]]>

03 juillet 2008

élections européennes 2009 : les députés européens du MoDem

Partager
Au réveil, je me levais avec cette question : combien y a-t-il de députés européens au Mouvement Démocrates ? Qui sont-ils ? Petite recherche rapide, dont je profite donc pour vous en faire partager.

Les députés européens du MoDem se rassemblent en vérité au sein du Parti Démocrate Européen (site du PDE-EDP). Ce parti regroupe 25 députés européens issus d'un certain nombre de partis centristes européens. Les députés de ce parti sont également membre du groupe parlementaire nommé l'ADLE (Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe) dans lequel ils siègent en compagnie des députés européens membres de l'ELDR (Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs) dans lequel on compte en France notamment les députés européens issus du PRG (Parti Radical de Gauche).

On compte donc huit députés européens membres du MoDem : Marielle de Sarnez,
Nathalie Griesbeck, Anne Laperrouze, Jean-Luc Bennahmias, Bernard Lehideux, Philippe Morillon, Thierry Cornillet, Jean-Marie Beaupuy.

Parité presque respectée : 3 femmes pour 5 hommes. Moyenne d'âge d'un peu plus de 59 ans, ce qui fera 60 ans lors des prochaines élections européennes de 2009. Deux députés seulement (Philippe Morillon et Jean-Marie Beaupuy) ne cumule pas leur mandat européen avec un autre mandat, les six autres étant conseiller de Paris ou conseiller municipaux ou conseiller généraux ou régionaux, parfois cumulant plusieurs de ces casquettes.

J'espère que le MoDem saura investir une nouvelle classe politique pour porter haut les couleurs du Mouvement Démocrate lors des prochaines élections européennes, et que le MoDem verra en son sein de nouveaux élus députés européens, plus jeunes, issus de la société civile et de la diversité, plus à l'image de la France. Une nouvelle génération de députés européens grâce au MoDem ?

A lire ou relire sur ce blog concernant les élections européennes de Juin 2009 :
- élections européennes 2009 : la place de l'Europe dans les médias
- élections européennes 2009 : quelle Europe de la défense ?
- élections européennes 2009 : on fait quoi ?

Libellés : , , ,

8 Commentaires:

Anonymous Guy HENRI dit ...

Il y a très longtemps déjà, Libé avait publié le taux d'absentéisme record des députés européens français au Parlement Européen. Certains même n'hésitaient pas à cumuler deux mandats de députés : au Parlement européen et au Parlement Français. Parmi les plus célèbre de ces cumulards : De Villier, et l'ancien Premier Ministre socialiste Michel Rocard que seul la fermeté de Jospin a pu faire renoncer à ce cumul. Où peut-on trouver ces informations ?

03 juillet, 2008 08:12  
Blogger Hervé Torchet dit ...

Vivement la nouvelle génération.

03 juillet, 2008 10:37  
Anonymous Nick Carraway dit ...

Tu as oublié Claire Gibault et Janelly Fourtou...

03 juillet, 2008 12:17  
Blogger Lancelot dit ...

Guy Henri >> si tu trouves le document en question, ça m'intéresse !

Hervé >> oui !

Nick >> si je ne me trompe, Gibault et Fourtou ont rejoint Cavada et donc quitté le MoDem ...

03 juillet, 2008 12:19  
Anonymous Nick Carraway dit ...

Alors dans ce cas, tu peux retirer Cornillet aussi ;-)

03 juillet, 2008 13:29  
Blogger stéphane dit ...

attention les jeuns!Sous couvert de jeunisme il ne faudrait pas jeter aux orties tous les députés européens modem restés fidèles à Bayrou et qui s'inscrivent dans la réflexion menée pour faire émerger un projet européen à présenter lors des élections de juin 2009.Cf convention de l'europe du Modem de juin qui était super intéressante et positions des députés modem au sein de l'ADLE notamment sur la directive retour sur le site du Modem. Oui évidemment pour renouveller les listes dans toutes les circoncriptions (il y en a 8 je crois au niveau national) mais ne déboulonnons pas par principe les députés sortants avec toute leur expérience et travail parlementaire fournis!je vous rappelle que l'UDF avait obtenu près de 12 % des voix aux dernières élections européennes de 2004 et 11 députés. Il sera difficile de faire bcp mieux avec la diminution pour la France du nombre de députés suite à l'élargissement.le challenge pour le Modem est de conserver l'électorat europhile du centre qui se mobilisait pour les européennes (d'où toujours un score intéressant pour le centre aux européenes vu la faible participation) mais aussi de convaincre les déçus et sceptiques que l'Europe est nécessaire pour peser dans toutes les politiques qu'elles soient énergétiques, de défense et autres, avec comme créneau l'idéal humaniste et social que doit porter le Modem.
Un score supérieur à 15 % est envisageable si toutes les énergies, générations et sensibilités confondues,travaillent de concert et se mobilisent, le Modem jouera gros car de son score dépendra sa dynamique et de sa légitimité à proposer un projet alternatif dont le projet européen est consubstantiel pour affronter les nouveaux défis.
Steph, un vioc de de 40 ans tout rond!lol

05 juillet, 2008 13:30  
Blogger François-Xavier Penicaud dit ...

Jean-Marie Beaupuy est lui aussi conseiller municipal, à Reims : http://www.jeanmarie-beaupuy.eu/

Cela étant dit cumuler un rôle de conseiller municipal dans une ville de taille moyenne ne me parait pas incompatible avec l'activité d'eurodéputé.

Pour Eva Joly il ne me semble pas que sa candidature sera francilienne. Les bruits qui me sont parvenus parlaient plutôt d'elle en sud-est...

25 août, 2008 16:31  
Anonymous SjRodier dit ...

Je suis d'accord. Il y a cumul et cumul. Il est trop facile de balayer d'un revers de main l'argument de la nécessité d'une implantation locale.
Un europarlementaire peut sans problème être conseiller municipal voire conseiller général d'opposition. En revanche cette fonction me semble incompatible (en terme d'agenda) avec la moindre fonction exécutive (y compris syndicale, associative, etc...

07 décembre, 2008 22:06  

Enregistrer un commentaire

Liens pour ce post:

Créer un lien

<< Home