenant se dérouleront les élections européennes. Le Mouvement Démocrate présentera des listes pour voir des députés européens défendre nos idées et notre conception de l'Europe.

Lors du dernier Conseil National du MoDem, qui s'est tenu le 9 Juillet 2008, Marielle de Sarnez a expliqué le déroulement de ces mois précédent le scrutin européen. Vous pouvez lire les détails sur le site des Citoyens Démocrates.

A retenir, les 11 comités de pilotage thématiques : identités et valeurs de l’Union européenne (UE) ; fonctionnement de l’UE ; institutions ; union économique et monétaire ; politique commerciale ; politique sociale ; PAC ; transports et énergie ; éducation, culture et recherche ; défense et politique étrangère ; et une thématique à part : jeunesse.

Pour la logistique, voici les outils qui favoriseront la construction du projet du MoDem pour les élections européennes de 2009 : recueil de contributions sur un wiki « Europe » ; organisation de rencontres avec des adhérents et des non-adhérents ; audition d’experts français et européens ; organisation d’une journée d’étude par thème, similaire à la convention Europe. A noter également des cafés démocrates organsisés dans toute la France, des rencontres dans toute l'Union Européenne, une formation européenne pour les militants.

Pour le moment, pas plus de détails. J'espère que les comités vont rapidement se mettre en ordre de bataille, et j'intègrerai dès que possible plusieurs d'entre eux. Si des lecteurs de ce blog connaissent les personnes à contacter pour participer à la construction de ce projet, n'hésitez pas à me contacter.

A lire ou relire à propos des élections européennes de Juin 2009 :
- élections européennes 2009 : les députés européens du MoDem
- élections européennes 2009 : la place de l'Europe dans les médias
- élections européennes 2009 : quelle Europe de la défense ?
- élections européennes 2009 : on fait quoi ?

Libellés : , , , ,

3 Commentaires:

Blogger Nemo dit ...

Je fais confiance au MoDem pour réinventer un projet européen ambitieux qui ne soit pas ce maelström expansionniste économico-économique.

14 juillet, 2008 19:39  
Anonymous Anonyme dit ...

@Nemo : moi aussi et on y participera tous!

@Luc : Dès que Quit ou moi en savons plus, bien sur que le modem a besoin de toi sur ce coup la et beaucoup d'autres! nous aussi, grosses bises virginie

14 juillet, 2008 23:56  
Anonymous Jérémy Bizet dit ...

Les élections européennes de 2009 approchent. Dans un an, nous élirons nos députés européens, seul lien direct entre les citoyens que nous sommes et un édifice institutionnel encore plus intéressé par l’économique que par l’humain, l’Union Européenne.

Pourtant, il y a quelques jours, l’Union européenne fêtait le cinquantenaire de sa politique linguistique. Le règlement n°1 du 15 avril 1958 de la CEE garantissait aux citoyens la possibilité de s’adresser aux institutions et d’en recevoir des informations dans n’importe quelle langue officielle d’un état membre.

Belles paroles ! Dans la pratique, la Commission européenne utilise presque exclusivement l’anglais. Et publie des sites institutionnels monolingues, qui privent les non-anglophones de toute information.
Or cette situation empêche l’émergence d’une opinion publique européenne, et donc d’un espace politique européen : les citoyens ne peuvent accéder à la même information et -pire encore- ne peuvent communiquer entre eux. Aucun média européen n’existe, les partis politiques majeurs demeurent des amalgames de partis nationaux. Et l’Europe reste une affaire de commissaires et d’experts. Pas d’Europe sociale en vue ! Pas de démocratie à l’horizon...

L’espéranto, une seconde langue commune,
pour une Europe démocratique

Pour construire une Europe citoyenne, démocratique, il est urgent que les Européens puissent se comprendre, s’organiser et faire entendre leur voix. Pour cela, nous pouvons utiliser une langue internationale, très facile à apprendre, l’espéranto. Utiliser l’espéranto dans nos échanges et nos débats à l’échelle européenne, et nos langues nationales ou régionales dans nos autres échanges, c’est rendre possible la démocratie européenne, tout en protégeant nos langues et nos cultures.
C’est pourquoi le mouvement politique Europe Démocratie Espéranto propose le recours à l’espéranto dans les rapports entre citoyens européens et dans la communication des institutions. C’est avec ce projet, pour porter la démocratie en Europe, que nous nous présenterons aux prochaines élections européennes.

L’espéranto est utilisé dans le monde entier dans tous les domaines (sciences, tourisme, littérature...). Sa facilité d’apprentissage,
son caractère international et l’ouverture sur le monde qu’il permet, lui ont valu le soutien de l’UNESCO et de nombreuses personnalités.

www.e-d-e.org

17 juillet, 2008 16:12  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home